AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791096906352
250 pages
Goutte Dor (19/05/2022)
4.33/5   12 notes
Résumé :
Le jour, il est Zyed, galérien alcoolique et toxicomane. La nuit, elle est Chicha. Chicha se travestit dans le bois de Boulogne où elle a son arbre, ses copines et ses habitudes. Un soir, un client propose à Chicha de l’embarquer jusqu’à son domicile, moyennant une importante somme d’argent. Elle hésite, elle ne le sent pas, mais finit par accepter. Elle ignore alors qu’elle vient de se jeter dans la gueule du loup.

La nuit des hyènes est le neuvième ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Christophe_bj
  24 mai 2022
L'écriture de Zarca, c'est de la dynamite. Il a encore frappé très, très fort. Mais attention, ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains, âmes sensibles, s'abstenir ! ● Zyed est un jeune Maghrébin alcoolique et toxicomane qui, la nuit venue, devient Chicha, une prostituée du « Bois de Boubou ». Zarca, qui veut faire une sorte de reportage écrit sur un travesti prostitué du Bois, la rencontre et commence à discuter avec elle, par une soirée caniculaire d'août 2020, après le premier confinement. Les clients sont nombreux et déchaînés. L'un d'eux accoste Chicha dans sa Mercedes et lui propose de l'emmener chez lui. Elle ne fait pas cela d'habitude et ne sent pas le type, mais, parce qu'il a l'air riche, elle se laisse tenter. Il l'emmène dans une maison de Saint-Cloud. Elle va alors vivre une nuit d'enfer. ● Je sortais de la bluette gay d'Alice Oseman, Heartstopper, du thriller raté de Roland Portiche, Ernetti et l'énigme de Jérusalem, et du cosy mystery fadasse de Lucy Foley, L'Invité(e) de trop, eh bien, je suis servi avec Zarca, voilà une écriture qui défouraille et qui prend aux tripes. Il y a de l'action, du trash, la langue est vive, hallucinée, toutes les phrases sont cash et font mouche, pas un seul temps mort, le lecteur est malmené par les sévices infligés à Chicha, c'est un récit qu'on ressent physiquement. ● Zarca parvient à nous montrer tous les dangers auxquels sont confrontées les prostituées du Bois, à nous mettre en présence des casseurs de pédés qui n'assument pas leurs pulsions et ne réalisent leurs fantasmes que dans la violence la plus extrême. ● Chicha est attachante, d'autant que des aperçus sur son passé d'enfant abusé par plusieurs personnes de sa famille lui donnent de la profondeur. ● C'est là un magnifique livre uppercut qu'on ne peut aborder qu'en étant conscient de ce qu'on va y trouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          449
marcbali
  21 mai 2022
Aujourd'hui je vais évoquer La nuit des hyènes le nouveau texte dérangeant de Johann Zarca. Cet écrivain est notamment l'auteur de Paname Underground et de Chems. Il a déjà exploré le milieu parisien du sexe et de la drogue. Avec ce nouvel opus il retrace la dernière nuit de son héroïne.
L'incipit commence ainsi : « Zyed émerge sur les coups de dix-huit heures, la tête dans le boule, la gueule froissée, la marque de l'oreiller dessinée sur le front. En sueur de la tête aux pieds, il comate un bon quart d'heure sur son matelas, pense à deux-trois trucs, à la nuit dernière, se refait le film, du crépuscule jusqu'à l'aube, mais, au final, ne se souvient pas de grand-chose. » Zyed descend dans le bar familier de son quartier puis quelques heures plus tard il deviendra dans une allée du bois de Boubou dans l'ouest parisien Chicha, travesti prostitué. L'action se déroule en août 2020, quelques mois après le confinement, par une chaude soirée estivale. Chicha va tapiner avec ses copines, elle a son coin, son arbre. Zarca qui est à présent rangé des voitures a l'intention d'écrire le portrait d'une pute, il passe la voir sur place, commence à discuter avec elle, puis la perd de vue dans les allées sombres du bois. La nuit des hyènes est la reconstitution littéraire des dernières heures de cette pute maghrébine qui gagne sa vie en vendant son corps pour une misère. Un type qui semble bien payer la sollicite, elle ne le sent pas trop, elle se méfie (le soir même elle a pris une raclée par un client de la veille qu'elle avait spolié) et pourtant attirée par l'appât du gain elle va le suivre dans sa voiture jusqu'à un pavillon à Saint-Cloud. Il est nerveux, peu disert, inquiétant. Une fois dans le logement le sexe et l'humiliation se mettent en scène. le lecteur assiste à l'intromission répétée d'une bouteille de champagne dans l'anus de Chicha avant la longue sodomie violente. Elle se sent mal à l'aise, elle voudrait partir, elle surnomme Yves son micheton le Vautour. Mais ils ne sont pas seuls dans la maison, deux potes vont s'inviter aux festivités sans raquer. Ce sont de véritables hyènes, en plus du vautour se trouvent présents le bulldog et le cochon. Chicha subit les pires outrages et insultes, l'humiliation portée par ces casseurs de pédés est extrême. le langage de Zarca porte son oeuvre et rend compte de la vérité de ces heures maudites où trois types jouissent à l'idée de buter un travelo. Cette masculinité sans limite est le pire de l'humanité, ce débordement de testostérone incontrôlé est avilissant. La nuit des hyènes est inspirée d'un fait divers ; force est de reconnaitre que la noirceur dépeinte par l'auteur est le duplicata de cet infra monde. Chicha est un personnage attachant, on devine le traumatisme de l'enfance qui lui fait croire que cette nuit d'horreur n'est qu'une passade, elle ne veut pas donner à ses bourreaux le plaisir de croire qu'ils la font souffrir. Face à la mort elle trouve la force de leur gueuler en tendant l'index : « tu le vois celui-là ? Fous-le-toi dans le cul, connard ! Et crois pas que c'était la pire nuit d'ma vie, crois surtout pas ça, je suis rodée. Des nuits comme ça, j'en ai connu des centaines avant mes douze ans, espèce d'ordure ! C'est toi, la poubelle, tu ressembles à un vautour ! »
La nuit des hyènes est un texte court et percutant, le style de Zarca est coup de poing dans la gueule, il continue à explorer les bas-fonds glauques et rend un hommage à cette prostituée tombée sous les coups de machos homophobes n'assumant pas leurs pulsions.
Voilà, je vous ai donc parlé de la nuit des hyènes de Johann Zarca paru aux éditions Goutte d'or.

Lien : http://culture-tout-azimut.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ufuk92600
  12 juin 2022
"La nuit des hyènes" de Johann Zarca est une oeuvre choc mais qui fait trop dans la démonstration.
En effet j'aime beaucoup cet auteur avec des récits jouissifs, chocs, prenant
Dans ce livre Johann Zarca nous raconte la nuit d'horreur que va traversé Chicha (travesti au bois de Boulogne), le livre est bien écrit, minutieux, certains passages sont éprouvants à lire cependant j'ai trouvé que l'ensemble tombe parfois dans l'outrance, c'est dommage.
Commenter  J’apprécie          20
jordan__
  21 mai 2022
Encore un coup de poing/coeur du fabuleux Zarca.
Une lecture perturbante et bouleversante qui nous plonge dans le côté le plus obscur de la nuit. Les mots de l'auteur sont toujours aussi crus, aussi durs, et dépeignent une réalité bien trop mise de côté.
Un chef-d'oeuvre hardcore !
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Christophe_bjChristophe_bj   27 mai 2022
J’ai rencontré Chicha au service addicto de l’hôpital René-Muret, à Aulnay-Soub’. En vrai, c’est Zyed que j’ai rencontré ce jour-là. Quelque chose m’a tout de suite touché chez ce gars, je ne sais pas, sa tronche de mec qui a dégusté, de type qui s’entête à vivre ou, plutôt, à survivre. De manière générale, j’aime bien les acharnés, qui ne respirent pas le bonheur mais persévèrent, crachent sur la faucheuse, trinquent mais rêvent de dévier leur trajectoire de vie, d’enculer le déterminisme, de sortir de l’impasse, d’arrêter de se détruire, mais ne savent pas comment faire. Les espérants, les résilients, les survivors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Christophe_bjChristophe_bj   27 mai 2022
Zyed s’écarte du sentier, se noie dans les abysses du bois de Boulogne. Il s’arrête au pied de son arbre, enfin celui qu’il a décrété sien. Il dépose son sac de sport à terre et, vite, il se désape. Dans son kes, il récupère sa jupe jaune flashy et son débardeur rose bonbec. Il enfile ses fringues et fixe sa perruque brune en carré plongeant sur son crâne rasé. Il chope son sac à main, range son flash, ses clopes, son vieux téléphone et sa maille dedans. Son sac de sport restera toute la nuit au pied de son arbre – personne ne vient jamais là. Zyed troque ses baskets contre des escarpins et il se maquille à l’aveugle, dans l’obscurité du bois. Pas la peine de s’emmerder à faire dans le détail, ses clients le verront mal dans les ténèbres, et puis ils cherchent rarement la grâce et la subtilité auprès de lui. Il s’étale un rouge brillant sur les lèvres, se paillette un peu la ganache, foire le mascara. Et Zyed se transforme en Chicha. Et Chicha regagne le trottoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Christophe_bjChristophe_bj   27 mai 2022
Chicha n’est pas comme certaines femmes de l’allée de la Reine-Marguerite, belles et hormonées, parfois opérées et dont les taros pour une passe peuvent grimper à quarante dolls. Non, Chicha casse les prix en fonction du micheton, accepte beaucoup de choses, à peu près tout. Ses yenclis veulent du sale, du hardcore, du ce-qu’ils-font-pas-chez-eux.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Johann Zarca (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Johann Zarca
Johann Zarca vous présente son ouvrage "Chems" aux éditions Grasset.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2430671/johann-zarca-chems
Note de musique : © mollat
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature françaiseVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2899 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre