AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367270406
Éditeur : DeCrescenzo (19/11/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Six écrivains, six nouvelles.

La ville brille, mais blesse. Elle représente toutes les illusions, les aspirations sociales de la jeunesse, mais aussi les rêves brisés, les amertumes. Dans Les Poncires, une grand-mère rompt avec la morosité de son appartement citadin pour faire un dernier voyage : les somptueux paysages de l’île de Jeju, au large de la Corée. Un homme entre deux âges retourne dans son village natal s’occuper de ses vieux parents et r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
nathalie_MarketMarcel
09 juin 2016
Une tante âgée vient rendre visite à son neveu et réalise un dernier voyage avant de mourir, elle raconte aussi certains épisodes de sa jeunesse. Un fils vient rendre visite à son père vieillissant et découvre comment ses parents sont devenus ces personnes acariâtres. Une femme au foyer étudie sa nouvelle voisine tout en s'interrogeant sur sa santé mentale. Un homme rend visite à un ami à la campagne (une campagne vraiment très bizarre). Un homme raconte son enfance dans une boulangerie-pâtisserie – comme le quartier a changé en peu de temps ! le dernier récit met en scène une jeune femme qui travaille comme guide dans une grotte artificielle (pour faire découvrir la spéléologie aux enfants c'est quand même plus pratique qu'une vraie grotte) et qui vit dans un logement minuscule.
Comme souvent dans les romans asiatiques, je fais l'expérience d'un univers proche et lointain à la fois. Les soucis des paysans sont les mêmes partout, l'individualisme et l'anonymat des villes également, mais toutes les références nous sont étrangères. Les narrateurs s'interrogent dans ces récits sur ce qui les relie encore, ou non, à leurs parents, ou à leurs grands-parents, ou même à leur jeunesse. Un monde très clivé où la Corée ancienne semble une carte postale aussi bien à nous, lecteurs occidentaux, qu'aux habitants des villes.
Lien : http://chezmarketmarcel.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel09 juin 2016
Puis elle se mit à chanter. Avec le bruit des vagues, on ne l’entendait guère. En tendant l’oreille, je reconnus La colline de la rivière où chantent les oiseaux. Sa voix frayait un chemin, fine et verte comme de la ciboulette, mince comme du piment rouge râpé, avant de disparaître dans le vent sans laisser de trace.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : microfictionsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Daphné du Maurier

De quelle nationalité est-elle ?

Française
Écossaise
Américaine
Britannique

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre