AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782940606078
238 pages
Editions Eaux Troubles (26/10/2017)
3.54/5   25 notes
Résumé :
Le 14 juin 1940, l'armée allemande entre dans Paris et les années sombres recouvrent la France. Aussitôt, le service de renseignement suisse, le SR, s'active aux frontières. En même temps, la communauté internationale du renseignement basée à Genève depuis 1936 se mobilise sous la férule du vice-consul anglais Victor Farrell. Peu à peu des filières de passage entre la France et la Suisse romande se mettent en place, la résistance s'organise entre Genève et Lyon en c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,54

sur 25 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
2 avis

chevalierortega33
  01 février 2018
Bien étrange histoire de femmes que nous raconte Mark Zellweger, dans un lieu où on ne s'attend pas à retrouver tous les ingrédients qui ont fait fureur dans les romans d'espionnage des années 50/60. En effet, qui sait que la Suisse, en affichant sa neutralité pendant la seconde guerre mondiale, a en fait favorisé la coordination des services de renseignements ? Qui sait que des jeunes femmes suisses se sont mises au service des alliés pour recueillir des renseignements utiles à la résistance et aux diverses armées ? Qui sait enfin que la Suisse a accueilli bon nombre des réfugiés juifs ?
Tout dans ce récit à l'air bien trop simple jusqu'à ce que …
Un très bon suspense avec une note d'exotisme liée aux tournures helvètes de l'auteur. Il reste après cet agréable moment de lecture, un bel hommage à celles et ceux qui ont combattu pour la liberté en cette période trouble de notre histoire commune et une folle envie de suivre de nouvelles aventures de ces femmes, attachantes à souhait, aux destins meurtris par la barbarie et qui ont eu la chance de rencontrer Hannah !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
clintisgood2
  06 février 2018
Les Espionnes du Salève : l'envers du miroir, de Mark Zellweger est un roman d'espionnage humain et impitoyable qui m'a fait replonger dans une période familiale très particulière puisque ma mère était elle-même agent de liaison dans la Résistance en 1940 et que mon père était né en Suisse.
J'ai été littéralement emportée par le récit très détaillé et à la fois très vivant du quotidien de ces Espionnes magnifiques qui risquaient leur vie pour une cause qu'elles estimaient juste.
Passés les premiers chapitres très techniques permettant de poser le contexte historique, logistique et humain des différents protagonistes, on est très vite stupéfait par les ressources hors-normes et la détermination sans faille de ces femmes de l'ombre qui menaient leurs missions jusqu'au bout au péril de leur vie.
Dans la tendresse qu'il met au fil des pages à nous les raconter dans leur quotidien de femmes mais aussi dans leur guerre contre le fou de Berchtesgaden, on sent l'immense respect de l'auteur pour ces femmes au mental de guerrières.
Par ailleurs, ayant longtemps été conseiller particulier dans le renseignement international de premier plan, l'auteur nous décrit avec une précision sidérante les rouages d'un contre espionnage helvétique à l'extrême opposé de la légendaire et parfois conspuée réputation de neutralité de ce pays.
Le roman du roman, en toute fin du livre, nous dévoile, en outre, combien ce parcours de recherches historiques fut laborieux mais extraordinaire.
Ce roman n'est pas un polar, cependant, le suspense est tellement bien mené que le lecteur aborde les derniers chapitres en étant littéralement suspendu aux pages qui défilent pour connaître le sort de ces espionnes incroyables.
En 1969, Jean-Pierre Melville avait réalisé le superbe film L'armée des ombres afin de rendre hommage aux résistants français. Je pense que Les Espionnes du Salève mériterait une adaptation cinématographique pour rendre le même respect au vaillant peuple suisse de l'ombre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
jipaif
  24 septembre 2020
Le premier opus d'une trilogie d'espionnage historique, couvrant la période 40-41, en Suisse ,à Genève , évoquant des résistantes femmes : " les Espionnes du Salève" , écrit par un auteur helvète diplômé de la Sorbonne et conseiller de directeurs de services de renseignements internationaux , est une mine d'informations. La neutralité de la Suisse pendant la seconde guerre mondiale a nécessité beaucoup d'organisation pour que ce nid d'espions qu'est Genève serve la cause des anti- nazis comme nous le découvrons dans une première partie où se télescope une foultitude de personnages, qui demandent une attention accrue; en seconde partie la création des "espionnes du Salève" nous amène une intrigue bienvenue. Sacrés bonnes femmes ces"louves", comme elles se surnomment, chapeautées par le vice-consul anglais Victor Farrell chef du SIS ou M16 de Genève. Hannah Leibowitz échappée du ghetto de Lodz prend leur tête. Deux d'entre elles enquêteront dangeureusement à Paris à l'état-major du 3ème Reich pour connaître les intentions d'Hitler envers la Suisse. L'invasion de la Russie rassurera nos voisins. Depuis que Pétain dirige la France soumise et envahie, la zone libre est proche de Genève et à travers le pays de Gex dans l'Ain beaucoup de réfugiés et d'espions transitent, la Résistance s'organise des deux côtés et collabore. Des histoires naissantes s'ouvrent pour les autres tomes. Les services de renseignement des pays impliqués se côtoient que ce soient les Français , les Anglais, les Russes et luttent contre l'Abwehr et ses espions. Et , en conséquence, une "Louve" trahira et devra être éliminée. Hannah et ses "Louves" vont devoir trancher dans le vif , qui de Ruth Jacob, juive parisienne, de Sev l'Arménienne à la formation commando, de Thela la secrétaire de Farrell, de Marieke la hollandaise , de Marie agent de liaison avec la région lyonnaise, d'Adèle passeuse et agent de liaison avec Gex et l'Ain, de Louise agent de liaison du SR suisse à la gare de Cornavin, gare de Genève a failli ? Et la vigilance du général Henri Guisan chef des armées suisses pour le temps de guerre en passant par le major Bernard Barbey, le capitaine Bernard Cuenoud, le lieutenant Fernand Nappey, le commandant Gaston Pourchot ou de celle plus modeste de Lucien Mas du service des douanes, d'Irène Gubier habitante de la frontière, de Gaston Desclouds curé, a t-elle porté ses fruits, on peut le penser devant le courage et l'intelligence dont ils font preuve.
L'auteur a pris soin de nous concocter un avant-propos sur sa démarche, d'obtenir une préface de Christian Rossé, spécialiste suisse, d'établir une liste des personnages et en postface une sorte de "making of" de ses recherches. Si l'écriture de l'auteur est de style simple , et le rendu des dangers encourus par ses héros pas assez appuyés ou mis en scène, genre "feelgood" pour une époque sans concession, nous n'oublierons pas la découverte de cet "univers" de la Résistance face à l'hydre nazie qu'il fallait porter à la connaissance d'un public plus vaste . Les suites devraient encore nous étonner .Et être"reconnaissants" envers cette Suisse "neutre"( pas tant que ça).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
QuandOpheLit
  28 novembre 2018
Merci Mark de m'avoir confié tes espionnes qui m'ont beaucoup touchées par leur force de caractère, leur dévouement, leur humanité, leur courage…
« Les espionnes du Salève » mêle habilement réalité historique et roman d'espionnage. En suivant Hannah et ses amies, j'ai découvert les méandres des réseaux de renseignement pendant la seconde Guerre Mondiale, leur liens avec les réseaux de résistants et le rôle de la Suisse qu'on nous présente souvent, à tord, comme étant le pays neutre européen qui n'aura pas pris part à cette guerre.
Les espionnes du Salève, Hannah, Ruth, Sev, Adèle… Si cette époque avait été la mienne j'aurais aimé être l'une des leurs et participer avec elles à la lutte contre la barbarie nazie.
Au delà de l'intrigue et du roman, j'ai vu un hommage aux femmes, nombreuses, qui ont oeuvré pour la liberté et que l'Histoire oublie trop souvent.
Un peu déstabilisée au départ par l'écriture, notre cher Mark étant Suisse, j'ai été happée ensuite très rapidement par ce passionnant roman qui m'a emmené de Paris à Genève en passant par Brest ou encore Gex qui se trouvait alors en zone interdite.
Trahison, amitié, coups tordus, solidarité, rendez-vous secrets, tous les éléments de l'espionnage sont réunis pour vous faire passer un bon moment de lecture.
Un roman qui m'a émue aussi de part mon histoire personnelle mais pas seulement. Il m'a touché en tant que femme qui aimerait que l'humanité soit un peu plus conscience de la place et du rôle de nos aïeules dans notre Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mome35
  26 mars 2018
Auteur récent d'un livre qui fait référence à la résistance dans l'Ardèche, dans l'Ain et à Lyon, au déplacement forcé de Juifs à Yenne et à Ruffieux et au travail des passeurs savoyards en Suisse (le Secret de Samuel S. aux éditions YellowConcept), j'ai été attiré par ce roman de Mark Zellweger dont le sujet touche précisément au rôle de la Suisse et plus particulièrement de Genève pendant l'occupation.
Cette lecture me laisse avec un sentiment mitigé. L'auteur a construit un scénario sur de nombreux témoignages à l'appui d'une importante documentation. Ce qui rend beaucoup de chapitres indépendants utilisant un nombre impressionnant de personnages secondaires sans un véritable fil rouge, chacun d'entre eux pouvant être une petite nouvelle. Néanmoins la trame mêlant passages de frontières clandestins, poursuites, enquêtes, filatures, trahisons, on poursuit avec plus de curiosité que de plaisir ou de réelle surprise. Ce premier tome semble être la mise en place de la série que dessine l'auteur car les Espionnes du Salève n'ont pas véritablement fait leur apparition et éprouvé le danger sinon Ruth et Sev lors de leur déplacement à Paris. Hannah est cantonnée à Genève et deux autres mesurent l'imprudence des relations amoureuses malfaisantes.
La déception vient d'un canevas pas assez fouillé, de la naïveté de certains acteurs et de certaines actions qui deviennent peu crédibles dans une période où les rencontres réclamaient plus de précautions et où la Gestapo comme les différents réseaux d'espionnage étaient beaucoup méfiants et sanguinaires.
En plus d'un style d'écriture un peu simpliste, Mark Zellweger n'est pas aidé par une mise en page plutôt raté avec des bugs dans la justification de l'alignement. Espérons que cela a été rectifié dans une autre édition. Pour ma part, je lirais la suite en souhaitant que les Espionnes, cette fois, me séduisent
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BlackKatBlackKat   18 août 2018
Il s'agit en effet, en cas d'arrestation par les douaniers allemands, de se faire passer pour un contrebandier et de croupir quelque temps en prison, plutôt que d'être reconnu comme un espion et de finir devant un peloton d'exécution.
(Préface du Dr Christian Rossé)
Commenter  J’apprécie          50
nathavhnathavh   23 juin 2018
Cela ne fait pas de nous des putes ni des collaboratrices. Mais des espionnes qui utilisent les moyens dont elles disposent, ce qui est fort différent.
Commenter  J’apprécie          40
nathavhnathavh   23 juin 2018
Pardonnez-moi de vous couper, chère compatriote, fit Szczesny Cholnacki, le chef du service de renseignement polonais en Suisse. Je reconnais humblement la paternité du mot Louves, dans le sens où dans mon esprit, cela montre le dévouement d'une mère à ses petits et à sa meute. C'est donc de ma part un compliment.
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   23 juin 2018
Elle insista sur l'importance de la mission pour tous ceux qui avaient trouvé refuge en Suisse et sur le fait que cela signifiait aussi d'aller se jeter dans la gueule du loup pour obtenir des informations et des copies des plans d'invasion, s'ils existaient comme on le soupçonnait depuis plusieurs mois.
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   23 juin 2018
Au départ, elle considérait qu'une famille ne devait jamais se séparer, et s'ils devaient mourir dans un trou à rats parce qu'ils étaient Juifs, ils le feraient tous les trois.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Mark Zellweger (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mark Zellweger
Cyber games - Mark Zelleweger - LTL # 191
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2577 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre