AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1631422537
Éditeur : Mozaika Publications (29/05/2017)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Une nouvelle dark romance de l’auteure Anna Zaires meilleures ventes du New York Times

Il est venu à moi dans la nuit, un sombre et cruel étranger des coins les plus dangereux de la Russie. Il m'a tourmenté et m'a détruit, mettant en pièces mon monde dans sa quête de vengeance.

Maintenant, il de retour, mais ce n’est plus après mes secrets.

L’homme qui joue dans mes cauchemars me veut
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  18 juillet 2017
Anna Zaires débute une nouvelle série Dark Romance avec Mon tourmenteur. Ce premier tome nous présente d'emblée le personnage de Peter Sokolov, un nom qui vous rappellera peut être quelque chose si vous avez lu la série Twist me (L'enlèvement). Pour vous situer, c'est le personnage qui a réclamé la liste des personnes ayant contribuer à la mort de sa famille. Toutefois, il est parfaitement possible de lire cette série sans avoir lu les autres.
Anna Zaires nous expose toujours dans ses romans, pourquoi ses hommes agissent ainsi. Elle nous explique quelles ont été les causes de cette attitude, nous pouvons ainsi plus facilement appréhender ce type de personnages. Je dirai que son héros est plus abordable que ses précédents, c'est certes un tueur mais la cause de sa quête de vengeance nous est présentée dès le début du roman et si elle n'excuse pas le meurtre, elle nous permet toutefois de comprendre pourquoi il s'est lancé dans cette « mission ». Peter arrive dans la vie de Sara, car il recherche son mari qui est malheureusement sur sa liste. Leur première rencontre nous présente d'ores et déjà un personnage sinistre, décidé et qui ne recule devant rien pour arriver à son objectif. Sa soif de vengeance n'a pas de limite et il est prêt à tout pour que Sa justice soit faite. Il est méthodique, organisé, froid, distant, c'est un tueur. Il agit comme une machine, rien ne peut faire changer sa trajectoire. Alors pourquoi revient-il vers Sara ? de quel ordre est cette fascination qu'il éprouve pour elle ?
Sara vit depuis plusieurs mois dans une vie dictée par cet instinct de survie. Son mari a eu un accident grave et elle oscille entre la culpabilité, le manque et n'arrive pas à reprendre goût à la vie. Son leitmotiv, c'est son boulot, elle enchaine les heures de gardes, travaille en bénévolat en plus de l'hôpital, le but étant de combler ses heures vides de sens sans but précis. L'arrivée de Peter dans sa vie provoque un bouleversement à plusieurs facettes, rendant la situation complètement déconcertante pour elle. C'est d'abord la peur immense qu'elle éprouve face à cet homme dangereux qui va presque la tuer qu'elle va ressentir. Peter est synonyme de danger, il va s'insinuer dans sa vie de façon à ce qu'elle ne puisse pas protester ou se défendre. de son côté, elle craint qu'il s'en prenne à ceux qu'elle aime, il a prouvé qu'il en était capable et la menace d'un kidnapping et d'être coupée du monde l'effraye d'autant plus. Ce sentiment de peur est contrebalancé par cette attirance qu'elle éprouve pour lui. Cet homme la fascine, l'attire et elle se sent d'autant plus coupable d'y céder et d'y prendre plaisir.
J'aime la façon dont il a eu de s'insinuer sournoisement dans sa vie, jouant avec sa peur des représailles sur ceux qu'elle aime et cette fascination qu'il exerce sur elle. Fascination totalement dérangeante car il est celui qui l'a agressé et qui a tué son époux. Mais c'est plus fort qu'elle, elle est irrémédiablement attirée par lui. Et là ce qui est intéressant c'est de voir en elle le combat qu'elle mène entre deux directions contradictoires : cette attirance physique, incontrôlable et cette peur du personnage, du danger qu'il représente et de ce qu'il pourrait faire. Cela rend ce huit-clos dans lequel leur « relation » se fait très intéressant et assez angoissant. En soit, il ne se passe pas grand chose entre eux, puisqu'une routine s'installe, une sorte de routine quotidienne comme dans bien des foyers. Mais paradoxalement, tout ceci semble n'être qu'un rêve – ou un cauchemar selon le points de vue. Si Sara commence à rechercher sa présence, elle redoute toujours ce qu'il peut se passer. Tant de questions se bousculent en elle, sur lui, sur son mari, sur le passé, elle semble complètement perdue.
Dans ce premier tome, nous découvrons de quelle façon tous deux vont vivre cette situation très particulière. L'un comme l'autre ont des attentes de l'autre et si Peter est décidé à obtenir ce qu'il souhaite d'elle, il respecte aussi sa vie. Il est clair et pose des ultimatums, Sara doit prendre les décisions qui lui permettent de continuer sa vie actuelle. Mais y a-t-il une seule possibilité pour que Peter puisse s'inscrire dans un avenir commun ? N'oublions pas ce qu'il est… Cette attirance, certes omniprésente peut-elle à elle seule justifier cette « relation » ? Anna Zaires arrive à nous positionner en tant que Sara, le cheminement de ses pensées et de ses décisions nous sont présentées tel qu'il ne semble pas y avoir de solution. Elle vit alors une période de flou où elle s'éloigne des autres pour les protéger. Puis elle s'isole, plus il a de l'importance pour elle. Et plus elle semble indécise, la peur de prendre les mauvaises décisions et ce besoin irrémédiable qu'elle a de lui, tout ceci se mélange dans sa tête.
La fin est de celle qui change irrémédiablement la situation instaurée dans ce tome. Nous avons alors très envie de voir comment cela va se passer. le schéma narratif reste bien celui de l'homme alpha dominant qui décide de jouir pleinement de cette femme, qui n'a pas le choix que de se soumettre. Ici la façon dont il a de s'imposer se fait de manière plus insidieuse, il montre une grande patience pour s'insinuer dans sa vie. Bien entendu, la colère qu'il a en lui n'a pas disparu et quand elle se manifeste, cela nous rappelle l'homme qu'il est mais il s'impose de façon plus subtile jusqu'à obtenir ce qu'il souhaite.
Un premier tome intéressant, avec la double narration qui nous apprend tant sur les personnages. le fait d'avoir leur deux points de vue nous permet vraiment de nous forger une opinion et de bien comprendre leurs agissements. Si vous êtes adeptes des écrits de Anna Zaires, je dirai que cette série nous propose un personnage plus ouvert et surtout des situations moins abruptes qu'avec des personnages comme Julian et Lucas. Ce huit clos s'avère plutôt intéressant, nous oscillons entre la peur qui ne quitte pas Sara et cette fascination sinistre qu'elle éprouve elle-même pour le personnage de Peter. Mais c'est une manipulation psychologique qu'il opère sur elle, la situation est plus fallacieuse et cela rend le récit assez fascinant. de petits rappels dans le récit nous démontre bien que la situation n'a rien d'angélique, Peter évolue dans un monde où le danger, les menaces sont de mises. Avoir quelqu'un à qui l'on tient dans sa position peut s'avérer devenir une pièce dont on pourrait se servir contre lui. Je pense que les prochains tomes nous offrirons bien des rebondissements, je suis très curieuse de les découvrir. le prochain s'intitule Mon obsession, cheminement logique dans l'attitude de Sara.
Lien : http://www.livresavie.com/mo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FollowtheReader
  03 juillet 2017
Chronique de Diana :
J'ai pour ainsi dire lu tous les écrits de cette auteure. C'est une des premières que j'ai découvert dans le genre Dark Romance et il faut dire qu'elle axe son travail plus particulièrement sur le syndrome de Stockholm.
Bien que ce nouveau récit puisse se lire seul, le personnage de Peter ne vous est pas inconnu. En effet, il est un des hommes de Julian dans sa saga Twist Me. Celui qui veut récupérer une liste de noms à tout prix. D'ailleurs il rencontre Sara par un nom y figurant.
Comme à son habitude, les personnages masculins sont des durs et Peter ne fait pas exception. A la fois intense et physiquement une force de la nature. C'est aussi un des premiers qui n'est pas trop calculateur (moins que Lucas et encore moins que Julian qui reste pour moi un grand malade). Il est ce qu'il est après avoir vécu le pire. On peut le comparer à une machine de guerre par rapport aux objectifs qu'il s'est fixé.
Tout ça en fait pour mettre en évidence que sa rencontre avec Sara le perturbe bien plus qu'il ne le pensait mais surtout qu'il ne le devrait. Cette jeune femme, médecin gynécologue dévouée à son métier est comparable au début à un dommage collatéral. Elle se retrouve dans la ligne de mire de Peter et ne pourra plus la quitter.
Malgré le côté brute de leur rencontre, tout deux en gardent certains souvenirs intenses. Sara est une rationnelle même si elle ne contrôle rien de cette situation elle ressent une certaine attraction qu'elle tente de combattre le plus possible. Peter lui, est un prédateur. Il n'omet rien quand il s'agit de traquer sa nouvelle proie et sans qu'elle s'en doute elle n'a aucune chance de lui échapper.
Pour ma part, j'ai trouvé la mécanique utilisée par l'auteure dans tous ses romans beaucoup plus fine, nuancée et travaillée ici que dans ses autres trilogies. On flirte avec les limites et celles-ci paraissent de plus en plus floues. le rapport de force se fait de manière plus subtile (attention ça reste pour un public averti car violence physique et psychologique sont les maitres mots de cette histoire).
On s'approche petit à petit du point de rupture et on sent que cette histoire va prendre un tournant plus sombre et oppressant. La fin est de même qualité que les autres, vous laissant dans l'attente et l'incertitude. Un autre tome est prévu mais je ne sais pas si on s'arrêtera sur une duologie ou une trilogie avec ces personnages.
Anna Zaires affine de plus en plus sa plume et elle sait à présent doser parfaitement la tension et les moments plus doux et presque touchants entre les protagonistes. le récit est rythmé et on se laisse prendre par cette histoire que j'ai trouvé plus crédible que les autres pour ma part mais ça n'engage que moi bien sur.
Un roman à lire si vous aimez la Dark Romance car elle est parfaitement maitrisée ici et représente avec brio le genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesTentatrices
  21 mai 2018
MARINA
Anna Zaires est l'auteure qui m'a faite découvrir le genre Dark Romance grâce à sa série Twist Me et le troublant Julian. Et je lis, avec la même avidité, les trilogies issues des personnages secondaires de cette saga. Après les trois tomes de Capture-moi (l'histoire de Lucas), j'étais impatiente de pouvoir lire Mon Tourmenteur (l'histoire de Peter).
Dans Twist Me, Nora avait réussi à convaincre Peter de désobéir aux ordres de Julian, en l'aidant à le libérer. En échange, elle lui promet de lui remettre la liste des personnes impliquées dans la mort de sa femme et son fils.
J'étais curieuse de connaître les détails de la chasse à l'homme que Peter allait entreprendre pour assouvir sa vengeance…. C'est ce que la trilogie Mon tourmenteur va nous raconter.
Sara avait un avenir prometteur, une vie que tout le monde lui enviait… Belle, intelligente, elle est médecin obstétricienne et elle est mariée à un journaliste, rencontré sur les bancs de l'université.
Quand son époux a un accident de voiture, elle s'abrutit par le travail…. Pour étouffer la culpabilité d'en être à l'origine… Pour oublier que son couple n'était pas aussi parfait que les apparences le laissaient penser…. Pour combler cette solitude qui lui pèse…
Avant même de le voir, elle sent la présence de cet homme…. Cet homme qui l'agresse chez elle pour lui faire avouer où son mari est hospitalisé… Un homme à la beauté fatale, au regard d'acier… Peter est un monstre, un homme animé par une soif de vengeance, qui tue sans état d'âme…
Mais Sara va lui faire ressentir des choses qui comblent le vide qui l'habite depuis la mort de sa famille… Elle le fait sentir vivant… et il la veut.
J'ai tout simplement été incapable d'arrêter ma lecture de le Tourmenteur avant la fin ! Et même à la dernière page, j'en veux encore ! Anna Zaires a une plume addictive !!!
Cette histoire est moins violente que les précédentes. Sûrement parce que le héros est moins sombre que Julian et Lucas.
Peter n'est pas le prince charmant, il n'est pas le gendre idéal… Mais il pourrait l'être s'il n'était pas un tueur…. Il fait preuve de patience et d'attention… Faisant plier sa victime psychologiquement et non par la violence.
L'intrigue est écrite du point de vue de Sara… J'ai ressenti sa peur, sa haine… et sa honte… Quand son corps cède à l'attirance qu'elle ressent… Quand son esprit finit par accepter la présence de son harceleur… Quand son coeur déclare forfait…
Là où certains lecteurs ont trouvé des longueurs dans l'histoire, j'ai applaudi le talent de l'auteur à nous faire vivre l'évolution des sentiments de l'héroïne.
Comme Peter l'a fait avec Sara, Anna Zaires m'a emmené psychologiquement à accepter et aimer une situation révoltante….
J'ai plus qu'aimé, j'ai adoré ! Je trépigne d'impatience de lire la suite de Mon Tourmenteur !!
Lien : https://wp.me/p6618l-aC0
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
madamerouge
  05 janvier 2018

Un premier tome très prometteur!
J'ai adoré, tout est très bien maîtrisé , Anna Zaires n'en fait plus des tonnes, elle soigne la psychologie de ses personnages, et ce n'est que du bonheur!
Peter est un super anti-héros, ni méchant ni gentil, c'est un être brut, brisé par la vie. Sa soif de vengeance est légitime, et c'est bien de manière inattendue qu'il tombe fou amoureux de la jolie Sara.
Si Peter Sokolov est tiraillé au possible, que dire de l'objet de sa convoitise?
Cette femme médecin, personnage tendre, humain, n'en reste pas moins une femme intelligente et douée de raison, amoureuse de l'assassin de son mari.
Ce premier tome nous permet d'appréhender cet amour naissant, le rythme est relativement lent mais je n'en suis que plus satisfaite.
Un très bon moment, j'attend avec la plus grande hâte la suite!
Commenter  J’apprécie          10
mini-pouce
  05 décembre 2017
J'ai beaucoup aimé ce livre =)
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
FollowtheReaderFollowtheReader   03 juillet 2017
Sara

Il dépose sa fourchette et s’adosse à la chaise.

— Je trouve ton travail fascinant.

— Vraiment ?

Il acquiesce.

— Tu es médecin, mais pas seulement quelqu’un qui préserve la vie et soigne les maladies. Tu donnes la vie, Sara, en aidant des femmes dans leur état le plus vulnérable, et le plus beau.

J’inspire, le fixant du regard. Cet homme, ce tueur, ne peut pas comprendre, n’est-ce pas ?

— Tu crois… que les femmes enceintes sont belles ?

— Pas seulement les femmes enceintes. Tout le processus est beau, dit-il, et je réalise qu’il comprend. Tu ne crois pas ?

demande-t-il lorsque je continue de le fixer, sous le choc. La façon dont la vie se forme, la façon dont une petite grappe de cellules croît et change avant de voir le jour ? Ne trouves-tu pas

ça beau, Sara ? Miraculeux, même ?

Je soulève mon verre et prends une gorgée avant de répondre.

— Oui.

Ma voix est étouffée lorsque je réussis enfin à parler.

— Bien sûr. Je ne m’attendais seulement pas à ce que tu le voies ainsi.

— Pourquoi ?

— N’est-ce pas évident ?

Je dépose mon verre.

— Tu mets fin à des vies. Tu t’en prends à des gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mini-poucemini-pouce   05 décembre 2017
— Alors, tu vas… quoi ? Me libérer de ma vie contraignante ? Me libérer et me laisser m’envoler ?
— Non, ptichka.
Sa voix est gentiment moqueuse.
— Rien d’aussi noble.
— Alors, quoi ?
— Je vais te mettre dans ma propre cage et te faire chanter.
Commenter  J’apprécie          30
KateLineKateLine   08 juillet 2017
Je me fige, surprise.
— Quoi ?
— Oh, oui. Ne prétends pas ignorer ce dont il est question, Sara. Je sais que tu l’as ressenti : toutes les attentes de la société, de tes parents, de ton mari et de tes amis… la pression de réussir parce que tu es née intelligente et belle, le désir d’être parfaite, le besoin d’être tout pour tout le monde, en tout temps…
Sa voix est douce et ténébreuse, m’enveloppant dans sa toile séductrice et soyeuse.
— Je l’ai vu au club hier : ton envie de liberté, ton désir de vivre sans les contraintes qu’on t’a imposées. Pendant quelques moments, sur la piste de danse, tu as laissé tomber les menottes et j’ai vu le joli petit oiseau quitter sa cage dorée et voler librement. Je t’ai vue, Sara, et c’était magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
shanana974shanana974   04 décembre 2017
-Tu vois Sara, la mort fait partie de la vie. Une partie hideuse, certes, mais il n'y a pas de beauté sans laideur, tout comme il n'y a pas de bonheur sans douleur. Nous vivons dans un monde de contraste, pas d'absolus. Nos esprits sont faits pour comparer, pour percevoir les changements. Tout ce que nous sommes, tout ce que nous faisons en tant qu'êtres humains, se base sur le fait que X est différent de Y, mieux, pire, plus chaud, plus froid, plus sombre, plus clair, peu importe, mais seulement dans la comparaison. Dans le vide, X n'a aucune beauté, tout comme Y n'a aucune laideur. C'est le contraste entre eux qui nous permet d'estimer l'un plus que l'autre, de faire un choix et d'en retirer du bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EppupuceEppupuce   17 juillet 2017
… Au loin, j'entends les sirènes, accompagnées du grondement des hélicoptères, mais malgré le danger imminent, je me sens calme et satisfait.
Non, plus que satisfait… heureux.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anna Zaires (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anna Zaires
Dima Zales and Anna Zaires talk about The Sorcery Code (en anglais)
autres livres classés : dark romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3556 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre