AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pepparshoes


Pepparshoes
  18 octobre 2016
Ce roman fait partie de la sélection de livres de la rentrée littéraire qui me tentaient particulièrement. Entre l'Asie et l'Allemagne, je savais qu'il allait me toucher, et je n'ai pas eu tord. Un grand merci à Babelio et aux éditions Piranha pour l'envoi de ce roman.

J'aime énormément les romans où les personnages sont travaillés, où on va réellement à leur rencontre, afin qu'on puisse se plonger dans leur univers. Et ce roman livre exactement cela. J'ai beaucoup apprécié Mingzhang, personnage très simple, qui n'a pas besoin de grand chose pour vivre physiquement, mais qui n'a toujours pas trouvé ce dont il a besoin pour vivre psychologiquement. Il va rencontrer Mme Meyer, Maria de prénom, une employée du Ministère des Affaires Etrangères. Elle ne considère pas les gens assis en face d'elle comme des personnes, mais comme des numéros de dossiers. Il rencontrera également une autre Maria, biélorusse, étrangère, comme lui, malheureuse, comme lui. Elle va l'héberger jusqu'à un certain temps.

J'ai apprécié rencontrer ces personnages. Voyager dans leur passé, dans leur présent, dans leurs rêves et leurs illusions. Ils sont tous entrain de chercher leur place, les allemands, les biélorusses, les taïwanais… L'immigration est le thème principal de ce roman, et Xu m'a beaucoup touché, parce qu'il semble perdu. Si l'allemand et l'anglais nous semblent des langues accessibles, pour de nombreuses personnes, qui viennent des pays d'Europe de l'Est ou d'Asie, ou encore du Moyen-Orient, qui ont une toute autre écriture que nous, c'est absolument faramineux comme apprentissage. Et pourtant, Xu va essayer, Maria va essayer…

Mais la grande question est : sont-ils chez eux ? Ont-ils laissé leur coeur là d'où ils viennent ? Ou est-il dans leur valise, prêt à être transporté à l'autre bout du monde ? le questionnement, pour les personnages eux-même, est très important. Cette analyse du « chez-soi » m'a beaucoup touché. On pense pouvoir être chez soi partout, mais est-ce vraiment le cas ?

Ce roman est pour moi une réussite, je l'ai beaucoup apprécié, parce qu'en peu de pages, il nous rappel que les immigrés sont aussi des humains, avec leurs sentiments et leurs besoins affectifs. Une petite pépite psychologique que je recommande.
Lien : https://sorbetkiwi.wordpress..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox