AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Jerry_Can


Jerry_Can
  07 décembre 2017
Enfant du désert, Joe a grandi sous le soleil de l'Afrique. Quand les siens ont gagné le ghetto, l'astre a continué à réchauffer sa peau d'ébène mais sa morsure s'est faite douloureuse et cuisante. le sable fin a été remplacé par l'asphalte, le carrelage ou le ciment. L'horizon a été contré par des géants de béton et d'acier. Joe joue du tambour pour juguler l'ennui et la peau de l'instrument tribal vibre au rythme du coeur de ses ancêtres et de terres sacrées où il s'évade en rêve.
Six soirs par semaine, il travaille dans un bar en tant que batteur. Et le son, en même temps, qu'il le conduit au coeur du public, le ramène à sa vie d'avant et à ses racines.
Depuis le ghetto, Joe rêve au passé et à l'avenir, tente d'oublier le poids harassant du présent. Il s'imagine dans les bras de la belle Maria ou dans une jungle qui ne serait pas faite de béton. Il rêve des arbres luxuriants, une nature foisonnante et une femme qui partagerait et son sang et son désir.
Danijel Zezelj n'en finit pas d'émerveiller par la poésie de sa prose et la magnificence de ses dessins. Partagé entre les souvenirs et les espérances d'un jeune musicien et un travail minutieux des textures profondément ancré dans le réel, on ne peut que rester subjugué par cet album où l'onirisme est maître.
Avec la précision et la sensibilité de l'oeil du photographe, Zezelj donne du relief à son oeuvre en créant des encadrés et des plans rapprochés d'un détail saisissant.
Et l'on suit avec émotion, les doutes, les émois et les questionnements de ce jeune batteur noir dont le jeu habile exécuté aux brosses vous touche droit au coeur.
Commenter  J’apprécie          370



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (34)voir plus