AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070414620
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
La Tentation de l'ombre est un récit noir, très noir. Imaginez : l'assassinat prémédité d'un haut fonctionnaire d'État, des voyous patibulaires qui se transforment en conseillers de ministres, des attentats, des filatures, des maîtres chanteurs, des vedettes du show-bizz qui s'encanaillent dans le Paris de la nuit. Et, au milieu de cette faune, un flic enquêteur qui traîne un énorme blues. L'ensemble pourrait paraître convenu et déjà vu - la patte du roman noir amér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
MichelRoberge
  14 décembre 2018
Résumé : Récit romancé, La Tentation de l'ombre est une plongée en apnée dans un monde interlope où seuls les initiés, flics et voyous, peuvent vivre et parfois survivre. Un jeune provincial, entré dans la police nationale et affecté dans un service de police judiciaire les plus mouvementés de Paris, a pour mission de pénétrer le milieu du grand banditisme. Il effectue ses classes dans les quartiers de Pigalle, la Villette et l'Opéra avant de rejoindre la BRI [Brigade de recherche et d'intervention] (brigade antigang) du fameux 36 quai des Orfèvres.
Ce récit compose aussi une peinture des moeurs politiques d'une époque, celle des années 1970 et du début des années 1980. En effet, le jeune policier, chargé d'enquêter sur l'assassinat d'une haute personnalité, une affaire politico-judiciaire qui deviendra un des scandales parmi les plus retentissants du XXe siècle, se rebelle contre sa hiérarchie. Pour son plus grand malheur.
Écrit comme un polar, ce récit constitué de faits réels auxquels l'auteur a été mêlé de près, glace le sang tant il met à nu la fragilité des êtres et dévoile les turpitudes de la raison d'État.
Un roman dans lequel la fiction ne parvient pas à dépasser la réalité !
Commentaires : La littérature de genre polar et roman noir nous a habitués à une structure classique d'enquête sur un ou plusieurs crimes menée par un policier souvent aux prises avec ses démons intérieurs. Avec La tentation de l'ombre, on est dans un tout autre monde, un univers sombre.
Tout est dit dans le résumé présenté sur la quatrième de couverture de cette pseudo fiction entre le polar et le roman noir. Un flic/auteur raconte une histoire qui fait froid dans le dos. le récit d'une partie de sa vie. Dans le style d'une autofiction.
Écrit à la première personne, ce roman nous fait côtoyer policiers et politiciens crapuleux et nous entraîne dans l'univers d'omerta dans lequel doit évoluer un jeune policier confronté à la réalisation de sa mission et aux volontés de la hiérarchie. Un merdier de violence et d'intimidation.
Avec un style percutant, une écriture incisive, l'auteur-personnage de la tentation de l'ombre nous livre une oeuvre coup de poing qui ne laisse pas indifférent. « Les flics sont semblables aux chasseurs. Ils aiment les battues, les traques, les embuscades et s'excitent à l'approche de la curée. » Cet extrait traduit bien l'ambiance générale de l'univers de l'unité antigang dans laquelle il fait évoluer son protagoniste.
Éric Yung (pseudonyme de Jean-Bernard Vincent) qui a déjà publié une dizaine d'ouvrages est un fin connaisseur des affaires criminelles et policières et il le démontre hors de tout doute. Un auteur que j'ai eu la chance et le plaisir de découvrir grâce aux éditions de la Borée. J'en recommande fortement la lecture.
Ce que j'ai aimé : L'ambiance générale, les sentiments exprimés par le narrateur, le parallèle avec son enfance, la chute finale.
Ce que j'ai moins aimé : -
Lien : http://avisdelecturepolarsro..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chouchou58
  18 septembre 2015
Une écriture sèche, sans aucune complaisance, pour un texte hors normes. Perturbant, choquant, bouleversant tout à la fois. Certains trouveront que tout y est trop cru, c'est pourtant ce qui fait la force de ce témoignage, lui évite de n'être qu'une intrigue policière de plus. Tout y semble exagéré comme pour faire frémir le lecteur mais la froideur du style, sec et sans apparat, laisse supposer qu'on est pourtant en deçà de la réalité encore. A lire.
Commenter  J’apprécie          50
Sami33
  22 août 2018
Ce livre m'a bluffé du début à la fin !

"La tentation de l'ombre" est un polar sombre, très noir. Imaginez un peu l'assassinat prémédité d'un haut fonctionnaire d'Etat, des voyous qui se transforment en conseillers de ministres, des attentats, des filatures, des maîtres-chanteurs... Au milieu de tout ce beau monde, il y a un policier... Un jeune officier qui vient de sa province natale qui se voit muté à Paris. Il est affecté dans une unité chargée d'infiltrer le grand banditisme. Et oui, le jeunot va direct dans la cour des grands !

Il va donc effectuer ses classes d'officier de police judiciaire dans les quartiers de Pigalle, de l'Opéra et de la Villette pour rejoindre le très célèbre "36 Quai des Orfèvres" !

Ce livre va nous dépeindre les moeurs politiques de l'époque. le jeune policier chargé d'enquêter sur le meurtre d'une haute personnalité de l'Etat est confronté à sa hiérarchie qui, avec la complicité du gouvernement fait tout pour faire croire à l'opinion publique qu'il s'agit d'un banal crime de droit commun alors que, vous vous en doutez, ce n'est absolument pas le cas... La police savait plusieurs mois à l'avance que cet homme allait être assassiné. La police connaissait toutes les personnes qui ont pris part à ce complot mais à laisser faire sans bouger le petit doigt. C'est à ce moment que le jeune policier décidera de se rebeller. Malheureusement, c'est la pire erreur qu'il est commise car il connaîtra l'arbitraire et la prison...

La plume de l'auteur est dure, sèche, froide, perturbante, choquante et bouleversante. Étonnant cocktail lorsque l'on connaît la teneur du récit et pourtant, je pense que l'auteur ne nous a pas tout livré, qu'il a été timoré avec nous de peur de nous traumatiser. Je fais peut-être fausse route, en tout cas, c'est mon ressenti après lecture de ce récit. Les plus sensibles d'entre nous pourraient trouver le récit très cru, il l'est mais pour bien comprendre la teneur du témoignage de l'auteur, c'est un mal nécessaire et c'est ce qui fait l'originalité de ce récit, il faut bien le dire.

J'étais abasourdie lorsque j'ai découvert que ce livre relatait des faits réels auxquels l'auteur lui-même en a été témoin. Il a décidé à travers ce livre qui donne froid dans le dos de nous livrer sa version que je ne peux que vous recommander de lire.
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mireille.lefustec
  22 décembre 2011
Lu dans le cadre des nuits du polar à la médiathèque de St Quentin en Yvelines. Ne laisse pas indifférent ,trouble et révolte. le policier est bien fragile devant tant de noirceur.
Commenter  J’apprécie          10
Madimado
  05 octobre 2010
Perturbant, choquant, bouleversant tout à la fois. Tout y semble exagéré comme pour faire frémir le lecteur mais la froideur du style, sec et sans apparat, laisse supposer qu'on est pourtant en deçà de la réalité encore.
Lien : http://madimado.com/2010/07/..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Vincent41Vincent41   25 août 2011


« J’étais chez les flics depuis des années. J’avais appris à connaître le vice, le mensonge, la trahison, la haine, la violence et les cadavres. C’était devenu mon ordinaire. Pour survivre j’avais prohibé l’émotion, la sensibilité et la compassion. Peu à peu, je perdais confiance dans tous les êtres. Je me persuadais que la vie n’était qu’une grande magouille. A mes yeux, Dieu et le Diable se partageaient le royaume des ripoux. »

La Tentation de l'ombre
Gallimard – Folio
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
carrecarre   16 novembre 2012
Eric me prit me prit la main et y plaça un comprimé rond et blanc. "Avale ça et tu seras en forme. Le sommeil c'est pour les gens qui ont le temps".
La nuit fut courte.
Commenter  J’apprécie          250
Vincent41Vincent41   19 mai 2011
Flic n'est pas un métier. C'est une activité pour désoeuvré et je l'étais.

Je me suis embarqué pour nulle part avec l'intention de me perdre. Au moins j'avais un but.
Commenter  J’apprécie          140
genougenou   23 juin 2013
Flic n’est pas un métier. C’est une activité pour désœuvré et je l’étais. Je me suis embarqué pour nulle part avec l’intention de de me perdre. Au moins j’avais un but
Commenter  J’apprécie          60
genougenou   23 juin 2013
Je ne suis victime de rien, j'ai fait un choix, celui d'un voyage de l'autre côté du miroir.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Eric Yung (2) Voir plusAjouter une vidéo

Eric Yung : du cambriolage considéré comme un des beaux arts
Olivier BARROT présente le livre "Du cambriolage considéré comme un des beaux-arts", de Eric YUNG, édité par le Cherche-Midi. Photo de Eric YUNG, photos.
Dans la catégorie : Crimes politiquesVoir plus
>Criminologie>Délits et crimes>Crimes politiques (31)
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
767 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre