AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2370551690
Éditeur : Le Tripode (03/01/2019)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Sur l’île d’Anjouan, Dérangé est un humble docker. Avec son chariot rafistolé et ses vêtements rapiécés, il essaie modestement chaque jour de trouver assez de travail pour se nourrir. Mais un matin, alors qu’il s’est mis à la recherche d’un nouveau client, Dérangé croise le chemin d’une femme si éblouissante qu’elle « ravage tout sur son passage ». Engagé par cette femme dans un défi insensé qui l’oppose au Pipipi (trio maléfique des trois dockers Pirate, Pistolet e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zazy
  08 janvier 2019
Dérangé, c'est ainsi qu'ils l'appellent, les autres dockers du port de Mutsamudu, sur l'île d'Anjouan ; tout comme les habitants. Dérangé, il l'est peut-être, lui a écrit sur chaque tee-shirt un jour de la semaine pour ne pas se tromper. « Comment expliquez-vous le simple fait qu'il y ait des gens qui ne supportaient pas de me voir ou d'entendre parler de moi parce que tout simplement mes vêtements portaient les jours de la semaine ? En quoi mes hardes les gênaient au juste ? Peut-être est-ce la première chose dont je dois vous parler pour mieux me faire connaître, moi, Dérangé, comme on m'appelait à mon insu. » Les autres se gaussent, se moquent, l'interpellent et lui le sait, les entend, mais il garde sa dignité. Oui, Dérangé est digne, très digne.
Sur les docks, avec son chariot tout déglingué, il décharge les containers pour pouvoir s'acheter de quoi manger.
« Dans ma chienne de vue, j'ai toujours dérangé ceux que dérangent les vies rangées » Vous avez quatre heures pour développer et je ramasse les copies !
Un jour, le trio infernal des Pipipi lui propose un défi qu'ils comptent bien gagner, faire une course à travers la ville avec leurs chariots. Défi « parrainé » par Elle « C'était une femme éblouissante… Une beauté divine, un chant d'oiseau. » Ah ! cette femme qui l'aguiche, le met en érection mais qui sera sa perte. Mariée, il ne veut répondre à ses avances et sa vengeance sera terrible
Ali Zamir a une écriture éblouissante, imagée, truculente. Il utilise des mots rares qui, dans son texte ne sont pas incongrus, déplacés mais donne un petit plus.
Ali Zamir passe du rire aux larmes, de la tragédie au comique avec une grande tendresse dans ses mots pour Dérangé.
Un livre aussi survitaminé qu'une samba, un bonheur de lecture.
Monsieur Dérangé, les pipipi vous traitent de tardigrade, alors sachez, que ce petit ourson d'eau renait toujours, il est immortel.
Livre lu dans le cadre du cercle des lecteurs de la librairie le Cyprès.

Lien : http://zazymut.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
keisha
  09 janvier 2019
Tout commence mal pour Dérangé, docker sur au port de Mutsamudu, que le lecteur découvre blessé et lié; on découvrira où et pourquoi. Dérangé est considéré comme dérangé car il porte chaque jour une chemise avec écrit dessus le jour de la semaine. Les gens se moquent de lui, il n'en a cure, il est pauvre, laborieux et poursuit chaque jour son bonhomme de chemin, trimant pour gagner son riz.
La concurrence est rude avec les autres dockers, surtout le trio des Pipipi, Pirate, Pistolet et Pitié. Un défi va les opposer, à cause de l'intervention d'une femme qui aimerait beaucoup inscrire le pauvre Dérangé sur son menu. La catastrophe surviendra. Pauvre dérangé!
Tragi-comique, dixit la quatrième de couverture; en effet. La boucle sera bouclée. Mais ce qui frappe c'est la langue utilisée, à la fois familière et inusitée, voire inventée (mais toujours compréhensible ou devinable)
"Le meilleur des hommes, c'est celui qui cherche non seulement à étreindre un rayon de soleil, après avoir percé les voiles, mais surtout à le partager. Sans arrière-pensée. En inondant de lumière la nuit des autres."
"Pirate s'était senti obligé de les accoiser tous les deux "
"L'astre de la nuit brillait à ravir sur nos têtes illuminées et le ciel était majestueusement diamanté jusqu'aux entrailles."
"Dans ma chienne de vie, je n'étais pas du genre à mettre ma main ou mon insolent doigt sur un plat cuisiné pour un autre."
Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
LeMonde   06 janvier 2019
Avec son troisième roman, autour d’un pauvre docker d’Anjouan, l’écrivain comorien poursuit son travail de subversion de la langue française.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Videos de Ali Zamir (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ali Zamir
Ali ZAMIR était l'invité d'honneur du salon du livre du Grand Narbonne du 05 au 06 mai 2018 avec son roman "Mon Étincelle"
autres livres classés : comoresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr