AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jorge Corona (Autre)Jean-François Beaulieu (Autre)Skottie Young (Autre)Julien di Giacomo (Traducteur)
EAN : 9782381330068
176 pages
Urban Link (11/09/2020)
4.07/5   75 notes
Résumé :
Depuis le départ de sa mère, Abel est élevé d'une main de fer par un père rongé par le chagrin. Un mot, un geste, un affrontement de trop, qui laissera dans le coeur d'Abel des séquelles profondes et, sur son torse, une marque indélébile. Accompagné de son ami le plus fidèle, un « Jiminy Cricket » aux allures de renard, le jeune garçon choisira de fuir pour mieux se reconstruire loin de la violence paternelle. Un périple à travers un pays fantastique marqué par des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 75 notes
5
10 avis
4
10 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

laurie2612
  26 février 2021
Coup de Coeur❤
Ce comics est trop beau. J'adore les dessins et les couleurs. Concernant l'histoire, elle dénonce la violence parentale. On ressent la peur d'Abel face aux réactions de son père. Son père est exigeant, le rabaisse à la moindre occasion, malgré tous les efforts qu'Abel peut faire. Dès le début du livre, on comprend l'ambiance au sein de cette famille.
Le père d'Abel représente le mot « COLERE ». Il accuse son fils d'être responsable du départ de sa maman entre autres choses. Cette introduction va mettre en place le monde fantastique de ce comics. La colère va ressortir d'une façon climatique, physique et mentale.
Bref, ce roman graphique permet à chacun de nous de se présenter et de se questionner sur les effets de notre colère. Ce sentiment peut avoir des conséquences morales, physiques et psychologies. Certes c'est humain de la ressentir par certains aspects ou aléas de notre vie. Il faut juste ne pas la garder en soi indéfiniment. Ce livre présente bien cet angle là.
J'ai appris que ce comics a recu le prix Fauve au festival d'Angoulême (Jeunesse 12-16 ans). Je comprends vraiment. Car durant la période pré-adolescent, la colère est bien plus exploitée et mal gérer peu devenir destructeur. Je conseille cette lecture pour les adolescents  ainsi que pour les adultes..
C'est le premier que je lis de cette maison d'édition et je compte en  lire d'autres. J'ai hâte de découvrir la suite d'Abel et de son renard (d'ailleurs j'ai oublié d'en parler : il a vraiment la mentalité que je me fais d'un renard très rusé, honnête et protecteur).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Etpourquoipasquatre
  25 avril 2022
Le jeune Abel vit seul avec un père sévère et impulsif. Un jour, c'est la confrontation de trop et les mots plein de rage et de colère transforment son père en un monstre qui le blesse et laisse une marque sur sa poitrine. Abel s'enfuit avec son ami/conscience le renard pour échapper à la violence de son père et tombe sur un drôle de magicien qui ressemble plus à un vieux fermier loufoque qu'un magicien d'ailleurs.
×
C'est un beau roman graphique que nous offre là @urbanlinkeditions. C'est une lecture que j'avais envie de découvrir depuis l'an dernier et devant ce vocabulaire choisi largement réaliste et actuel de l'adolescence, j'ai proposé à Gnomeo 8 ans de le lire également. Banco chez lui aussi ! Il me réclame du coup la suite que formidablement la bibliothèque n'a pas (l'intérêt de prendre uniquement le premier tome d'une saga en trois volumes ? Je cherche encore) et qui semble impossible à trouver d'occasion. Mes ennuis dans le triangle avec la libraire et le banquier ne sont pas prêts de se finir je vous le dis. Mais il faut comprendre Gnomeo, on est vraiment sur un livre qui parle aux adolescents (pré adolescent, ça compte) avec des dialogues écrits vraiment comme on parle au quotidien familièrement et un personnage principal dans lequel l'ado peut s'identifier facilement. Aborder les ravages de la violence intrafamiliale et de la colère sous la forme d'une courte saga dans un univers fantastique est un excellent choix. Imager les traces indélébiles que laissent ce genre de violences dans la vie d'un enfant est intelligent. le côté très réaliste malgré un univers fantastique est aussi une bonne manière de toucher le lectorat, l'imaginaire se mêle très bien à l'image du Middlewest américain.
En revanche, peut-on parler de cette fin ? A-t-on le droit de finir un premier tome sur un cliffhanger pareil ? Je ne crois pas non !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sabcazas
  04 septembre 2021
J'ai eu le plaisir de découvrir ce comics en VO il y a déjà quelque temps et je profite de la sortie du dernier tome en français pour m'y replonger et vous en parler 😊.
Il y a plusieurs choses que j'ai adoré dans cette série. La première, c'est avant tout l'univers. Middlewest est un monde où s'entremêle avec succès la Fantasy (magie, créatures légendaires, animaux parlant) et la SF (monde futuriste, peut-être post-apocalyptique (?), avec de nouvelles ressources énergétiques, des robots, etc.) le tout enrobé dans une apparente normalité (des gamins à vélos, des petites fermes tranquilles). J'ai trouvé l'ensemble franchement originale, solide et surtout superbement dessiné. Je ne suis pas toujours fan de la façon qu'a Jorge Corona de réaliser ses personnages, mais les animaux et les décors… WAW quoi ! Et sans oublier les magnifiques couleurs de J-F. Beaulieu. 😍
C'est vraiment un super univers, habité par une galerie de personnages haut en couleurs qui, pour certains, mériteraient d'être plus approfondis. Par exemple, dans le tome 2, Abel croise la route de toute un peuple caché dans une forêt sans fin… Ben, j'aurai aimé en savoir plus. Et c'est loin d'être le seul cas. Une préquelle sur cet univers serait la bienvenue à mon humble avis. Mais ça, c'est une autre histoire et peut-être que j'en demande trop.
L'autre chose que j'ai trouvé particulièrement bien traité, même si cela m'a donné quelques réticences à poursuivre ma lecture : la colère et la maltraitance (envers les enfants en particulier). C'est LE gros sujet que questionne cette série : la manifestation de la colère, comment cette dernière peut gangréner toute une lignée, de parent à enfant, et comment briser ce cycle.
Abel fuit un père qui le maltraite. Dans sa fuite, il est contaminé par cette colère qui va grandir en lui jusqu'au point où il ne saura plus qui il est. Commence alors sa grande quête personnelle faite d'un retour aux racines de cette colère ainsi que de rencontres et de partages qui vont lui permettre de se construire et de trouver une famille de coeur.
Je le re-dis, je trouve le sujet super bien traité. Mais certaines confrontations ont été difficiles pour moi et ce, malgré l'intelligente métaphore de la tornade. Pour cela uniquement, je ne mettrai pas cette série entre toutes les mains (il n'y a rien de trop graphique, mais cela peut, malgré tout, être très difficile pour certain·es).
Donc malgré le sujet très lourd de la série, j'ai trouvé cette quête initiatique rafraîchissante, pleine de rebondissements et de personnages attachants. L'univers riche et coloré a grandement aidé, ainsi que le personnage du renard et sa relation très drôle avec Abel (ils ont vraiment une chouette dynamique 😄). J'aurai aimé plus de tomes afin d'approfondir l'univers, certains personnages et des points de l'histoire (surtout au niveau de la lignée d'Abel et de sa mère). Mais malgré ces quelques détails, Middlewest est une série que j'ai adoré et que je recommande chaudement (en tenant compte bien sûr des TW mentionnés plus haut). 🦊👍❤
Lien : https://fourbistetologie.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-Flore
  05 novembre 2020
Abel est un jeune garçon vivant avec un père colérique et violent. Un jour, c'est la confrontation de trop et le garçon décide de partir avec son compagnon de route, un renard qui parle.
"Middlewest" est une nouvelle série qui promet une aventure passionnante. Tout captive dans ce premier tome : les dessins, les couleurs, le mélange entre des réalités quotidiennes et du fantastique, les personnages énigmatiques aux remarques piquantes et pertinentes, l'étrange maladie du père et du fils, etc.
Jorge Corona & Skottie Young ont fait du bon travail et m'ont donné envie de les suivre dans les prochains tomes.
Commenter  J’apprécie          60
Rhl
  02 juin 2021
Depuis le départ de sa mère, la vie d'Abel n'est pas facile avec son père bourru voire tyrannique. Un jour, la colère du père devient tornade, l'enfant doit fuir, accompagné de son fidèle compagnon renard, et trouver refuge et remède à la marque que la fureur de son père a laissé sur lui...
Un récit très riche en métaphores, péripéties fantastiques, personnages loufoques... à tel point que je perdais un peu le fil pendant ma lecture, d'autant que je ne suis pas habituée à la narration des comics. Mais c'était une expérience intéressante de se plonger dans ce premier opus qui donne envie de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
BDGest   15 décembre 2020
Anger n'est certes pas dénué de défauts mais ses qualités lui donnent un charme indéniable. Avec une intrigue prenante et un tempo soutenu, l'ensemble lance Middlewest sur de très bonnes bases. La série étant terminée en VO depuis juillet, il reste à souhaiter que les deux autres opus arrivent rapidement.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Pixie-FlorePixie-Flore   03 novembre 2020
- Ouais, ben ce gamin commence à me les briser sévère.
- Je t'entends, là, hein.
- C'est le principe du son, oui. Je veux que tu saches que tu mes les brises sévère !
- Elle est toujours comme ça ?
- Non, parfois, elles est franchement désagréable.
Commenter  J’apprécie          50
ello007ello007   24 octobre 2021
-On me sent sans me voir. On m'exploite sans me retenir. Je siffle mais je n'ai pas de voix. On me bloque, mais jamais on ne m'apaise. Qui suis-je ?
-Le vent ! C'est le vent, Hein ?
Commenter  J’apprécie          00
AxorklectureAxorklecture   23 avril 2022
Sérieux, pourquoi écouter ce que raconte un vieux fou qui t'invite dans sa décharge au milieu des bois genre "Mais si, petit, je veux juste t'aider, c'est tout" ?
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Skottie Young (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Skottie Young
À l’approche des fêtes de fin d'année, les coups de cœur de la librairie Point Virgule passent à la vitesse supérieure et vous proposent de larges sélections d'ouvrages. Aujourd'hui, c'est la bande dessinée qui est à l'honneur, autour de trois thèmes : la BD destinée aux adolescents, une sélection d'albums en vue de la prochaine édition du festival d'Angoulême, et enfin quelques titres tournant autour de la thématique de la révolte.
BD ado - The Wendy Project, Melissa Jane Osborne & Veronica Fish, Ankama 14,90€ - Bakamon, Tome 1 - Un jour, je serai.... Juliette Fournier & Jean-Gaël Deschard, Akileos, 11,95€ - Mécanique Céleste, Merwan, Dargaud, 25€ - Middlewest, Tome 1 - Anger, Skottie Young & Jorge Corona, Urban, 14,50€
Angoulême - Citéville, Jérôme Dubois, Cornélius, 22,50€ - Incroyable ! Zabus & Hippolyte, Dargaud, 21€ - Pucelle, Tome 1 - Débutante, Florence Dupré de la Tour, Dargaud, 19,99€ - Chinese Queer, Seven, Sarbacane, 24,50€ - Paul à Québec, Michel Rabagliati, La Pastèque, 23€ - Megg, Mogg & Owl, Long Short Story, Simon Hanselmann, Misma, 25€
La révolte - Les Vieux Fourneaux, Tome 6 - L'oreille bouchée, Wilfried Lupano & Paul Cauuet, Dargaud, 13€ - Kivu, Jean Van Hamme & Simon Christophe, Le Lombard, 14,99€ - Phoolan Devi, Reine des brigands, Claire Fauvel, Casterman, 22€
Musique du générique d'intro par Timo Vollbrecht.
+ Lire la suite
autres livres classés : fête foraineVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Une citation : Trouvez le titre du livre (n°2)

"Dans cette direction-là, indiqua le Chat d'un mouvement circulaire de sa patte, vit un Chapelier, et dans cette direction-là, fit-il de l'autre, demeure un Lièvre de Mars. Allez voir celui que vous voulez : ils sont fous tous les deux."

Roméo et Juliette (Shakespeare)
Candide (Voltaire)
Fahrenheit 451 (Bradbury)
L'Avare (Molière)
Le Chat Botté (Perrault)
Le nom de la rose (Eco)
Le livre de la jungle (Kipling)
Le Petit Prince (Saint-Exupéry)
Alice au pays des merveilles (Carroll)
Virgin suicides (Eugenides)
Robinson Crusoé (Defoe)
Le crime de l'Orient-Express (Christie)
Le Parfum (Süskind)

10 questions
91 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , littératureCréer un quiz sur ce livre