AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Mélusine Claudel (Traducteur)
EAN : 9782207501429
222 pages
Éditeur : Denoël (11/04/1990)
3.69/5   35 notes
Résumé :
Anubis, Maître de la Maison des Morts, ressuscite Wakim et le rend invincible avant de le charger d'une mission capitale: il devra se rendre dans les Mondes du Milieu pour y découvrir et détruire le Prince Qui Fut Mille. Osiris, Maître de la Maison de la Vie, a eu vent de la chose et envoie â son tour son fils Horus pour devancer Wakim dans l'accomplissement de sa tâche. Mais leur ennemi commun, qui contrôlait le partage de la vie et de la mort, a disparu à la pours... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Tatooa
  13 avril 2018
A l'occasion d'une loooongue coupure de courant suite à un unique coup de tonnerre cet après-midi, j'ai pu finir ce bouquin...
Très franchement, je me suis demandé entre deux sourires à quoi avait carburé Zelazny quand il écrivait ça, je parierai sur du LSD, ça ressemble à un gros trip déjanté.
En gros, on a des dieux de la mythologie égyptienne qui régissent plein de mondes différents mais avant tout "la maison de la vie" et "la maison des morts", qui se battent en détruisant des mondes, comme ça, pouf... le père est le fils de son fils et donc son frère, on n'y comprend quasiment rien tout du long, et pourtant je l'ai lu, et sans m'ennuyer une seconde, jusqu'à la fin !
Je ne sais pas si ça a une vocation comique à la base, mais ça m'a quand même pas mal fait rigoler, parce qu'en fait, ce sont les "vraies" histoires de la mythologie égyptienne, poussées à leur paroxysme, et donc qui virent à la parodie.
Le combat à base de fugue dans le temps est juste épique, énorme et totalement délirant. Ce livre est complètement dingue. Il laisse perplexe, amusé, interrogatif. Je gage que pour le traducteur, ça a du être une réelle prise de tête en continu pour arriver à sortir quelque chose de "ça". le style est très particulier (les styles, plutôt), ça ressemble aux princes d'ambre, mais en pire, c'est très poétique (parfois au sens propre du mot), onirique, mais parfois ça laisse un brin sur le carreau, quand même ! On finit même sur une scène de théâtre...
Le truc, c'est que je pense qu'il vaut mieux s'abstenir si on ne connait pas du tout la mythologie et les histoires des dieux égyptiens, parce que, comme d'habitude, Zelazny les détourne et les utilise avec un talent consommé, mais là, c'est quand même vraiment du gros n'importe quoi !!!
Bref, si on ne sait pas de quoi il est parti, on risque de moins apprécier que moi... ;)
Et je me demande encore d'où sort le "Cavalier d'Acier", si je retrouve, je viendrai le mettre ici...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
Sflagg
  18 février 2017
Difficile de faire une critique d'un tel ovni littéraire.
Mais, pour faire simple, on suit ici d'anciens dieux égyptiens (Osiris, Anubis, Seth...) qui dirigent l'univers et qui se divisent en deux groupes plus ou moins familiaux (les liens sont bien plus complexe que ça) qui se font une guerre éternelle.
Une fois dit cela, je peux bien avouer que l'histoire en elle-même ne m'a pas plus captivé que cela malgré son originalité. Mais cela n'est point grave, vu que tout l'intérêt de ce roman, à mon avis, c'est le style utilisé par l'auteur pour nous la conter.
Un style bien original et dans lequel il m'a fallu bien 15 pages pour m'y faire ; surtout que dans ces 15 premières pages il y a des passages qui m'ont semblé très peu français. Puis, une fois que l'on a compris la mécanique d'écriture, on se laisse prendre au jeu, même si parfois il arrive encore à nous perdre dans ses méandres.
Bref, un ovni (ou olni) qui m'a marqué et bien plus ; un ovni que je conseillerais aux amoureux d'écritures étranges, mais pas forcément à ceux de bonnes histoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Faignan
  26 mars 2019
Voici l'un de mes ovnis littéraires favoris. J'aime Zelazny et dans mes années estudiantines je me suis fait fort de lire tous ses romans. Encore une fois, il s'amuse avec des divinités et l'idée même de divinités. Des dieux qui se partagent l'univers s'affrontent dans des combats au-delà du temps et de l'espace. Des lieux qui ne sont pas des lieux voient se jouer les intrigues compliquées par l'art de la fugue temporelle.
Nous nous retrouvons quelque part entre la science-fiction et le surréalisme.
Difficile de ne pas réfléchir devant ce texte. Difficile de comprendre toute l'histoire.
Une expérience à lire et vivre.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SflaggSflagg   18 février 2017
Des mots :

Entre vous et moi,
Les mots,
Comme du mortier,
Séparant, soudant entre eux,
Ces éléments de cette structure qui est nous.

Les exprimer,
Projeter leur ombre sur la page,
Ainsi relie-t-on les passions mutuelles,
Telle est la connaissance, vous-même moi-même,
De notre similitude profonde.
Elle érige d'hypothétiques cathédrales,
Leur style au sommet des flèches indiquant l'infini.

Car quand vient demain, on est aujourd'hui,
Et si ce n'est la goutte de
L'éternité
Qui brille à la pointe de la plume,
Alors l'encre de nos voix
Entoure nos cellules comme une nuit sans fin,
Et le mortier en marque à jamais les limites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SflaggSflagg   16 février 2017
-Regarde-toi en face dans l'obscurité et dis-moi ce que tu vois.
-Rien.
-Parfaitement.
-Où est le rapport ?
-L'obscurité.
-Je ne vois pas.
-Voilà, cher prêtre-guerrier, qui n'a rien d'étonnant dans l'obscurité !
-Cesse tes devinettes, Vramin.
Commenter  J’apprécie          30
SflaggSflagg   16 février 2017
Dieu est Amour :

Cinquante mille adorateurs des Vieux Souliers, conduits par six prêtres castrés, chantent dans le stade une magnifique litanie.
Mille guerriers enragés par les drogues, fanatiques de la gloire, de la gloire, de la gloire, brandissent leur lance devant l'autel de l'Inusable.
Il commence à pleuvoir doucement, mais personne ne le remarque.
Commenter  J’apprécie          10
TatooaTatooa   12 avril 2018
L'homme, au soir de sa Millième Année, parcourt la Maison des Morts.
Commenter  J’apprécie          80
SflaggSflagg   16 février 2017
Quand elle se trouve en exil, l'aristocratie a toujours tendance à conserver certains signes démontrant son rang.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Roger Zelazny (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roger Zelazny
Les 9 princes d'Ambre de Roger ZELAZNY : Extrait Audio
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Roger Zelazny

Quelles sont ses années de naissance et de mort ?

1937-1995
1906-2011
1873-1951
1902-1973

11 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Roger ZelaznyCréer un quiz sur ce livre