AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maxime Berrée (Traducteur)
EAN : 9782265089860
744 pages
Éditeur : Fleuve Editions (09/06/2011)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 64 notes)
Résumé :
1286. L'Écosse vit le pire hiver de son histoire. Certains pensent même que le jour du Jugement dernier est arrivé...

Le roi Alexandre III est assassiné et laisse le trône d'Ecosse sans héritier.
Aussitôt, deux familles de la noblesse écossaise rivalisent pour sa succession, et mènent le pays au bord de la guerre fratricide. Ce que ces prétendants au trône ignorent, c'est qu'un troisième homme se prépare dans l'ombre. Un adversaire de taille, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  06 août 2017
Les Maîtres d'Ecosse de Robyn Young est une trilogie qui s'intéresse particulièrement à une figure historique notoire écossaise, à savoir Robert Bruce qui deviendra le roi Robert Ier d'Ecosse. Il s'agit d'un roman historique mais surtout d'une biographie romancée du monarque.
« L'histoire ne tient qu'à un fil. »
Elle écrit dans la note en fin de volume : « Lorsque vous écrivez des romans historiques, vous marchez toujours sur une ligne mouvante entre faits réels et fiction. » Pour me mettre dans l'ambiance, j'avais lu le chapitre du livre Histoire de l'Ecosse de Michel Duchein consacré à cette époque mais je dois avouer que ce n'était peut-être pas une bonne idée. À un moment donné, il faut lâcher prise avec L Histoire et se laisser emporter dans l'histoire ^_^
Insurrection débute avec la mort du roi Alexandre III. Pour lui succéder, il n'y a que sa petite-fille Marguerite qui vit en Norvège, elle a à peine 6 ans. On la fait venir en Ecosse dans le but de la couronner reine et de lui faire épouser Edouard de Caernarfon, le fils du roi Edouard Ier d'Angleterre. La pauvre enfant ne survivra pas au voyage. S'en suit une lutte entre Jean Balliol et Robert Bruce (le 5ème, lord d'Annandale). Robert est plus proche d'un point de vue généalogique tandis que Balliol peut prétendre au droit de primogéniture.
Afin de ne pas s'emmêler les pinceaux... Robert Bruce (le 5ème) est en fait le grand-père du Robert Bruce (VII) qui deviendra roi et le père de celui-ci s'appelle aussi Robert... Je ne vais trop rien dire, mon oncle s'appelle Joseph, mon grand-père Joseph, mon arrière-grand-père Joseph, etc ^_^
C'est l'époque des Six Gardiens de l'Ecosse... ces gardiens sont en quelque sorte des régents en l'absence de roi ou lors d'une crise de succession. Les Ecossais font alors appel à Edouard Ier pour départager les deux prétendants au trône... ce n'était pas vraiment l'idée du siècle. En effet, Edouard Ier a des projets. Il a déjà pris le contrôle de l'Irlande et du Pays de Galles et il rêve de mettre la main sur l'Ecosse et d'être l'unique roi d'une grande Bretagne unifiée selon la dernière prophétie de Merlin... Il va choisir de mettre sur le trône Balliol Voilà grosso modo le contexte historique.
Nous suivons donc la vie De Robert jusqu'en 1299 : son enfance, sa formation, les relations avec son père et son grand-père, son entrée dans l'Ordre du Dragon son premier mariage avec Isobel de Mar, …
Dans quel camp est Robert ? C'est un peu compliqué... L'histoire se termine peu après la défaite de William Wallace à Falkirk quand Robert décide de partir en Irlande pour trouver...
Quel bon moment de lecture. C'est bien écrit, les scènes de batailles sont bien racontées. Les personnages sont bien campés (à la fin du livre on trouvera la liste des personnages réels et fictifs) et j'ai beaucoup aimé celui d'Affraig la sorcière de Turnberry... mais je n'en dis pas plus, je vais plutôt vous en recommander la lecture ;-)
Challenge multi-défis 2017 (14)
Challenge pavés 2017 - Edition spéciale contre l'illetrisme
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          423
TheWind
  14 avril 2020
Petite musique d'ambiance introductive :
https://www.youtube.com/watch?v=iewSs7c5Wx8
Voilà, on y est. le Moyen-âge, les guerres anglaises, l'Ecosse et...William Wallace, bien sûr !
Avec la tête d'un Mel Gibson hirsute et aux peintures de guerre datant des Pictes (c'est à dire 10 siècles bien avant le légendaire Wallace) et vêtu du fameux kilt écossais qui lui ne fera son apparition dans les Highlands que quelques siècles plus tard.
C'est bon, on va s'enlever cette image de la tête ! Définitivement ! Ce film est bourré d'incohérences historiques et d'anachronismes. Il fait pleurer dans les chaumières, certes, mais pour la véracité historique, c'est loin d'être une référence !

D'autant plus que Brave Heart serait non pas le surnom de William Wallace mais celui d'un de ses contemporains : Robert Bruce, roi d'Ecosse de 1306 à 1329.
Et ça tombe bien, parce que c'est justement Robert Bruce qui nous intéresse.
Désolée pour cette introduction qui n'avait pas lieu d'être. Allez, on se la refait. Musique !
https://www.youtube.com/watch?v=¤££¤32De Robert Bruce33¤££¤0w

La trilogie « Les maîtres d'Ecosse » retrace de façon romancée la biographie de Robert Bruce. Dans « romancée » entendez plutôt roman que romance car dans ce premier tome, on entend parler beaucoup plus de guerre que d'amour.

Le roman débute en 1286. le roi Alexandre III vient de mourir et laisse le trône écossais sans héritier. Dès lors, deux familles nobles rivalisent pour conquérir le trône : les Balliol et les Bruce. de son côté, le roi d'Angleterre Édouard Ier, appelé en médiateur, compte bien profiter de la situation...

J'ai trouvé ce premier tome passionnant. Et si de prime abord, mon coeur balançait pour William Wallace, le guerrier rebelle et soutien de Jean de Balliol, le jeune Robert Bruce a su, peu à peu, au fil du roman, m'attacher à ses pas.
Des pas incertains, balbutiants, parfois déroutants.
Dans ce premier tome, il est loin d'être un Héros. Il est avant tout un homme qui a bien du mal à choisir son camp. Soutenir Édouard Ier contre Balliol au risque de trahir ses compatriotes et ses origines ancestrales ou se ranger aux côtés des Écossais rebelles à la couronne d'Angleterre au risque de perdre ses terres...
Robyn Young dit de lui en postface :
«  C'est cette complexité, ce que certains pourraient appeler la perfidie de Rober, qui donne à son histoire sa valeur et sa beauté : l'exceptionnelle fragilité de l'homme, sa force, sa capacité à évoluer, à se tromper, à s'adapter. Et chez Robert, la volonté de se forger son propre destin.... »
Oui, c'est bien de ce personnage peu charismatique, que je me suis entichée... et je vais de ce pas entamer le deuxième tome.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          396
Eve025
  25 février 2015
C'est avec regret que je quitte les magnifiques terres d'Écosse et leurs héros épris de liberté !
Voilà un livre dont je n'attendais pas grand chose, cela faisait quelques temps qu'il prenait la poussière sur mes étagères ! Et puis suite à la découverte de la série TV "Outlander" qui se passe également en Écosse j'avais envie de prolonger mon voyage sur ces terres si sauvages ! Et grand bien m'en a pris !
Je ne vais pas vous faire le résumé de ce sacré pavé (plus de 700 pages), juste vous dire qu'il raconte, de façon romancée, la vie de Robert Bruce, futur roi d'Ecosse, qui a côtoyé notamment le désormais célèbre (merci Mel Gibson) William Wallace dans leur guerre contre les anglais.
Vous avez du comprendre que j'ai passé un excellent moment avec ce livre, d'une richesse dans les détails historiques assez époustouflante ! Vraiment on est immergé dans cette Écosse médiévale et l'on apprend pleins de choses. On sent vraiment que l'auteure a pris son sujet très à coeur, ce qu'elle explique à la fin du roman. Les descriptions de batailles sont très parlantes : même pour moi qui ne suis pas forcément fan de ce genre...
Le seul bémol que je mettrais concerne le nombre de personnages, parfois secondaires, et surtout le nom, car souvent désigné comme le comte untel, le seigneur machin chose donc pas toujours évident de se rappeler qui est qui... Mais c'est un bémol qui n'empêche en rien la compréhension de l'histoire, surtout qu'il y a un index à la fin du livre si jamais on a des petits doutes !!!
Petite précision quand même : c'est le premier tome d'une trilogie et le 3ème tome n'est pas encore sorti en France :-( Patience, patience ...
Bref si vous aimez l'Écosse (comme moi) et son histoire : LISEZ-LE !
CHALLENGE ABC 2014/2015
CHALLENGE VARIETES : Un livre de plus de 500 pages
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
Folfaerie
  04 mars 2014
Premier volet d'une trilogie qui s'annonce prometteuse, Insurrection nous emmène en Ecosse, juste après la mort d'Alexandre III. Une époque familière à tous ceux qui ont vu le film Braveheart de Mel Gibson.
Il est question en effet de la jeunesse de Robert the Bruce, de la montée en puissance du roi d'Angleterre Edouard 1er, et de l'émergence de la révolte populaire, menée par le patriote William Wallace.
L'histoire de l'Ecosse fut mouvementée à souhait. le récit historique de Robyn Young rend à la perfection cette époque pleine de doutes et de violences, où les clans écossais tout occupés à leur rivalité ne songeaient pas encore à présenter un front uni à l'envahisseur anglais. Lequel écrasa sans pitié toute tentative de rébellion au Pays de Galles, mata le soulèvement de l'Irlande avant de faire subir le même sort à l'Ecosse. le roi Edouard y serait sans doute parvenu beaucoup plus rapidement sans la détermination et le sacrifice de Wallace. A ce titre, le personnage de Robert de Bruce apparait moins sympathique que celui du héros national. C'est qu'il avait plus de choses à perdre qu'un roturier, c'est à dire ses possessions anglaises, et devait lutter pour ne pas se laisser écraser par un père autoritaire et acquis à la cause anglaise. Je lui pardonne donc, un peu, d'avoir laissé la tâche la plus ingrate au brave Wallace.
Le récit comporte beaucoup de scènes de batailles fort bien retranscrites et l'auteure maîtrise suffisamment bien son sujet pour entraîner sans dommages son lecteur sur le terrain des manoeuvres politiques. Combats, trahisons, complots dominent donc dans ce premier tome.
Bref, une excellente surprise que je recommande vivement. le deuxième tome le renégat est sorti chez Fleuve Noir, tandis qu'Insurrection est disponible en poche. Que demande le peuple ?
Lien : http://lectures-au-coin-du-f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
AlineMarieP
  27 octobre 2014
Voilà LE roman détente par excellence! Car oui, même 800 pages, c'est de la détente. Une vraie saga épique sur fond historique, ça donne l'histoire de la famille Bruce et plus particulièrement du jeune (au début du roman en tout cas) lord Robert. Une famille prise en tenaille entre son amour pour sa nation écossaise et ses traditions et le lien politique l'Angleterre du roi Edouard. Querelles de clans, trahison, secrets de famille, légendes apprentissage, landes et batailles se partagent ce joli gateau qu'est le roman de Robyn Young.
Bref, plein de blabla (ceci est un terme positif, je le jure) poltico-historique passionnant et éclairant sur la situation actuelle de l'Ecosse, le tout embelli par une trame fictionnelle rappelant le roman arthurien! What else? Et, si ce n'est pas le Goncourt, ça se dévore, ça captive; je lira donc la suite et soutiendrai l'Ecosse pour les 6 nation!
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   04 août 2017
Au bout d'un long moment, il se releva avec difficulté et rejoignit la sage-femme. Il tendit les bras sans un mot, et reçut sa fille. Robert serra cette petite chose pour la protéger du froid de son armure. Ses cris fendaient l'air. Debout devant la fenêtre de la chambre surchauffée, alors que le ciel était envahi par la fumée, lui vint le souvenir de sa mère berçant l'une de ses soeurs.
- Marjorie, murmura Robert. Je vais t'appeler Marjorie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
LatuluLatulu   06 février 2016
De part et d'autre de la chaussée, des centaines de morts et d'agonisants jonchaient les prairies. Le sol retourné n'était plus que boue et flaques sanglantes. Les hommes et les chevaux, tombés ensemble, formaient des enchevêtrements indiscernables de membres et d'armures. Les bannières déployées gisaient souillées dans cette tourbe ignoble. Chevaliers, écuyers, soldats à pied et archers se mêlaient les uns aux autres, ces configurations grotesques de chair et d'os dénués de toute humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TheWindTheWind   13 avril 2020
Parce que tu es issu de la lignée de Malcom Canmore,de la famille Bruce, et que tu es mon petit fils, je veux que tu jures, Robert, de défendre le droit de notre famille au trône de ce royaume, quel que soit l'imposteur qui s'y assiéra au mépris des lois et des coutumes.
Commenter  J’apprécie          100
FifrildiFifrildi   02 août 2017
Il marchait sur les traces de ses ancêtres. Tout autour de lui, dans les ombres du crépuscule, Robert pouvait presque les entendre, les voir, les toucher : les fantômes de l'histoire. Les rois des temps anciens.
Commenter  J’apprécie          125
FifrildiFifrildi   02 août 2017
J'ai entendu dire que le seul moyen de guérir d'une morsure de loup, c'est de se baigner nu neuf fois dans la mer.
Commenter  J’apprécie          133

Videos de Robyn Young (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robyn Young

SMEP - Robyn Young
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2049 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..