AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Brigitte Hébert (Traducteur)Jean-Claude Colbus (Traducteur)
EAN : 9782742777686
412 pages
Éditeur : Actes Sud (15/09/2008)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Une fois par mois, Oskar, chercheur en physique fondamentale, vient de Genève à Fribourg pour passer la soirée dans la famille de son ami de faculté, désormais professeur d’université. Ce soir-là, une belle soirée de juin, l’ironie et le cynisme gâchent l’ambiance. Oskar reproche à son ami d’avoir défendu en public la théorie des mondes multiples, ce que Sebastian nie.
Tout récemment, un jeune homme accusé de meurtre s’est prétendu originaire d’un monde paral... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Malaura
  12 mai 2012
Où il est question de physique quantique et d'univers parallèles, de l'enlèvement d'un enfant et d'un odieux chantage, d'un meurtre perpétré par un homme venu d'ailleurs, d'un drôle de commissaire préoccupé par des questions existentielles et de l'affrontement entre deux scientifiques aux relations ambiguës…
Dans un Fribourg estival où le temps semble s'étirer, se distendre dans une sorte de ralenti et s'enrober dans la chaleur étouffante du mois de juin, Sébastian, physicien adepte des mondes multiples, va faire la dure expérience du libre arbitre et voir tous ses repères voler en éclat dans un réel qui le dépasse. Pris au piège entre ses convictions scientifiques et la contrainte d'une action criminelle qui lui répugne, il est soumis à un affreux dilemme où vont se confronter valeurs éthiques et principes modernes de théories quantiques.
Menant sa toute dernière enquête avant la retraite, le commissaire Schilf, homme singulier aux déductions insolites, essaie par tous les moyens, même les plus saugrenus, d'appréhender la vérité dans une réalité ceinte d'un épais brouillard d'incertitudes. C'est ainsi qu'il se résout à utiliser la tumeur au cerveau dont il souffre, en s'aidant des hallucinations que la maladie cérébrale lui provoque…
Ce drôle de bonhomme qui ne croit pas plus au hasard qu'à l'objectivité des faits, déchiffre les indices à la fois à coup d'interrogations métaphysiques, de raisonnements philosophiques et d'interprétations rationnelles. La lumière qui émergera de son originale approche policière sera bien plus étonnante que tout ce qu'il avait au préalable pu concevoir.
Depuis la parution de son premier roman « L'aigle et l'ange » puis de « La fille sans qualités » - titre clin d'oeil au récit de Robert Musil « L'homme sans qualité » - la romancière allemande Zuli Zeh, née en 1974, est devenue l'une des figures majeures de la jeune génération des lettres d'outre-Rhin.
Son engagement politique, ses prises de positions et son franc parlé ont fait d'elle une artiste considérée, souvent sollicitée par les médias pour s'exprimer sur les phénomènes de société.
Ses livres dénotent en effet une sérieuse inclination pour les questions d'ordre éthique et abordent souvent les thèmes de l'implication, de la conscience collective et des valeurs morales dans notre monde « moderne ».
Avec « L'ultime question », la romancière allemande recourt au genre policier dans une élaboration tout à fait originale et personnelle où elle entrecroise la métaphysique et la physique quantique.
Cela donne un roman insolite, extravagant, à la limite de la science-fiction, émaillé de sujets philosophiques et existentiels.
Responsabilité, culpabilité, causalité, libre arbitre, dualité entre le bien et le mal…ce n'est pas Une Question Ultime mais bien une série d'interrogations ontologiques que l'auteur soumet à notre réflexion, en y associant les préoccupations et les convulsions de la physique moderne.
Entre rationalisme, idéalisme et antagonisme perpétuel entre le bien et le mal, il est souvent bien difficile de choisir ou d'émettre un jugement de valeur tranché et définitif, et ce d'autant plus lorsque l'existence d'univers multiples engendre autant de contradictions que de possibilités !
Ainsi, une action criminelle a-t-elle le même poids moral lorsqu'on sait que dans un monde parallèle cette action n'a jamais été commise ? Peut-on tuer délibérément un homme avec la seule justification scientifique que ce dernier est toujours vivant dans une autre dimension ? La démonstration scientifique peut-elle aller à l'encontre des considérations conceptuelles de Bien et de Mal ?
Zuli Zeh nous offre là un thriller scientifique et métaphysique des plus interrogatifs ! Si le sujet est parfois un brin confus et ses contours un peu flous, « L'ultime question » fait néanmoins partie de ces livres curieux et attirants qui nous laissent dans un état de perplexité et la tête pleine d'une réflexion riche et intelligente.
Au côté de personnages attachants et rehaussée d'une écriture qui va droit au but, modelée avec une concision imagée et sensitive, la romancière, en fine observatrice de notre société contemporaine, nous immerge dans une réalité où le tangible et le perceptible résultent bien souvent de sentiments personnels sous tendus par un système devenant hélas de plus en plus individualiste…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
barbelia
  23 février 2014
Voilà une lecture qui m'a portée bien loin.
Je trouve que l'épitomé n'est pas d'une grande aide pour entrer dans ce roman complexe. Au début, j'étais en manque de repère, ne sachant pas vraiment à quels moments les éléments indiqués en quatrième de couverture allaient se produire. Les notions de physique quantique et de métaphysique sont assez poussées pour un lecteur lambda. Personnellement, je n'ai réussi à me mettre vraiment dans ce livre que lorsque j'avais l'esprit libéré. Sans quoi, j'aurais pu survoler toutes les pages et passer à côté des quelques indices livrés au fil des pages.
La découpe des chapitres ainsi que les quelques phrases de tête de chapitre sont intéressantes et apportent du rythme au roman.
L'enquête est assez prenante. On se demande par quel moyen ce commissaire original va parvenir à innocenter un coupable. Et j'ai trouvé la chute savoureuse. Je ne m'y attendais pas et me demandais jusqu'à quels points les événements étaient reliés à la physique.
Bref, une belle expérience littéraire, un peu complexe tout de même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coriala
  13 mars 2014
Je suis partie en vacances avec ce seul livre pour la semaine, heureusement car chez moi je l'aurais vite refermé, mais là sans autre possibilité j'ai continué à le lire et bien m'en a pris.
Difficile de rentrer dans cet univers de physique, j'avoue que ce côté scientifique du livre m'a laissé de glace, je n'ai rien "pigé" pire je me suis sentie stupide ( je ne comprends rien ! me dis-je à chaque phrase !!!!).
Je me suis donc attachée à l'intrigue policière de qui a kidnappé Liam, pourquoi, comment et ensuite comment le divisionnaire schilf va faire pour résoudre cette énigme.De bonnes remarques sur la philosophie de la vie, une écriture particulière, une enquête amusante m'ont permis d'arriver au bout de ce gros livre qui n'est pas facile d'accès.
Commenter  J’apprécie          20
LeCombatOculaire
  11 mai 2016
Dans un univers très proche de celui de José Carlos Somoza (notamment dans La théorie des cordes et La caverne des idées), gravitant autour de questions métaphysiques, de trous noirs de la pensée moderne, de la science et de la philosophie, toutes lumières éteintes pour faire place à la folie et aux équations mortelles, Juli Zeh signe son troisième roman.
Un vrai casse-tête de théories qui vont vous faire grincer des dents sur le tableau noir de la science. Qu'elles soient depuis longtemps démontrées ou qu'elles appartiennent au domaine de l'imaginaire, elles vont graviter autour des personnages jusqu'à leur faire perdre toute trace de raison et les plonger dans la folie la plus noire. Les enquêtes menées par les policiers vont se fracasser en mille morceaux jusqu'à s'entrecroiser, grâce à un joli filet de coïncidences et de hasard. Tout ça pour, finalement, un pauvre malentendu, une question de rivalité, qui dure depuis des années, et qui vient frapper en plein coeur.
Accrochez vos ceintures si vous vous lancez là-dedans, vous risquez d'y perdre quelques molécules. Mais si les débats philoso-scientifiques vous fascinent et si vous manquez d'une bonne intrigue policière à vous mettre sous la dent, voilà qui devrait vous requinquer en ce début d'automne.
(voir la critique intégrale sur le blog)
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
moertzombreur
  23 septembre 2014
Métaphysique de l'assassin
Deux physiciens s'affrontent dans un débat mêlant physique quantique et philosophie. L'intrigue bascule lors d'un enlèvement trouble, qui se double d'un meurtre sordide. L'auteur ajoute à son équation deux policiers un peu barrés, et cela nous donne un thriller d'une intelligence savoureuse.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Telerama   04 décembre 2013
L'ambition littéraire de Juli Zeh ne fait aucun doute. Son écriture est pleine d'inventions et sa construction ressemble à un puzzle.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
michel.carlier15michel.carlier15   22 juillet 2012
Venons-en à l'interprétation des mondes multiples . Vous devez savoir que c'est Dieu qui en est responsable , ou plus exactement sa non-existence . C'est bête , mais la vie humaine est due à un miracle . J'entends par là une coincidence stupéfiante . A l'instant du big-bang , l'univers recelait une quantité quasi infinie d'évolutions possibles . Le nombre des possibilités permettant l'éclosion de la vie était pratiquement nul . Et pourtant , on s'est décidé pour la variante qui a engendré notre existence .L'ensemble des constantes que nous observons dans la nature est programmé de telle sorte qu'une pincée insignifiante de biomasse baptisée "homme" peut y faire sont trou . La moindre déviation par rapport aux lois physiques en vigueur , et nous n'existerions pas .
Pesez bien ceci , Monsieur le commissaire : vous êtes improbable . Je suis improbable . Nous sommes un hasard dont la probabilité s'élève à un contre ddix puissance cinquante-neuf . Un , suivi de cinquante-neuf zéros , Schilf ! Voilà le nombre de lancers de dé nécessaire pour que votre existence sorte au moins une fois .
Ces nombres vous donnent la nausée ? Le vertige ? Je ne peux pas vous en vouloir . C'était une grave maladresse , dans cette situation , de congédier un Dieu pourtant inventé tout exprès pour servir d'horloger à cette machine de précision nommée univers .(...) Que se passerait-il si le big-bang avait donné naissance non à un monde unique , mais à dix puissance cinquante-neuf mondes ? Dont l'un au moins présenterait les conditions nécessaires à la vie humaine ? C'est ainsi , commissaire que la question de l'existence de Dieu se résume à un problème de statistiques .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Juli Zeh (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juli Zeh
Juli Zeh parle de son nouveau roman *Brandebourg*
L E S I T E ?? http://www.actes-sud.fr/brandebourg/
autres livres classés : physique quantiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
289 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre