AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081285309
32 pages
Éditeur : Flammarion (13/03/2013)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Un album plein de poésie sur la marche des saisons.

Trois géants avancent à pas lents. L'un après l'autre, ils étendent leurs grands manteaux sur la Terre. D'abord le manteau rouge et vert de l'été ; puis le manteau jaune et brun de l'automne ; et enfin le manteau blanc de l'hiver. Au rythme des saisons, ils convoquent la nature et ses êtres. Mais une chose les inquiète, le quatrième géant se fait attendre... Qu'on se rassure, ce petit farceur n'est j... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  25 juillet 2013
Trois géants marchent en cadence, suivant le vol d'une hirondelle qui rythme leur avancée. Tour à tour, chacun dépose son grand manteau : le rouge et vert pour l'été, le jaune et brun pour l'automne et le blanc pour l'hiver. Mais où se cache le petit géant facétieux du printemps ?
Un magnifique album sur le cycle des saisons, personnifié par la marche lente de ces géants.
Le texte de Zemanel est très poétique mais tout à fait accessible et les illustrations d'Aline Bureau sont tout simplement superbes avec leur grand format et leurs couleurs chatoyantes.
A découvrir dès 5/6 ans.
Commenter  J’apprécie          172
Nadael
  12 mars 2013
Au loin, trois géants avancent à grands pas : celui qui ouvre la marche est vêtu d'un immense manteau blanc, sa peau est d'un bleu glacial et sa barbe est bien longue, le second porte un manteau jaune, un pantalon brun et des bottes bien chaudes, le dernier quant à lui est recouvert d'un manteau vert et rouge et se déplace pieds nus. Un oiseau vole devant eux tel un guide ouvrant la voie.
Alors que s'écoulent les jours, ils arpentent fièrement le monde, lui donnant sa cadence. Car ces colosses assurent le renouvellement des saisons en recouvrant de leurs grands manteaux couleur du temps, la terre, et commandent au soleil, au vent, à la neige, à la végétation...
Mais voilà que le géant du printemps se fait désirer. L'inquiétude se lit sur le visage des trois compagnons. Car ce serait une grande déconvenue si le printemps prenait du retard. le cycle des saisons en serait complètement bouleversé. Un tel dérèglement ne peut être permis.
le printemps est joueur. L'entrée en scène du chenapan est toujours surprenante. Il sait à quel point les gens sont impatients de voir arriver la belle saison. Alors, il prend son temps pour apparaître, dissimulé sous l'épaisse couverture blanche...
Ah le voici enfin, le grand réveil de la nature ! le joyeux Tic Tac, Tic Tac du temps reprend son rythme habituel. Les quatre géants peuvent poursuivre la marche des saisons.
Un gros coup de coeur pour cet album où se mêlent la poésie du texte, les magnifiques illustrations de paysages et de gros plans qui tapissent entièrement les pages d'un festival de couleurs et de nuances, et le thème universel des quatre saisons. Quelle belle idée d'avoir personnifié ainsi le printemps, l'été, l'automne et l'hiver.
Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
frenchbooklover
  15 septembre 2014
"Là-bas, à l'horizon, marchent trois géants.
L'un derrière l'autre, ils avancent à pas lents.
Celui qui va devant porte un grand manteau blanc.
Celui qui va derrière, un manteau rouge et vert.
Et celui du milieu, un manteau jaune et brun.
Un pas, puis un pas, encore un autre pas.
Rien ne semble pouvoir arrêter ces trois-là.
Devant eux, chante un oiseau.
Tic tac, tic tac."
Les trois géants continuent leur chemin. Soudain, ils s'arrêtent et le deuxième enlève son manteau rouge et vert pour l'étaler sur la colline. Ainsi commence l'été.
Puis, les trois géants reprennent leur chemin. Ils semblent guetter au loin quelqu'un qui ne vient pas. Cependant, ils continuent.
Vient le tour du géant au manteau jaune et brun de poser sa pelisse et de lancer ainsi l'automne.
La ronde des saisons se poursuit avec celui au manteau blanc.
Mais toujours personne à l'horizon. Et si celui que tout le monde attend n'arrivait pas?
J'ai découvert cet album grâce à la sélection du Prix des Incorruptibles 2014/2015 et je dois avouer que je suis immédiatement tombée sous le charme des illustrations d'Aline Bureau.
Ses peintures nous entraînent dans un monde onirique empli de rêveries et de douceur. Les paysages se succèdent, au rythme des saisons, sous nos yeux enchantés.
Tic-tac, Tic-tac...
Le temps passe, immuable. Été, automne,hiver...
Mais Zemanel insuffle un peu de désordre dans cette mécanique si bien réglée. le petit dernier, alias le printemps, se cache. Et s'il venait à perturber cet ordre établi?
J'ai trouvé le texte de cet album très poétique. Et j'ai beaucoup aimé l'idée de la personnification des saisons par des géants qui marchent sans cesse. Une belle manière pour les enfants de découvrir ou de redécouvrir la ronde des saisons tout en se laissant porter par un joli fil narratif à la chute facétieuse.
Bref, vous l'aurez compris: j'ai beaucoup apprécié cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bibliothequedebracieux
  08 août 2014
"Là-bas, à l'horizon, marche trois géants"
Ils marchent avec lenteur, l'un derrière l'autre. le dernier dépose sur la terre son manteau rouge et noir et étire les rayons du soleil. Et le paysage s'anime de personnages, la terre prend des couleurs éclatantes. C'est l'été. L'un après l'autre ils déposent ainsi leur manteau. Mais ils sont inquiets le 4 e manque. Viendra-t-il les rejoindre?
Leur marche est rythmée par le TIC TAC TIC TAC d'un oiseau qui vole devant eux. Une étrange allégorie que cette histoire sur les saisons qui se succèdent. Une seule inquiétude un des géants manque à l'appel. le printemps se fait attendre comme souvent et sans lui la marche des géants va s'interrompre. Mais le printemps, mutin et éternel enfant surgit enfin.
"Il est tout ce qui pousse, tout ce qui grandit.
Celui qui fait taire le silence."
Un texte tout en douceur. Des géants vraiment GÉANTS. Des dessins superbes. Une découverte des saisons vraiment originales et très poétiques. Les enfants y seront-ils sensibles? Une histoire à lire lentement pour bien s'imprégner de l'atmosphère de ce texte très beau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sylvicha
  19 juillet 2013
Voici un très bel album sur l'enchainement des saisons. Chacune est représentée par un géant avançant à pas lents et déposant à tour de rôle son manteau sur le monde. Pourtant ils sont inquiets car ils ne sont que trois. Mais où est passé le printemps, farceur et malicieux ?
Dans un grand format superbement illustré, un conte magique pour les plus petits...
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
HistoiresSansFin   16 avril 2013
Les quatre géants est un conte des plus traditionnels, avons-nous envie de dire. Zemanel nous écrit une histoire aux accents de mythologie grecque, avec ces allégories des quatre saisons. Le texte est doux, poétique, presque chantant. Le verbe berce et l'histoire transporte.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NadaelNadael   12 mars 2013
 Un pas, puis un pas, encore un autre pas. Là-bas, à l'horizon, on aperçoit quatre géants. Trois grands qui avancent à pas lents et puis un autre plus petit qui court devant en riant.
Il n'en finit pas d'être un enfant, c'est ainsi. Il est tout ce qui pousse, tout ce qui grandit. Celui qui fait taire le silence.
Quand on le croit perdu, c'est qu'il est caché. Oh ! Jamais très loin, quelque part sous le grand manteau de l'hiver.
C'est le printemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sylvichasylvicha   19 juillet 2013
Là-bas à l'horizon, marchent trois géants.
L'un derrière l'autre, ils avancent à pas lents.
Celui qui va devant porte un grand manteau blanc.
Celui qui va derrière, un manteau rouge et vert.
Et celui du milieu, un manteau jaune et brun.
Un pas, puis un pas, encore un autre pas.
Rien ne semble vouloir arrêter ces trois-là.
Commenter  J’apprécie          30
boumabouma   21 avril 2015
Un pas, puis un pas, encore un autre pas.
Là-bas, à l'horizon, on aperçoit quatre géants.
Trois grands qui avancent à pas lents
et puis un autre plus petit qui court devant en riant.

Il n'en finit pas d'être un enfant, c'est ainsi.
Il est tout ce qui pousse, tout ce qui grandit.
Celui qui fait taire le silence.
Quand on le croit perdu, c'est qu'il est caché.
Oh ! jamais très loin,
quelque part sous le grand manteau de l'hiver.

C'est le printemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VivrelivreVivrelivre   06 mai 2015
Tout alors se met à danser, le bal a commencé.
Le vent tourbillonne, les branches se frottent, les feuilles s'envolent.
Les arbres changent de robe: du vert vif, ils passent au vert clair, puis du jaune au brun.
La forêt s'habille de mille et une nuances.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : saisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1182 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..