AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782803618095
54 pages
Le Lombard (01/04/2005)
3.48/5   28 notes
Résumé :
1976. John Haig s'ennuie dans son patelin du Missouri. Son boulot de flic ne le passionne guère. Or, voici qu'une ado est retrouvée assassinée dans une forêt voisine. Mais John reste enfermé dans ses souvenirs de l'été 1957 et de Daisy. Elle rêvait de rejoindre Manhattan Beach, station balnéaire de la banlieue de Los Angeles. Lui, voulait tenter sa chance à Las Vegas. Ils firent ainsi un bout de chemin ensemble. En faisant la connaissance de Daisy, John mit aussi à ... >Voir plus
Que lire après Manhattan Beach 1957Voir plus
Liens de sang par Hermann

Liens de sang

Hermann

3.51★ (100)

Jeremiah, tome 1 : La Nuit des rapaces par Hermann

Jeremiah

Hermann

3.77★ (3977)

40 tomes

Jim Cutlass - Intégrale par Rossi

Jim Cutlass

Christian Rossi

3.77★ (182)

8 tomes

Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Athens, Missouri. Automne 1976. le policier John Aig tourne inlassablement les boutons de son auto-radio. Rien ne le satisfait. D'ailleurs, il est un peu dans les nuages. Lorsqu'un bus s'arrête non loin de lui, son esprit s'évade. Il repense sans cesse à cet été de 1957. Alors qu'il était dans un car en direction de Las Vegas, une belle jeune femme, assise sur la banquette d'à côté, semble regarder au loin, derrière elle, pour être sûre qu'on ne la suivait pas. Cette fugueuse, prénommée Daisy, entraînera le jeune homme qu'il était alors hors des sentiers battus...
Aujourd'hui, John enquête sur une série de viols et de meurtres commis sur des jeunes filles. Même s'il y travaille d'arrache-pied, il ne peut s'empêcher de divaguer et de repenser à Daisy...

Le King hante ces quelques pages tout comme Daisy, cette femme que John a rencontré il y a plus de 10 ans et dont il n'arrive pas à se défaire. Passé et présent s'entremêlent, tout comme les deux femmes présentes dans la vie de ce policier. Yves H. nous plonge dans une atmosphère parfois étrange, souvent mélancolique. Hermann quant à lui nous offre de superbes planches aux couleurs automnales, le noir et blanc judicieusement choisi par Hermann pour les scènes du passé.

Manhattan Beach 1957... comme un souvenir...
Commenter  J’apprécie          440
1976, dans un bled paumé au fond du Missouri, un flic traîne sa solitude sur fond des musiques glanées au hasard de son autoradio et au bon vouloir des diffuseurs multiples. Une adolescente est bientôt découverte assassinée après un viol dans une forêt proche. Ce n'est pas l'affaire du siècle, mais suffisamment grave pour qu'il s'implique à fond sur cette enquête qui le ramène presque 20 ans auparavant.

1957, John Haig, notre futur flic, rencontre Daisy, jolie brin de fille, mais un peu frappée. Lui, rêve d'ouvrir une boîte à Vegas où il produirait le “King” en exclusivité. Elle, ne pense qu'à rejoindre Manhattan Beach près de la cité des Anges sur la côte ouest. Leurs destins vont se mêler le temps d'une fugue et d'une fuite en avant à bord de voitures volées. Mais ils n'iront pas au bout de leurs voyages respectifs…

À coups de flash-back et sur fond de musique rock et country, Hermann et son fils Yves H. déroulent ce road-movie un peu teinté de déprime et de mauvais souvenirs.
Avec un dessin digne de ses plus grands jours, le père passe d'une époque à l'autre comme si la couleur avait été inventée entre temps, comme à la télévision. Et le résultat est bluffant, avec sa technique incomparable de mise en couleurs directes, le passé (1957) en tons de gris est presque plus fort que le présent (1976) en couleurs, résultat magnifique, et quelquefois sublime.
Côté scénario, le fils peut en remontrer à son paternel, l'intrigue ciselée comme un “Hitchcock”, joue avec les fêlures et les marques du passé, jusqu'à ce moment étrange, où l'on a l'impression diffuse que les deux époques se sont rejointes comme dans une distorsion temporelle.
Cet album n'est pas nouveau (2002) mais absolument magique. Que ceux qui ne le connaissent pas s'en emparent et s'en délectent, comme moi, né en 1957, sur la côte ouest, mais en France…
Commenter  J’apprécie          20
Les 20 premières pages sont longues et l'action tarde à venir. J'étais un peu agacé entre ces plongeons incessants dans le passé et ces retours sur l'action présente située en 1976. Avec en plus l'apparition d'Elvis Presley à tout bout de champ, il y avait de quoi s'énerver tant cela faisait cliché.

Je ne sais pas ce qu'il s'est produit mais j'ai aimé cette histoire car elle tend à démontrer qu'avec le pouvoir de suggestion, on peut tout faire avaler à un homme amoureux ou un fils en perdition. La subjectivité est ainsi le point d'orgue de cette histoire.

J'ai également apprécié la fin de cette histoire triste où le héros n'a pas aimé la femme qu'il fallait.

Le dessin est tout simplement magnifique notamment les paysages du Grand Canyon. Je reproche seulement à Herrmann de dessiner toujours les mêmes visages d'une bd à l'autre.
Commenter  J’apprécie          50
Manhattan beach 1957 est un road movie se déroulant en Amérique dans les années 50 et qui raconte l'histoire d'un flic mélancolique qui continue à s'accrocher à une histoire d'amour vécue il y a 20 ans.

Hermann alterne avec brio les planches du présent et du passé de l'histoire de cet homme brisé, donnant un rythme parfait à ce récit tragique.

Dommage que Hermann ait cependant toujours autant de mal à dessiner une femme avec la sensualité qu'elle mérite, ce qui constitue tout de même un hic quand on dessine une histoire qui est basée sur un coup de foudre pour une femme que l'on espérait plus sensuelle, féminine et attirante.
Commenter  J’apprécie          10
1976 : John Haig est policier dans le Missouri. Il n'a pas évolué depuis le drame qu'il a vécu en 1957. (son personnage est en noir et gris). Il avait rencontré Daisy sur la route et ne peut oublier
Or une ado est retrouvée assassinée dans une forêt voisine. Les événements vont mettre un terme à ses obsessions !
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Bedeo
27 décembre 2019
Dommage qu’à ce classique mais subtil chassé-croisé entre enquête et quête s’ajoutent quelques pages sur la vengeance posthume de Daisy, épisode à la coïncidence improbable qui fait perdre au récit de sa force. Pas de quoi ébranler le dessin d’Hermann pour autant, toujours aussi solide.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Bonjour l'Amérique ! La Nation la plus chrétienne du monde ! Celle que Dieu a bénie ! Ici Jésus Christ, qui s'adresse à vous en direct du sud de Manhattan, pour vous dire Allez tous vous faire foutre ! Jésus vous hait !
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Yves H. (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Yves H.
Duke 7
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (71) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5209 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}