AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Les Pardaillan tome 4 sur 10
EAN : 9782253011859
444 pages
Le Livre de Poche (01/02/1988)
3.91/5   22 notes
Résumé :
« Pardaillan, tu vas mourir... Non parce que tu t'es dressé devant ma puissance... Tu vas mourir parce que je t'aime ! »
La fantastique procession de la Sainte-Ligue est arrivée à Chartres où s'est réfugié Henri III. C'est dans cette ville que le moine Jacques Clément, armé par Fausta, doit assassiner le roi de France pour permettre au duc de Guise de monter sur le trôné. Mais le moine ne frappe pas. Tout était si bien réglé qu'il avait fallu quelque miracle ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
rulhe
  07 octobre 2021
Fausta en prison,le duc de Guise et assassiné, Henri trois roi de France et bien seul pour faire face à l, Espagne et l, Italie qui veulent nous envahir.de son côté Henri de Navarre lève une armée.
pardaillan lui a retrouvé maurevert, et il le tue.pardailan,va aidé Fausta a guidé Paris, malgré leur lutte, et quelle ai essayé de le faire tué à mainte reprise.il va la ramène à rome.ou elle va encore essayé de le tué en mettant le feu au Palais.
Pardaillan, va sans sortir et rentré en France, pour apprendre que le vieux cardinal de bourbon a était proclamé roi de France sous le nom de Charles 10.que Mayenne tenais Paris,qu, Henri 3 était aux abois, et que le roi de Navarre tenais la campagne vers Saumur.
le pays était a feu et à sang, pour savoir à qui serait le royaume.
pardaillan va conseiller a Henri trois des, allié avec le roi de Navarre pour lutter contre Mayenne.
pendant se temps le pape, fait arrêté Fausta.et la fait condamné à mort.
Pardaillan reste toujours aussi attachant, à la fois bienveillant, et hilarant, avec son optimisme a toute épreuve.
Pour toute la famille 👍.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
PiertyM
  06 avril 2015
Une terrible femme qu'est la Fausta, une femme lionne toujours prête à bondir sur des projets effarants, une vipère qui a fait vaciller le chaise indomptable du pouvoir du pape Sixte Quinte, une assoiffée acharnée du pouvoir à qui rien ne peut résister, une manipulatrice à qui tout ne peut que se soumettre, une redoutable adversaire qu'on aimerait certainement pas croiser sur sa route, altière et tenace, elle ressemblerait aux sorcières qui sont décrites dans des contes fantastiques, Fausta, elle est même plus qu'une sorcière, elle est une souveraine dans son royaume du mal...
Mais comme le titre l'indique ce quatrième tome verra Fausta vaincue dans toutes ses machinations... mais la fin est bien plus surprenante quand va naître le fils de Pardaillan et de Fausta, alors que ces derniers sont des farouches adversaires qui même après avoir fait l'amour se font la guerre...né entre deux esprits de feu, on se demande ce que deviendra ce fruit sorti de deux entrailles témeraires
Commenter  J’apprécie          141
LiliGalipette
  10 août 2014
Jean de Pardaillan a évidemment survécu au piège tendu par Fausta et il aide son ami Charles d'Angoulême à retrouver Violetta, son amante disparue. « Cher ami, […] vous êtes le coeur le plus généreux, le bras le plus terrible, l'esprit le plus fécond en ressources. » (p. 91) À la cour, il est plus que jamais question de tuer Henri III et de prendre le trône. Reste à savoir quel comploteur parviendra en premier à cette sinistre fin. Les guerres de religion ne sont pas achevées et il reste au peuple une envie de sang et de massacre. Manipulé et aveuglé par la haine, le moine Jacques Clément, fils d'Alice de Lux, espionne sacrifiée par Catherine de Médicis, pourrait être le régicide que tant attendent. Mais si Jean de Pardaillan se tire toujours des pires faux pas, il est aussi un habitué des sauvetages royaux, tout en gardant un front modeste et un coeur brave.
Fausta, en matière de complots et de machinations, pourrait largement en remontrer à la défunte Catherine de Médicis. Seul l'amour semble pouvoir vaincre et faire plier cette diablesse italienne aux aspirations royales et pontificales. Ce quatrième volume des Pardaillan ne manque pas de souffle et le feuilleton se lit avec avidité et intérêt. À peine achevé ce volume, il est impératif d'attraper le suivant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Stefane59
  05 novembre 2022
Michel Zévaco. Les Pardaillan. Tome 4. Fausta vaincue. 5 étoiles.
Pour découvrir Zévaco, voir mes critiques des tomes 1 à 3.
Nouveaux personnages. Les chapitres où apparaissent Picouis et Croasse sont très savoureux…
Les chapitres essentiels. Et les thèmes notables.
Chap 1. Tout le monde est content 😊
Chap 4. « Vivez la vie ». Révélations. Magnifiques moments de lecture créé par les développement des tomes précédents.
Chap. 5. « Si on se met à tuer les rois. ».
Surréalisme.
Avec vous Picouic impossible de vivre 😊.
Picouic conseille au révérend de … « vivre ».
Chap. 6 ; Emoi d'une religieuse… qui tombe « amoureuse ».
Maigre comme…
Chap. 7. Aux moines défaillants : le cachot !
Nuits d'amour.
L'amour…encore.
Chap. 9. L'Amour toujours…Et la haine.
Début d'un plan machiavélique élaboré par Fausta.
Vivre sans crainte.
Chap. 15. Début de la mise en éxécution du plan. Tragique.
Chap 16. Description du bonheur.
Chap. 19. Perquisitions = vols !
Quand l'autorité se trompe 😊
Chap. 20. Magnifique chapitre sur les sentiments
Chap. 32. Boire un verre.
Chap. 34. Magnifiques pages suivantes.
Chap. 35. Encore des pages superbes
Chap. 38. Mort d'une personne redoutable…
Chap. 40 Humour.
La vie c'est…
Chap. 41. La liberté c'est …
Chap. 42. Humour
Chap. 44. Pardaillan : le héros existentiel et indépendant
Chap. 45. Amour mort et humour
Chap. 46. Magnifique indépendance…
Tout simplement envoûtant…A lire et relire…Et (an)noter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   06 avril 2015
Le bonheur, mon cher, est un fantastique palais où il faut se hâter d’entrer dès qu’on le peut. Si on hésite un instant, le palais s’effondre comme les nuages qu’on voit quelquefois, château maintenant, désert tout à l’heure...
Commenter  J’apprécie          230
LiliGalipetteLiliGalipette   10 août 2014
« Cher ami, […] vous êtes le cœur le plus généreux, le bras le plus terrible, l’esprit le plus fécond en ressources. » (p. 91)
Commenter  J’apprécie          10
rulherulhe   08 octobre 2021
- Paris vaut bien une messe.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : catherine de médicisVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus