AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782890447783
Jour (01/02/2009)
3.35/5   126 notes
Résumé :
Fou de chagrin après que sa fille, Missy, ait été enlevée lors d une excursion en famille dans le parc du lac Wallowa (Oregon) et que les recherches du FBI et de la police aient conclu à sa mort, Mack, le personnage central du livre, un Américain moyen, entre deux âges, se laisse écraser par ce qu'il appelle « La Grande Tristesse ».
Quatre ans plus tard, il trouve, glissé sous sa porte, un message énigmatique d un inconnu qui lui donne rendez-vous le week-e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
3,35

sur 126 notes

JPBouzac
  08 novembre 2017
Ma note correspond à la note moyenne des critiques sur Babelio. Mais en fait la plupart des lecteurs/lectrices ont trouvé ce livre génial ou nul... Il m'a été offert pour mon dernier anniversaire par ma soeur Elisabeth, la seule touchée par la grâce divine dans la famille (aucune ironie dans cette information). Alors pourquoi une note moyenne? Tout d'abord, d'un strict point de vue technique ce livre mériterait une note plus mauvaise : le style est celui d'une série B. Pire, la traduction de l'américain est indigente. le résultat est parfois drôle, la traductrice ayant inventé en traduisant littéralement des expressions franchement loufoques. Mais ce n'est pas à mon avis le rôle de la traduction. A lire ces lignes, il est clair que je n'ai pas complètement saisi le message de ce roman-conte. En effet, je continue à me permettre de juger mon prochain comme si j'en savais plus que lui. Or, ce n'est pas le cas. Revenons à notre cabane au Canada svp. L'histoire commence en polar, une sombre histoire de maniaque tueur de petites filles. Pas du tout mon truc à vrai dire. Ces fous existent et je vois mal comment les empêcher de perpétrer leurs crimes. Mais là commence en fait l'histoire. C'est aussi dans ce virage enneigé au fond des bois que les opinions des lecteurs prennent des directions opposées. C'est que le père de la petite fille tuée par un fou est convoqué quelques années plus tard sur les lieux du crime par... dieu. En fait de polar, il s'agit d'un conte religieux et philosophique sur le sens de la vie, sur dieu, la religion (ce n'est décidément pas du tout la même chose, foi d'agnostique!), les humains. On ne lit donc pas se livre pour se divertir (sauf erreur). Et soit, l'on s'intéresse aux thèmes cités ci-dessus, soit on décroche très vite. Je ne suis pas croyant mais le sujet est important pour moi depuis toujours. L'approche de l'auteur est discutable mais ni "nulle", ni "géniale" à mon goût. L'histoire mérite d'être lue par toute personne un peu ouverte. Dans certains cas précis (je pense à des croyants pris de doute à la suite d'un drame personnel) la lecture de ce conte peut même certainement apporter un soutien remarquable. Merci Zabeth!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Zlept
  29 novembre 2010
Je ne suis pas d'accord avec les lecteurs qui n'ont pas été saisis par ce livre.
Je l'ai lu pour ma part après avoir appris le décès d'une amie, à cause d'un assassinat. La lecture de ce roman m'a permis de me débarasser de ma haine, de l'orienter vers quelque chose de plus constructif.
Peut-être que, de par mon jeune âge, j'ai été plus sensible à des vérités "philosophiques" que certains connaissent déjà. Il n'empêche que ce livre m'a totalement ouvert les yeux sur un nouveau mode de réflexion et de pensée. Je ne sais pas pourquoi certains n'accrochent pas, mais ce qui est sûr, c'est que pour savoir si on aime ou on n'aime pas, il faut essayer...!
Commenter  J’apprécie          282
Mahpee
  26 février 2015
L'histoire démarre sur les chapeaux de roues mais s'essoufle peu à peu.Trop de Jésus, trop de Saint Esprit et trop de Dieu qui aime chacun d'entre nous comme lui même. Les personnages sont attachants l'histoire avait tout pour plaire mais j'ai eu l'impression d'être démarché par une secte. L'ésotérisme d'accord mais à petite dose, là j'en ai presque fait une overdose. Passez votre chemin c'est une arnaque!
Commenter  J’apprécie          222
Pierrejlj
  24 juillet 2014
Dans le cours de ma lecture, je me suis souvent demandé si Mackenzie (Mack), le personnage principal, n'était pas P. Young lui-même ; si ce récit était ou non une fiction ; si "Paul Young-Mackenzie" avait vécu une NDE sans oser ou vouloir le dire clairement. Il m'a semblé ambigu à ce sujet.
Quoi qu'il en soit, l'auteur nous propose de manière simple et souvent souriante, malgré le drame épouvantable qui constitue la base du récit, une intéressante et curieuse perception de Dieu, de la Trinité et de l'après-vie.
Quels que soient nos choix philosophiques ou religieux, je pense que chaque philosophie, chaque religion détient une vérité qui nous dépasse et qu'il nous appartient d'appréhender de la façon qui nous convient le mieux.
Pour entrer dans ce livre et le comprendre, il est vraiment nécessaire de pouvoir laisser les a priori au vestiaire et d'être simplement ouvert au récit, sans vouloir trop intellectualiser ou rationaliser à tout prix. Nos possibilités intellectuelles, si grandes soient-elles, sont si petites face à l'immensité de ce que nous voudrions savoir et comprendre. Il s'agira donc d'un ressenti personnel.
Je ne suis adepte d'aucune religion et il me paraît évident que "le bon Dieu" ou le Dieu auquel on se réfère si souvent, n'existe pas mais je crois qu'une énergie divine est à l'origine de chaque particule qui elle-même est cette énergie. En d'autres termes et pour faire court, Dieu n'existe pas mais il est. Cet état d'esprit m'a été propice pour être véritablement séduit par ce livre qui m'a tour à tour intéressé, ému, et amusé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          104
Amnezik666
  31 juillet 2012
J'ai été intrigué par ce raz-de-marée littéraire (plus de 4 millions d'exemplaires vendus aux USA) mais d'un autre côté, étant viscéralement athée, je craignais de tomber sur ramassis de bondieuseries écrites par une grenouille de bénitier, ou encore d'un de ces trucs new-age qui vous promet monts et merveilles après leur lecture ; c'est donc avec une certaine appréhension que je me suis lancé dans ce bouquin, la curiosité ayant finalement pris le pas sur mes aprioris négatifs.
Et franchement je ne regrette pas de m'y être essayé car au final ce sont surtout les culs-bénits qui ont dû avoir les oreilles qui sifflent en lisant ce bouquin, le message est bien loin de celui transmis par l'église (et donc les hommes) ; au contraire c'est plutôt un encouragement à avoir la foi en s'affranchissant des préceptes humains (l'homme de Dieu est loin d'être un saint quand on compte le nombre de morts dont ils sont responsables, sans parler des récentes affaires de pédophilie… en fait ce sont plus des fils de pute que des fils de Dieu), une foi pure, venue de l'intérieur. Ca donnerait presque envie de se convertir sauf qu'il n'y a pas de conversion possible puisque cette foi abolit la notion de religion.
Au final ce roman reste une véritable expérience de lecture qui ne devrait laisser personne indifférent, contre toute attente j'ai beaucoup aimé et ça m'a fait pas mal cogiter (pas au point de remettre en question mon athéisme). Pour info le Shack est le titre québécois du roman, en français il a été publié sous le titre La Cabane (il eut été plus juste de le nommer le Refuge mais bon c'est une autre histoire).
Lien : http://amnezik666.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
MoumouneMoumoune   10 novembre 2010
Mack, interjeta Papa d'une voix si intense que Mack n'eut pas d'autre choix que de lui prêter attention, nous vouons partager avec toi l'amour, la joie,la liberté et la lumière dont nous savons qu'elle existe déjà en nous. Nous t'avons créé, toi, l'humain, pour que tu sois en relation d'intimité avec nous,pour que tu participes à notre cercle d'amour. Même s'il t'est très difficile de comprendre cela, tout ce qui a lieu a lieu exactement selon notre dessein, sans toutefois limiter tes choix ou porter atteinte à ton libre arbitre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
ceedellaceedella   22 février 2013
Après quelques méandres , il aboutit dans une clairière au bout de laquelle , au bas d'une pente , il aperçut le shack.Il le regarda boulversé , l'estomac noué par l'émotion .Rien n'avait changé , mis a part les arbres dénudés par l'hiver et la couche de neige qui recouvrait les alentours.Le shack lui-même paraissait vide et mort, mais tandis qu'il le fixait des yeux il prit dans son esprit la forme d'un visage diabolique , cruel et menaçant qui le mettait au défi de l'approcher.Repoussant la panique qui voulait s'emparer de lui .Mack parcourur résolument les quelques cent mètres restants et monta les marches de la galerie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CarosandCarosand   11 janvier 2013
Il est si facile de se laisser prendre au jeu du "si seulement" ; il nous entraîne très vite sur la pente glissante du désespoir.
Commenter  J’apprécie          231
PierrejljPierrejlj   20 juillet 2014
L'ennui est que beaucoup de gens tentent de comprendre qui je (Dieu) suis en se basant sur la meilleure version de leur propre personne. Ils la projettent au énième degré, ils y amalgament ensuite toute la bonté qu'ils sont capables de percevoir - ce qui est habituellement fort peu de chose - et ils nomment Dieu ce qui en résulte. --- Je suis beaucoup plus que ça, je suis bien au-dessus et au-delà de tout ce que tu pourrais penser ou vouloir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Les tempêtes qui interrompent la routine ont quelque chose de réjouissant. La neige ou le verglas nous libèrent d’un coup des attentes, des exigences de rendement, de la tyrannie des engagements et des horaires. Et, au contraire de la maladie, c’est beaucoup plus une expérience d’entreprise qu’une expérience personnelle. On entend presque un soupir collectif monter de la ville toute proche et de la campagne environnante où la nature est intervenue pour offrir un répit aux humains fatigués qui besognent en deçà des limites de son influence. Tous ceux que la tempête affecte ainsi sont unis dans une même excuse, et leur cœur tressaille un peu d’une joie inattendue. Ils n’auront pas à expliquer leur absence à tel ou tel rendez-vous. Chacun comprend et partage cette singulière justification, et l’allégement subit du fardeau que représente le besoin de produire les réjouit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de William Paul Young (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Paul Young
After the Shack 1/3 - William Paul Young - YouTube
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1482 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

.. ..