AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818922062
Éditeur : Bamboo Edition (16/01/2013)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Bonjour, je m’appelle Zita, mais ici, à l’hôpital La Gaufre, tout le monde m’appelle "Boule à zéro". Je souffre d’une leucémie.
Ma seule consolation d’être à l’hosto, c’est Mama Kigali.
Mama Kigali est conteuse professionnelle. Les histoires, elle les raconte comme personne! Aujourd’hui, elle nous a conté une vieille légende africaine selon laquelle la personne malade qui arriverait à toucher la queue d’un crocodile serait guérie instantanément.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  25 octobre 2014
Monsieur Granville se rend comme d'habitude dans la petite salle de sport pour dispenser son cours de gymnastique aux malades. Mais, aujourd'hui vendredi, il trouve la salle vide. Et pour cause: Mama Kigali vient leur rendre visite et leur conter une petite légende africaine. Tout le monde se réjouit de pouvoir assister à cette séance, que ce soit Zita, qui vient de fêter son 13ième anniversaire, Happy Papy ou bien encore le personnel soignant. Ce jour-là, elle vient leur narrer l'histoire de Zé, petite fille du peuple Bamalis, courageuse et intrépide. Orpheline, elle vit avec sa vieille grand-mère. C'est dans cette contrée africaine que vit également Mushangu, le terrible crocodile dont le bout de la queue était rouge. Mystérieusement, le petite fille tombe malade. Même le vieux sorcier du village ne trouve pas d'explication et encore moins un remède. Mais, selon une vieille légende bamalie, toute personne qui toucherait la queue du crocodile serait guérie. Zé aura-t-elle le courage de le faire?
Bienvenue à "La Gaufre" où Zita, fidèle au poste depuis 9 ans, sait nous accueillir comme personne. Toujours malade, cela ne l'empêche pas d'être de bonne humeur, de faire rire ses amis ou le personnel. Cette légende racontée par Mama Kigali pourrait bien donner des idées à cette bande d'estropiés. Zidrou, cette fois encore, ne s'apitoie nullement sur ces enfants malades. Bien au contraire, il leur donne un véritable souffle et leur courage et leur joie de vivre pourraient bien être contagieux. La grande force de cet album réside dans la justesse du propos, la tendresse et l'humour qui en résultent. Les personnages sont tous attachants, de part leur sensibilité et leur gentillesse. le dessin d'Ernst, tout en légèreté, et les couleurs pétillantes siéent aussi bien aux enfants qu'aux adultes.
Des aventures qui ne s'essoufflent pas... Rendez-vous pris avec Docteur Zita...
Boule à zéro, le gang des crocodiles... j'adhère...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
milamirage
  13 février 2013
Vous souvenez vous de Zita, cette petite fille de treize ans qui se bat depuis neuf ans contre une leucémie, et que nous avons rencontrée l'an dernier, alors même que depuis quelque temps son coeur lui jouait aussi des tours ? Sa maison, c'est l'hôpital " la gaufre " et son surnom c'est Boule à zéro, eut égard à son petit crane malmené par les séances de chimiothérapie qu'elle préfère raser complètement. Et si nous allions la retrouver pour de nouvelles aventures ? Il faut dire qu'aujourd'hui, comme tous les vendredis, c'est le jour du conte. Mama Kigali est à l'hôpital et raconte une vieille légende africaine selon laquelle une personne gravement malade serait guérie instantanément si elle parvenait à toucher la queue d'un crocodile... et ça, elle le fait comme personne, alors, on ne peut s'empêcher d'y croire, un peu...
Mon avis : Je tiens tout d'abord à remercier la dernière édition de Masse Critique et les éditions Bamboo pour cette belle découverte que je partage avec vous aujourd'hui. Bien sûr, je m'étais portée volontaire pour recevoir cet album, « le gang des crocodiles » et le chroniquer, d'autant plus que j'avais déjà eu la chance de me voir attribuer le premier volume de cette série : « Petit coeur chômeur » il y a près d'un an. Cette bande dessinée, qui traite d'un sujet délicat et douloureux s'il en est, est empreinte d'émotions sans jamais tomber dans le piège du larmoyant, grâce à l'humour, la tendresse et l'espoir... Peut-être est-ce dû au fait qu'elle utilise le regard d'un enfant, sur lui-même, les autres et les événements. Elle est comme un message s'adressant à tous les malades mais aussi à leurs familles que la maladie n'épargne pas non plus et qui se retrouvent souvent bien dépourvues et impuissantes... Comme le précédent, même s'il est indéniablement moins fort, cet album fait preuve de beaucoup de simplicité et de fraîcheur et il emploie des mots justes pour parler des maladies graves. Ici, l'intervention de la conteuse est primordiale puisqu'elle sert d'élément déclencheur du reste de l'histoire. Mais elle permet aussi d'introduire des couleurs plus chaudes et contrastées que dans le numéro précédent, et de sortir un peu des teintes pastel témoignant du milieu aseptisé qu'est l'hôpital. Les dessins sont assez classiques mais rendent cependant des personnages très expressifs. A noter, un découpage des planches en vignettes également classique, avec en haut les pensées de Zita qui s'adresse à la mort ou tout simplement au lecteur. Il y a quelques clins d'oeil au premier opus mais rien n'empêche de commencer la découverte de la série par celui-ci.
Avant de mettre un point final à ma chronique, et parce que certaines causes me tiennent particulièrement à coeur, je tiens à partager avec vous une information qui figure discrètement au verso de la page titre :
« 2000 BD POUR LES ENFANTS ATTEINTS DU CANCER »
En janvier 2011, en vue de préparer sa documentation pour l'album Boule à zéro, Serge Ernst a l'autorisation de visiter le service oncologique de l'hôpital des enfants du CHU de Toulouse.
En voyant ces enfants atteints de cancer, de leucémie, il a l'idée de faire offrir la BD aux 2000 enfants hospitalisés en France et en Belgique touchés par ces maladies.
Bomboo édition, partenaire de l'opération, s'engage pour chaque BD offerte à en offrir une supplémentaire. Plusieurs associations répondent présentes pour monter ce projet et de nombreux donateurs privés se joignent à l'opération qui, finalement, est un succès avec plus de 2000 BD distribuées.
C'est pourquoi Serge Ernst entame déjà les démarches pour renouveler cette opération avec le tome 2.
Si vous voulez en savoir plus, ou si vous souhaitez participer à cette opération, rendez-vous sur
www.2000BD.org
Public : Bande dessinée jeunesse qui ne manquera pas d'interpeler également les adultes.
Si vous voulez vous rendre sur le blog de l'auteur, Serge Ernst, vous pouvez suivre cette adresse :
http://ernst-serge.blogspot.fr/
Vous y trouverez d'ailleurs un lien pour vous rendre sur son site.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Ziliz
  12 janvier 2013
Zita vient de fêter ses treize ans à l'hôpital. Toujours fan d'oursons en gélatine, et toujours aussi pêchue, directe et attachante. Elle reste (bien) entourée des mêmes compagnons d'infortune - enfants malades et personnes âgées -, mais aussi du génial Dr Semoun et des infirmières. Une nouvelle attraction à l'hôpital occupe désormais petits et grands le vendredi : une conteuse africaine vient apporter un peu d'évasion et de magie...
J'attendais ce deuxième opus impatiemment, ayant été particulièrement charmée par le premier, à la fois émouvant et drôle sur un sujet ô combien délicat : les enfants hospitalisés.
Le ton reste le même dans cette suite.
Ni niaiserie ni misérabilisme, même si la gravité de certaines situations n'est pas édulcorée.
L'humour n'est jamais choquant, même quand il se fait noir. Faites confiance à Zita : chacun en prend pour son grade, et elle ne s'épargne pas non plus !
A nouveau de l'émotion, forcément.
Et puis un rappel important, esquissé subtilement et pas moralisateur : le soleil et l'activité physique au grand air sont des trésors inaccessibles à ceux qui sont confinés entre des murs.
Et enfin un graphisme de BD jeunesse très plaisant, où les personnages ont des regards particulièrement expressifs.
J'ai beau avoir été attentive et sensible à toutes ces qualités, cet album m'a beaucoup moins séduite que le premier : des longueurs sur le conte et une intrigue à laquelle j'ai eu du mal à adhérer - trop convenue ? Cela dit, cette légère déception ne m'empêchera pas de sauter sur la suite... début 2014.
MERCI à Babelio et aux Editions Bamboo pour cette opération Masse Critique BD.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Bazart
  25 mai 2015
Porté par à une fraicheur, une spontanéité, et un humour particulièrement décapant et cette solidarité propre à ces endroits où il vaut mieux se serrer les coudes pour ne pas s'enfoncer davantage « Boule à zéro » fait bien plus rire que pleurer (même si certaines planches touchent aussi au coeur) et qui s'adresse aux enfants, pour les sensibiliser au quotidien de ces enfants lourdement atteints de pathologie, mais aussi à toute la famille.
Bravo à Ernst et au décidément formidable Zidrou pour aborder e thème de la meilleur des manières, à savoir avec des dialogues savoureux ( cette Zita possède une fameuse répartie) et de l'humour à revendre ( formidable scène de séance de gym au service pédiatrie) sans jamais verser dans le pathos ou le misérabiliste.
Formidable leçon de vie et d'espoir, cette série de BD pourrait bien être un excellent médicament.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          150
myrtille81
  02 février 2013
C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Zita et sa bande de copains, tous hospitalisé pour longue durée. Même si ce second volume est moins fort que le premier, il y a toujours cet humour tendre, cette façon de traiter de sujets graves avec juste ce qu'il faut d'humour et de tendresse.
Et puis ce volume rend hommage aux contes et aux conteurs, ce qui ne gâche rien !
Commenter  J’apprécie          100

critiques presse (3)
BDGest   11 février 2013
En donnant vie à des personnages aussi expressifs qu’attendrissants et en proposant un graphisme qui met l’accent sur le regard optimiste et enfantin des patients, tout en tournant le dos à l’aspect lugubre de l’endroit, les auteurs livrent un bien bel album et un superbe témoignage qui comblera petits et grands.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   01 février 2013
Un deuxième tome très prometteur qui a une fois de plus une morale saisissante !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Bedeo   30 janvier 2013
Boule à Zéro, le Gang des crocodiles, nous offre des retrouvailles pleines d’émotion avec Zita pour une belle et tendre aventure. Dommage que l’humour de ce nouveau tome ne fonctionne pas.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
milamiragemilamirage   14 janvier 2013
- Zuta ! Zita ! excuse-moi ! Je m'y perds toujours avec ces prénoms musulmans! [maman d’Évelyne]
- Pourquoi ? Vous avez quelque chose contre les prénoms musulmans ? [Zita]
- Rien, non. Mais tu reconnaitras que Mamadou, Abdul, Mohamed... Cela ne fait pas très... Français. [maman d’Évelyne]
- Tandis que "Bouffonne", "Imbécile", "Raciste", ça sonne terriblement Français, ça c'est sûr ! [Zita]
- Zita, Pliiiiiiiize ! [Évelyne]
- Je ne sais pas comment cette clinique, financée par les impôts des travailleurs français, tolère la présence de cette petite arabe dans la chambre de MA fille ! [maman d’Évelyne]
- Française, je suis française d'origine marocaine !
Comme vous êtes française d'origine nazie ! [Zita]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
milamiragemilamirage   15 janvier 2013
Mama KIGALI est conteuse professionnelle.
" Souffle vent de nuit !
Souffle vent d'espoir ! "
Les histoires, elle les raconte comme personne !
" Souffle sur les braises de mon histoire... "
Mieux que la télé !
Mieux que le ciné !
Avec Mama KIGALI, l'histoire, vous avez l'impression d'être dedans...
Commenter  J’apprécie          90
emi13emi13   31 juillet 2016
Et moi , je deviendrais "supermiraculé " l'enfant dont personne ne connait le nom de sa bonne santé.
HA HA
Hihi très spirituel.
Haha ! arrêtez ! j'peux pas rire : ça me fait mal à mes cicatrices !.
Commenter  J’apprécie          30
petuniapetunia   18 mai 2013
Française, je suis française d'origine marocaine !
Comme vous êtes française d'origine nazie !
Commenter  J’apprécie          20
BibliotekanaBibliotekana   04 mai 2015
-Tu as décidé de rendre chèvre cette pauvre femme, ou quoi ?
-Pas besoin : c'est déjà une vieille bique !
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Zidrou (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zidrou
Payot - Marque Page - Zidrou - La fugue
autres livres classés : hôpitalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Schumi tome 1

Quel est le vrai nom de Schumi ?

Sacha
Simon
Schumacher
Sébastien

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Schumi, Tome 1 : Comme sur des roulettes ! de ZidrouCréer un quiz sur ce livre