AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782731614060
59 pages
Éditeur : Les Humanoïdes associés (26/01/2000)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Bruxelles, 1er mars 1998. Ce jour-là, Eva Stern se laisse emporter par un rêve étrange. Celui d'un ange au front blessé, contemplant du haut des nuages un champ de bataille de la première guerre mondiale. À ses pieds, des soldats agonisant. Parmi eux, le frère d'Eva, Frank, un appareil photo à la main, qui trouve encore la force de capturer sa dernière image. Le lendemain, Eva reste perplexe devant un e-mail envoyé par un mystérieux "@nonymous". Une succession de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Witchblade
  07 octobre 2015
BD découverte lors d'un achat multiple.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est assez déstabilisante. Depuis que je l'avais dans ma PAL, elle me faisait envie mais j'étais dans ma période à enchaîner la lecture des romans. Quand je l'ai enfin ouverte, son univers m'a quelque peu déstabilisé. Que je vous explique pourquoi !

En premier lieu, l'univers et les graphismes. Dès les premières pages, nous avons des pages noires. Pas de première page avec le titre et l'auteur, celle-ci est noyée dans la première page de l'histoire. Démarrage plutôt curieux donc... Ensuite, le lettrage. Celui-ci est fait à l'ordinateur et contraste avec les personnages qui semblent avoir été dessinés au fusain alors que les cases ont clairement été tracés à l'ordinateur. Il y a également les couleurs principales. du noir, du rouge (même par petites touches), du bleu et du sépia. Pas forcément des couleurs très gaies surtout quand le sujet principal est la guerre, quelle quel soit d'ailleurs (14-18, 39-45, Vietnam, …). Un univers des plus sombres donc, retransmis par des emails envoyés anonymement à notre personnage principal, une psychanalyste de 98 ans qui a traversé le siècle.

Et en deuxième lieu, l'histoire. le fil conducteur de celle-ci est les emails envoyés à cette femme qui a connut de grands noms de l'Histoire. le premier de ces emails est envoyé le 31/02/98 et ne contient que des images et une suite de lieux et dates sans explications ni lien apparent. le suivant arrive un mois plus tard et ainsi de suite... Certaines vidéos peuvent être activées depuis des photos. Mais toujours aucune explication, à elle d'en comprendre la logique et d'en deviner l'auteur car certaines photos la concernent directement et font parti de son passé. Curieuse histoire que celle-ci donc...

Comme vous l'aurez compris, je n'ai pas eu la bonne découverte que j'espérais avec ce tome. C'est tellement particulier que je n'arrive même pas à avoir un avis arrêté dessus. Mais je doute que je me procure la suite de sitôt, à moins que je la trouve à emprunter... L'univers est très sombre, je n'ai pas très bien compris le but de cette BD, à part peut-être faire passer au crible différents évènements de notre histoire par une psychanalyste qui a traversé le XXème siècle et qui ne comprend pas non plus ce qu'on lui veut. Si vous êtes amateur de ce genre d'univers, je vous conseille de découvrir cette BD sinon vous pouvez aussi car tous les goûts sont dans la nature. Pour ma part, je ne sais pas encore si je découvrirais prochainement d'autres BD d'Yslaire.

Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Vexiana
  17 mars 2020
J'avais acheté cette BD à sa sortie.
Je l'ai même achetée deux fois. La première dans sa version originelle, sortie chez Delcourt et la seconde, dans sa version revue, chez les humanoïdes associés.
J'avais adoré cette BD...romantisme, poésie, destins brisés. de l'Yslaire dans toute sa splendeur.
La relecture n'est pas très tendre.
J'ai trouvé cette BD tirée en longueur (et ce n'est que le premier tome) et le charme de l'histoire n'opère plus aussi bien. Rien que ces histoires d'anges, j'ai trouvé ça poussif...
Bon, le dessin est magnifique, il faut le dire, et la mise en page est vraiment bien pensée et parfaitement maîtrisée mais, dans l'ensemble, je n'ai pas réussi à retrouver ce qui m'avait tant plus à l'époque.
En prenant de l'âge, serais-je devenue insensible aux envolées lyriques du Romantisme avec un R majuscule?
Commenter  J’apprécie          112
oblo
  01 août 2016
Le 1er mars 1998, Eva Stern reçoit un mail mystérieux d'un certain @nonymous. Celui-ci contient de simples photographies, d'hommes, de femmes et de morts, qui semblent écrire une histoire sombre du 20ème siècle. Chaque 31 du mois, Eva continue de recevoir ces photographies, muettes de mots mais non point de symboles : les ailes et les étoiles, annonciatrices de mort mais désireuses de liberté, apparaissent sur les clichés. Au travers de ceux-ci transparaît aussi le souvenir du frère d'Eva, Franz, mort durant la Première Guerre Mondiale, et dont surgissent, tout au long du siècle, des résurgences fantomatiques.
Ce premier album de la série déroute ; du moins parvient-il à lancer efficacement la série. Tout d'abord, il plante le décor dans une ambiance sombre où le crayonné nerveux et précis répond, comme dans un miroir déformant, au lettrage informatique et à la mise en page très contemporaine. C'est là le pendant graphique d'une tension narrative entre les événements passés - et notamment la vie d'Eva Stern à Vienne - du début du siècle et la fin du siècle, le fil conducteur qui se dessine étant le personnage d'Eva, dont la vie a traversé ce siècle, le plus meurtrier de l'histoire humaine, Eva qui, grâce à sa profession de psychiatre, a sans cesse fouillé les tréfonds de l'âme humaine.
Des interrogations, des mystères, de l'histoire mais aussi un vrai parti pris graphique : on espère au moins que le deuxième tome sera à la hauteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yanoune
  10 novembre 2017
Alors avec Yslaire c'est un peu compliqué...
Parce que graphiquement c'est très très beau...
j'avais lu bien plus jeune (adolescente pour tout dire ) Sambre (et j'avais adoré)... et j'avais feuilleté celui-ci à sa sortie.. y a donc une paye.. et dans mon souvenir c'était juste waaaahhhh.. des anges.... waaah c'est beau...
Paf mon chéri me les offre... c'est gentil...
Seulement, je ne suis plus une adolescente depuis longtemps... et je dois dire que là.. c'est toujours beau, c'est toujours des anges, mais ça marche beaucoup moins bien...
Le côté romantique faut croire qu'il disparait avec la vieillesse...
et ça...
ça c'est moche...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   31 juillet 2015
L'héroïsme, c'est de la boue, du sang et de la merde. Nous combattons sous la bannière d'un rapace bicéphale, qui a du plomb dans l'aile et l'appétit de l'acier. Le ciel a la couleur de la terre à chaque fois que les obus provoquent des nuages... Que puis-je photographier qui ne sera censuré ? Oui, c'est cela, hier, notre passé était de survivre. Aujourd'hui, nous sommes tous de futurs censurés... Nous les enfants du siècle, voilà notre mémoire enterrée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
WitchbladeWitchblade   30 juillet 2015
D'ailleurs, un message anonyme sur un écran d'ordinateur est par nature un être de lumière, sans chair, ni sexe... Un Ange muet, privé du Verbe... voilà bien le témoin du siècle. Dieu n'est-il pas mort, comme le disait Nietzsche ? Quoi d'étonnant alors que, dans notre société terrestre de surcommunication, les envoyés divins n'aient plus rien à dire ?
Commenter  J’apprécie          180
WitchbladeWitchblade   30 juillet 2015
Qu'est-ce que la réalité... sinon une histoire que l'on s'invente ?
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Yslaire (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Yslaire
Bernard Yslaire, porte-étendard du thème et de l?image de la Foire du Livre de Bruxelles 2015, a véritablement annoncé le ton de cette 45e édition. Bruxelles est un chef-lieu incontournable pour les amoureux de la BD. C'est pourquoi la Foire poursuit et amplifie encore son soutien à la création et au travail des illustrateurs.
Le but ? Faire vivre à nos visiteurs l?expérience collective de l?imaginaire propre au processus créatif. Et d?imaginaire, il a été question cette année avec 25 auteurs en performances, 15 concerts dessinés époustouflants, des projections et des animations spectaculaires !
Imaginarium © - Foire du Livre de Bruxelles 2015 Création : Fabrizio Borrini & Roberto Cassol Vidéomapping : Dirty Monitor Sound Designer & Music : Karl M Production : Foire du Livre de Bruxelles Captation vidéo & Montage : Louis Colmant
Prochaine édition : 18 - 22 février 2016
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3751 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre