AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DO504
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Lagardère... Pardaillan... noms qui sonnent clair, symboles de panache et d'honneur, héros impétueux qui ont assuré à Paul Féval et à Michel Zévaco l'immortalité...
Mignon... La porteuse de pain... héroïnes sensibles et émouvantes de romans d'amour et d'action dont le succès ne s'est jamais ralenti et qui ont fait la gloire de Michel Marphy et de Xavier de Montépin...
Le Capitan... Le Masque de Fer... Rocambole... Mandrin... héros de légende, héros aya... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PiertyM
  25 mai 2015
L'aventure espagnole se poursuit avec nos grands adversaires Fausta, Phillippe II, l'inquisiteur et Pardaillan, la quête du pouvoir d'une part et la peur d'en perdre d'autre part feront germer une guerre de la malignité... Fausta, l'instigatrice de tout, voyant en Pardaillan un adversaire invincible, proposera à D'Espinosa, pour parvenir à terrasser Pardaillan, il faut bien déstabiliser son intelligence, le rendre carrément fou, voici la grande torture qui va attendre notre chevalier...
Puis on vivra en effet les amours de Chico, le nain, l'ami de Torero et qui deviendra celui de pardaillan, un amour d'emblée rejeté par la société, un amour qui a peur du jour, un amour brisé avant même qu'il commence, un amour que Pardaillan aidera les concernés à se libérer de ce poids qui entrave à leur tranquillité intérieure...
Commenter  J’apprécie          202
LiliGalipette
  10 août 2014
En Espagne, Jean de Pardaillan a rencontré le Chico, un jeune nain courageux. À son habitude, le chevalier arrange les affaires de coeur de ses amis et il est bien décidé à réunir le Chico et la coquette Juana. Il se mêle aussi des affaires du Torero, fils illégitime du roi d'Espagne. « le chevalier de Pardaillan est au-dessus du commun des mortels, même si ces mortels ont le front ceint de la couronne. » (p. 118) À la cour espagnole, la succession est ouverte. Fausta cherche à nouveau un roi à couronner et à épouser. « Elle serait reine, impératrice, elle dominerait le monde par lui – car il ne serait jamais qu'un instrument entre ses mains. » (p. 45) Pauvre Pardaillan qui se trouve à nouveau sur le chemin de l'ambitieuse Italienne : par sa faute, il sera livré à l'Inquisition et se frottera à de bien vilaines machines.
Dans chaque volume, Michel Zévaco se saisit d'une époque et des personnages qui l'ont marquée pour dresser un décor splendide dans lequel faire évoluer ses propres personnages. Son style picaresque et épique fait mouche à chaque page. Il est sans cesse question d'amour, de loyauté, de revanche. « On venge les morts, avant de les pleurer ! » (p. 36) Dans ce tome, Fausta déploie le pire d'elle-même et chaque fois que ses folles ambitions viennent se heurter à la tranquille prestance de Pardaillan, le personnage gagne en fol orgueil et en cruauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
meknes56
  20 octobre 2019
Pour une fois, le personnage du livre est un personnage secondaire : le nain chico. Ce dernier est un personnage que j'adore car c'est un être vraiment malicieux et attachant.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
meknes56meknes56   20 octobre 2019
Elle était bien pâle, la petite Juana, et ses yeux cernés, brillants de fièvre, trahissaient une grande fatigue… ou peut-être des larmes versées abondamment. Mais si inquiète, si fatiguée et si désorientée qu’elle fût, la coquetterie n’avait pas cédé le pas chez elle. Et c’est, parée de ses plus riches et de ses plus beaux vêtements, soigneusement coiffée, finement chaussée – coiffure et chaussures, ses deux plus grandes coquetteries, en vraie Andalouse qu’elle était – qu’elle allait et venait, par habitude, mais l’esprit absent, ne surveillant nullement les serviteurs, ayant toujours l’œil et l’oreille tendus vers la porte d’entrée comme si elle eût attendue quelqu’un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipetteLiliGalipette   10 août 2014
« Le chevalier de Pardaillan est au-dessus du commun des mortels, même si ces mortels ont le front ceint de la couronne. » (p. 118)
Commenter  J’apprécie          20
LiliGalipetteLiliGalipette   10 août 2014
« Elle serait reine, impératrice, elle dominerait le monde par lui – car il ne serait jamais qu’un instrument entre ses mains. » (p. 45)
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   20 octobre 2019
– Alors dit-elle, il paraît que, tu es brave Chico ?
Ingénument, il dit :
– Je ne sais pas.
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipetteLiliGalipette   10 août 2014
« On venge les morts, avant de les pleurer ! » (p. 36)
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Michel Zévaco (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Zévaco
Michel ZÉVACO–Le Rival du Roi- Livre 1
autres livres classés : catherine de médicisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox