AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236981215X
Éditeur : Rue de Sèvres (23/01/2019)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Paris, nous sommes en 2119, l’ambiance est futuriste mais quelques éléments du XXIème siècle perdurent. Le métro existe encore mais la plupart des personnes préfèrent se téléporter via la cabine « Transcore «. Tout un chacun est systématiquement scanné et reconnu dans les espaces publics et privés. Les clones, les drones et les hologrammes sont monnaie courante. Tristan Keys vit dans ce monde dont il rejette le plus possible la numérisation.
Tel un marginal, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
bibiouest
  22 février 2019
Une belle BD SF au style épuré, froid, magnifique, qui colle bien à l'histoire un ZEP que je ne connaissais pas dans ce registre, une belle découverte.
Un grand merci à l'éditeur «Rue de Sèvres, l'objet est soigné, tout simplement beau.
Un livre a rangé précieusement dans une jolie bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          600
Bazart
  27 janvier 2019

COMMENT VIVRONS-NOUS DANS 100 ANS ? Voilà la question à laquelle le nouvel album de ZEP et DOMINIQUE BERTAIL qui est sorti le 23 janvier , tente de répondre
Zep qui continue de plus en plus à creuser le sillon de la BD adulte avait envie depuis longtemps d'écrire un scénario d'anticipation, un genre qu'il dit adore dans la BD. Il avait déjà initié le mouvement c The End, un étonnant thriller écologique.
Un Paris sans grand monde dans les rues…
Le créateur de Titeuf, qui a amusé et amuse encore ados et adultes (et même enfants, en tous cas mes enfants en ont lu et je suis sûre qu'ils se reconnaitraient dans ce rapport au ménage !). propose une nouvelle BD qui s'inscrit dans sa « veine réaliste et adulte » (Une histoire d'hommes, Un bruit étrange et beau, les strips publiés sur le blog du monde) en se demandant comment serait Paris dans cent ans.
. On retrouve dans le Paris imaginé par les auteurs ce côté assez médiéval presque mêlé à un mode de vie moderne…avec une nouvelle organisation de transport axé sur la téléportation. la plupart des gens se déplacent via le Transcore, cabine individuelle de téléportation proposée à chaque coin de rue.
Le scénario de Zep est fluide et interessant, mais ce qui interpelle le plus dans Paris 2119 c'est à quel point ce monde déshumanisé qui est remarquablement mis en images
L'influence Bilal. est manifeste dans les dessins évocateurs de Bertail qui affiche un dessin aussi sensible que figuratif très inspiré des années 80.--
Un voyage étonnant et dépaysant à faire actuellement dans les librairies en plein festival d'Angoulème ...
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
yanndallex
  02 mars 2019
Zep réitère dans le domaine de la fiction, après le fabuleux "The End", il nous imagine ce coup-ci la "Paris" du futur.
Mais pour cet ouvrage, Zep n'en est que le scénariste.
Le dessin a été confié à l'excellent artiste Dominique Bertail !
L'idée de cette histoire est venue à Zep simplement en se baladant dans les rues de Paris, en amoureux qu'il est de cette cité.
Il s'est alors questionné sur ce que Paris pourrait être devenu dans 100 ans, tout en essayant de garder le coté éternel de la plus belle capitale au monde.
Et son tableau n'est, hélas, pas des plus optimistes, sans tomber non plus dans le tragique.
Le sujet est particulièrement accès sur le transport et le progrès, bien qu'il y ait une belle histoire d'amour dans le fond.
Les rues de la ville se retrouvent presque désertes, ceci dû en grande partie à l'invention du Transcore.
Un progrès révolutionnaire, provenant d'une bonne intention, qui a eu hélas aussi son côté négatif.
Tout comme la comparaison, admirablement bien expliquée par Zep lors d'une interview, à l'invention de l'automobile qui nous a maintenant pollué notre planète...
Quand à Paris elle-même, elle nous est représentée dans une grisaille presque perpétuelle, mais l'interprétation reste ultra conservatrice.
La science-fiction ne transpire donc pas en parcourant et en observant l'architecture de cette ville contemporaine dessinée.
D'ailleurs les inspirations de Dominique Bertail furent nombreuses et travaillées.
Dans cette même interview il déclare avoir voulu imaginer plusieurs strates d'urbanisme afin de rendre cette Paris évoluée crédible.
Pour cela il s'est inspiré des courants d'urbanisme des années 80-90 très souvent radicales, minimalistes ou conceptuels à l'image des Sol Levitt ou Daniel Buren (référence de D.Bertail).
Coté dessin, Dominique Bertail reconnait avoir de grandes influences de Moebius et évidemment aussi Enki Bilal que l'on retrouve particulièrement dans cet ouvrage, mais malgré cela son dessin a tout de même son identité bien propre.
Le trait est fin et superbement détaillé dans un style réaliste.
Les couleurs sont sur une dominante grise ou marron, plutôt dans le terne, pour mettre en avant la monotonie des paysages urbains et du climat.
Les pages d'intérieur, comme les appartements ou clinique, sont plus chaudes et rendent même une ambiance quasi aseptisée contrastant catégoriquement avec les "vestiges" extérieurs de Paris.
Ce que Dominique Bertail a le plus soigné, c'est probablement ces protagonistes principaux et leur relation. Les deux amoureux sont des contraires : Lui (Tristan) est un nostalgique du XXème siècle, rebelle et rock'n roll, elle (Kloé) est une femme d'affaire belle, puissante, et sûre d'elle.
Dominique Bertail livre dans une interview, avoir réalisé en premier toutes les cases de la BD n'ayant pas Kloé de représentée car il ne voulait pas la rater... Et le pari est tenu.
Cette femme couleur ébène est juste magnifique, sans défaut ou presque...
Et l'amour entre ces deux personnages est difficile surtout quand le clonage est de mise pour faire un enfant.
Lui souhaiterait revenir au naturel et procréer au gré des hormones, elle ne jure que par le progrès, pour un clonage et éviter les douleurs des accouchements...
Les arguments de ces deux tourtereaux sont évidement compréhensibles et justifiés dans le contexte de l'histoire.
Ces deux-là s'aiment beaucoup, alors quand Tristan découvre le pot aux roses, il s'en inquiètera et enquêtera pour finir par prendre la décision qui s'impose...
Et de fait, le lecteur sera lui aussi préoccupé pour l'avenir du couple, sa santé et son bonheur...
Les mises en scène et le découpage sont superbement réalisés, très aérés, simples et grandioses à la fois. Les vignettes, quatre ou cinq par pages en moyenne, sont de toute beauté.
Le spectacle de Paris, même avant-gardiste, reste exceptionnel ! On sent que les auteurs y vivent et/ou y ont vécu et en gardent une belle nostalgie.
En bref, à travers cette fiction, Zep et Dominique Bertail nous offre un regard très critique sur ce que pourrait être notre futur si l'on ne fait pas attention à ce que l'on fait.
Une société très individualiste où la chaleur humaine disparait peu à peu et notre environnement se dégrade, cachant des dangers insoupçonnés et ù les porteurs de sagesse et de vérité passent pour des marginaux dangereux... et se retrouvent exclus.
A noter qu'il existe deux version de cette BD, la version classique couleur (déjà superbe), et une version plus collector au lavis (et là c'est le summum !)
C'est une belle lecture qui fera réfléchir.
La fin peut paraitre "bâclée" mais en prenant du recul et en réfléchissant un peu, au final, elle ne l'est pas du tout. Cette histoire ne pouvait que finir comme cela.
Le récit en est tellement passionnant qu'il évidement naturel que la déception soit de mise en arrivant sur les dernières pages...
Et c'est finalement cela qui prouve que c'est une bonne BD, car elle nous véhicule de l'émotion, des sentiments, de la frustration et nous amène à porter un autre regard sur la société et notre avenir vis à vis des gens que l'on aime, de nos enfants, de notre famille...
Ciao
Yann
Lien : http://www.7bd.fr/2019/02/pa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
tchouk-tchouk-nougat
  11 avril 2019
A quoi ressemblera la terre dans un siècle? Comment vivrons-nous dans 100 ans?
Et si le climat était tellement déréglé qu'il pleuve sans arrêt? Et si voyager devenait aussi facile que de rentrer dans une cabine d'essayage? Et si la vie privée n'existait plus du fait d'un milliers de drones planant au-dessus de nos têtes en permanence?
Zep nous livre dans cette BD une vision d'un monde futuriste qui ne laisse pas rêver. Une évolution technologique telle que la téléportation et le clonage sont devenues possibles. Mais c'est un monde angoissant où la vie privée n'existe plus et où les effets néfastes des cabines de voyage transcore sont cachées au public...
Nous suivons Tristan, un nostalgique qui refuse l'utilisation des cabines de téléportation. Il préfère encore rêver de la possibilité de faire un enfant rien qu'en faisant l'amour à celle qu'il aime et prendre le métro... bien qu'on y rencontre de drôles de chose... Et voilà notre jeune homme embarqué dans une affaire qu'il n'aurait jamais du voir.
Une histoire plaisante qui semble un brin bizarre au départ et puis qui sait nous embarquer dans ce monde. Elle donne une vision du futur pas très réjouissante avec une société en proie au même vice mais avec un peu plus de technologie.
C'est à priori un tome unique mais j'avoue avoir été un peu frustrée par la fin. Les auteurs finissent sur une jolie note mais ils semblent laisser l'histoire en suspend. On reste un peu sur notre faim...
Le dessin est vraiment sympa. J'aime le rendu en image dans un style assez épuré et avec des couleurs plutot froides qui colle bien à l'univers futuriste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
garrytopper9
  20 février 2019
On retrouve le papa de « Titeuf » au scénario de « Paris 2119 ». Zep s'engage une nouvelle fois dans un récit profond traitant de l'âme humaine. On connaissait déjà cette facette de cet auteur grâce à ses récits « Un bruit étrange et beau » ou « Une histoire d'hommes ». Mais, cette fois-ci, Zep se lance un nouveau défi supplémentaire. En effet, « Paris 2119 » est un récit futuriste dont l'univers clairement orienté science-fiction n'est pas une spécialité de ce scénariste. le défi est pourtant relevé haut la main ! Accompagné aux dessins par Dominique Bertail, Zep nous offre ici un univers terriblement crédible. Cette vision d'un futur proche où l'humanité semble avoir dérivée dans la mauvaise direction de façon si ténue qu'elle ne s'en est pas encore rendue compte, fera résonner une corde sensible dans la tête de chaque lecteur.
« Paris 2119 » c'est l'histoire d'un homme nostalgique d'une époque pas si lointaine où la réalité avait encore une emprise sur le genre humain. Mais désormais, au XXIIème siècle, les déplacements sont instantanés et s'effectuent par téléportation, la communication physique n'est d'ailleurs même plus obligatoire si ce n'est pour se protéger des clones virtuels. Tout ceci semble pourtant convenir à une population endormie par le confort de sa vie moderne. Mais les choses sont-elles aussi parfaites qu'elles en ont l'air ? N'y aurait-il pas un terrible secret qui serait caché à la population ?
C'est par le plus grand des hasards que Tristan Keys, le héros de notre histoire, va assister à une scène qu'il n'aurait pas du voir. Cela va le pousser à poser certaines questions qui vont lui apporter des problèmes qu'il n'aurait jamais pu imaginer. La question est ici posée : Devons-nous sacrifier notre étique au profit des progrès technologiques ? Ce récit terriblement divertissant cache donc une réflexion plutôt subtile sur l'évolution humaine et les concessions que les plus avides d'entre nous serons peut-être prêts à faire dans un avenir très proche !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180

critiques presse (9)
BoDoi   29 mars 2019
Il y a plein de chouettes petites idées de SF dans ce one-shot écrit par Zep, notamment dans ce décor de capitale française déshumanisée à l’excès [...] Toutefois, toutes ces bonnes idées sont assez vite aplanies par un manque d’ambition scénaristique, l’intrigue se résolvant en deux temps trois mouvements…
Lire la critique sur le site : BoDoi
Ricochet   29 mars 2019
C’est dans un Paris contrasté, entre ravages du temps et réalité virtuelle, qu’évoluent Tristan et Kloé, les héros de cette bande dessinée d’anticipation au graphisme influencé par Moebius et Bilal [...] Dans cette dystopie, à travers un scénario palpitant (mais au goût d'inachevé), Zep décrit notre monde tel qu’il pourrait être dans quelques années et nous met en garde contre notre tendance naïve à adopter sans discernement les nouvelles technologies proposées sur le marché.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LaLibreBelgique   08 février 2019
Encore une histoire d’anticipation diront les mauvais coucheurs. Pourtant Paris 2119, signés Zep (au scénario) et Bertail (au dessin) explore avec un certain talent le futur. Il y a du 1984 (d’Orwell) et du Black Mirror (la série de Netflix) dans cette histoire, il y a du Bilal et du Moebius dans le dessin.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Auracan   01 février 2019
Pris par le récit haletant, angoissant, le lecteur qui prendra le livre en main ne le lâchera pas avant sa fin. Pas de temps mort, le personnage principal met le doigt dans un engrenage infernal, en arrivant à douter de tout même de ses proches.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom   28 janvier 2019
Comme à son habitude, Zep nous propose un scénario très fluide, au découpage aéré et bien construit : un récit d’anticipation où son complice Dominique Bertail a totalement imaginé graphiquement le Paris de demain. Pour ce faire, il a mis en place un dessin aussi sensible que figuratif qui permet une cohérence esthétique où remontent les nombreuses influences de quand il était adolescent, vers la fin des années 1980.
Lire la critique sur le site : BDZoom
ActuaBD   23 janvier 2019
Magnifiquement dessiné par Dominique Bertail, Paris 2119 pose des questions pertinentes, tout en maintenant un bon équilibre entre réflexion et divertissement [...] Loin d’un récit militant, Paris 2119 suit les codes du récit d’anticipation, avec ses projections, ses questions sur notre monde d’aujourd’hui et ce qui va se passer demain, les dérives d’un potentiel progrès, un homme seul confronté à une menace qui le dépasse. Au-delà du thriller, la force du propos réside dans les interrogations qu’il suscite, notamment dans l’évolution contrainte que notre société va devoir subir.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
LeSoir   22 janvier 2019
Jules Verne avait imaginé le Paris du XXe siècle. Zep et Bertail dessinent celui de 2119 [...] Paris 2119 nous interroge directement sur la place de l’amour et de la liberté dans nos vies.
Lire la critique sur le site : LeSoir
BDGest   22 janvier 2019
Pour nourrir son album, le créateur de Titeuf transpose à peine les tendances sociétales actuelles : surconsommation, peurs climatiques, sécurité et, c’est à la mode, le transhumanisme. Fluide et habilement construit, le scénario se montre efficace à défaut d’être totalement original.
Lire la critique sur le site : BDGest
SciFiUniverse   17 janvier 2019
Paris 2119 est une histoire complète, le récit plausible d’un futur sombre. Un bel exercice d’anticipation réussi autant dans le fond que dans la forme qui prouve que la science-fiction française se porte bien !
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Polars_urbainsPolars_urbains   25 janvier 2019
Avec leurs cabines de téléportation, ils ont promis d’éliminer les problèmes de trafic, d’éradiquer la pollution Carbonne, de réduire la violence due à la surpromiscuité… et nous avons cru au sauveur !
Commenter  J’apprécie          30
SagnesSySagnesSy   31 janvier 2019
Le temps du voyage n’est-il pas nécessaire pour appréhender une nouvelle destination ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Zep (64) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zep
Titeuf T.16 - Trailer
autres livres classés : téléportationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les titres des 13 albums Titeuf (Zep)

Tome 1, 1992 : ..... le sexe et les bretelles.

Le Diable
Dieu
Les Anges
Cupidon

14 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : ZepCréer un quiz sur ce livre
.. ..