AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fransoaz


Fransoaz
  20 mars 2017
Le monde un peu pépère et bien réglé de Gabriel, boucher à la retraite, est chamboulé lorsque son fils Alain et sa femme Lynette rentrent du Pérou avec Qinaya, petite orpheline d'Arequipa. Gabriel ne prête pas trop attention à ce petit bout de quatre ans et préfère continuer à faire du sport et des sorties restaurant avec les autres Gégés (Gabriel, Gaston et Gérald), eux aussi anciens commerçants-artisans du boulevard maréchal Sulpice. Pour le pont du premier mai Alain demande à papi Gabriel de garder l'enfant. Ce qui semble un pensum pour ce grand père bourru deviendra le point de départ d'un attachement profond et sincère.
Une très jolie bande dessinée avec des personnages et une histoire qui touche et émeut. Outre l'apprivoisement de cette enfant, il y a les regrets d'un père peu présent pour son propre fils et l'éternel problème du travail qui prend toute la place.
Après ces jours heureux l'histoire prend un tournant imprévu et plus dramatique qui nous donne très envie d'aller voir du côté de la suite.
Un scénario qui manque d'originalité mais peut-on reprocher à Zidrou et Monin de nous rappeler que la présence et l'amour d'un enfant sont capables de soulever des montagnes ou de faire chuter des murs entiers d'indifférence et d'incompréhension ?
Commenter  J’apprécie          122



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (12)voir plus