AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2738108814
Éditeur : Odile Jacob (16/09/2000)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Ecoute-moi, toi mon semblable, mon frère.

Tu as peur parce que tu te crois faible, parce que tu penses que l'avenir est sans issue et la vie sans espoir.

Pourtant, tu as d'authentiques paradis dans la tête. Ce ne sont pas des paradis chimiques, c'est toi, toi tout entier, dans ta singularité d'homme, avec les forces qui t'habitent et que tu as oubliées peut-être. " E. Z. "

Le professeur Zarifian ouvre les yeux de millio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bruno_Cm
  01 juillet 2016
Ce livre décrit une situation qui est toujours identique une quinzaine d'années plus tard. On y retrouve toutes les bonnes dénonciations des dérives perverses d'une Société en déclin qui est basée sur des valeurs matérielles et qui cherchent à gommer tous les individus différents, divergents, autres, que les normes qu'on ne cesse de fixer. Normes qui bien évidemment sont fluctuantes au fil du temps, au gré des lieux et des cultures. Un fou quelque part à un temps t n'en est plus à un autre temps ou à un autre endroit. Et hélas vice versa, quelqu'un de normal, un comportement normal ici n'en est pas un là-bas. Alors si on cherche une universalité... Bonne chance. Bref, et l'industrie du médicament entre en scène, poussant à déverser un maximum de ses produits pas si souvent utiles dans la bouche du plus grand nombre, tâche aux prescripteurs à les dénicher. A faire sortir des niches les nouveaux consommateurs.
Consommer quoi d'ailleurs ? Un médicament ou une drogue, l'écart est parfois mince. Un truc légal ou un truc parfaitement illégal car sans contrôle médical.
Tout ce livre est un plaidoyer sérieux et honnête pour une ré-acceptation de l'humain, de l'individu dans son unicité, il se méfie des groupes sans doute, valorisant la force individuel, les ressources des individus qui feraient la grandeur réelle de l'humanité. Ou l'humanité qui ferait la grandeur réelle des individus.
En tout cas une Société normée et folle de ses normes est un danger, danger duquel bon nombre de médecins ont abdiqué face à la puissance et se sont soumis. Ou quand la Science vient au secours de la Société en faillite...
Zarifian décrit les médicaments psychotropes, le concept de psychotrope qu'il différencie du produit himself. Dans une théorie bien intéressante, ma foi. La foi, tout comme dans l'effet placebo en quoi Zarifian donne toute sa valeur et son importance également. Pourquoi s'en méfier ?
Croire qu'on peut traiter le psychique et ses difficultés, bien souvent tout à fait existentielles et donc vitales, normales, à vivre !, comme n'importe quelle maladie clairement identifiée, c'est une erreur profonde et un danger. Zarifian le décrit et l'explique très bien. Il prône la vie, dans ses travers, dans son tout, et nous exhorte à nous faire confiance, à nous-même.
Dommage pour le petit côté réactionnaire, mais on peut pas tout avoir. J'accepte cette légère déviance (ahah), Monsieur Zarifian.
Les titres des parties et chapitres sont fort évocateurs du contenu et du ton, en voici quelques-uns :
Les maladies mentales n'existent pas ; la résistible ascension des médicaments du cerveau ; l'idéologie scientifique, le discours de la Science, la Science n'est pas parfaite, le bonheur normalisé par la Science ? ; Les discours de la Société, la médicalisation de l'existence ; L'espoir c'est l'homme ...

Bref, un livre très intéressant, facile à lire, pas hyper complexe mais pas simpliste non plus. Tout ça en +/- 200 pages, c'est fort bien. Je le prescris à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ChrisSAVIGNAN
  29 décembre 2012
Derrière tout manuel, on peu s'y retrouver ou s'enrichir
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (113) Voir plus Ajouter une citation
Bruno_CmBruno_Cm   04 juillet 2016
Ecoute-moi, toi mon semblable, mon frère. Ta différence peut aussi être ta force. Tu souffres de ta représentation du monde. Tu as peur, parce que tu te crois faible, parce que tu penses que l'avenir est sans issue et la vie sans espoir. Tu t'es réfugié dans ton monde intérieur où tu n'es que solitude. Pourtant, tu as d'authentiques paradis dans la tête. Ce ne sont pas des paradis chimiques, c'est toi, toi tout entier dans ta singularité d'homme avec les forces qui t'habitent et que tu as oubliées peut-être. Car c'est l'homme qu'il faut retrouver dans l'individu pour rendre l'existence viable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Bruno_CmBruno_Cm   04 juillet 2016
Certains de ces produits sont susceptibles d’engendrer des dépendances. Lorsque celles-ci sont fréquentes et marquées, on décide un changement de genre : le médicament devient une drogue. Ce fut le cas pour l’amphétamine. Le plus souvent le changement de genre est décidé par les toxicomanes qui sont devenus dépendants d’un médicament et qui le vendent pour leur compte dans la rue (street drugs). Seuls les médecins ont le droit de prescrire ! Ce qui définit souvent un objet ce ne sont pas ses caractéristiques intrinsèques mais la finalité d’utilisation. Par définition une arme est meurtrière lorsqu’elle tue, pas lorsqu’elle permet de gagner une épreuve de tir aux Jeux Olympiques. Si je soigne l’insuffisance cardiaque de ma grand-mère avec de la digitaline, ce produit est un médicament. Si je l’empoisonne avec de la digitaline, elle devient l’arme du crime.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_CmBruno_Cm   04 juillet 2016
Seul l'homme peut sauver la société en commençant par se sauver lui-même. Encore faut-il peut-être lui dire que c'est possible et lui montrer comment faire. Ces valeurs éternelles, qu'il porte en lui, ont permis à travers tous les chaos l'essor des civilisations. Elles ne peuvent disparaître sauf à ruiner les civilisations elles-mêmes. Elles ont noms la solitude, l'entraide, le courage, la tolérance. Elles s'appellent générosité, fraternité et chaleur humaine. Elles existent toujours, ces valeurs, mais il faut le faire savoir, les valoriser et faire en sorte qu'elles puissent servir d'alternatives aux valeurs uniquement matérielles qui nous sont imposées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_CmBruno_Cm   28 juin 2016
… les antidépresseurs (excepté peut-être les IMAO et certains produits stimulants) ne modifient pas une humeur normale, et ils ne sont efficaces, du moins statistiquement, que dans 60 à 70% des cas […] résultats issus d’études réalisées lors des essais thérapeutiques. Il n’en va pas de même dans la pratique quotidienne, certains thérapeutes obtiennent régulièrement 100% de bons résultats, d’autres connaissent des scores bas, des rechutes, des récidives, des résistances. […] La dépression n’est donc pas une entité homogène et les déprimés forment le plus souvent une collection de cas particuliers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm   02 juillet 2016
Tout le discours médico-pharmaceutique tend à proposer une vision des troubles psychiques existentiels totalement séparés du sujet (personnalité, psychisme, histoire individuelle) et indépendants du contexte humain actuel. La cause est dans la tête ; la solution est le médicament, et si on rechute, ce n'est pas parce qu'en fait rien n'a vraiment changé après la disparition momentanée des symptômes, mais parce qu'il s'agit d'une maladie ) rechutes dont le traitement chimique doit être poursuivi très longtemps. CQFD.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Edouard Zarifian (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edouard Zarifian
Walter Avancini (1935-2001) apresenta o programa "Mistério", exibido pela Rede Manchete em 05/03/1997, sobre o fenômeno mediúnico da psicografia, com destaque para o famoso caso italiano que envolveu o jovem Andrea Sardos Albertini, falecido em 1981. Participações e depoimentos de Lino Sardos, Mauro Breida, Edouard Zarifian, Luigi Rosani, Paola Giovetti e Gérson Monteiro, da União das Sociedades Espíritas do Rio de Janeiro.
autres livres classés : AbusVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
301 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre