AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782811622688
192 pages
Pika Edition (01/06/2016)
3.46/5   24 notes
Résumé :
La famille Kuonji possède l'un des plus puissants groupes industriels au monde. Lors de la traditionnelle « Mad Tea Party » mensuelle, qui rassemble ses neuf enfants, la dirigeante du groupe, Olga, annonce solennellement qu'un seul de ses enfants deviendra l'héritier de l'empire Kuonji. Une bataille sans merci commence alors ! En plein chaos, alors qu'elle est lutte pour sa vie, une des filles de la famille, Stella, se transforme en une magnifique jeune fille blonde... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,46

sur 24 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
2 avis

Tatooa
  05 septembre 2016
En tant que fans de Kaori Yuki, ma fille et moi ne passons jamais à côté de ses nouvelles parutions... Ces mangas sont à ma fille, d'où mon "emprunté" ici, lol !
Que dire... Kaori Yuki est de plus en plus folle, mdr ! C'est la pensée qui m'est venue plusieurs fois en lisant ce manga. On y retrouve ses sujets préférés, l'amour entre frères et soeurs, notamment, ici avec une nuance "mais on n'est pas du même sang", puisque les enfants de la famille Kuonji sont adoptés. Ajoutez du fantastique, le meurtre, la perversité, le mal et le sadisme venant de parents dénaturés qui exigent l'impensable, et tout y est !
C'est donc sans surprise qu'on retrouve une "Bloody Alice" dans un univers torturé, qu'on retrouve également des dessins magnifiques, et si l'histoire n'est pas nouvelle, le traitement par l'auteur en est suffisamment original pour qu'on ait envie d'en savoir plus.
Bientôt le tome 2 !
Commenter  J’apprécie          120
LeslecturesdeFrimousse
  04 juin 2016
Stella Kuonji, une jeune fille, quitte précipitamment sa salle de cours afin de se rendre à la tea party familiale mensuelle. Sur le chemin du retour, elle rencontre un jeune garçon flippant (on peut le dire), Tsukito, qui est amoureux de Stella et qui menace de se suicider si Stella ne lui prête pas attention. Néanmoins, Stella s'énerve contre lui ; ne s'intéresse pas plus que ça à ce jeune garçon étrange et se rend à la tea party, comme prévu
Stella arrive chez elle et nous apprenons que sa famille est très puissante, tant au niveau national qu'international et qu'elle est dirigée par Olga, la mère de Stella et de ses huit frères et soeurs.
Débute alors la « mad tea party », un évènement incontournable chez les Kuonji. La tradition veut que une fois par mois, tous les frères et soeurs de cette famille accourent pour y participer, et ce, à tout prix…
C'est alors que, au milieu de la party, Olga annonce qu'elle « aimerait qu'ils s'entre-tuent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un « et que « l'unique survivant deviendra l'héritier de la maison Kuonji »…
Nous enchainons les révélations, l'histoire se continue de manière fluide jusqu'à la conclusion… : « Let's dance until we die ! »
(mon avis : )
Comme le dit l'auteur, il s'agit d'une version déglinguée d'Alice au Pays des Merveilles !
Ce manga est très original, bien dessiné, fluide et palpitant jusqu'à la fin, avec juste ce qu'il faut de gore !
J'ai adoré et je vous le conseille !
(De plus, avec l'offre Pika, vous pouvez obtenir une carte postale très bien réalisée de ce manga ! Suite le 07 septembre !)

#Cat
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathlie93100
  18 juin 2016
Quand j'ai su que Kaori Yuki allait publier un nouveau manga en France, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller l'acheter peu après sa sortie ; surtout quand j'ai su que ce serait une réécriture d'Alice au pays des merveilles complètement déjantée mais surtout sanglante, comme le fait si bien Kaori Yuki.
On suit le personnage de Stella une jeune fille faisant partie de la famille Kuonji, aux moeurs assez spéciales. En effet, une tea party mensuelle est organisée par ses parents ; mais aussi, pour les 19 ans de son grand frère Zeno, Olga, leur mère, à décidé de choisir son héritier en leur donnant un temps imparti pour qu'ils s'entretuent.
J'avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans ce premier tome. On ne comprend pas grand chose dans les premières pages et c'est en avançant dans notre lecture qu'on découvre peu à peu qui est Stella ainsi que sa famille. Mais j'ai été dans le flou total pour quelques pages.
On ne va pas se leurrer, le thème d'Alice au pays des merveilles tombe à point nommé étant donné que le second film est sorti il y a peu de temps. Mais j'avais tout de même envie de découvrir la vision qu'en a Kaori Yuki et je dois dire qu'elle me plait beaucoup.
Ce manga reste dans l'univers trash et sanglant qui est propre à la mangaka. Suite à ce que leur impose leur mère, Stella se découvre une double personnalité ; son double s'appellant Alice et étant une meurtrière au sang chaud. Mais ce n'est pas la seule : chacun de ses frères et soeurs ont une personnalité meurtrière cachée. Il y a beaucoup de violence et de sang et on est plongés dans le délire schizophrénique de Stella qui semble perdre petit à petit la tête.
En ce qui concerne la relation entre les personnages, Stella est très proche de son frère Zeno. Mais il serait plus juste de préciser que qu'ils ne sont pas frère et soeur de sang mais des orphelins recueillis par Olga lors de sa première tea party. Il en va de même pour tous les autres frères et soeurs. Olga et leur père quant à eux sont tout simplement fous à lier...
Enfin, il m'est impossible de ne pas parler des traits de dessins propres à Kaori Yuki. Elle nous offre des dessins toujours aussi beaux et dynamiques, à mi-chemin entre gothique et kawaii.
En conclusion, Alice in murderland n'est pas le meilleur manga de Kaori Yuki mais le thème est accrocheur et dans l'ère du temps. C'est sanglant, violent et glauque mais le pire c'est qu'on en redemande : la fin donne envie de lire la suite. Je pense me laisser tenter la le second tome par la suite pour voir où la mangaka mènera son histoire. C'est un manga que je ne conseillerais qu'aux fans de Kaori Yuki, sinon vous risquerez d'être un peu déçus.
Lien : http://reveuseeveillee.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DragonLyre
  22 juillet 2016
Avec cette nouvelle saga, la reine du shojo gothique reste fidèle à elle-même. Son crayonné est toujours aussi fouillé et recherché, pour les décors comme pour la pose de trames. Les personnages ne sont pas en reste : coiffures et vêtements sont détaillés à l'extrême et les visages très expressifs reflètent une large gamme d'émotions. Son style a mûri depuis « Angel Sanctuary », mais sa patte reste reconnaissable au premier coup d'oeil.
Concernant l'intrigue, on retrouve encore une fois ses thèmes préférés : des amours ambigus au sein d'une fratrie, un drame incommensurable, des dilemmes impossibles, de la folie meurtrière, des deuils ingérables et des trahisons,… Avec « Alice in Murderland », Kaori Yuki nous plonge dans une atmosphère sombre et pesante, typique des univers qu'elle campe. On y retrouve également cette fracture entre candeur et gore, douce chaleur et froid implacable. On navigue entre des tranches de vie d'une intense complicité et ce désespoir sans fin qui nous assaille quand on voit ce que sont amenés à perdre les principaux protagonistes.
Ce premier tome se révèle convaincant. La mangaka a pensé à introduire dès le départ des pistes pour expliquer comment de tels fais peuvent passer inaperçus aux yeux de la société sans toutefois trop en révéler sur la mythologie élaborée. J'adresse cependant une petite mise en garde aux grands adeptes d' « Alice au Pays des Merveilles » : si vous cherchez une forme de conte revisité, vous n'y trouverez pas forcément votre bonheur. Kaori Yuki semble vouloir exploiter des figures connues du grand public comme Alice ou Jack L'Éventreur, mais elle les fait évoluer dans un contexte qui lui est propre. Pour notre plus grand bonheur !
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Dramaix1988
  11 juin 2016
Alice au pays des merveilles est décidément une source intarissable d'imagination pour les auteurs. Pour le manga ici présent Alice sert surtout d'accroche car on très loin des versions que l'on connait, Alice est la double personnalité (la partie violente) du personnage central Stella qui devient schizophrène lorsque sa maman adoptive annonce à ses enfants qu'ils doivent s'entretuer dans le but de devenir l'héritier(e) de la famille Kuonji. Comme souvent pour un premier tome il est difficile de se prononcer, c'est très Japonais et donc ça part dans tous les sens, entre les références à Alice, celle à d'autres personnages (Jack l'éventreur, le petit chaperon rouge,...), les vampires ou encore le vaudou c'est parfois compliqué de s'y retrouver. Mais ce tome reste très prometteur j'achèterai le prochain tome pour découvrir la suite en espérant qu'il répondra à mes attentes. Attention ce manga est un Shojo mais très violent avec des codes de Seinen donc à ne pas mettre dans toutes les mains
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
BDGest   03 novembre 2016
Petit trip sanguinolent, Alice in murderland tarde à livrer le fond de son propos. Le troisième tome devra se recentrer sur un fil conducteur fort et éclaircir la trame pour permettre au lecteur d'adhérer à l'aventure.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PegLutinePegLutine   10 juin 2016
Que ceux qui ont trouvé comment manipuler les lapins noirs n'hésitent pas à le faire, pour augmenter leurs chances de gagner. Peu importe combien de personnes vous tuerez. A l'intérieur de la propriété la loi extérieure n'a aucune incidence.
Commenter  J’apprécie          70
TatooaTatooa   28 août 2016
A l'époque, quoi qu'il arrive... les neuf frères et sœurs ne manquaient jamais la sacro-sainte Tea Party. C'était la seule tradition de la très libertaire famille Kuonji.
Commenter  J’apprécie          60
TatooaTatooa   31 août 2016
- Que les armes soient avec vous ! Je vous enverrai sous peu quelqu'un pour me remplacer... (Kokonoe, blessé)
- On a compris, va-t-en vite ! ... Comment ça que les armes soient avec vous ?! Je n'ai pas l'intention de tuer encore ! Je me demande qui l'a mis dans un tel état. (Stella)
Commenter  J’apprécie          10
LesMotsPourReverLesMotsPourRever   16 juin 2016
Alors cher Grand frère Sid, tu es prêt? Puisque tu as détruit ce à quoi Stella tenait plus que tout…. Tu ne t’opposeras pas au fait d’être détruit à ton tour?
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1125 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre