AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369810017
Éditeur : Rue de Sèvres (11/09/2013)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 231 notes)
Résumé :
Après s'être séparés plusieurs années auparavant, une bande de copains et membres d'un groupe de rock se retrouvent chez l'un d'eux, Sandro. Certains ont réussi, d'autres moins. Au détour de flash-back sur les concerts, la drogue, les amours passagères, ils comprennent les événements mal perçus à l'époque et découvrent que quelque chose de plus fort que la musique unit certains d'entre eux.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (69) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  29 novembre 2015
du temps de leur splendeur, ils étaient les Tricky Fingers.
Groupe hargneux à l'avenir prometteur.
Une sale histoire de nez pété par l'un des protagonistes supportant mal l'ingestion d'un ecsta et c'est le concert de leur vie annulé. le nez appartenait à l'organisateur. le split de la bande et leur amitié à l'histoire.
Les années ont passé mais les rancoeurs sont tenaces.
Réunis, près de deux décennies plus tard, chez leur leader charismatique expatrié en Angleterre, l'heure est aux règlements de compte entre les deux frangins en mal de réponses.
C'est beau et pis c'est tout.
Cette bande de potes décatie ressassant les vieux souvenirs, en créant de nouveaux, le tout sur un ton émotionnel de l'ordre des montagnes russes.
Zep surprend.
Il délivre un récit mature et incroyablement touchant, à mille lieues de celui de son fils spirituel Titeuf.
Le trait fait le job sur fond de couleurs pastel.
Zep s'affranchit des cases rigoureuses auxquelles il préfère les vignettes sans frontières précises et tout en rondeur.
Du beau boulot.
De l'émotion comme s'il en pleuvait. Au pays de la jelly, rien de plus naturel.
A découvrir fissa !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
marina53
  14 mars 2014
Dans l'avion qui les amène vers Londres, Yvan, JB et Frank se rappellent la dernière fois qu'ils ont été réunis ainsi avec Sandro. C'était il y a 18 ans, ils étaient alors inséparables tous les quatre. Jouant ensemble dans un groupe de rock, ils étaient voués à un bel avenir. Malheureusement, Frank a foutu une soirée en l'air en avalant un ecstasy. Dans un mauvais trip, il a fracassé le nez du directeur qui les embauchait. Il les a alors foutus à la porte. Depuis, chacun a fait sa petite vie. JB est marié depuis plusieurs années, a deux filles et joue accessoirement avec des copains. Yvan cherche encore l'inspiration pour écrire à nouveau des chansons et sa relation avec Béa se détériore, ce dernier ne voulant pas s'engager dans la vie. Frank, lui, tente de conserver son restaurant, vu qu'il a déjà divorcé deux fois et que cela lui coûte cher. Seul Sandro est resté sous le feu des projecteurs et a mené une incroyable carrière solo. Il est marié avec Annie, l'ex petite amie d'Yvan, qui a bien du mal à se remettre de la mort de leur fils. Sandro les a ainsi tous réunis, comme au bon vieux temps, pour faire une pause un week-end. Ce sera l'occasion pour chacun de revenir sur le passé, les erreurs commises, les regrets mais aussi de dévoiler certains secrets...
Le papa de Titeuf prend un virage à 180° en nous offrant une escapade du côté de Londres en compagnie de ces anciennes stars du rock. Tantôt loufoques et légères, tantôt plus tragiques ou émouvantes, ces retrouvailles marqueront à jamais ces quatre amis et scelleront peut-être leur amitié. Avec chacun sa personnalité, ces acolytes au grand coeur sont touchants, sensibles et visiblement tourmentés. Alternant passé et présent, Zep nous offre un retour vers les années de gloire de nos héros, puis leur séparation, permettant ainsi de mieux les comprendre. Empli d'émotions, de légèreté, d'amitié profonde qui semble indélébile, cet album se révèle d'une profonde humanité et d'une sagesse incroyable. le dessin de Zep, au trait fin, aux contours vaporeux et aux couleurs monochromatiques, est une belle révélation.
Une histoire d'hommes... de sexe et de rock'n'roll...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
LiliGalipette
  31 août 2013
Franck, JB et Yvan sont partis retrouver Sandro dans sa demeure en Angleterre. Des quatre membres qui composaient le groupe Tricky Fingers, seul Sandro est devenu une rock star. Franck tient un restaurant, JB vend des surgelés et Yvan est paumé. Au cours du week-end, passé et présent se rencontrent et l'heure est alors à la tombée des masques. Près de vingt ans après la brusque interruption de l'ascension du groupe, chanteur, musiciens et parolier relisent les évènements et ouvrent les yeux, d'un commun accord, sur ce qui s'est vraiment passé, ce soir-là, dans les loges de la BBC.
Si Franck et JB, tant bien que mal, semblent avoir réussi dans leurs vies anonymes, Yvan est profondément désemparé, voire déprimé. Même sa compagne Béa ne sait plus comment l'atteindre et le faire réagir. « Arrête, Yvan… Tu restes replié sur ton amertume. » (p. 20) Quant à Sandro et son épouse Annie, ils font le deuil de leur fils de 16 ans, décédé l'année précédente. Cette tragique histoire a une résonnance sur le groupe d'amis et on comprend qu'il existe un lien très profond entre Sandro et Yvan. À tel point qu'Annie, ancienne petite amie d'Yvan, ne fait aucun mystère des sentiments qui les lient. « Tu ne m'as jamais manqué, mais à Sandro, oui. » (p. 52) le week-end en Angleterre n'est pas la reformation du groupe de rock, mais les retrouvailles d'amis qui se sont trop longtemps perdus de vue. Si l'histoire est grave, elle n'en est pas moins touchante et parfois drôle. Potache, voilà le mot, mais jamais lourd. Cette bande dessinée parle d'amitié, de pardon et de volonté de grandir, même à près de 40 ans.
Entre flashbacks et aller-retours dans le présent, cet album one-shot permet à Zep de montrer toute l'étendue de son talent. Depuis Titeuf, l'auteur a grandi : son dessin est plus mûr et son trait, bien que plus crayonné, est plus sûr, plus affirmé. J'ai beaucoup aimé les cases qui, estompées aux angles, sont comme des pastilles temporelles, chacune croquant un instant avec nostalgie. Elles sont monochromatiques, dans des camaïeux pastel et doux. Un grand bravo à l'auteur pour son travail sur les visages qui sont très expressifs. J'ai passé un très bon moment avec cet album tendrement rock'n roll. En musique comme en amitié, the show must go on !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
LePamplemousse
  20 novembre 2013
C'est l'histoire de quatre amis qui ont fait de la musique ensemble presque 20 ans plus tôt et qui se rencontrent à nouveau le temps d'un court séjour. Ca paraît simple mais ça ne l'est pas. Car la vie ne l'est jamais quand il est question des relations entre des hommes qui ont été proches, qui ont partagé leur vie à une époque, qui ont traversé des supers moments mais aussi de vrais coups durs.
Zep a su montrer ce qu'est l'amitié, la nostalgie, les regrets, le sentiment de la trahison, les ambitions avortées mais aussi l'amour que des amis ou des frères peuvent éprouver les uns pour les autres.
Cet album est magnifique, il est traversé de page en page par des sentiments extrêmements forts que viennent contrebalancer les teintes toutes douces des dessins, comme des touches de pudeur.
Commenter  J’apprécie          260
alouett
  11 septembre 2013
« C'est une histoire au ton plus mélancolique, une histoire de copains qui formaient un groupe de rock, 20 ans auparavant. Ils se retrouvent chez Sandro, celui qui a continué et qui est devenu une star. Un week end dans la campagne anglaise du Devon qui va changer leurs vies… » nous explique Zep sur son site.
C'est l'histoire de JB, Yvan et Franck qui embarquent pour l'Angleterre. A l'approche de la quarantaine, ils ont des vies plus ou moins installées : JB vient d'obtenir la direction d'une usine qui produit des bâtonnets de poissons surgelés, marié, des enfants… une vie satisfaisante et tranquille. Franck se soigne d'un divorce dans les bras de sa seconde femme ; Sandro est devenu une rock-star et Yvan, quant à lui, n'a pas changé en vingt ans. Toujours la même peur de l'engagement, le même manque d'ambition… la même tronche.
Un week-end de retrouvailles pour certains d'entre eux qui ne s'étaient pas revus depuis que leur groupe avait périclité…
-
Ce nouvel album de Zep change radicalement de ce à quoi l'auteur nous avait habitués jusqu'à présent. Et j'attendais le moment de pouvoir lire cet auteur sur un registre qui me plait bien plus que l'idée de faire la même rentrée des classes à chaque fois qu'un album de Titeuf débarque dans les bas. Et il y avait matière à espérer que Zep viendrait sur le terrain du roman graphique ; ses ping-pong sont assez succulents (je vous conseille celui qu'il a réalisé avec Trondheim ou encore la rencontre avec Fred Peeters) et les Carnets intimes (Gallimard, 2011) laissaient penser qu'il avait peut-être envie de se tourner vers un récit plus authentique.
Une histoire d'hommes est un huis-clos dont l'action se déroule essentiellement dans un vieux manoir anglais. le dessin est réaliste et les lavis retenus pour construire les teintes bichromes de l'album donnent au récit une ambiance intimiste. Les personnages semblent mis à nu, leurs sentiments à fleur de peau touchent le lecteur en plein coeur. Certes, les soixante pages consacrées à cette histoire d'hommes suffisent à faire ressentir les émotions et les sentiments des uns et des autres, mais il est vrai que je serais volontiers restée quelques pages encore en leur compagnie afin de fouiller un peu plus leurs souvenirs communs et en constater les répercussions sur le quotidien.
Cette histoire n'a pas été sans me rappeler Quelques jours avec un menteur (un récit complet d'Etienne Davodeau publié en 1997 chez Delcourt) où était question d'amitié, de sentiments, de couple et d'aveux qui se prononcent bien après les faits et offrent aux personnages principaux comme aux lecteurs, une autre lecture des événements.
Il y a beaucoup de tendresse dans cet album. Beaucoup de tendresse et une grande sincérité. Cela s'explique en partie par le fait que Zep s'appuie sur un sujet qu'il affectionne tout particulièrement puisqu'il est lui-même musicien (le choix de son pseudo n'est pas anodin… un hommage au groupe Led Zeppelin). Zep se produit dans des groupes depuis qu'il a 12 ans… Zep s'éloigne donc des gags qu'il réalise habituellement mais ne se pose pas pour autant en terres inconnues. L'écriture de cette histoire lui tenait à coeur depuis longtemps et le fait de s'appuyer sur des éléments narratifs comme la musique ou l'amitié lui a permis d'être à l'aise avec son intrigue.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181

critiques presse (5)
Sceneario   28 octobre 2013
Zep raconte tout cela avec beaucoup de finesse et d’émotion, à travers son joli coup de crayon. Avec ce style bien à lui, il nous fait ressentir avec force les liens finalement indéfectibles qui existent entre les quatre amis.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Bedeo   04 octobre 2013
Il flotte dans cette BD, au trait soigné mais reconnaissable, une ambiance nostalgique et mélancolique baignée par le rock... qui ne nous laisse pas « Dazed and confused » !
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   20 septembre 2013
C’est cette complaisance pour les protagonistes qui est sans doute la plus décevante : Zep ne leur rentre pas dans le lard, tout du moins pas franchement. Trop tendre avec eux, il amène son récit vers une fin convenue.
Lire la critique sur le site : BDGest
BullesEtOnomatopees   16 septembre 2013
Entre flashbacks et révélations l'album offre surprises et bons moments. Ceux de la simplicité, de la complicité et d'une belle amitié.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
LeFigaro   05 septembre 2013
Fini de rire ! Le dessinateur suisse, père de Titeuf, change de registre et publie Une histoire d'homme, un album mélancolique sur les années qui passent.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
BookinistaBookinista   01 février 2014
Excellente bande dessinée !

Le sujet, les retrouvailles de 4 anciens potes qui, 20 ans avant, jouaient ensemble dans un groupe de rock, les Tricky Fingers.
Nous les découvrons dans les premières pages de l'album à la quarantaine, l'un dirigeant une usine de surgelés, l'autre restaurateur à la montagne, le troisième carrément "à la masse", paumé et hyperanxieux. Ils prennent l'avion pour se rendre chez le 4e lascar, Sandro, devenu, lui, une rock star en Angleterre.

Contrairement à l'ennuyeux roman de Julian Barnes ("Une fille, qui danse") que je viens de lire et qui tourne aussi autour d'un quatuor de potes, mais sans vraies retrouvailles, la BD de Zep est remarquable : sensibilité, nostalgie, réflexion sur l'amitié, et une intrigue intéressante et bien amenée. Pourquoi les destinées de ces quatre inséparables se sont distendues. Sont-ils ou ont-ils été heureux une fois leur vie d'adulte construite ? Et si c'était à refaire ? Des leçons de vie dans tout ça ?
En tout cas, on tourne les pages avec bonheur, les dessins sont expressifs, et l'histoire prenante, on s'attache aux personnages.
Et puis il y a les références au rock tout du long : moi, ça me parle, forcément.
C'est de surcroît un bel album, de grand format et joliment travaillé : un beau cadeau en perspective.
On est loin de Titeuf ! (mais ce n'est pas un reproche), il y avait en effet un peu plus de "Titeuf" dans les personnages de la BD de Zep "Happy Rock/ L'enfer des concerts", qui m'avait fait découvrir la face rock'n'roll de ce dessinateur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ZilizZiliz   20 novembre 2014
- Vous connaissez l'histoire de la Barbie divorcée ?
- Non.
- C'est la plus chère du magasin... Parce qu'avec elle, tu as : la voiture de Ken, la maison de Ken, le bateau de Ken, la moto de Ken...
Commenter  J’apprécie          160
JulverJulver   20 janvier 2014
Tu comptes rester là encore longtemps?
Là...sur cette terrasse? ...ou dans ta vie?
(...)
Qu'est-ce qui te gène Sandro? Tous tes amis ont déjà vu ma chatte, non?
Ta chatte oui - mais pas ta dépression. Un peu de dignité nous fera du bien.
Ne t'inquiète pas mon chéri. Je vais aller cacher ma déchéance dans ma chambre pendant que tu accueilles tes amis...
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire   27 août 2013
Le malheur, je le connais bien. Je m'y sens chez moi.
Commenter  J’apprécie          290
NeneveNeneve   14 janvier 2017
- Attachez vos ceintures... J'aimerais mieux qu'elle me l'attache elle- même... Hein !
- Pfffff... t'es toujours aussi con, Frank !
- Et toi, t'es toujours aussi marrant JB !
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de Zep (67) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zep
Découvrez la nouvelle bande annonce du prochain Happy Sex
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les titres des 13 albums Titeuf (Zep)

Tome 1, 1992 : ..... le sexe et les bretelles.

Le Diable
Dieu
Les Anges
Cupidon

14 questions
67 lecteurs ont répondu
Thème : ZepCréer un quiz sur ce livre
.. ..