AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2814503308
Éditeur : publie.net (01/01/1900)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le monde de Zatèli, c’est son passé, son enfance avant tout, le coin de Grèce du Nord où elle l’a vécue, petite ville et campagne autour ; c’est les années 50 et 60, reconnaissables à certains détails — mais lieux et époques se fondent en partie dans une sorte de brume intemporelle. Si dans Gracieuse… le récit à la troisième personne tend à remplacer le « je » — signe que les romans futurs se rapprochent —, celle qui raconte l’histoire, qui en fut l’héroïne ou le té... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
brigetoun
  03 juin 2010
histoires ancrées dans une paysannerie ancienne, mais histoires à côté, qui flirtent avec la réalité mais sont naturellement dans l'étrange - non pas légendes, fééries ou légendes de saints, simplement une autre réalité qui vient naturellement se nouer à celle que nous trouvons évidente
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AunryzAunryz   09 novembre 2015
cette femme prolifique, à chaque fois qu’elle enfantait, était assaillie de pensées mélancoliques :
— Des enfants, encore des enfants… Dieu les donne, ou le Diable, je ne sais pas, et de toute façon, tôt ou tard, la terre les reprend.
Commenter  J’apprécie          190
brigetounbrigetoun   02 juin 2010
A cette époque, alors que nul ne s'y attendait, l'inaccessible et hautaine Marthànna tomba amoureuse de son jeune propriétaire, qui avait le malheur - qualité romantique selon M.Betkàva - de n'être rien qu'un humble bûcheron, pas même un menuisier. Le père comprit avant tout le monde, bien entendu, l'"extrême infortune" et la non moins "extrême erreur" où était tombée sa fille unique et, riant sous ses moustaches, il s'empressa... de le lui annoncer. Elle ne nia pas son amour, mais le qualifia simplement, après mure réflexion, d'extrême, tandis que pour la première fois, au fond d'elle-même, le terrriible de son père ne paraissait plus du tout stupide. Horrible et brutal sans doute, mais stupide non. Elle enfila ses gants noirs, enfonçant ses doigts un par un comme pour sonder la nouvelle situation, et partit se promener vers la montagne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   02 juin 2010
Ses yeux, ah ! ses yeux. Cet éclat de cauchemar, et en même temps la blessure, la plus grande blessure que j'ai jamais vue dans des yeux, comme si quelqu'un, des années pus tôt, les avait mutilés, creusés au couteau, et que peu à peu, dans les plaies béantes, se soient reformés des yeux... puis, ne pouvant faire davantage, qu'ils se soient arrêtés à mi-chemin. C'étaient ses paroles, qui lorsqu'elles ne débordaient pas de pure méchanceté, étaient attirantes comme la nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   03 juin 2010
Ce deuxième visage me rappela fortement l'inconnu aux yeux de feu que j'avais vu la veille au cinéma, à l'instant précis où tournant la tête il m'avait regardée de cette façon là. De quoi être persuadée que c'était lui - d'autant plus que d'autres détails, d'autres coïncidences insolites le confirmaient -, si la ville où il avait choisi de mourir n'avait pas été à deux mille cinq cents kilomètres de la mienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   03 juin 2010
Et je croyais tout le temps qu'on allait marcher dessus, passer au dessus de nos ombres ! Mais elles glissaient sous nos pieds et marchaient, in aurait dit toutes seules, devant nous Nos ombres. Et là j'ai été prise d'un bonheur, d'une joie ! De voir mon ombre avec une autre, la sienne, les deux qui marchaient collées ensemble, et ça... c'était nous !
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : grèceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

le Roi Arthur de Michael Morpurgo

Pourquoi le jeune garçon se retrouve-t-il piégé au milieu de l'océan?

Il voulait aller pêcher à la crevette
il voulait assister aux grandes marées d'équinoxe de printemps
il voulait accéder au rocher de Great Ganilly pour remporter son pari

20 questions
1979 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre