AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782845803688
Éditeur : Tonkam (21/11/2003)

Note moyenne : 4/5 (sur 66 notes)
Résumé :

Sétsuna va enfin pouvoir mettre à l'épreuve les sentiments qu'il éprouve pour sa sœur, malgré le grave tabou qui pèse sur leur amour. Pendant ce temps-là, Kira, son meilleur ami, se fait arrêter par la police à sa place... Rochel, le frère jumeau d'Alexiel, va s'empresser de venir rôder autour de Kira et de Sétsuna, afin de leur jouer un autre mauvais tour démoniaque dont il a le secret... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Soleney
  05 novembre 2014
Pour moi, le point fort de ce manga, c'est l'idée. Personnellement, j'aime beaucoup les histoires qui tournent autour des anges, des démons, de l'au-delà… Si c'est bien mené, on peut mettre en place quelques pistes de réflexion philosophiques, théologiques et sociologiques très intéressantes (telles que : l'homme est-il naturellement mauvais ? Y-a-t-il quelque chose après la mort ? Dieu existe-t-il ?).
Mais le problème ici, c'est que c'est que le scénario est très brouillon. J'avais lu les dix premiers tomes il y a quelques années, et j'avais complètement décroché parce que j'étais perdue entre toutes ces intrigues, les doubles vies de chaque personnage, les aventures tordues, les trucs mal expliqués… Je viens de relire le premier volume, et j'ai senti cette confusion dès les premières pages – un signe avant-coureur que j'ai pu cette fois anticiper…
Pour la petite histoire : Sétsuna est non seulement un lycéen aux hormones en ébullition, mais aussi unE ange surpuissantE qui se serait rebellée contre Dieu – Alexiel. (Je souligne ici la féminité de son ancienne vie parce que ça m'avait pas mal surprise à la première lecture.) Ce jeune homme ne peut réfréner son désir sexuel pour sa soeur, mais ce n'est que la répétition d'un schéma millénaire. En effet, le frère jumeau de l'ange qu'il était était lui aussi amoureux d'elle. S'en suivent moult quiproquos car, bien sûr, ces quatre-là (Alexiel, son frère Rochel, Sétsuna et sa soeur Sara) sont extra-beaux et les personnes qui sont attirés par eux sont de plus en plus nombreux au fil des tomes. Qui représente quoi pour eux, telle est la question.
L'histoire commence plus ou moins quand Rochel se libère de la prison dans laquelle sa soeur l'avait enfermé il y a des siècles (pourquoi, on ne sait toujours pas). Il est bien décidé à se venger de l'affront qu'elle lui a fait. Mais, pendant ce temps, deux démons partent à la recherche de la réincarnation d'Alexiel afin qu'elle sauve les Enfers, menacés par la pollution humaine et les armées célestes. Quelle n'est pas leur surprise quand ils se rendent compte que leur idole est devenue un jeune homme caractériel et immature. Ça commence déjà à devenir compliqué, et pourtant ce n'est que le début…
Les relations entre les personnages sont elles aussi confuses. Kouraï est visiblement amoureux(se) d'Alexiel, mais déteste Sétsuna (en tout cas au début). Kira, autrefois fiancé d'Alexiel, s'est auto désigné protecteur de ses réincarnations en tuant son ange gardien. En plus de cela, on découvre qu'il est l'esprit réincarné de sa fidèle épée (comment ils se sont fiancés, du coup, ça je n'en sais rien). Son personnage est particulièrement sombre et séduisant, et c'est un de mes préférés car une aura de mystère plane systématiquement autour de lui. Arachné, quant à elle, est en fait un homme aux hormones tout aussi dynamiques que celles de Sétsuna.
La sexualité, bien que jamais explicitement désignée, est donc un sujet très récurrent dans cette série. Ou plus précisément, c'est le thème de l'identité sexuelle qui l'est. Sétsuna était une femme, Arachné est un homme, Kouraï se fait passer pour un garçon mais est une fille, Rochel est visiblement bi… J'ai envie de dire, c'est un peu exagéré, un seul personnage aurait suffi. Non seulement ça complique les choses, mais ça ne fait pas très réaliste. Je ne sais pas comment est traité la question de la sexualité au Japon, mais il me semble justement qu'ils ont un point de vue plus rigide que le nôtre. Cette oeuvre est-elle une tentative de faire bouger les mentalités dans son pays ? Peut-être… En tout cas, elle a le chic pour bouleverser les préjugés : au niveau des personnages principaux, les anges sont souvent des êtres mauvais et/ou psychopathes (Rochel, Sévoth-Tart, Kirieh…) malgré quelques exceptions, et les démons sont du côté des gentils (Kouraï et Arachné).
En fait, quand on y réfléchit, anges et démons sont seulement des humains avec des ailes et des pouvoirs. Les premiers sont faibles, ils cèdent très (trop ?) facilement à la tentation ; et les seconds sont loin d'être foncièrement mauvais. J'aurais préféré que l'auteure joue un peu plus avec les apparences, qu'elle montre une société angélique propre sur elle au début, mais finalement gangrénée par le mal. Là, j'ai l'impression que c'est un étalement de dépravation, presque de l'exagération (je pense notamment au passage où Kouraï nous raconte le massacre qui a eu lieu dans les Enfers quand elle était jeune). La plupart des anges sont très orgueilleux et c'est pas crédible. Ils pourraient au moins faire SEMBLANT d'être pétris de bonnes intentions.
Mais malgré le fait que cette série aille généralement à l'encontre des préjugés, j'ai quand même réussi à relever une phrase relativement sexiste : « La beauté et la douceur d'une femme ne naissent que lorsqu'elle se sent protégée », dixit Sétsuna à Kouraï pour qu'elle se trouve un mec au lieu de jouer à l'homme (volume 2). Est-ce que ça veut dire que les femmes ne peuvent/doivent pas se protéger toutes seules ? Mais pourquoi ? Et donc le rôle de l'homme est de protéger la femme ? Ça rabaisse le rang de cette dernière à celui d'une petite créature faible, et c'est tellement réducteur que j'en ai ragé ! Pire : ça entre en contradiction avec le reste de la série puisqu'Alexiel est la plus redoutable des guerrières, et pourtant c'est une femme d'une remarquable beauté. Bon, d'accord, on oublie la douceur, mais vous voyez l'idée !
Je n'ai éprouvé que très peu d'attachement pour le personnage de Sétsuna, qui m'énerve assez régulièrement. La seule dimension qui lui apportait du charme est celle de la culpabilité qu'il ressent vis-à-vis de sa soeur. J'aime bien cette dernière, d'ailleurs, mais leur romance à tous les deux me laisse de marbre tellement elle est pétrie d'auto-apitoiement. Leur amour est présenté de manière idyllique et parfaite : comme dans les grandes passions de la littérature (Roméo & Juliette, Tristan & Iseult, et j'en passe), ils ne peuvent réfréner leurs sentiments et assurent être incapables d'aimer quelqu'un d'autre. Par conséquent, on les montre comme deux pauvres agneaux ne demandaient qu'à avoir le droit de s'aimer, mais que la vilaine société refuse aveuglément de laisser être heureux au nom de principes douteux… C'est un peu trop manichéen pour moi, merci bien !
Et finalement, cette puissante opposition entre le bien et le mal se ressent un peu partout. Les gentils sont profondément bons et sont très souvent des victimes (Ruri a été manipulée par Rochel et en est morte, Kouraï a failli être violée par des anges quand elle était plus jeune, Arachné est moquée des hommes (quoiqu'à titre humoristique), etc.), tandis que les méchants sont des psychopathes (pourquoi Rochel est-il comme ça ? L'a-t-il toujours été ?).
Malgré tout, quelques personnages sont ambigus et difficiles à cerner : Adam Kadamon est-il un allié de Sétsuna ? le prêtre aveugle est-il de son côté ? Que cherche-t-il ? Katan retournera-t-il sa veste ? Dommage qu'ils ne soient pas plus nombreux.
Par ailleurs, la fin de ce troisième tome est tout à fait haletante. Tout est révolu, l'histoire est en plein bouleversement, et la donne a complètement changée. Honnêtement, la première fois que j'ai lu ça, j'ai eu du mal à imaginer comment pourrait continuer le scénario… C'est quand même assez osé !
Pour conclure, je n'ai pas aimé les dessins, je n'ai pas aimé le héros, ni le scénario trop compliqué, mais malgré tout, j'ai passé un moment assez sympa en lisant ce manga. Dommage que l'auteure ait autant compliqué l'histoire, parce qu'un peu de simplicité aurait grandement accentué l'intérêt que je lui aurais porté.
Mais qui sait, peut-être que j'arriverai jusqu'au bout, cette fois…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
kade_read
  24 octobre 2019
Enfin un tome vraiment digne d'intérêt ... en tout cas, la fin du tome. Parce que le début, on en est toujours à l'amour interdit entre Setsuna et Sara et ça n'avance pas vraiment.
Cette fois, on dirait que la vraie histoire va se lancer avec la perte de Sara. Setsuna va enfin laisser Alexiel s'éveillait. J'espère ne pas me tromper sur la suite du scénario ... sans quoi, je serais fort déçue. J'avoue que je suis contente de ne plus avoir affaire à cette romance. Ce style d'histoire me lasse vite. J'attends de découvrir de vrais enjeux, à présent.
J'ai hâte de découvrir la personnalité achevée du mix Setsuna et Alexiel. Va-t'il être sans coeur envers ses ennemis ? Va-t'il pardonner facilement ? Je rêve d'un héros sombre. Il ne me reste plus qu'à lire la suite de l'oeuvre pour le découvrir. Rdv au prochain tome !
Commenter  J’apprécie          110
Tatooa
  25 avril 2014
Encore un tome magnifique, l'esprit assez tordu de Kaori Yuki fait merveille niveau scénario, et son talent artistique est immense.
C'est vraiment glauque à souhait. Complots, trahisons et meurtres sont légions (comme le démon, paraît-il), et les anges et archanges ne sont pas en reste dans le domaine pourtant réservé au "mal", normalement.
Setsuna se débat dans un monde incroyablement tortueux et compliqué pour arriver à sauver sa soeur, mais c'est très loin d'être gagné d'avance.
Et en plus bien évidemment, il s'en passe de belles du côté de son corps matériel, qui ajoutent au suspens.
Un personnage mystérieux, "le chapelier fou", apparaît en fin de tome, drague Cry (Jolie gamine princesse des démons,"dragonmaster", amoureuse de Setsuna de surcroît !), et on se demande où tout cela va aller !?
Vite, le tome 4 !!!
Commenter  J’apprécie          40
bountyfrei
  31 octobre 2013
''Haaaaaaaaaan'' fut ma réaction à chaque fois que j'ai tourné les pages de ce manga, oh combien magnifique ! Mais replantons le décors : Sara est morte, sacrifiée, mais son frère Setsuna fait explosé sa colère et fait sortir l'ange qui sommeille en lui : résultat, Tokyo est détruit, mais le temps est arrêté par Kira, son meilleur ami. Setsu en décide autrement de l'avenir de Sara : elle ne mourra pas. Alors il part dans le monde des morts chercher sa soeur, son amante, pour continuer à partager son amour avec elle. Avec un guide tout désigné qui n'est autre que Kato, un ancien camarade d'école qu'il a tué dans une de ses colères dévastatrices, il parcourt le royaume des morts à la recherche de sa soeur. Mais il a sept jours pour le faire, sinon il mourra. Pour pouvoir aller dans se monde, il a du se tuer lui même : si quelqu'un retire l'épée qui traverse son corps, il mourra également.
Pendant se temps, Rosiel quand à lui vit tant bien que mal son retour avec les autres anges, même si des complots se dressent contre lui et Catan...
Vous pensiez que Setsu y arriverait, que tout se passerait bien dans les mondes respectifs où se trouvent nos protagonistes ? (Ainsi que leurs corps et leurs âmes?) C'est Kaori Yuki qui à écrit ce manga, alors rien ne se passe comme ça devrait ce passé, voyons ! Notre Setsu aura bien des embûches sur sa route, et le Seigneur Rosiel devra redoublé d'effort pour ne pas finir en momie sous verre...
Que dire sur les graphismes ? Je pense avoir déjà épuisé le sujet avec mes autres articles sur les tomes précédents, vous pourrez retrouvé les liens sur l'article du blog!
Lien : http://onceuponatime.ek.la/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ankya
  10 juillet 2016
La série Angel Sanctuary est une série que j'ai suivie au cours de sa publication française, attendant impatiemment la sortie du tome d'après (environ tous les 3 mois).
Cette série reprend le style très caractéristique de Kaori Yuki: des dessins très détaillés et magnifiques.
Les personnages sont très travaillés tant par le trait que par leur profondeur psychologique.
Ce que j'aime aussi dans cette série, c'est que les anges ne sont pas tous angéliques (des gentils) et les démons de sont pas tous démoniaques (des méchants). le manichéisme n'a pas sa place dans la série.
Je recommande cette série, bien entendu :)
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   21 avril 2014
Il ne reste plus grand chose des archanges des quatre éléments qui faisaient jadis la gloire du ciel suprême.
L'archange du feu, Michael, est l'enfant terrible du monde céleste de par son caractère turbulent,
Gabriel, l'archange de l'eau, est dans un état végétatif après avoir perdu son âme,
l'archange du vent, Raphael ne pense qu'à courir après les femmes,
quant à Uriel, archange de la terre, il a disparu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TatooaTatooa   22 avril 2014
Uriel, l'ange du repentir, l'ange de la mort, le bourreau qui juge et envoie aux Enfers ceux qui ont profané la voie de Dieu.
Il pend les pêcheurs par leur langue avant de les jeter impitoyablement dans la géhenne. Son nom signifie "les flammes de Dieu", ces flammes étant celles des Enfers.
Commenter  J’apprécie          100
TatooaTatooa   25 avril 2014
De même qu'il ne peut y avoir de monde avec un dieu sans qu'il existe un diable
Il ne peut y avoir de lumière sans ténèbres
Un cœur pur s'imprègne facilement du mal et est comme du miel pour les démons
Les ténèbres sont attirées par la lumière à défaut de pouvoir se l'approprier... (le chapelier fou à Cry)
Commenter  J’apprécie          30
TatooaTatooa   24 avril 2014
- Impossible... Hein ? On va bien trouver quelque chose, non ? On va se débrouiller. (Setsuna)
- Même si c'est impossible avec les règles rigides des anges, nous, comme on est cons, on ne comprend pas. (Kato)
Commenter  J’apprécie          20
NicolinaNicolina   22 mai 2012
Tu ne m'entends donc plus ?!
Tu laisses le couroux et la haine régner entre nous...
Tu ne vas quand même pas... me tuer une seconde fois ?!
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
937 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre