AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845450362
Éditeur : Editions des Syrtes (23/05/2001)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Roman von Ungern-Sternberg, baron balte converti au bouddhisme, général de l'armée blanche à trente-cinq ans, est le dernier combattant à résister contre la marée révolutionnaire rouge qui submerge la Russie. Replié en Mongolie, il s'y taille un royaume en libérant le khutukthu, " Dieu vivant " des Mongols, prisonnier des Chinois. C'est là que commence son règne de violence et que prend forme son rêve fou : reconstituer la horde d'or de Genghs Khan. Personnage démes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Walktapus
  19 avril 2012
Ungern ! Un de ces personnages fascinants entrés dans la légende, largement oublié, mais revenu à une nouvelle célébrité pour avoir croisé la route de Corto Maltese. le baron Ungern von Sternberg fait parler de lui en 1920 quand il conquiert la Mongolie avec les lambeaux d'une armée blanche fuyant les Bolchéviks, et restaure le Khoutouktou, dirigeant religieux du pays. La propagande, les déclarations délirantes, les rumeurs, la superstition des Mongols qui le prennent pour un dieu réincarné, et le jusqu'au boutisme d'Ungern, vont contribuer à forger sa légende, celle du baron fou (voire baron sanglant) dont il est aujourd'hui bien difficile de dénouer les liens, mais qui aura valu, ironie de l'histoire, à la Mongolie d'être - et pour longtemps - la première république dans laquelle s'exportera la révolution «marxiste».
Après avoir lu plus d'une douzaine de livres sur le sujet, certains fort délirants, je pense que la biographie de Youzéfovitch présente l'approche la plus convaincante d'Ungern. On suit tout son parcours, de sa famille balte à son premier passage en Mongolie, puis la première guerre mondiale, l'association avec Semenov en Extrême-Orient russe, avant d'aborder la campagne mongole, le siège d'Urga contre les Chinois, l'organisation de la Mongolie, la dernière campagne et la fin tragique du baron.
Youzéfovitch fait tomber beaucoup de mythes. Par exemple, il remarque qu'Ungern n'est baptisé «baron fou» qu'après sa mort. Débarrassé des oripeaux fantaisistes dont on l'a affublé, on voit l'homme, son idéalisme, ses ambitions, son intransigeance, la démesure de ses objectifs, sans gommer ses aspects déplaisants.
(Pour comprendre vraiment les tentants et les aboutissants de ses campagnes de Mongolie et de Transbaïkalie, leur ancrage dans un pan-mongolisme voulu par Séménov, et comment elles s'inscrivaient au départ dans un dessein plus vaste dont l'autre moitié a capoté, je conseille la lecture de l'excellent White Terror, de Jamie Bisher.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
WalktapusWalktapus   22 avril 2012
Pour nous, la Première Guerre Mondiale, la révolution bolchevique et la sanglante guerre civile qui l'a suivie sont autant d'événements idéologiquement chargés, clairs, nets, européens. Dans tous les manuels d'histoire, la défaite du général Wrangel en Crimée et le départ apocalyptique de son armée vers Constantinople marquent la défaite définitive des blancs et la victoire des rouges. La guerre a cependant continué pendant des mois à l'autre bout de l'immense empire, aux confins de régions aux noms fascinants de Mandchourie et de Khalkha, au bord du fleuve Amour, à Daouria, à Ourga. Les héros de ce drame n'étaient ni pétersbourgeois, ni moscovites, mais mongols, bouriates, chinois, japonais, cosaques de Sibérie, juifs d'Asie centrale, colons russes... Des peuples et des êtres hors de notre histoire, mais qui n'étaient, comme on le voit si bien dans cet ouvrage, pas moins contaminés par des passions européennes, passions qui les jetaient, tout autant que nous, dans les bras grands ouverts de la mort.
(préface de Victor Loupan)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
WalktapusWalktapus   19 avril 2012
Les Mongols appelaient Ungern «le Dieu de la Guerre» et c'était plus qu'une simple métaphore. L'âme de l'un des plus terribles gardiens de la foi du panthéon lamaïste pouvait fort bien s'être réincarnée dans cet homme prêt à prendre la défense du Bouddha vivant, offensé par les Chinois. Les Mongols considéraient Ungern, sinon comme un homme surnaturel, du moins comme un homme ayant des liens intimes avec l'au-delà. Ils croyaient à son invulnérabilité, à sa capacité à devenir invisible, à son art surnaturel de provoquer la panique chez l'ennemi. Et il ne s'agissait pas uniquement de traits personnels d'Ungern. Dès sa première marche sur Ourga, la figure mystique du libérateur de la Mongolie dont parlaient les prophètes se dressait derrière lui : ce messie devait venir du nord, du vivant du huitième Bogdo-geghen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
WalktapusWalktapus   20 avril 2012
Perdu dans les limbes d'un foi sans pardon, croyant en son étoile comme on croit à une évidence, non violent et néanmoins d'une cruauté entrée dans la légende, Ungern a réussi, avec des forces dérisoires, à brouiller les cartes d'un jeu de géants.
Le baron fou, Roman von Ungern-Sternberg, fait incontestablement partie des personnages les plus fascinants du XXe siècle. Monstre sanguinaire pour les uns, icône bouddhiste pour d'autres, héros romantique pour d'autres encore, cela fait bien longtemps, en tout cas qu'il vit par-delà les cimes de la raison commune, par-delà le bien et le mal
(préface de Victor Loupan)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : mongolieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Léonid Youzefovitch (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1301 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre