AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782501059626
320 pages
Marabout (26/01/2011)
4.19/5   26 notes
Résumé :
En tant que femmes, nous sommes tous les jours les cibles d'interpellations, de harcèlement, d'agressions verbales, physiques ou sexuelles plus ou moins graves, plus ou moins violentes, au travail, dans l'espace public et privé. Souvent nous ne savons pas comment réagir, comment dire non, et comment faire comprendre que, lorsque nous disons non, c'est non.
L'autodéfense pour femmes - qui n'a rien à voir avec du kung-fu -; ce sont tous les petits et grands mo... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Femi
  14 juillet 2011
Un très bon manuel, avec plein de conseils, et qui explique clairement les choses. L'auteur est sociologue et formatrice d'autodéfense et elle explique longuement en quoi la conception de genre empêche les femmes de se défendre, car elles sont censées être douces et passives et incapables de se défendre face à un agresseur.

Commenter  J’apprécie          70
nanouche
  20 juillet 2021
Irene Zeilinger est formatrice en autodéfense pour femmes. Dans ce petit manuel elle rappelle les chiffres des violences contre les femmes : les femmes ont beaucoup plus de risques de se faire agresser dans un lieu familier (à la maison, au travail) par quelqu'un quelles connaissent (compagnon, collègue) que dans la rue par un inconnu. Les conseils qu'elle donne tiennent donc largement compte de cette réalité, même si tous les types de violences sont abordés.
C'est également en s'appuyant sur des statistiques que l'auteure montre qu'il est dans l'intérêt des femmes de se défendre en cas d'agression : d'après la police allemande, "les agresseurs sont parvenus à violer 81 % des femmes qui n'ont pas osé résister, mais seulement 16 % de celles qui se sont défendues, même faiblement". Si cependant de nombreuses femmes hésitent à se défendre, c'est lié à leur éducation qui leur a enseigné à faire passer les désirs des autres avant les leurs, à ne pas se mettre en colère. Irene Zeilinger interroge ce cadre social et ce qu'on place derrière la notion de féminité. Enfin elle présente quelques techniques d'autodéfense.
J'ai trouvé la lecture de ce livre intéressante. J'ai déjà constaté que j'avais tendance à me comporter comme j'imagine que les autres le souhaitent. En même temps je supporte mal qu'on me marche sur les pieds et cette contradiction entraîne des tensions entre moi et moi-même. Je me suis donc sentie concernée par la notion de limites personnelles et ce qu'en dit l'auteure -"J'ai le droit de signaler une tension et de refuser qu'on empiète sur mes limites". Cela me rappelle que je dois travailler à l'affirmation des miennes. En fin d'ouvrage, l'auteure donne des coordonnées pour trouver des cours d'autodéfense féminine. Je constate qu'il y a non loin de chez moi une association qui organise des stages de deux jours et je me dis que ça pourrait être une bonne idée d'y participer.
Lien : http://monbiblioblog.revolub..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AurelieR
  28 février 2016
C'est un livre qu'on devrait toutes lire. C'est déculpabilisant d'un tas de choses, ça ouvre des portes de sortie, des astuces qui, si elles ne nous sauverons pas toujours la vie, nous permettrons de n'avoir pas été qu'une victime.
Par contre, ça ne remplace pas une vraie formation où l'on met en pratique certaines techniques, où on s'entraine et surtout où l'on prepare le corps et l'esprit à certaines situations. Pour celles qui ont déjà suivi de telles formations, ça permet de se rafraîchir la mémoire et peut-être d'enfoncer le clou sur certains points.
Bref, à lire absolument.
Commenter  J’apprécie          00
Himbereis
  13 janvier 2013
Non les filles vous n'êtes pas faibles ! C'est notre éducation et la société qui tentent de nous le faire croire ! N'ayons pas peur des autres et encore moins de la gente masculine ! Voilà entres autres ce que nous apprend l'auteur à travers une étude sociologique et des conseils (très utiles) en cas d'agression...
Commenter  J’apprécie          20
Bookclub_Tulikoi
  30 août 2019
Ce livre m'a beaucoup plu. Grâce à lui, j'ai un regard différent sur certaines choses anodines du quotidien dont personne ne fait attention. Il y a des conseils très utiles que j'utilise fréquemment et aussi des anecdotes historique. Ce petit guide nous apprends à se défendre avec notre esprit mais aussi, se défendre lors d'une agression etc...
Livre féministe et utile pour n'importe qui.
Losange
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LybertaireLybertaire   19 janvier 2015
On nous cite un catalogue de situations, de lieux et de comportements dits provocants qu’il nous faudrait éviter à tout prix, au nom de notre propre sécurité. Porter certains vêtements, sourire, parler avec des inconnus, sortir ou voyager seule (seule voulant dire sans homme, car plusieurs femmes ensemble sont toujours encore perçues comme “seules”), surtout la nuit, prendre les transports en commun, investir les espaces publics, surtout les parcs, les parkings souterrains, les rues désertées… Je m’étonne toujours que respirer ne soit pas encore catalogué comme dangereux. Vu la majorité écrasante de violences faites aux femmes par leurs partenaires, le mariage (ou la cohabitation) est sans doute un facteur de risque réel bien plus grand que les situations, lieux et comportements cités ci-dessus ! Mais, curieusement, les mêmes experts de sécurité oublient de nous conseiller le célibat comme stratégie de prévention ultime…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FemiFemi   14 juillet 2011
Nous ne pouvons jamais savoir avec certitude si une transgression de limites a été faite avec ou sans mauvaise intention, ou pour démontrer que l'autre peut transgresser nos limites en toute impunité, ou pour provoquer nos émotions, ou pour tester si nous sommes prêtes à poser nos limites ou pour d'autres raisons encore. Ce que l'agresseur veut n'est pas important. Ses raisons ne nous intéressent pas. Ce qui est important, c'est que cela nous dérange, et c'est la raison pour laquelle cela doit cesser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
apart42apart42   19 juin 2021
Les femmes vivent d'autres formes de violences que les hommes, et elles les vivent différemment. Leurs craintes et leur sentiment d'insécurité se focalisent sur d'autre situations et sur d'autre risques.
Dans ce livre, nous verrons comment notre éducation et notre socialisation en tant que femmes nous préparent -mal, le plus souvent - à faire face à des agressions, la plupart du temps commises par des hommes qui, eux, ont appris le vocabulaire de la violence.
Nous verrons surtout que se défendre ne consiste pas en quelques coups de karaté bien placés. Il nous faut plus: le sens de notre propre valeur, la permission que nous nous donnons de nous défendre, la présence d'esprit, la maîtrise de nos émotions, un sixième sens pour détecter le danger, des stratégies pour prévenir la confrontation physique. C'est tout cela qu'enseigne l'autodéfense féministe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FemiFemi   14 juillet 2011
Donc, face à une agression, nous posons nos limites. Le but n'est pas que l'autre s'excuse, mais qu'il arrête le comportement qui nous a dérangées.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : AutodéfenseVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus




Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
440 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre