AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266262200
1280 pages
Pocket (27/10/2015)
4.24/5   58 notes
Résumé :
Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine....
Cinq ans se sont écoulés depuis que l'Alliance Rebelle a détruit l'Étoile de la Mort. Dark Vador et l'Empereur, son maître, ne sont plus. La République prospère sous l'égide de la Princesse Leia et de son époux, Han Solo. Luke Skywalker est quant à lui le premier d'une nouvelle lignée de Jedi.
Dans les confins de l'espace, les derniers bâtiments impériaux se sont rassemblés sous la b... >Voir plus
Que lire après Intégrale La Croisade Noire du Jedi Fou / Star Wars / 7-8-9Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Je ne vous ferai pas l'injure de vous demander si vous connaissez la Guerre des étoiles (Star Wars). A moins d'avoir suivi une retraite monacale au fin fond d'un désert sur une planète oubliée pendant ces cinquante dernières années, vous avez forcément entendu parler de Dark Vador, de Luke Skywalker, de la princesse Léia et d'Obi Wan Kenobi (sans oublier bien sûr Han Solo et son copain Chewbacca). Si ces noms ne vous disent rien, posez la question à vos enfants, il est probable qu'ils connaîtront jusqu'à la couleur des chaussettes de Lando Calrissian, ou le bain d'huile préféré de 6-PO.
Le succès des films étant ce qu'on sait, un univers étendu a vu le jour (films, séries TV, romans, BD, jeux vidéo, etc.) Dans le seul domaine du roman, plusieurs centaines d'ouvrages ont été édités, de qualité variable, et d'un intérêt tout autant discutable. Mais il reste quand même quelques oeuvres à sauver, et plus encore à conseiller fortement, vu leurs qualités scénaristiques, comparables (et parfois supérieures) à celles des films : la trilogie de Timothy Zahn : La Croisade noire du Jedi fou (L'Héritier de l'Empire - 1992, La Bataille des Jedi - 1993, L'Ultime commandement - 1994), son diptyque La Main de Thrawn (Le Spectre du passé et Vision du futur - 1999), ainsi que la trilogie de Kevin J. Anderson : L'Académie Jedi (La Quête des Jedi, Sombre disciple et Les Champions de la Force - 1996)
Timothy Zahn (né en 1951) est un auteur de science-fiction déjà connu pour d'autres oeuvres, mais sa participation à l'univers étendu de Star Wars lui a acquis une célébrité universelle. En particulier La Croisade noire du Jedi fou (L'Héritier de l'Empire - 1992, La Bataille des Jedi - 1993, L'Ultime commandement - 1994)
L'histoire commence cinq ans après « le retour du Jedi ». Han Solo et Léia sont mariés et attendent l'arrivée de deux jumeaux, et Luke s'apprête à former une nouvelle génération de Jedi. Pourtant l'Empire n'est pas mort : A bord du Chimaera, vaisseau impérial, le Grand Amiral Thrawn rassemble les débris de l'Empire et prépare sa revanche. Il dispose de deux armes inconnues de ses adversaires : des ysalamiri, petits animaux qui ont la particularité de rendre la Force inactive, et surtout Maître Joruus C'Baoth, un maître Jedi (en réalité un clone) qui propose son aide contre la possibilité de former Luke, Léia et les jumeaux à naître, à son image. Sur une autre planète, des contrebandiers forment une troisième force, susceptible de s'offrir au plus offrant, avec à leur tête Talon Karrde, leur chef, assisté de Mara Jade, une ancienne Main de l'Empereur, qui voue une haine profonde à l'Alliance rebelle en général et à Luke Skywalker en particulier.
Mettez tous ces ingrédients dans un verre, remuez bien, et vous aurez trois volumes d'aventures continues à déguster sans modération. Les héros que vous connaissez pour les avoir vus au cinéma, et les nouveaux que vous allez découvrir, vont vous offrir un splendide space-opéra, riche en péripéties de toutes sortes, si bien qu'en tournant la dernière page du dernier volume, vous soupirerez, comme bien des fans avant vous : « Mais pourquoi donc George Lucas n'a-t-il pas adapté cette histoire au cinéma ? »
En attendant qu'un jour quelqu'un s'y lance, prenez votre plaisir avec cette trilogie de très grande classe, embarquez sur le Faucon Millenium et… que la Force soit avec vous !

Commenter  J’apprécie          20
Dans l'Univers étendu de Star Wars, vous trouverez à boire et à manger, il vous faudra séparer le bon grain de l'ivraie où, malheureusement, l'ivraie pousse en abondance. de plusieurs siècles avant Skywalker aux aventures de sa descendance, en passant par la décennie de domination des clones, les anciennes et nouvelles républiques, l'univers compte une cinquantaine de recueils.
S'il y a une seule oeuvre sur laquelle s'attarder, ce serait la trilogie de Timothy Zhan, « La croisade noire du Jedi Fou », la suite officielle de la trilogie initiale. Disney décida de ne pas donner suite et de diffuser « le retour de la force », un ersatz d' « Un nouvel espoir » sorti en 1979. Devant le vide abyssal du dernier né des studios hollywoodiens, il convient d'ouvrir l'oeuvre qui aurait dû, dans un monde, parfait, constituer la suite des aventures de Skywalker et consorts. Cinq années après la chute de l'Empire, le calme et la paix sont réapparus dans la galaxie, c'est apaisée que Leia peut profiter de sa maternité en présence de Solo, son époux ; et c'est renforcé que Luke approfondit ses connaissances de la Force. Pour noircir 1500 pages, il faut une intrigue, et c'est l'Amiral Thrawn dernier partisan de Vador à la tête d'une faible résistance impériale qui en sera le protagoniste. Autant, la première trilogie (épisodes IV, V, VI) pouvait paraitre infantilisante, naïve, et auto centrée sur l' « entertainement », autant la seconde (épisodes I, II, III) apparaissait parfois kafkaïenne, politisée, et alambiquée, et ce malgré la présence de personnage débilitants pour attirer une clientèle rajeunie. « La croisade Noire du Jedi Fou » se retrouve au juste milieu de ces deux cycles, entre intrigues politiques et courses poursuites sur de nouvelles planètes, le ton naïf et nostalgique demeure présent mais un voile d'ombre vient rembrunir le décor, à base d'intrigue politiques, de trahisons et d'alliances déséquilibrées. Au sujet de l'écriture, le calme plat, aucun ressenti, aucun sentiment ne filtre, ni animosité au point qu'on croirait l'oeuvre rédigée par un ordinateur, ou un clone. Une alternative agréable à la suite historique de la trilogie Star Wars, un moment plaisant de lecture, mais bien vite oublié.
Commenter  J’apprécie          20
Pour être honnête, cette suite est bien mieux que les films produits par Disney, mais elle est loin d'être parfaite. Les intrigues traînent en longueur et ne s'imbriquent pas très bien. le style est trop froid, trop dénué d'émotion, (mais c'est peut-être la faute de la traduction). La partie sur les contrebandiers occupe à mon goût trop de place et les relations entre les personnages ne sont pas très développées, de même que les descriptions.

Cependant, il y a de bonnes idées, à commencer par celle que l'Empire continue de lutter après la mort de Sheev Palpatine (oui, j'ai rajouté son prénom par pure frime). C'est bien plus logique que les Impériaux se choisissent un nouveau chef plutôt qu'ils disent : "Oh, flûte, le vieux a canné ; il était si indispensable à nos batailles qu'on va se rendre bien gentiment".

Thrawn est un méchant presque à la hauteur de Dark Vador, mais j'aurais aimé qu'il se retrouve une fois face à face avec Luke, Leïa et Han. Autre défaut qui concerne les antagonistes : le lecteur en sait trop sur leurs plans, leurs agissements, il se sent presque plus proche d'eux que des héros ! Il faut laisser un peu de mystère, pour entretenir la tension, M. Zahn !

L'idée des Nogris, qui servent l'Empire et vénèrent Vador (allitération) sans être mauvais, est très bien et la version alternative de la guerre des clones (ces livres ont été écrits avant les épisodes 1,2,3) n'est pas inintéressante. Joruus C'baoth m'a un peu agacée par sa toute-puissance, mais au moins Zahn a le mérite de nous inventer un autre sith que Palpatine (que Disney a osé ressusciter tellement leur troisième trilogie ne sert à rien).

Le personnage de Mara Jade est satisfaisant, car on a enfin une femme qui maîtrise la force (accaparée par ses responsabilités politiques, sa grossesse et ses tentatives d'assassinat, Leïa n'a guère de temps pour son entraînement).

On voit clairement que Disney s'est inspiré de cette trilogie pour ses films, mais il n'a pas repris les meilleures idées et ne les a pas perfectionnées.

Pour conclure, une suite acceptable, mais pas brillantissime.
Commenter  J’apprécie          20
Ai je encore besoin de vous rappeler que je suis un immense fan de la saga Star Wars et que je collectionne les romans dans le but qu'un jour j'aurais tous les 300 livres paru de la saga? Pas la peine, allons directement au coeur de cette nouvelle aventure.
Quelques années après la défaite de l'empire et la disparition de Dark Vador et de l'empereur, la République prospère enfin avec à sa tête la princesse Leia et son époux Han Solo. Luke Skywalker rétablit enfin l'ordre jedi. Mais la force a besoin d'équilibre, le côté obscur est toujours présent et menace la jeune nouvelle république. En effet, les derniers bâtiments impériaux se regroupent sous la bannière de l'amiral Thrawn qui rêve de rendre à l'empire son grand pouvoir et sa brillance d'antan.
C'est une intégrale en 3 tomes qui sont parus juste après les 3 premiers épisodes du film, ce qui est incroyable et super intéressant à lire et à découvrir.
Commenter  J’apprécie          42
Avant toute chose je signale que je n'ai pas encore terminé la lecture de ce livre. J'en suis à peu près à 300 pages et il m'en reste au moins près du double à lire.
Mon avis sera donc plutôt un ressenti sur le style d'écriture et la narration. Alors que L'histoire nous fait pas mal voyager et que l'on retrouve avec plaisir les héros de la saga ainsi que de nouveaux protagonistes qui étoffent encore plus la galerie de personnages principaux et secondaires, l'auteur abuse de noms imprononçables, aussi bien pour les planètes, les villes ou que les noms de certains personnages, chose qui n'existe pas dans les films. En résulte une impression d'être perdu dans cette galaxie, alors que les films restent assez clairs de ce point de vue.

Si l'histoire décrite est intéressante (jusqu'à présent), le style de l'auteur est assez mou. Il se perd parfois dans des détails techniques qui alourdissent la lecture (je pense par exemple à la réparation du X-wing de Luke dans l'espace) alors que pour les scènes d'action c'est plutôt brouillon, voir expédié. On sent bien que Zahn est plus à l'aise pour multiplier les intrigues que pour dynamiser l'ensemble.

Le livre n'est pas ennuyeux à lire (d'ailleurs je ne l'ai pas lâcher en cours de lecture, ce qui est bon signe) mais l'auteur aurait dû raccourcir ses descriptions. Je me suis rendu compte que j'étais dejà à 300 pages et finalement l'histoire n'a pas énormément avancé.

Je reviendrais compléter cet avis, probablement dans 300 autres pages ^^
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Pallaeon affronta son regard sans ciller et en éprouva une étincelle de fierté. Pour la plupart, les commandants et les courtisans de l’Empereur n’avaient jamais pu soutenir le regard de ces yeux. Pas plus que celui de Thrawn. Ce qui expliquait probablement pourquoi le Grand Amiral avait passé une grande partie de sa carrière dans les Régions Inconnues, à ramener ces secteurs encore barbares de la galaxie dans le sein de l’Empire. Ses brillantes campagnes lui avaient valu le titre de Seigneur de la Guerre et le droit de porter l’uniforme blanc de Grand Amiral - un honneur accordé pour la première fois à un non-humain.

(p.23)
Commenter  J’apprécie          40
Je me suis aperçu que beaucoup appellent la chance est bien souvent le talent brut combiné à la capacité de tirer un maximum de toutes les occasions.
Commenter  J’apprécie          10
"Vous avez servi trop longtemps sous Dark Vador, Capitaine. Je n'ai aucun scrupule à accepter une idée utile simplement parce que ce n'était pas la mienne.
Ma position et mon ego ne sont pas en jeu ici."
Commenter  J’apprécie          00
"Quand vous comprenez l'art d'une espèce, vous comprenez cette espèce."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Timothy Zahn (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Timothy Zahn
Starfest - Interview With Timothy Zahn
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (182) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4862 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..