AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782265086470
Éditeur : Fleuve Editions (14/08/2007)
3.99/5   111 notes
Résumé :

Dark Vador est mort. L'Empereur est mort. L'Etoile Noire est détruite. Cinq années ont passé. La Galaxie respire. Mais comme la guerre des étoiles semble gagnée, des dissensions commencent à se manifester dans la Nouvelle République. La paix interstellaire est menacée par de nouveaux défis. Et Luke Skywalker entend une voix surgie de son passé. Une voix qui avertit : " Prends garde au côté obscur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,99

sur 111 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Gwen21
  01 octobre 2020
Pour qui, comme moi, a baigné enfant dans la saga originelle de Star Wars (épisodes IV, V et VI), il y a de fortes chances pour qu'elle ait laissé de tenaces traces de nostalgie dans son imaginaire.
Il y a quelques années, j'avais pris plaisir à découvrir cette trilogie quasi mythologique à travers sa novellisation et la semaine dernière, j'ai eu envie de poursuivre cette exploration intergalactique à travers la trilogie signée Timothy Zahn et qui prend la suite immédiate du "Retour du Jedi". On y retrouve donc un Empire affaibli si ce n'est complètement détruit face à une Rébellion devenue la Nouvelle République. Et si Vador est bien mort, il semble que le Grand Amiral Thrawn ne manque pas d'idées pour rétablir l'Empire dans tout son éclat. Mais c'est compter sans Han Solo, Luke Skywalker, Leia Organa et leurs amis...
Roman d'aventures spatiales inventif et bourré d'action, "L'héritier de l'Empire" se lit avec plaisir et l'introduction de nouveaux personnages comme la mercenaire Mara Jade ou encore le contrebandier Talon Karrde se fait avec naturel et évidence. Spectacle et évasion garantis pour les amateurs du genre ; ça canarde dans tous les coins, ça parle droïde, ça voyage à la vitesse de la lumière et ça fait rudement plaisir.

Challenge MULTI-DEFIS 2020
Challenge PAVES 2020
Challenge des 50 objets
Challenge ABC 2020 / 2021
Challenge XXème siècle 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Lutin82
  16 août 2017
La chute de l'Étoile Noire à la fin de l'épisode IV ainsi que la mort de l'Empereur Palpatine n'ont pas signifié la chute définitive de l'Empire. Certes, l'avenir de la Nouvelle République, jeune et fragile progéniture de la Rébellion s'annonce sous de meilleurs auspices, mais rien n'est acquis définitivement.
D'une part, charge à la Jouvencelle politique d'établir une démocratie avec ses règles, ses libertés et d'élargie sa zone d'influence. D'autre part, il est nécessaire d'abattre les derniers bastions ennemis. Les tâches sont multiples, les ambitions élevées et les chemins non seulement tortueux mais multiples. Il y aura les bonnes, et les mauvaises décisions, tout comme de nouveaux admirateurs et de futurs déçus de la promesse républicaine.
L'Empire n'est pas mort. Ses moyens ne sont pas entièrement détruits, et ses fidèles sont nombreux. Parmi eux, se trouve le Grand Amiral Thrawn, un non-humain qui « pacifiait » une planète pendant les événements du Retour du Jedi, et qui menait des combats d'arrière-gardes jusqu'à présent. Oui, parce que ce Chef d'envergure a une vision, un projet et une stratégie.
Qui dit Grand amiral, dit Flotte et super-destroyers, pourtant il est hors de question d'affronter la Nouvelle République face à face; l'homme est un redoutable adversaire, doté d'une grande patience, de capacités de réflexion et de déduction remarquables, et d'une détermination à toute épreuve. le sieur croit mordicus à l'Empire. Son but consiste à saper l'influence de la fragile Démocratie, de saboter ses noyaux logistiques, et si possible de lui dérober l'espoir.
L'intrigue est plutôt bien ficelée, l'auteur T Zhan, maîtrise à la fois le timing et la diversité des péripéties, donnant à l'ensemble un rythme fort agréable. L'aspect lutte d'influence joue sur l'émotion des amateurs qui apprécient l'amiral Ackbard, au tel point que ce qu'il subit, c'est fort de café (désolée!).
Les combats spatiaux bien orchestrés et assez visuels. L'humour et l'émotion sont au rendez-vous car les personnages principaux que sont Leia, Yan, Luke, Chewie et nos robots prennent vie à la lecture. Ils sont parfaitement bien restitués dans ce roman, à la fois dans leurs attitudes et dans leurs interactions.
Du côté des méchants, Thrawn est un officier impérial fantastique et presque attachant. Froid, intelligent, sensible, déterminé, il est loin d'être fou ou fanatique. Il possède une once de cruauté qui empêche de le classer comme « gentil », mais reste fort charismatique. Il est à noter que les personnages imaginés par l'auteur sont globalement très réussis, de Jorus en passant par le chef des contrebandier Karrde.
L'héritier de l'Empire est un roman fort agréable, avec de l'action, de l'humour et de la tension. Un beau travail qui enrichit judicieusement l'univers Star Wars. Je le conseille chaudement aux fans de la franchise, et à ceux qui veulent vivre une aventure pleine de fun.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire | Permalien

Le Regard

Le Regard
par Liu Ken
Edition : Poche
Prix : EUR 8,90

3.0 étoiles sur 5 sans concession, 16 août 2017

Ce commentaire fait référence à cette édition : le Regard (Poche)
Dans le présent livre, le drame personnel relégué au second plan est globalement classique, et le lecteur devine très rapidement la source de la souffrance intérieure, la nature de l'événement antérieur à l'utilisation abusive du régulateur. Mais, c'est surtout la chute de l'histoire qui se présume longtemps à l'avance. Est-ce un point faible, un point fort ?
L'effet de surprise est presque néant, ce qui est dommageable pour la dramaturgie, toutefois, le lecteur en ressort satisfait, avec un sentiment d'achèvement : la boucle est bouclée.
C'est d'ailleurs cohérent avec le personnage de Ruth. Elle partage de nombreux points communs avec la figure du détective privé du roman noir: torturé, rustre, intelligent, cynique, rusé, faussement insensible, souvent avec une addiction (des personnages d'Humphrey Boggard à Jessica Jones). Ruth est de cette trempe-là. le procédé est classique, vu et revu, usé presque jusqu'à la corde. Cela fonctionne bien, la recette nous est familière, elle est universellement appréciée et enregistrée dans le collectif.
C'est exactement la même chose avec l'enquête! Les amateurs de policiers, thrillers, ou autres romans noirs risquent fort d'être marris. le fil de l'enquête est simple, et la résolution presque tout autant. Heureusement qu'une astuce technologique y apporte une judicieuse touche « magique » pour relever le tout! Ici encore, le procédé est bien trop classique d'apparence.
L'essentiel réside dans le troisième aspect de cette novella, l'anticipation science-fictive. Tout le reste a été simplifié, ramené à un exercice de style presque académique pour renforcer le propos tenu, pour préserver le message de l'auteur.
Certes, j'aurais souhaité, un texte plus long, un personnage principal plus original et une intrigue plus ébouriffante, mais pas au détriment d'une science-fiction d'envergure. Au final, les défauts perçus ressemblent fort à la seconde face d'une même pièce de qualité, jouant les faire-valoir. Une simplicité travaillée pour délivrer un message fort et sensible sur notre monde futur et la tendance humaine à la surenchère, tout en jouant sur les contradictions. Un regard sévère sur le monde de demain…
critique plus complète sur mon blog
Lien : https://albdoblog.com/2017/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Florian07
  27 juillet 2016
Après avoir débarrassé la galaxie de l'Empereur, la Rébellion a instauré une Nouvelle République balbutiante qui peine à s'imposer sur le plan diplomatique mais qui doit surtout faire face aux restes de la flotte impériale rassemblés et dirigés par le grand Amiral Thrawn. de son côté, Luke Skywalker, seul Jedi officiellement en vie, tente de fonder un nouvel Ordre mais reçoit l'appel d'un mystérieux Jedi qui aurait échappé à la purge : Joruus C'Baoth.
Faisant suite à la première trilogie ciné, la trilogie de Timothy Zahn forme le second cycle directement commandé par George Lucas avant que ce dernier ne se décide à réaliser la préquelle qui rendra fou tout adepte de logique chronologique.
Extrêmement bien écrit, Zahn réutilise dans le cycle de Thrawn tout ce qui nous a fait rêver dans les premiers films : des X-Wing, de l'aventure, la Force (la vraie, pas le simple outil scénaristique), un antagoniste génial et charismatique (un vrai, pas un morveux qui fait sa crise d'ado), des batailles spatiales (sans pseudo-Death Star !), des duels au sabre laser… C'est aussi dans ses romans qu'il introduit un des personnages majeurs de l'univers étendu : Mara Jade.
J'ai longtemps espéré que Disney se base sur ces livres pour le septième épisode de la saga. Quelle fut donc mon horreur lorsque que la firme aux grandes oreilles a balayé tout l'univers étendu lui donnant le statut de "Légendes" (en opposition à l'univers "officiel") pour contenter les fans et quelle fut ma déception lorsque j'ai vu ce septième volet au scénario fade et sans imagination, au méchant le moins charismatique depuis Gargamel dans les Schtroumpfs le film et aux incohérences aberrantes (je vais essayer de passer sur l'arbalète wookie ne tirant pas de carreaux verts mais messieurs les scénaristes, vous avez intérêt à trouver une bonne explication à comment Luke a retrouvé son sabre laser tombé du haut de la cité des nuages de Bespin).
Bref, j'ai un peu digressé mais si vous avez aimé la première trilogie Star Wars et que vous voulez découvrir une vraie suite digne de la licence, lisez le cycle de Thrawn !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Taraxacum
  06 février 2016
Cinq ans après la mort de l'Empereur, les choses ne roulent pas aussi bien que la Nouvelle République le voudrait. L'Empire en effet n'est pas si mort que cela: rassemblé autour de la personne du dernier des Grands Amiraux encore en vie, il y a encore du mordant là-dedans et aucune intention de laisser les systèmes restants être conquis par la jeune démocratie.
Le Grand Amiral Thrawn, le seul non humain a avoir jamais atteint ce grade, a sa réputation auprès des fans. Tacticien hors pair, capable de prévoir les réactions d'un gouvernement en étudiant l'art de son peuple; il forme avec le capitaine Gilad Pellaeon un duo classique et efficace. Comme Watson avec Holmes, comme Hastings avec Poirot, Pellaeon est là pour nous représenter auprès du génie, qui lui explique, et par là à nous, ses raisonnements.
Et la première de ses idées, c'est ce Jedi Noir, complètement fou, le clone d'un Jedi de l'ancienne République...Ce tome est aussi célèbre pour l'introduction de Mara Jade, qui prendra une place très importante dans les livres Star Wars mais ne rêve pour l'instant que d'une chose: la peau de Luke!
Dans sa catégorie, c'est plutôt un bon cru: du suspense, des coups de lasers, des batailles spatiales, des X-Wings et un ou deux mystères!
Si vous vous décidez à explorer l'univers étendu, c'est très certainement une étape imposée!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
jppoprawa
  22 novembre 2018
Cette trilogie se situe peu après l'épisode du « retour du Jedi ».
Ici, Luke n'est pas en position de super héro car il est plus préoccupé par ses origines et par ce qu'il a vécu durant son enfance. C'est une histoire intéressante qui permet de prolonger cette saga et, pour nous les fans, de prolonger notre plaisir.
En revanche, on retrouve nos héros fétiches de la trilogie, ce qui ne gâte rien, car l'esprit « Star Wars » et présent tout au long de cet épisode.
Pour les inconditionnels de cette saga, je conseille fortement !!
J'ai vu le premier épisode de la « Guerre des étoiles » il y a un peu moins de 40 ans et je suis toujours fan.
Nostalgie, quand tu nous tiens.
Bonne lecture à vous.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   28 septembre 2020
- [...] Je dois dire cependant que vous ne ressemblez pas à l'image que je me faisais de vous. Mais je suppose que ça n'a rien de surprenant : le folklore qui entoure les Jedi a été tellement déformé par les mythes et l'ignorance qu'il est quasiment impossible de les imaginer avec précision.
Commenter  J’apprécie          70
Dionysos89Dionysos89   19 novembre 2012
It was more a feeling than anything approaching an actual word, but it echoed through Luke’s mind as clearly as if he’d heard it shouted.
Help!
Commenter  J’apprécie          120
TaraxacumTaraxacum   21 janvier 2016
Mais si Mon Mothma tenait tellement à se vanter d'avoir des Jedi autour d'elle, elle aurait pu au moins laisser Leia à ses études plutôt que de la plonger dans des corvées diplomatiques. Telles que se présentaient les choses, n'importe quel escargot ambitieux risquait d'être un Maître Jedi avant elle.
Commenter  J’apprécie          50
Gwen21Gwen21   27 septembre 2020
Et maintenant Yoda n'était plus là... Luke repoussa avec fermeté cette pensée de son esprit. On pouvait pleurer un ami et un professeur, mais s'enfoncer dans le regret, c'était donner trop de pouvoir au passé sur le présent.
Commenter  J’apprécie          40
jppoprawajppoprawa   22 novembre 2018
Le premier groupe arrivait sur eux. Luke ferma à demi les paupières et, pilotant par réflexe pur, il lança la Force.
La sensation fut étrange. Étrange, et plus que déplaisante. Toucher un autre esprit dans l'intention d'établir la communication était un chose, mais c'était bien différent si l'on cherchait à distordre délibérément ses perceptions.
(P163)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Timothy Zahn (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Timothy Zahn
Starfest - Interview With Timothy Zahn
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3705 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre