AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757810944
Éditeur : Points (20/11/2008)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Envie de livrer un travail personnel, de s'adresser à un public autre que les enfants, des raisons qui ont amené Zep à créer un ouvrage dans lequel, se mettant en scène lui-même en tant que personnage principal, il nous raconte à sa manière unique, à la fois drôle et touchante, ses expériences de vie passées et actuelles dans un quotidien où tout un chacun peut se reconnaître.

Découpé en 22 histoires courtes, ces tranches de vie à lui, intimes mais sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  18 juillet 2014
Parfois, l'on se demande ce que l'on fout sur cette terre? Sommes-nous réellement de la même espèce que tous ces congénères qui nous entourent? Et, finalement, l'on se trouve une raison, certes peu scientifique, pour se prouver à soi-même que l'on est bien sur cette planète...
Le monde semble avoir été parcellé en plusieurs lots sur lesquels il paraît dangereux de s'y aventurer: il y a le royaume auto-proclamé de sa soeur lorsqu'on est enfant, le royaume des copains...
Le dessin est un art dans lequel on aime se réfugier. Dessiner à tout moment ou à n'importe quel endroit, aussi improbable soit-il, peut se révéler parfois une curiosité aux yeux des passants ou même de ses propres amis...
Quand on a un papa ceinture noire de karaté et un grand-père champion de lutte, il ne fait aucun doute (à leurs yeux seulement!) que vous prendrez la relève... Mais n'est pas sportif qui veut! Ça se saurait...
Quand on est déprimé, que les idées ne viennent pas, que l'on se sent nul, gros et moche, on se rend compte que parfois, chez les autres, c'est la même chose... et ça nous rassure!
Zep nous propose un florilège de petites saynètes, qu'elles soient tendres, poétiques, amusantes, bien pensées ou rock. L'auteur s'est mis en scène, s'est croqué ou s'est imaginé doté de super pouvoirs. Il nous fait part de ses craintes, de ses idées, parfois noires, de ses réflexions ou de ses petits maux du quotidien. L'ensemble est plutôt bien vu et bien amené. L'on en apprend un peu plus sur l'homme qu'il est, tels que sa passion pour la musique ou son goût prononcé pour l'humour, le tout sans voyeurisme. Inévitablement, cela le rend plus attachant. Les chutes sont la plupart du temps drôles ou émouvantes. Sans case, au dessin vivant et travaillé et aux couleurs monochromatiques, cet album sans nul doute autobiographique nous offre une belle tranche de Zep.
Découpé en tranches... mettez m'en une autre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
LiliGalipette
  30 décembre 2014
Pour une génération d'enfants, Zep est avant tout le papa de Titeuf, ce gamin à la longue mèche jaune, version moderne du Petit Nicolas, les gros mots et les jeux vidéo en plus. Mais Zep, avant d'être un auteur, est un homme, un humain, un individu qui s'interroge sur le monde et sur la place qu'il occupe au sein de celui-ci. « C'était donc possible de vivre sur cette planète sans en être le centre. » Sa place, Zep la trouve peu à peu en dessinant ce qui l'entoure, en mettant en images son monde, ses doutes et ses rêves. « Je dessine pour apprivoiser le monde, pour tenter de le comprendre. »
Alors, Zep, qui est-il ? Un fan de Bob Dylan, un peu guitariste à ses heures. Un papa et un conjoint. Un créateur dont l'arc a plusieurs cordes. Mais quelle est sa légitimité d'artiste, voire d'être humain ? Comme tant d'autres, il se voudrait unique, exceptionnel, sensationnel. À force de patience et de douce résignation, Zep s'accepte pour ce qu'il est et c'est déjà beaucoup.
J'ai beaucoup apprécié cette autobiographie en bulles au ton doux-amer : le texte flirte avec la nostalgie, mais le narrateur reste résolument ouvert au monde. Ainsi découpé en planches, Zep ne m'est que plus sympathique, lui dont les bandes dessinées ont fait rire ma jeune adolescence. J'ai retrouvé dans cet album un peu de la belle gravité de Une histoire d'hommes, premier roman graphique de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Ziliz
  11 septembre 2013
Ce n'est pas un cours d'anatomie que propose Zep ici, malgré ce que peuvent laisser présager le titre et la couverture et les talents de l'auteur en la matière (cf. le Guide du Zizi sexuel pour enfants, et l'ouvrage Happy Sex pour adultes).
Il s'agit d'un auto-portrait en quelques thèmes.
Zep évoque avec beaucoup d'humour sa façon de se sentir décalé, son amour précoce pour le dessin et la guitare, ses coups de déprime. Ceci avec un regard naïf d'enfant et un recul cynique d'adulte.
Même humour gentil que dans ses albums de Titeuf. Beaucoup d'autodérision, sans doute mâtinée de fausse modestie démago : vous voyez, j'ai beau être célèbre, je suis finalement comme vous - aussi loser à mes heures.
Lecture très amusante, en tout cas, notamment avec les chapitres 'Sexe' et 'Horreur'.
Commenter  J’apprécie          190
jamiK
  15 janvier 2017
Zep nous sert ici un opus visiblement autobiographique, avec beaucoup de dérision, de tendresse et d'humour. Quelques tranches de vie, sur des thèmes rencontrés au cours de son existence : Les films d'horreur, les Beaux Arts, son dessin, l'école, les super pouvoirs, la guitare, ses états d'âme, etc.... c'est comme ça que j'aime Zep.
Commenter  J’apprécie          170
Caro29
  29 août 2012
Une bande-dessinée drôle et très touchante, car Zep y raconte son enfance et son adolescence avec beaucoup de nostalgie et énormément d'autodérision. On comprend, grâce à cette BD, d'où lui est venue l'idée de créer le personnage de Titeuf, petit garçon maladroit, agaçant parfois, mais très touchant également. Un bien joli album, illustré par les dessins typiques de ZEP, qui n'est pas aussi léger qu'il en a l'air et qui aborde des sujets parfois profonds, même si c'est toujours sur le ton de l'humour…
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   11 septembre 2013
Je n'ai jamais été un grand amateur de cinéma gore...
J'ai quitté la projection de "L'exorciste" après 10 minutes...
L'évocation de "Massacre à la tronçonneuse" me fait transpirer...
J'ai vécu dos au mur pendant deux semaines, après avoir vu "Alien"...
J'ai évité le rayon charcuterie tout un mois, après "Le silence des agneaux"
J'ai attendu d'avoir 30 ans pour oser regarder "Shining" et j'ai laissé les lumières allumées les deux jours qui ont suivi..
Même le clip 'Thriller" de Michael Jackson, je le sens pas trop...
Mais j'ai trouvé une parade : lorsque ça devient trop oppressant, j'imagine le méchant aux toilettes...
C'est très con mais ça marche... grâce à ce truc, je peux regarder les films jusqu'au bout...
L'inconvénient, c'est que maintenant, j'ai peur d'aller aux toilettes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
marina53marina53   18 juillet 2014
Serge pleure parce que la vie est absurde...
Sophie pleure parce que le réalisateur a mis beaucoup de violons dans son film...
Arnaud pleure parce que personne ne partage son repas...
Le ciel pleure parce que j'ai décidé d'étendre le linge...
Nicolas pleure parce que son chien est mort...
Corinne pleure parce que Laurent sort avec Natacha...
Alexandre pleure pour essayer de ressentir la misère du peuple afghan...
Charles pleure parce qu'il veut regarder encore un dessin animé avant d'aller au lit...
Philippe pleure parce qu'Arthur lui manque...
Tagada pleure parce qu'elle veut à bouffer...
Marthe pleure parce qu'elle n'arrive pas à se souvenir qui elle attend...
Cynthia pleure parce que c'est écrit dans le scénario...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
marina53marina53   22 juillet 2014
Il y a des gens qui ont une tristesse extérieure... moi, j'en suis incapable... lorsque je suis triste, mes parois intérieures deviennent humides... je rapetisse et je descends me réfugier au fond de ma forteresse... cette forteresse, c'est mon corps creux...et là, les larmes commencent à couler... comme une pluie... c'est comme si le niveau d'eau montait à l'intérieur... lorsqu'il arrive à la gorge, j'ai une sensation d'étranglement... la plupart du temps, je ravale ce sanglot... mais parfois, les larmes arrivent jusqu'aux yeux et coulent au dehors... la tristesse me quitte un peu... 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
marina53marina53   19 juillet 2014
Tout doit mourir, un jour... l'été meurt pour faire place à l'automne... les histoires d'amour meurent pour faire place à de nouvelles histoires d'amour... le jour meurt pour faire place à la nuit... l'envie de chocolat meurt pour faire place à l'envie de bicarbonate... une idée meurt pour faire place à une autre idée... le moustique meurt pour faire place à un sommeil serein... tu meurs pour faire place à un immense vide...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
ZilizZiliz   08 septembre 2013
Dès ma venue au monde, pour me situer, je dois définir ma propre carte géographique.
Je suis le roi du monde, quelques sujets vivent aussi ici (papa et maman).
Au fil de mes observations, je découvre un royaume voisin, avec un autre monarque : ma soeur !
Première constatation : les frontières ne sont pas hyper claires. Faudra faire gaffe au trafic de jouets.
Nouvelle découverte : le jardin d'enfants. Mon monde est beaucoup plus grand et peuplé que je ne le pensais... Moins bien organisé aussi... Car ils n'ont pas l'air d'être au courant que je suis le roi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Lire un extrait
Videos de Zep (67) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zep
Découvrez la nouvelle bande annonce du prochain Happy Sex
autres livres classés : autodérisionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les titres des 13 albums Titeuf (Zep)

Tome 1, 1992 : ..... le sexe et les bretelles.

Le Diable
Dieu
Les Anges
Cupidon

14 questions
67 lecteurs ont répondu
Thème : ZepCréer un quiz sur ce livre