AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Dars (Traducteur)
ISBN : 2070321207
Éditeur : Gallimard (05/01/2006)

Note moyenne : 2.62/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Ce petit recueil diabolique nous entretient d'un monde fort différent du nôtre, celui de la Chine ancienne avec ses croyances et superstitions touchant aux spectres, démons, apparitions, disparitions, possessions, et autres bizarreries semblant émaner directement de l'au-delà.
Pendant des décennies, Ji Yun (1724-1805) rassembla maintes anecdotes étranges, rapportées par d'innombrables voyageurs, marchands, bandits errant par les landes et forêts hantées de re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Gwen21
  27 avril 2016
Recueil de récits très courts (jamais plus de trois pages), ces "nouvelles de l'au-delà" qui font la part belle aux esprits et aux puissances surnaturelles m'ont complètement laissée sur ma faim.
Etant peu adepte de littérature chinoise - mais cherchant à me soigner -, je suis parfois assez décontenancée par mes expériences dans le domaine. Les moins concluantes conservant tout de même pour elles la poésie de la langue. Or, ici, non seulement je n'ai pas trouvé de poésie mais bien souvent, je n'ai même pas compris ce que je lisais. Aussi, quand le charme et la compréhension font tous deux défaut, en résulte-t-il un fameux désenchantement.

Challenge MULTI-DÉFIS 2016
Challenge ABC 2015 - 2016
Challenge PETITS PLAISIRS 2016
Commenter  J’apprécie          364
margotfe
  22 avril 2019
Pas toujours simple de se plonger dans ses petites nouvelles plus ou moins courtes... Certaines histoires m'ont interpellées, d'autres non. J'attendais tout de même un peu plus de frissons sachant qu'habituellement les légendes asiatiques me terrifies.
Le livre est loin d'être mauvais pour autant, il est plus de l'ordre de divers témoignages rapportés.
Commenter  J’apprécie          00
marlene50
  04 juillet 2016
Je ne peux terminer ce recueil de nouvelles de Chine ancienne car aucun espoir d'y trouver une qui m'interpelle un tant soit peu, car vraiment là ; aucun ressenti si ce n'est l'ennui et aucun intérêt dans cette lecture.
Pourtant le résumé laissait présager des histoires variées à savourer avec délectation.
Commenter  J’apprécie          20
aureliestrega
  06 janvier 2016
Un peu difficile d'entrer dans ce livre à cause du choc culturel mais quand on s'abandonne à la morale chinoise du XIIIeme c'est très interessant! Jolie façon de découvrir certaines croyances et pratiques chinoises. Des histoires de revenants, de maisons hantees, de démons qui diffèrent dans leur aspects et leurs morales des notres mais qui comme chez nous enseignent souvent des principes, des regles de vie.
Commenter  J’apprécie          00
LaureduMiroir
  29 octobre 2009
J'aime particulièrement les Folios à 2 E qui me permettent de lire et de découvrir des titres et des auteurs que ...
Lien : http://autrecotedumiroir.net..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   26 avril 2016
Un certain Wang, petit clerc de la sous-préfecture de Xian et scribe émérite, était maître dans l'art de soutirer de la monnaie aux gens, mais chaque fois qu'il avait amassé une somme, survenait immanquablement un événement inattendu qui l'obligeait à la dilapider !
Commenter  J’apprécie          140
OlivOliv   31 mai 2013
D'une façon générale, quand on a peur, le cœur bat la chamade ; quand le cœur bat la chamade, l'esprit s'éparpille, et quand l'esprit s'éparpille, les démons en profitent. Quand on n'a pas peur, le cœur est ferme ; quand le cœur est ferme, l'esprit est intact, et quand l'esprit est intact, les forces délétères n'ont pas prise sur lui.
Commenter  J’apprécie          30
PieddansleplatPieddansleplat   02 décembre 2013
Certains disent qu'il a assassiné une foule de gens, et ils ne comprennent pas que le Ciel n'ait pas supprimé sa personne au lieu de celle de son fils : il y aurait erreur de châtiment.
En réalité quand le crime n'atteint pas son apogée, le châtiment ne frappe pas la femme et les enfants ; quand le mal n'atteint pas son apogée, les calamités ne touchent pas les générations suivantes. Et si c'est son fils qui fut frappé, c'était afin qu'il fut manifeste que le malheur pouvait toucher sa descendance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre