AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Kaïna-Marseille (7)

Marielino
Marielino   14 août 2009
Aujourd'hui est un jour premier.
Aujourd'hui est un jour où je prends parole.
Aujourd'hui j'ai entre mes mains ta paix, grand-mère. Kaïna. Ou ton exil.
Aujourd'hui est un jour où je vais naître une seconde fois.
"Si tu veux savoir où tu vas, il te suffit de regarder d'où tu viens." Ce sont tes mots, ma grand-mère.
Il faut faire vite.
Moha? Moha? Il n'y a personne?

Aidez-moi, je vous en prie. Ne vous retournez pas. Ne me jetez pas de pierres. Ecoutez-moi.
Je ne sais pas comment on fait, Kaïna.
Commenter  J’apprécie          40
kayna7
kayna7   28 novembre 2014
tu partiras, Mamata. Tu as la légèreté du rêve. Tu as la parole en toi. Tu partira, Mamata. Tu feras comme mon autre petit-fils, Moussa. Il est en France. A Marseille. Et quand tu reviendras , car tu reviendras, Mamata,tu seras une femme libre.
Commenter  J’apprécie          30
Stellabloggeuse
Stellabloggeuse   23 février 2013
J’arrive en automne à Marseille. J’ai le cœur en papillon. Je n’ai presque pas dormi. Je n’ai pas parlé. J’ai marché sur le pont du bateau. J’ai vu la nuit. Volé sur l’eau. J’ai été malade, malade. C’est mon cœur qui pousse mon ventre. Ou mon ventre qui pousse la vie. Ou la vie qui pousse le bateau. Il est nul. Il est lent. Une tortue, ce cargo. Peu importe. Je veux Marseille. Je veux Moussa. A Marseille, je vais étudier. Ou faire la coiffure. Tout est possible. Peu importe.
Commenter  J’apprécie          30
Ninali
Ninali   08 juillet 2012
"(...) mieux vaut un frère qu'on se choisit qu'un cousin dont on rêve".
Commenter  J’apprécie          30
Ninali
Ninali   08 juillet 2012
"Si tu veux savoir où tu vas, il te suffit de regarder d'où tu viens."
Commenter  J’apprécie          20
lireaucdi
lireaucdi   27 avril 2017
"Tu peux aller en paix grand-mère, car depuis que je t'ai perdue, j'ai gagné un enfant, un frère et un nom. Isabelle Terner t'honore chaque jour. Mamata aussi. Et Kaïna dans mon ventre. Elle qui vit déjà une vie de femme libre sans amertume. Je sais que tu seras en paix dans ton voyage. Car j'ai déserté l'enfance."
Commenter  J’apprécie          10
Stellabloggeuse
Stellabloggeuse   23 février 2013
La semaine dernière, il m’a emmenée au cinéma à Marseille. J’ai vu le monde à l’envers et j’ai crié. Il a dit que c’est de la « science-friction ». Il se moque de moi. Toujours. Moha est un fils de mes aïeux, envoyé par Kaïna et la Dame blanche, pour m’apprendre la ville de Marseille où je suis aujourd’hui et où je parle la vérité. Je parle la France. Tout à l’heure, Moha va revenir avec une femme des services sociaux. Une femme qui va s’occuper de mon ventre. De mon enfant.
Commenter  J’apprécie          10


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox