AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782970099307
340 pages
Éditeur : Editions Eaux Troubles (01/09/2014)
3.85/5   10 notes
Résumé :
Le Réseau Ambassador est une toile d'araignée de renseignements gérée par le père de Mark Walpen, Ralf Walpen qui est ambassadeur et directeur de la cellule de crise aux affaires étrangères suisses.

Le premier volume s'intitule L'Envol des Faucons et voit la mise en place du service de renseignements privé, le Sword, et son bras armé que sont les Faucons
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Chrissy
  31 mai 2017
Sous les conseils avisés de Mark je me suis lancée en premier lieu dans ma lecture de l'envol des faucons dans lequel nous suivons une équipe de choc se nommant « les faucons ». Les faucons agissent dans l'ombre du monde et des médias sur des affaires étrangères de haute importance dont, comme ici par exemple, des attentats. Les faucons dirigés par Mark Walpen agissent en double avec un plus gros ensemble sous dirigé par son père Ralf Walpen s'intitulant le SWORD. le SWORD est un service de renseignements indépendant qui a pour principale fonction de gérer les différentes crises que peuvent rencontrer un pays.
L'auteur, qui signe ses oeuvres sous un pseudonyme, nous présente un univers bien rôdé et qui semble plausible sur tous les points. Premièrement, nous sentons de l'expérience ainsi que du vécu dans ses écrits. Ce livre est un « livre intelligent » comme j'aime à le dire, dans le sens où forcément à la fermeture de l'ouvrage, nous y avons appris des choses intéressantes. Mark, par le biais de ses écrits nous livre certainement une partie de sa vie, presque incroyable, puisqu'il a été « Spécialiste de stratégie marketing dans l'industrie internationale et de géostratégie auprès de différents services secrets pendant plusieurs années ». C'est un réel partage de nous faire entrevoir le monde souterrain de la politique/des agences secrètes, de voir comment se forment/se déforment les relations entre les pays. Bien plus qu'un livre, c'est presque un témoignage sous forme narrativisée. Nous entrevoyons par ce biais les ficelles « du métier ». J'avais presque envie de croire en l'existence de ce SWORD et de ces faucons car réellement, cette trame tient la route et est menée d'une main de maître.
Il m'est difficile de vous faire un résumé détaillé et concis sans vous spoiler, ni même vous assommer de détails. En réalité, c'est une affaire dans laquelle il faut vous embarquer pour savourer pleinement les tenants et les aboutissants. C'est un livre qui s'inscrit parfaitement bien dans notre société actuelle puisqu'il est question de multiples attentats et qui garde tout de même un certain aspect neutre nous éloignant d'un jugement trop hâtif. J'ai vraiment été étonnée d'apprécier autant ce genre d'ouvrage. J'avais une immense appréhension concernant ce livre pour plusieurs raisons. 1) le thème tourne autour de la géo-politique, j'avais extrêmement peur de ne pas arriver à comprendre réellement l'histoire 2) c'est une belle petite brique, je craignais de m'ennuyer. Or, étonnement, j'y ai découvert une lecture très plaisante. L'écriture de l'auteur bien qu'un peu surprenante voire déroutante de prime abord (Espèce de dialogues du théâtre avec des didascalies de type « -sourire » « -rire de la part de X »…) s'avère être finalement très fluide, véritablement prenante, simpliste mais à la fois pleine de « délicatesse » (plusieurs citations ont retenues mon attention!). Cette écriture qui est finalement loin de celle des écrivains dont j'ai l'habitude de lire (très poétique, très « littéraire », dans le phrasé) dénote de ce côté lourd/grave/sévère que révèle la trame de l'histoire. Et,du coup, cela forme un duo plutôt inattendu,entre relâchement au niveau de l'écriture/sensation de gravité au niveau de l'intrigue, qui tient la route. L'écriture fait naître à l'histoire ce quelque chose de plausible, cette sensation de réel que j'ai beaucoup aimé. Pour ma part, il me manquait peut-être un petit peu plus d'action vers la fin puisque mon côté sadique n'a visiblement pas été rassasié (mais bon, cette frustration ne vient que de moi même!) et souhaitait d'autant plus de drame, d'hémoglobine… Non, je ne crois pas un jour pouvoir intégrer le SWORD/les faucons qui prônent la préservation de « l'humain » et qui se mettent en quatre pour ne pas faire de victimes inutiles…
Seul petit bémol selon moi c'est certainement au niveau des sentiments entre lecteurs/personnages. J'apprécie généralement lors d'une lecture me trouver un référent, un personnage type qui me ressembles voire carrément un chouchou. Ici, les personnages principaux qui composent le SWORD et les faucons ne m'ont pas réellement paru si attachants que ça par manque évident de descriptions physiques. Cela dit, je ne me fais aucun souci quant à la suite des aventures de nos héros. En effet, après « l'envol des faucons » je vais pouvoir retrouver les même protagonistes dans « panique au vatican » « double jeu » où (j'espère) apprendre à mieux les connaître.
En sommes, c'est une très belle aventure qui nous fait voyager dans les plus beaux endroits du monde (dont notamment les émirats arabes). Une histoire qui pourrait être très plausible, qui s'inscrit dans notre société actuelle connaissant de multiples attentats en ses terres. Un roman hors du commun, que nous n'avons pas l'habitude de lire et qui nous laisse un fort goût agréable à sa fermeture.
Lien : https://libreaddiction.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Poljack
  07 octobre 2016
Mon avis :
Pour inaugurer ce partenariat avec les éditions Eaux Troubles, j'ai choisi de lire le roman de Mark Zellweger, L'envol des Faucons. Je ne connaissais pas l'auteur, et j'ai lu peu de romans d'espionnage. C'était donc quasiment une double découverte, pour moi.
Depuis Guillaume Tell, ma route ne m'avait pas donné l'occasion de croiser des héros suisses, c'est donc avec une certaine curiosité que je me suis penché sur cette histoire dont les principaux protagonistes revendiquent cette nationalité. Et j'en ai appris beaucoup sur le fonctionnement politique de ce pays dont je ne connaissais pas grand-chose en dehors de son horlogerie réputée et de ce qui se raconte à propos de ses banques inviolables. Mais la trame de cette histoire nous emmène bien au-delà des frontières helvétiques, les espions travaillant rarement sur le territoire pour lequel ils officient…
L'envol des Faucons m'a très vite convaincu, le dosage entre l'aspect politique et le travail sur le terrain est parfait. L'auteur se base sur la situation géopolitique mondiale pour tisser sa fiction, et ça la rend terriblement crédible. Les personnages sont attachants, mais j'aurais parfois aimé qu'ils soient un peu plus fouillés. Cela dit, c'est le premier roman d'une série, j'imagine qu'ils prendront plus de profondeur au fil des épisodes. L'histoire en elle-même est fort bien menée et entraîne le lecteur à tourner les pages. le suspense est là, tout au long de l'aventure, et l'alternance entre les intrigues politiques et les actions des hommes (et femmes) de terrain maintient l'intérêt.
Le plus de ce roman, c'est d'avoir fait des acteurs de cette histoire les membres d'une agence privée, neutre, et possédant une éthique. Ce ne sont pas des mercenaires qui ne travaillent que pour l'argent, mais des personnes de convictions. Ce choix permet une plus grande latitude pour en faire des personnages nuancés, et c'est ce qui me fait dire que dans les tomes suivants, ils ne peuvent que se découvrir un peu plus.
Le moins : s'il y a quelque chose qui m'a gêné dans ce livre, c'est ce que j'appelle des « émoticônes textuelles ». Les dialogues sont parfois émaillés de locutions non verbales du style « rire », « sourire », et autres trucs du même genre. Que l'emploi des émoticônes se soit développé sur les forums de discussion, je peux le comprendre, j'en utilise moi-même, mais dans un roman, ça me laisse une impression désagréable, comme si l'auteur doutait de ma faculté à comprendre l'humour des situations, à me servir de mon imaginaire pour prolonger son récit…
Malgré ce détail qui ne dérangera peut-être pas d'autres lecteurs, L'envol des Faucons est un roman que les amateurs du genre apprécieront à coup sûr, pour la précision des descriptions du contexte géopolitique et la qualité de l'intrigue.
Lien : http://poljackleblog.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nathf
  07 novembre 2016
Suisse - Marc Walpen a crée un service secret de renseignements indépendant constitué de l'élite des combattants issus des forces spéciales mondiales appelé Les Faucons.
Ils ont fort à faire entre une prise d'otages dans un avion et une vague d'attentats qui touche les ambassades européennes.
Qui sont les têtes pensantes de ces événements?
Mon premier roman d'espionnage!
J'avoue avoir été un peu frileuse, moi qui ne suis pas férue des méandres de la politique.
Et pourtant celui-ci m'a convaincue.
Pas trop de bla-bla politico- machin, mais de l'action, une équipe de choc très soudée, une intrigue prenante sans compter un zeste d'humour.
Les personnages, tout en nuance, ne sont pas des mercenaires inhumains qui flinguent à tout va, mais des professionnels qui réfléchissent aux solutions qui causeront le moins de dommages collatéraux.
J'ai passé un très bon moment avec ce techno-thriller qui nous emmène aux quatre coins de la planète et je retrouverai avec grand plaisir cette fameuse équipe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
dupuisjluc
  31 juillet 2016
Un roman que l'on peut classer sans autre dans les techno thriller.
Prise d'otages, attentats, terrorisme djihadiste, tout y est...
Un bon suspens, une enquête internationale sur plusieurs fronts, bref un bon thriller pour l'été.
Comme lors du premier volume que j'ai lu de l'auteur, pour moi, le fait que les protagonistes sont suisses nuit à la crédibilité du tout...
Commenter  J’apprécie          00
MarieLaureS
  28 mars 2018
Un roman d'espionnage que les adeptes du genre apprécieront autant pour les descriptions au contexte géopolitique et à l'intrigue. Une histoire palpitante menée par une unité de combattants issus des meilleurs forces spéciales appelé « les Faucons ». À découvrir !!
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2016
On en parle peu dans les médias, mais l’émirat est une place financière extraterritoriale des plus attractives. N’importe qui peut monter une entreprise fantôme. L’anonymat est totalement protégé. Il suffit de remarquer ces bureaux vides qui servent de boîtes aux lettres. Aujourd’hui, les Émirats drainent pratiquement tous les capitaux occultes de l’univers arabe. Tout le monde le sait, mais les Occidentaux continuent à fermer les yeux et considèrent les Émiratis comme des alliés et amis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2016
Fort de la douloureuse catastrophe des tours jumelles à Ground Zero, il savait qu’un individu ou un groupe déterminé pouvait frapper n’importe où, n’importe quand. Il considérait qu’il était illusoire de garder secret son rôle dans le dénouement de certaines crises internationales. Depuis l’action clandestine en Libye, il redoutait que l’on sache qu’il en était l’instigateur. Il craignait des représailles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2016
Une des conditions sine qua non pour appartenir au Sword et aux Faucons était l’impartialité. En aucun cas un de leurs membres ne pouvait représenter le gouvernement de son pays d’origine. Celui qui l’aurait fait se serait disqualifié aux yeux des autres. Les participants ne pouvaient pas non plus espionner au sein du Sword en faveur de leur gouvernement.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2016
Ce n’est pas parce que l’on confectionne un ensemble de détonateurs pour une arme sophistiquée comme des missiles qu’il ne peut pas être utilisé à autre chose.
Commenter  J’apprécie          30
dupuisjlucdupuisjluc   31 juillet 2016
N'oubliez pas que la vie est un boomerang. Vous recevez toujours en plein visage ce que vous avez lancé.
(p.155)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Mark Zellweger (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mark Zellweger
Cyber games - Mark Zelleweger - LTL # 191
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2171 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre