AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de bdelhausse


bdelhausse
  23 juillet 2019
Je suis arrivé au bout... et j'en suis particulièrement heureux.

Sur le papier, ce n'était pas gagné... Je n'adhère ni aux romans historiques, ni aux biographies, ni au style épistolaire, ni aux langues hyper travaillées à la limite de la perfection... je suis comme ça...

Les mémoires d'Hadrien se présentent comme de longues lettres que l'empereur envoie à Marc Aurèle, jeune encore, qui lui succèdera un jour. On part de souvenirs de jeunesse, un peu frivoles, puis on arrive assez vite sur des considérations militaires, tactiques, stratégiques d'extension du territoire. Hadrien parle ensuite de la gestion administrative de l'Empire (certaines lettres m'ont fait penser au Prince de Machiavel). Il évoque longuement ses amours et la construction d'Antinoe, ville dédiée à son jeune amant. Viennent ensuite les réflexions intemporelles d'un vieil homme qui prépare sa succession.

Marguerite Yourcenar, en ce qui me concerne, réalise un sacré tour de force. Me tenir en haleine avec un long monologue dont on connaît (forcément) la fin. La langue est belle, poétique et forte. Même si ce n'est pas ma tasse de thé, j'ai pu apprécier de nombreux passages, dont l'humour n'est pas exempt.

Les notes de fin d'ouvrage jettent (de manière fort judicieuse) un éclairage particulier sur les aspects fictionnels, romancés et en disent beaucoup sur le processus de création. C'est très intéressant.

Bref, voilà une lecture que je redoutais, tant elle est éloignée de mes habitudes... et qui se termine bien.
Commenter  J’apprécie          203



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (20)voir plus