AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782957930500
352 pages
Rubempre (16/09/2021)
3.4/5   157 notes
Résumé :

Dans la tête d'Eric Zemmour. Journal d'une autobiographie politique.

" J'avais mis au jour dans le Suicide français la mécanique de l'idéologie progressiste qui a conduit notre pays à l'abîme. Mises en danger, ses élites ont compris que la survie de leur projet passerait par la radicalisation du processus de destruction.

Rarement nous n'avons été aussi affaiblis, désunis, subvertis, envahis qu'aujourd'hui.

Pas un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
3,4

sur 157 notes

cascasimir
  05 mars 2022
"Quand on n'a que Zemmour
A SOUFFRIR en suffrage
Autour des commérages
C'est pas le grand amour"

L'historien Laurent Joly, spécialiste de Vichy, démonte de façon implacable le mensonge répété et révisionniste de Zemmour sur Pétain et les Juifs.
Racisme et mépris de la femme ou des minorités....
Rachida, la femme voilée qui a enlevé son voile pour Zemmour, serait une comédienne payée par son équipe. Midi-Libre, le 26/10/21 ...

"Quand on n'a que Zemmour
A suivre par paresse
Le Pen à contre-jour
Pour de mauvais discours"

Le Bon Marché a remarqué, grâce à ses caméras, que Zemmour était parti sans payer ses courses, en passant par une caisse automatique.
-" C'est un oubli!" dit son équipe. Ouest-France, le 01/03/22

"Quand on n'a que Zemmour
Le seul vrai débat
Au son des canons
Serait de couper court"
Zemmour qui pense que le maitre du Kremlin est un grand homme et qu'il manque un Poutine en France... Une idylle à mots découverts, par Cécile Alduy, le nouvel Obs, le 28/02/22.

"Quand on n'a que Zemmour
Pour sembler plus malin
Pour remettre Pétain
Verdun au goût du jour"
Pardon Mr Brel et merci Guillaume Ibot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10259
Morphil
  15 octobre 2021
J'ai finalement lu ce truc suivant un principe de Sun Tzu.
Pas de surprise, les délires sont nauséabonds et totalement haineux. Je ne vois pas où est le grand penseur érudit, fin connaisseur de l'histoire dans ce salmigondis indigeste qui est un copier-coller d'un suicide français.
Le style peut-être, qu'on m'a vanté comme lyrique, presque poétique.
J'ai vu, j'ai lu et je ne suis pas convaincu, pas du tout.
Alambiqué, ampoulé, datant d'un autre âge, c'est un synthèse de ce que la grandiloquence a pu pondre de pire au cours des quatre derniers siècles. Alors poétique !!!! Mazet !
J'ai mis les deux ouvrages à leur place, recyclage papier, me refusant de les brûler comme un vulgaire nazi, encore moins de les donner, regrettant d'avoir alimenter un peu le compte en banque de cet ignoble individu, puis je me suis longuement lavé les mains.
Réservé uniquement aux amateurs de chasse à l'étranger, à ceux qui refusent la différence et pronent la consanguinité.
PS : Eric est un prénom d'origine germanique, il va falloir en changer pour rester crédible ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9340
AndreOuioui
  19 septembre 2021
Grand numéro d'équilibriste. En introduction, l'auteur s'enorgeuille de sa décence de journaliste en 1988, n'ayant pas divulgué le secret de la relation adultère du président Mitterand, pour nous infliger finalement 300 pages de ragots et de secrets inutiles sur le petit monde de la politique. Tout le monde y passe, de Xavier Bertrand à Marine le Pen en passant par François Bayrou : si on a pas déjeuné avec l'auteur du "Suicide Français" avant ses 50 ans, a-t-on raté sa vie ?
On peut lui reconnaître l'esprit d'aventure d'aller sur le terrain de la littérature culinaire (38 adresses de restaurant sont ainsi dévoilées), sur le fond, on apprend surtout qu'Éric Zemmour pense qu'Éric Zemmour est le meilleur, que tout le monde compte sur son avis, et est incapable de penser sans lui avoir demandé un cours d'histoire au préalable. L'auto-homme providentiel. Ce nouveau livre, vendu en quantité astronomiques auprès d'une audience de fidèles qui ne s'embarasseront sans doute pas de le lire, prétend s'inspirer de "Choses vues" de Victor Hugo. Il est en réalité un vague journal intime embarassant à ranger aux côtés de "Merci pour ce moment" de Valérie Trierweiler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8137
Hardiviller
  07 octobre 2021

Un membre du staff de babelio m'ayant demandé de retirer les écrits ci-dessous à propos du dernier titre d'Eric Zemmour au prétexte que je ne l'ai pas lu , je me suis astreint à le lire et mon opinion n'a guère changé de cap
______________________________________________________________
......Est-il bien utile de lire les écrits de Zemmour pour savoir ce qu'il pense vu que tant de médias lui donnent la parole parce que cela se vend bien , parce que tout comme les autres candidats il nous promet ce que l'on souhaite voir advenir ? Hélas ! tout ce que l'on nous promet ou nous a promis par le passé n'est jamais arrivé .
Zemmour rêve des temps anciens ou les femmes étaient cantonnées à la maison , servantes dociles de l'homme , ou les homosexuels se cachaient honteusement ou les travailleurs se contentaient de travailler en n'ayant d'autres opinions que celles qu'on leur soufflait .
Zemmour bien que d'origine juive n'hésite pas à trouver des qualités à Joseph Mengele qui se servait d'enfants juifs pour ses expériences farfelues .
Zemmour a-t-il des soutiens financiers fort différents de ceux de Macron ? Julien Madar , issu de la banque Rothschild a mis à la disposition des " amis d'Eric Zemmour des locaux lui appartenant au 18 rue du faubourg Saint Denis , Paul Marie Coûteaux , directeur du magazine " Nouveau Conservateur " affirme que l'argent ne manquera pas à son ami Zemmour , le millionnaire Charles Gave rassuré par la progression de son poulain dans les sondages lui prête 300 millions d'euros ( il avait auparavant soutenu Nicolas Dupont Aignan ) , Jhonattan Nadler , un ex de chez Rothschild et JP Morgan soutien aussi son ami Zemmour , tout comme Antoine Diers directeur du cabinet LR du maire du Plessis-Robinson .
Certes certains succès de librairie lui ont rapporté pas mal d'argent lui ayant permis de s'installer fort bourgeoisement dans un fort luxueux logement parisien .
Appartenant plutôt au clan des nantis , assez bien vu des banquiers toujours prêts à investir sur un potentiel gagnant , Zemmour ne diffère en rien de ces assoiffés de pouvoir presque tous aussi friqués les uns que les autres et qui privilégient toujours les classes les plus aisées au détriment du peuple . Dés lors , sans surprise , nul besoin de lire la propagande " zemmourienne " pour deviner ce qu'il se passerait si il était élu .
Je n'ai donc bien évidemment , pas lu ce livre , ce qui aurait permis à ce candidat d'empocher 8 euros de droits d'auteur .
___________________________________________________________
Donc monsieur Eric Zemmour a une manifeste vive intelligence , qualité commune à tous les escrocs ; Une écriture pas le moins du monde déplaisante mais commune à tout journaliste professionnel .
Par contre ses analyses de la situation française me semble parfois tirées par les cheveux et trahissent la volonté de nous convaincre à de douteuses idées .
Ceux qui en temps de crises croient en la providence d'un homme fort pour rétablir le paradis sur terre devraient faire l'effort de réviser les leçons de l'histoire : Trump , Staline , Mussolini , Hitler , Franco ou Erdogan ont assumé ce rôle avec les fâcheuses suites que l'on connait .
J'avais donc accordé une demi étoile à ce livre sans l'avoir lu , après lecture ma notation ne changera pas , certes l'écriture n'est pas trop critiquable mais les idées le sont .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6658
migdal
  12 octobre 2021
Cet ouvrage est l'un des best sellers actuels et les livres précédents d'Eric Zemmour (Le suicide français et Destin français) s'arrachent sur les sites de livres d'occasion, illustrations d'un phénomène médiatique nourri par les chaines d'info en continu en peine depuis la fin de l'épidémie COVID.
La couverture du livre s'apparente à une affiche électorale et son titre est un programme : « La France n'a pas dit son dernier mot ».
Alors notre essayiste sera-t-il candidat ? sera-t-il élu ?
Nul ne le sait, mais son ouvrage décrit les quinze dernières années de notre vie culturelle, économique, politique et sociale en mettant en évidence l'évolution qui fait que l'auteur, classé comme « gauchiste » lors de ses années à l'UNEF est aujourd'hui classé « droitiste » alors qu'il n'a pas bougé dans ses convictions … sort identique à celui de son ami et rabbin Alain Michel que j'ai eu le privilège de rencontrer l'an dernier à Yad Vashem.
Chaque chapitre fait écho à un débat, un déjeuner, une rencontre ou un événement, part d'un fait concret, analysé et mis en perspective, puis Zemmour développe en étayant son argumentaire sur une vaste culture qui manque, hélas, à nombre de des adversaires.
Ces pages provoquent la réflexion, nourrissent la pensée et projettent ce que sera, probablement, le programme du candidat. Elles dessinent aussi le portrait d'un homme que l'on savait cultivé et que l'on découvre courageux.
- Un journaliste a t-il déjà dirigé un pays me demandait un ami ?
- Churchill, lui ai je répondu en lui rappelant comment celui ci avait débuté comme correspondant de presse lors de la guerre d'indépendance cubaine en 1895.
Zemmour aura-t-il la même destinée ? Réponse dans six mois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5724

Citations et extraits (65) Voir plus Ajouter une citation
RyanDubreuilRyanDubreuil   14 août 2022
p127. Le seul témoin qui ébranle le train-train des débats brille par son absence : Jean-Pierre Chevènement. Dans sa lettre, il raconte tout uniment qu'en tant que ministre de l'Intérieur, il recevait chaque soir la liste des actes délictueux commis sur le territoire national et qu'il était contraint de reconnaître que les patronymes des auteurs avaient pour la plupart une sonorité maghrébine ou africaine. Au fur et à mesure que le propos de la missive de l'ancien ministre est révélé, on voit les visages des parties civiles s'empourprer de fureur. Comment a-t-il osé ? Comment un homme de gauche a-t-il pu leur faire ça ? Comment un des leurs a-t-il pu avouer la vérité ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RyanDubreuilRyanDubreuil   12 août 2022
p82. Tout Gouguenheim est déjà dans Renan. Les chercheurs qui vilipendent leur collègue le savent mieux que personne ; c'est même pour cette raison qu'ils demandent sa tête. Non parce que c'est faux, mais parce que cela ne se dit pas, ne se pense pas. On n'est plus dans la science, mais dans la religion ; plus dans le savoir, mais dans le dogme. « Pourquoi avoir légitimé dans cette collection de référence une thèse qui nourrit - même si Gouguenheim s'en défend - le choc des civilisations ? » interroge benoîtement Télérama. La vérité n'est plus le sujet de la recherche mais le respect du dogme. La peur de l'erreur est moins grave que la peur des propos « islamophobes ». L'université française est à son tour touchée par le syndrome américain du « politiquement correct » : islam, femmes, homosexuels, esclavage, colonisation, genre, races, etc., tous ces thèmes sont revisités non à l'aune de la rigueur scientifique mais de la rectitude idéologique. Les historiens du passé sont diabolisés en raison même de leur ignorance des codes du présent. L'histoire - et toutes les autres sciences humaines - ne doivent pas être plus justes que celles de leurs devanciers, mais respectueuses des exigences idéologiques d'aujourd'hui. Nos ancêtres étaient peu soucieux de préserver les susceptibilités des femmes, des homosexuels, des musulmans, et de toutes les autres minorités activistes.
Ils doivent donc être délégitimés, éliminés, supprimés, effacés. Ce que les Américains appellent la cancel culture. Avec les études de genre, les études décoloniales, etc., l'université française imite la recherche communiste qui estimait avec Lyssenko que la génétique occidentale née des travaux de Mendel était bourgeoise, et que les vaches
soviétiques donnaient plus de lait que les vaches américaines parce qu'elles étaient traites dans des étables communistes.
C'est de nouveau la propagande à la place de la science, l'idéologie à la place du savoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RyanDubreuilRyanDubreuil   12 août 2022
p141. Steve Jobs a eu le génie de créer des produits dont on n'avait pas besoin et dont on ne peut plus se passer. Il soignait le marketing plus encore que la fabrication. Il rendait obsolètes ses propres produits avec de nouveaux. L'esthétique était une éthique. C'était la théorie de l'offre faite homme. Steve Jobs fut le roi de cette « mondialisation » qui permit, en effaçant les frontières, de démultiplier les profits en faisant fabriquer ses plaquettes magiques par des myriades d'esclaves chinois industrieux et miséreux. Longtemps, les économistes nous ont expliqué que seuls les emplois subalternes étaient délocalisés et que « nous » - les Américains, les Occidentaux - nous gardions les emplois les plus qualifiés et les mieux rémunérés. La Chine a rapidement fait litière de ces théories qui ne se fondaient en vérité
que sur l'arrogance méprisante de ses auteurs occidentaux. Steve Jobs a eu la chance de mourir en pleine gloire, avant qu'on lui reproche d'avoir laissé derrière lui un champ de ruines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RyanDubreuilRyanDubreuil   10 août 2022
p72. « Il ne peut y avoir de remplacement de population par une autre car cela supposerait, sur un temps long, un moment zéro de pureté de la race dans un pays donné », affirment nos nouveaux sophistes. On sait depuis Renan que toute grande nation est un mélange de races ; mais on sait aussi - quand on ne fait pas semblant de l'ignorer - que l'unité d'une nation repose sur un ensemble d'éléments en commun, une histoire, des moeurs, une culture, et la volonté de les perpétuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RyanDubreuilRyanDubreuil   12 août 2022
p139. Comme disait Philippe Muray, « on est passé de l'envie de pénis à l'envie de pénal ».
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Eric Zemmour (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Zemmour
Fatima Benomar VS Éric Zemmour sur ses généralisations à propos des musulmans
autres livres classés : immigrationVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
672 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre