AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Prix_Bulles_de_Marseille


Prix_Bulles_de_Marseille
  15 mai 2016
Un couple stérile de 47 ans revient du Pérou, touché il y a peu par un séisme ravageur. Dans leurs bagages, une petite fille de 4 ans : Qinaya. Elle est accueillie avec allégresse par sa nouvelle famille. Enfin, par presque toute sa nouvelle famille : Gabriel, le père du papa d'adoption, n'y voit que des bouleversements agaçants de son quotidien bien huilé de septuagénaire qui profite sans vergogne d'une retraite bien méritée. C'est qu'il a les pieds sur terre, le patriarche Gabriel. Et contrairement à sa femme, il n'a jamais su trop quoi faire d'un bambin dans les pattes : avec son fils, ça a toujours été un peu compliqué. D'abord parce qu'il était tout le temps au boulot. Ensuite parce qu'il n'a pas pu lui transmettre sa petite boucherie de quartier, le travail de toute une vie.
L'histoire proposée par Zidrou est réaliste, ancrée dans un réel qui ne manque pas de toucher le lecteur. Elle ne manque pas de légèreté, respire les bonheurs simples du quotidien, est peuplée de personnages bien sentis, pas héroïques pour deux sous, pleins de défauts, mais par là-même extraordinairement attachants. Mais pour autant, on ressent la part d'ombre de chacun, les regrets plus ou moins bien cachés par les protagonistes, et en particulier par Gabriel, qui a un peu laissé tomber tout espoir de changement dans sa (fin de) vie... Jusqu'à l'arrivée de cette petite-fille inattendue. Cette toute petite bambine, rayon de soleil qui vient chambouler les perspectives de ce vieil ours... jusqu'à une fin qu'on ne risque pas d'oublier (génie du narrateur, capable de surprendre tout en restant cohérent avec lui-même).
Pour le dessin Arno Monin a réussi à créer un univers coloré, souriant, tout en rondeur et en légèreté, baigné de couleurs pastels et aux traits vifs et légers. On se sent chez soi dans cet univers précis mais pas écrasant de réalisme, d'autant que le cadrage, parfois cinématographique, retranscrit parfaitement les petites scènes de tous les jours. Les planches, très réussies et très travaillées, peuvent se voir, se revoir, se contempler, mais garantissent aussi une lecture fluide et agréable.
Bref, entre les "Vieux fourneaux" et "Oh les filles !" un récit sensible et intelligent sur l'être humain, tout en délicatesse et en nuances, mais sans concession. Une petite merveille à lire d'urgence, si ce n'est déjà fait !
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus