AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le monde de Sophie (bd) tome 1 sur 1

Jostein Gaarder (Antécédent bibliographique)Vincent Zabus (Illustrateur) Nicoby (Autre)
EAN : 9782226464378
264 pages
Albin Michel (05/10/2022)
3.84/5   82 notes
Résumé :
« Qui es-tu ? »

Un jour, Sophie reçoit une lettre sur laquelle est inscrite cette intrigante question.
Puis en arrive une seconde : « D'où vient le monde ? »
De question en question et de surprise en surprise, la jeune fille est propulsée dans une aventure où elle découvre les principales figures de la philosophie occidentale, et surtout elle-même !
Que lire après Le monde de Sophie, tome 1 : La philo de Socrate à Galilée (BD)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 82 notes
5
7 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
🎼Ils vieilliront aussi qu'ils restent ce qu'ils sont
Des viveurs d'utopies aux étranges façons
Des amants, des poètes, des faiseurs de chansons
Ils n'ont dans la vie que cette philosophie🎶
-Georges Moustaki-1975-
---🎵---🎶---🌜---💫---🌛---🎶---🎵---

''Donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d'accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer les deux.''
Hardy et Laurel, sont sur un bateau
Hardy tombe à l'eau, ''me reste plus qu'à penser ça à dessein'' reMarque Aurèle, très Stoïcien...
Blague mis a part, mieux vaut lire cette version de Gaarder à dessin
Que d'se trimballer dans l' sac le pavé de l'auteur norvegien
La 1ere qualité en philoSophie c'est de s'étonner
Nous avons aussi toute la Vie pour nous amuser
Demain sur mes chemins je repars marcher 🤗👣
Commenter  J’apprécie          934
Je ne vais pas pouvoir m'empêcher de comparer cette bande-dessinée avec le roman culte de Jostein Gardner. Je conçois tout à fait que pour les besoins de la bande dessinée, il ait fallu imaginer autre chose que de la littérature et des échanges entre une adolescente et un inconnu philosophe, ce qui, à mon avis explique les aspects de la BD.

J'ai tout de même eu des difficultés pour entrer dans le scénario, je ne comprenais pas que comme par magie, ce qui donne une note fantastique au travail des auteurs, Sophie se retrouve projetée en Grèce, n'en revienne en passant pas la boîte au lettres, soit présentée comme témoin oculaire flottant au-dessus de son cadre de vie et retombant sur Terre après avoir côtoyé les cynistes, les stoïciens et les épicuriens (qui me laisseront sur ma faim). Je n'avais pas non plus prévu de rencontrer un Démocrite géant en lego qui vient expliquer sa théorie des atomes à l'héroïne. Perplexe, j'ai senti une nécessité de relire les pages du roman d'origine…

Enfin habituée au récit sous cette forme, j'ai trouvé la lecture intéressante même s'il s'agit là d'un survol des mouvements philosophiques qui donne malgré tout envie de se replonger dans le roman.

Ce parcours de Sophie permettra une succincte révision des bases de la philosophie, en partant des mythes et des philosophes de la nature, en côtoyant Démocrite, Socrate, Platon et sa célèbre allégorie de la caverne, pour continuer cette aventure philosophique au fil de l'histoire. Ce tome s'arrête à Galilée.

Sophie pose également avec sa maman, le problème très actuel du réchauffement climatique et du devenir des générations futures, problème qui peut sans aucun doute être considéré sous un aspect philosophique.

D'autres volets sont donc prévus. Je les lirai peut-être si j'en ai l'occasion, toutefois je pense qu'ils constituent plutôt une mise en bouche pour les personnes qui n'ont pas lu le roman de Jostein Gaarder et peuvent trouver du plaisir à lire cette oeuvre revisitée et adaptée.
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
Commenter  J’apprécie          662
Club N°50 : BD non sélectionnée mais achetée sur le budget classique
------------------------------------

Pas aussi bien que le livre mais on (re)apprend quand même beaucoup de choses.

Ce qui est intéressant aussi c'est que beaucoup d'exemples sont réactualisés aux problèmes d'aujourd'hui (réchauffement climatique...).

Aaricia
------------------------------------

Pour ceux qui ont la flemme de lire le livre original de philosophie très accessible.

Wild57
------------------------------------

La philo à la portée des grands ados.

Morgane R.
------------------------------------

Lien : https://mediatheque.lannion...
Commenter  J’apprécie          360
Vincent ZABUS. le monde de Sophie, d'après Jostein GAARDER.

Celles et ceux qui me suivent ne sont pas surpris par mes choix de lecture. C'est vraiment le grand écart. de petits romans,des thrillers, des biographies, des documentaires, et même des livres jeunesse flirtent gaillardement dans ma PAL. En effet, passer de récits effrayant, à de la philosophe, revenir à des romans régionaux, ce n'est pas très commun. Je lis quasiment tous les genres littéraires, même si j'ai une préférence pour certains.

Lorsque j'ai vu sur le présentoir du libraire, ce livre, je me suis emparé de ce petit bijou. Cependant, à l'origine, j'ai mélangé deux titres. Je pensai avoir acquis la version BD du « Choix de Sophie », que j'ai dans ma PAL et que je prends souvent mais dont je n'ai qu'entamé la lecture. Il faut bien que je le lise, vu les critiques dithyrambiques lues. Ce sera pour plus tard. Reporté. Ajourné ! L'avenir le dira….

Sophie,notre petite héroïne, mais cela pourrait arriver à vous, à moi, nous aurions reçu un petit courrier, oui, à notre adresse et sur ce petit mot : une question, une seule : « Qui es-tu ? ». Et nous voilà, bien malgré nous plonger dans la marmite de la philosophie. Quelques réponses sur nos lèvres. Patience, nous allons suivre le professeur. Ce dernier va nous livrer la naissance de la philo depuis l'Antiquité, jusqu'à nos jours. Mais pour avoir le tome 2, il nous faut patienter jusqu'à l'automne 2023. Nous allons donc bien écouter notre enseignant et faire la connaissance des préceptes de tous les grands philosophes, l'enseignement dispensé par Hippocrate( oui celui qui a laissé son nom au serment prêté par les médecins), Socrate, Platon, etc., et jusqu'au baroque pour ce fascicule !

Dans ce volume, nous nous posons tout un tas de questions auxquelles notre éducation nous permet de répondre, tout au moins en partie et plus nous avançons dans la connaissance, plus nous nous connaissons nous-mêmes. La philosophie n'est pas unique, il y a des philosophies et nous allons donc de découvertes en découvertes et faisons connaissance avec toutes les grandes figures de cette matière, depuis l'antiquité jusqu'à la Renaissance, de Socrate jusqu'à Galilée. J'attends avec impatience le volume suivant qui témoignera des progrès de la pensée et nous présentera des figures plus proches de nous. La philosophie est une science et elle évolue, au fil des jours, tout comme nous. Nos questions existentielles ne sont pas les mêmes à dix ans que celles qui nous préoccupent à vingt, trente, etc....

Je félicite tous les auteurs de ce documentaire illustré. Les dessins sont très explicites : les vignettes représentant le mythe de la caverne de Platon, deux pages, nous permettent d'appréhender aisément le thème que nous avons lu dans « La République », lorsque nous étions sur les bancs du lycée. La mise en scène est très imagée, les dessins sont d'une justesse et les coloris, en accord avec les sujets. Bravo et merci aux trois auteurs. Il y a beaucoup de magie dans cette version ; nous avançons à pas de géant ; nous sommes dans un vaste monde, éberlués, un peu comme « Alice au pays de merveilles ». Si j'ai un peu de courage, je me plongerai dans la version originelle de Jostein GAARDER, tout en consultant la BD. Une très bonne leçon de philo et une remise à niveau pour les anciens élèves… Je recommande cet ouvrage à tous les futurs bacheliers. ils retiendront plus facilement les leçons théoriques de leurs enseignants grâce aux illustrations. D'autant que chaque philosophe nous est représenté graphiquement. Parviendrons-nous à répondre à toutes les questions posée. Bon courage et bonne lecture.
( 11/02/2023).

Lien : https://lucette.dutour@orang..
Commenter  J’apprécie          170
C'était un plaisir de me replonger dans cette oeuvre près de trente ans après avoir lu le roman. La mise en scène des propos philosophiques est dynamique et drôle avec ses personnages qui sortent des enveloppes, quand ce n'est pas Sophie qui se retrouve propulsée dans le passé. le scénariste a par ailleurs actualisé certains exemples en faisant des liens avec des préoccupations d'aujourd'hui (Internet, les réseaux sociaux, la mondialisation, etc.).

« La première qualité du philosophe, c'est de s'étonner ». C'est ainsi que démarre l'initiation de la jeune Sophie à la philosophie. Se poser des questions, faire preuve de curiosité, prendre le temps de regarder autour de soi est primordial, d'autant que « le problème des humains, c'est qu'ils s'habituent à tout ». Penser autrement également, pour ne pas s'enfermer dans des schémas de pensée. J'ai adoré réviser les théories des philosophes grecs (Socrate, Platon, Aristote), d'autant qu'en images, elles sont plus faciles à visualiser (comme pour la théorie de l'atome expliquée avec des Lego : « Suivant la façon dont ils s'assemblent, ils peuvent varier de forme à l'infini »). Mon passage préféré est celui, très drôle, avec Diogène promenant son hareng. L'air de rien, il s'agit d'apprendre à « rester libre face au regard des autres », de résister au lieu de se conformer à leur désir.

Au bout d'un moment, on se rend compte que ces courants de pensée étaient résolument modernes... et qu'on a peu évolué depuis (« Ils n'ont rien inventé avec la pensée positive »). Et puis « c'est quand même étrange de penser qu'il y a très longtemps, des gens se sont posé les mêmes questions que nous aujourd'hui »…
La période médiévale m'a semblé nettement moins intéressante car très empreinte de christianisme (Saint Augustin, Saint Thomas d'Aquin…). Pendant toute cette période, les théologiens ont tenté de concilier religion et raison (ce qui est un peu aberrant).

La Renaissance ouvre une nouvelle représentation du monde dans laquelle « l'homme perd son statut privilégié au sein de la création » (ce qui déplaît bien sûr à l'Église). Les hommes s'attaquent à la nature et commencent à s'en rendre maîtres, « et quand on voit ce qui se passe aujourd'hui, ce n'est rien de dire que l'homme est allé beaucoup trop loin »! Quant à la période baroque, c'est une partie surtout historique.

Pendant ce temps, Sophie essaie de démasquer le mystérieux philosophe qui lui dépose toutes ces lettres instructives. Elle évoque également son père décédé quand elle était petite et dont le souvenir s'efface malgré elle.
L'album prend une tournure inattendue lorsque l'adolescente, cherchant « la vérité sur ce que nous sommes », réalise qu'elle est… un personnage de BD ! Dès lors, s'évertuant à sortir des cases pour conquérir sa liberté à être (dire / faire) ce qu'elle veut, elle nous prouve qu'elle a parfaitement intégré le discours philosophique : « Je veux prendre ma vie en main ».
Suite et fin dans le tome 2 !
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
A partir de l'époque romaine(-27 av JC), on peut discerner quatre mouvements qui essaient de trouver en quoi consiste le vrai bonheur, et comment l'atteindre.
1- Le cynisme [...]
(Il promène un hareng au bout d'une canne à pêche, il pisse en toute indécence dans la rue...son exercice spirituel de la journée)
-Cela m'apprend à rester libre face au regard des autres. Et c'est très important. Veux-tu devenir ce que les autres veulent que tu sois ?
La vie nous amène souvent à nous conformer au désir des autres...Alors, c'est comme pour la course à pied, il faut s'exercer à résister !
"Il faut oser marcher en dehors des clous !"
Diogène fait preuve de deux qualités :
d'Autarcie, c'est-à-dire la capacité de se dépouiller de ce qui n'est pas essentiel.
Et d'Atuphia, autrement dit d'absence de vanité.
Et cela tout en ayant le courage de ses idées !

Chap 7. L'hellénisme - p-[149-153]-
Commenter  J’apprécie          381
Si les bœufs avaient su peindre, ils auraient représenté les Dieux en taureaux...
Commenter  J’apprécie          110
Ne sais-tu pas que la source de toutes les misères de l'Homme n'est pas la mort mais la crainte de la mort ? Épictète
Commenter  J’apprécie          30
Diogène fait preuve de deux qualités : d'autarcie, c'est-à-dire la capacité à se dépouiller de ce qui n'est pas essentiel. Et d'atuphia, autrement dit d'absence de vanité. Et cela tout en ayant le courage de ses idées !
Commenter  J’apprécie          10
C’est quand même étrange de penser qu’il y a très longtemps, des gens se sont posé les mêmes questions que nous aujourd’hui.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Vincent Zabus (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Zabus
Booktrailer - Le monde de sophie - Tome 2
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus



Lecteurs (252) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..