AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maxime Berrée (Traducteur)
EAN : 9782265084025
736 pages
Éditeur : Fleuve Editions (19/03/2008)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 169 notes)
Résumé :
Paris, 1260. Un jeune clerc fuit dans la nuit. Il vient de se débarrasser d'un étrange grimoire quand un homme à la peau sombre se met en travers de sa route. Au moment où le fugitif s'apprête à révéler son secret, une flèche vient se planter dans sa gorge. Ainsi disparaît Le Livre du Graal, un ouvrage hérétique renfermant les arcanes d'une société dont personne ne connaît l'existence - pas même les puissants Templiers qui abritent à leur insu ce cercle baptisé L'Am... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Phoenicia
  15 juillet 2019
Premier tome d'une trilogie que je vais poursuivre, Robyn Young nous fait voyager au temps tumultueux de la guerre sainte. Son héros, Will Campbell, sergent parmi les Templiers, se retrouvent peu à peu confronté à un cercle secret, l'Ame du Temple qui ne peut survivre - et le Temple aussi- que si le Livre du Graal, un écrit qui pourrait paraître hérétique aux non-initiés est retrouvé.
De Londres à la Terre Sainte, en passant par Paris, Robyn Young nous fait voyager, notamment en Orient. Résolue à nous présenter les Croisades des deux côtés, on suit l'histoire des Templiers, avec Will et ses alliés, mais aussi l'histoire de Baybars, sultan plutôt impressionnant, c'est le moins que l'on puisse dire.
Adorant personnellement tout ce qui a trait aux Templiers, j'ai vraiment apprécié ce récit sur ce qu'ils nous apprenait d'un point de vue historique sur cette période. de même, j'aime beaucoup la vision du Graal conçue par Robyn Young, une vision qui a le mérite de changer de certains récits portant sur le même sujet.
Les émotions sont au rendez-vous, le rythme est haletant. Je vais de ce pas m'acheter les deux autres tomes.
Challenge ABC 2018-2019
Challenge le tour du scrabble en 80 jours (5e éd)
Challenge Multi-défis 2019
Challenge Trivial Reading III
Challenge Séries
Challenge A travers l'histoire
Challenge Mauvais Genres
Challenge Pavés 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Galadriel
  05 mai 2013
Encore un récit sur les Templiers, me direz-vous. C'est vrai qu'il y a de quoi être lassé : on en a lu beaucoup, on a lu beaucoup de bêtises, issues d'une légende que le procès des Templiers, la disparition d'une partie du trésor ont fait naître. Je vais donc tenter de critiquer cet énième récit sur ces moines soldats, qui ont fait naître tant de mythes, et continuent encore à fasciner les gens.
Nous sommes fin XIIIème siècle, début XIVème. La domination de l'Occident s'étend jusqu'en Orient, où s'est constitué un empire chrétien, cependant en danger. Sa chute est proche. Nous suivons l'histoire de Will Campbell, jeune sergent, puis chevalier du Temple, au service d'une mystérieuse organisation, l'Anima Templi. Cette organisation, qui prône la tolérance, tente de maintenir la paix entre chrétiens, juifs et musulmans, et empêcher une croisade qui pourrait bien marquer la fin de la présence chrétienne en Orient.
Il s'agit donc d'une fiction historique, au résumé plutôt alléchant, même si on peut rester sceptique concernant l'Anima Templi, qui pourrait paraître un peu avant-gardiste. Mais ne nous arrêtons pas à cela, ce serait dommage. Robyn Young nous entraîne en effet dans un récit assez palpitant, sur un fond historique travaillé, et documenté (toutes les précisions historiques se trouvent à la fin des livres), ce qui est un bon point et qui laisse présager qu'on ne lira pas un tissu de bêtises. le personnage de Will m'a bien plu : certains verront l'archétype du personnage tiraillé entre son devoir et ses désirs, mais quel homme ne l'est pas ? Ce personnage respire la passion, ce qui en fait une personne parfois imprévisible, mais aussi profondément impliquée dans ce qu'elle fait... Mais ce n'est pas pour autant que Campbell est prêt à tous les sacrifices, preuve en est avec l'amour qu'il éprouve pour Elwen, passion à laquelle il ne pourra jamais renoncer, en dépit de ses voeux de chasteté en tant que chevalier du Temple. En somme, un personnage bien sympathique, auquel on s'attache facilement. Garin. Il est l'antithèse du personnage de Will, à un point peut-être assez manichéen : il est faible et misérable, égoïste et imprévisible, prêt à trahir n'importe qui pour des chimères. Il n'inspire que de la pitié au lecteur, et non de la détestation, comme c'est le cas pour Edouard Ier d'Angleterre, ou encore Philippe le Bel, dans le dernier tome. Côté musulman, on appréciera les personnages de Baybars, émir devenu sultan, et de Kalawun, son émir le plus proche. L'un est déterminé à chasser les chrétiens, enlisé dans une haine profonde, l'autre oeuvre secrètement pour l'Anima Templi, et tente d'influencer le jeune prince héritier.
Si les intrigues, qui sont toutes susceptibles de briser la trêve entre chrétiens et musulmans sont prenantes, les relations entre les personnages intéressantes, on appréciera le fait que Robyn Young ne néglige pas le côté historique, évoquant les relations entre chrétiens et musulmans, que ce soit commerciales ou diplomatiques, et même idéologiques. Elle n'oublie pas non plus l'Occident, où se déroule une partie de l'intrigue, et où il se trame un tas d'événements plus ou moins décisifs dans l'évolution de l'histoire de l'humanité.
Le style est simple, sans prétention, mais reste assez bon et fluide. On aurait peut-être aimé quelque chose de plus travaillé, comme l'est le fond.
Des personnages attachants, une histoire documentée avec des intrigues prenantes : un bon livre, surtout si, comme moi, les Templiers vous fascinent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
bleuettediot
  15 août 2010
Fresque historique en trois tomes.
Pour l'instant, je n'ai lu que le premier : le livre du cercle. J'hésite encore à acheter le suivant même si j'aime énomément l'époque des croisades et celles des grandes batailles épiques où croisés et Sarrasins se livraient une guerre sans merci.
L'auteure se veut partiale en considérant les croisades du point de vue occidental et oriental, à travers les yeux de Will, un jeune Templier et ceux de Baybars un guerrier mamelouk dont on sait la prodigieuse ascension. On ne peut pas dire que le livre ne soit pas documenté mais à aucun moment, on ne sort des sentiers battus et le tout reste très classique. L'histoire d'amour est d'une rare fadeur ! Quant au livre du Graal, il n'y a guère à en dire, il reste assez accessoire.
L'histoire elle-même n'est pas déplaisante mais je ne recommanderais pas ce roman aux lecteurs versés dans cette période de l'histoire. Ceux-là n'y trouveront pas leur compte. En effet, difficile d'imaginer autant de liberté d'action au sein des Templiers ! Leur règle était stricte et je les vois mal se balader où bon leur semblait comme le font Will et ses amis !
Et, comme c'est souvent le cas avec ce type de roman, j'ai repéré plusieurs anachronismes. le plus flagrant restant tout de même le carrosse, équipage à plusieurs chevaux qu'on ne verra apparaître qu'au début de la renaissance ! Au XII siècle, on devait se contenter de la litière ou de la chaise à porteurs. J'ai bien aimé aussi le "maillot de corps"!
Imaginer les Templiers en marcel, là j'avoue que j'ai bien rigolé.
Mais bon, à part quelques lacunes, l'âme du Temple n'en demeure pas moins un bon roman tout public dont l'intrigue et les multiples rebondissements peuvent séduire pas mal de lecteurs.
A bon entendeur, salut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
akhesa
  20 octobre 2015
Voila un roman historique comme je les apprecie;ou il y a un contexte historique,un debat sur les trois religions du livre et la recherche d'un mystérieux livre ...tout est reuni pour me mettre en haleine!
Je dis bravo a l'auteure,et oui c'est une femme,car elle a su rendre les atmosphères,les odeurs,les couleurs des champs de bataille comme si on y etait!
J'aime son ecriture fluide sans frioriture,et sa recheche historique rigoureuse
Je vais pouvoir entamer le second tome avec deja beaucoup de plaisir et d'envie
Commenter  J’apprécie          140
bonogirl
  22 juillet 2011
Au depart cette lecture avait tout pour me plaire : l'epoque des Croisades à laquelle elle se deroule, les chevaliers du Temple, sont des sujets que j'affectionne particulierement et malgré cela je suis resté sur ma faim. Ce livre se lit bien mais je n'ai pas était passionnée ou transportée par sa lecture. L'intrigue ne m'a pas tenu en haleine, l'histoire d'amour est très fade... Certains passage du livre sont très bien, alors que d'autres sont plus ennuyeux par exemple
L'intrigue concernant le Livre du Graal m'a deçue, le livre du graal est vite oublié et n'est pas d'une importance aussi capitale que le laisse entendre l'auteur tout au long du recit.
La critique plus bas de bleuettediot est très juste et resume bien ce que j'ai ressentie
Je conseille ce livre aux lecteurs qui n'ont pas forcement l'habitude de lire des romans historiques, des livres sur les templiers, ou les croisades . Ceux là ne seront pas deçu je pense.
Personnellement j'ai lu des livres tellement passionnant et plus riches sur ces sujets que je ne peux être que deçue par celui-ci, dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
petite-feepetite-fee   03 août 2010
-... Il n'y avait aucune raison valable pour faire mourir tous ces soldats, dans les deux camps.
- Aucune raison valable ? l'interrompit Will. Nous défendions nos terres, notre peuple. Les Sarrasins tuent nos hommes, violent nos femmes et font de nos enfants des esclaves.
- Agissons-nous différemment , rétorqua Everard. Qui a commençé cette guerre ? Les musulmans ? Non. C'est nous qui avons abordé leurs rivages et pillé leurs villes, nous qui avons poussé leurs familles à l'exil et leur avons ôté tout moyen de subsister, nous qui avons égorgé hommes, femmes et enfants jusqu'à ce que les rues soient inondées du sang des innocents. Nous avons édifié des églises à la place de leurs mosquées parce que nous pensons avoir davantage qu'eux le droit d'adorer sur cette terre, parce que nous pensons que notre Dieu est le seul Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
akhesaakhesa   17 octobre 2015
Les Sarrasins tuent nos hommes,violent nos femmes et font de nos enfants des sclaves.Agissons-nous differement?Qui a commence cette guerre?Les Musulmans?Non.
C'est nous qui avons aborde leurs rivages et pille leurs villes,nous qui avons pousse leur famille a l'exil,et leur avons ote tout moyen de subsister,nous qui avons egorge hommes,femmes et enfants jusqu'à ce que les rues soient inondees du sang des innocents.Nous avons edifie des eglises a la place de leurs mosquées parce que nous pensons avoir davantage qu'eux le droit d'adorer sur cette terre,parce que nous pensons que notre Dieu est le seul Dieu
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
petite-feepetite-fee   03 août 2010
- De même que les musulmans, riposta Will. De même que les juifs aussi. Nous pensons tous que notre Dieu est le seul Dieu. Qui a raison ?
- Peut-être avons-nous tous raison, abrégea Everard en soupirant. Je ne sais pas. Mais ce que je sais, c'est que nous sommes tous les mêmes quand vient la guerre. Nous tuons, nous pillons, nous violons et nous défilons. Peu importe quel Dieu nous invoquons, nous ne faisons que détruire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
akhesaakhesa   24 octobre 2015
Nos trois religions sont inextricablement liees par la Foi,la Tradition et leur lieu de naissance.Nous sommes de la meme famille,chacun avec sa propre identite et sa propre personnalite;mais nous venons de la meme matrice et nous avons grandi dans le meme berceau
Commenter  J’apprécie          110
gingers007gingers007   19 août 2018
Hassan acquiesça. Il n'était pas en Occident quand la croisade contre les cathares avait commencé, mais il connaissait l'histoire de cette secte religieuse qui s'était répandue dans le sud du royaume de France. Ils reconnaissaient deux dieux, l'un d'une bonté suprême, l'autre étant le mal absolu. Leur propre doctrine ne les empêchait pas d’adhérer à l'Ancien et au Nouveau Testament, mais ils croyaient qu'il s'agissait d’interprétations allégoriques plutôt que littérales. Pour eux, c'est le dieu du mal qui avait crée l'univers ....]

[ ... La croisade avait cette fois pour théâtre le sol européen. Il fallut trente six années pour exterminer tous les membres de la secte. Le coup fatale aux cathares avait été porté seize ans plus tôt, quand la dernière grosse citadelle en leur possession était tombée. En tout, on avait brûlé deux cents hommes, femmes et enfants. Pour l'église, l'hérésie était une maladie qu'il fallait éradiquer, quitte à amputer un membre pour empêcher l'infection de se répandre dans le reste du corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Robyn Young (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robyn Young

SMEP - Robyn Young
autres livres classés : templiersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2017 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre