AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818941709
Éditeur : Bamboo Edition (31/05/2017)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 329 notes)
Résumé :
On cherche parfois à porter son amour plus loin qu'on ne le devrait.

Qinaya est repartie. Ses parents adoptifs arrêtés pour enlèvement, la petite fille a été renvoyée par les services sociaux dans son Pérou natal.

Après un an et demi de recherches, Gabriel, son "grand-père" de France, se rend à Lima pour la retrouver. Mais le vieux bourru va aller de désillusion en désenchantement. Car en 18 mois, la petite a changé, elle a grandi... e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (99) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  05 septembre 2017
José Luis, un détective privé, se dépêche pour rejoindre l'aéroport de Lima où l'attend Gabriel, venu tout droit de France pour tenter de retrouver sa petite-fille d'adoption, Qinaya. Un retour dans son pays natal dû à une adoption frauduleuse par son fils, Alain, qui aujourd'hui croupit en prison et dont la femme, Lynette, est repartie en Angleterre. le lendemain matin, José-Luis emmène le vieil homme dans un quartier de Lima, le Barranco, là où désormais vit Qinaya, entourée de sa famille. Malheureusement, la petite fille peine à reconnaître son grand-père qu'elle a peu côtoyé. Une grande déception pour ce dernier qui n'a d'autre choix que de se résoudre à la laisser à sa vraie famille. Alors qu'il veut anticiper son retour, un certain Marc Legendre lui propose d'échanger son billet. Lui veut rester encore un peu au Pérou afin de retrouver le corps de sa fille, Sophie, décédée dans un tremblement de terre...
Un second tome qui prend une tournure inattendue... Après avoir laissé Alain et Lynette accusés de rapt d'enfant, une petite Qinaya arrachée à sa famille d'adoption et Gabriel, ce grand-père, qui s'est petit à petit laissé attendrir, désappointé, l'on retrouve ce dernier dans les rues de Lima, à la recherche de sa petite-fille. Mais, c'est un tout autre voyage qui l'attend et une rencontre aussi inattendue qu'émouvante. Zidrou nous offre une suite pour le moins originale et change d'horizon. Une suite tout aussi touchante qui s'attarde sur le cheminement personnel de Gabriel, notamment grâce à ce Marc Legendre. L'auteur réussit parfaitement à nous plonger dans des ambiances tantôt mélancoliques tantôt plus légères. Graphiquement, Arno Monin nous offre de très belles planches. D'une grande justesse, son trait est expressif et ses couleurs lumineuses. Les planches muettes sont d'une grande sensibilité.
Un album empli de tendresse...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492
LePamplemousse
  24 janvier 2018
Avec un titre comme « L'adoption », on s'attend bien évidemment à l'histoire d'une famille qui accueille un ou plusieurs enfants venus d'un pays plus ou moins lointain et à qui on va tenter de donner de l'amour et de l'espoir, et ce, malgré des difficultés d'adaptation.
On les voit déjà, les parents, les grands-parents, les amis, tous émus devant un petit être fragile qu'on a envie de couvrir de bisous et de câlins.
Sauf que là, l'intrigue va bifurquer vers tout autre chose…Et paf, la grosse claque en plein visage !
Le dessinateur a un talent fou pour décrire des scènes banales, comme ces moments où trois copains, tous retraités se rassemblent pour papoter sur un banc et manger dans leur petit restaurant habituel.
Il nous dévoile des émotions fortes, des sentiments violents, mais avec une belle retenue, le pathos, il ne connaît pas le Zidrou, lui, il fait dans le subtil, dans le délicat, avec une grande pudeur.
Le duo Zidrou- Monin est une totale réussite.
J'ai beaucoup aimé ce récit même si on n'en ressort pas forcément avec un grand sourire, car elle n'est pas bien gaie quand même leur histoire, forte, oui, mais pas gaie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
diablotin0
  22 décembre 2018
Ce deuxième tome m'a agréablement surprise, on n'est plus dans le monde des bisounours comme dans le premier. La tendresse y est toujours présente car le grand-père va faire une belle rencontre en la personne de Marco mais tout n'est pas aussi simple et rose que dans le premier tome.
On va suivre le grand-père dans son voyage et dans son cheminement intérieur. le résultat est beau et j'ai apprécié la façon dont le lien entre les deux hommes va se faire et se nouer.
Commenter  J’apprécie          290
Saiwhisper
  17 juin 2017
Cet ultime tome vaut beaucoup plus qu'un 3/5, car elle m'a assailli de plusieurs émotions… Hélas, ce n'est pas la fin que j'attendais. Serais-je trop habituée aux belles histoires pour espérer un happy end avec la petite Qinaya ? Les auteurs nous avaient pourtant avertis dès le début : « les histoires ne se terminent pas bien ». Oui, mais voilà, moi, j'y croyais… La complicité entre la bambine et son papy était tellement touchante dans le premier tome que je souhaitais revivre ces moments. Je voulais refermer la BD avec un sourire aux lèvres en regardant une petite fille tenir la main de son grand-père de coeur… Certes, j'ai eu un sourire parce que ça ne finit pas si mal que ça et parce que la chute est sympathique, mais j'avais espoir d'assister à autre chose ! Donc oui, je l'avoue : cette note est un caprice de lectrice et j'en suis désolée !
Hormis ma petite déception, le récit est tout de même émouvant. On va suivre Gabriel qui va tenter de retrouver la fillette. Hélas, les retrouvailles ne se feront pas comme prévu… Mais les désillusions cachent parfois de belles surprises et c'est aux côtés de Marco que le vieil homme va passer le reste de son séjour au Pérou… La vie n'est pas toujours facile, néanmoins elle conduit à des endroits ou permet de faire des rencontres qui permettent d'avancer. Gabriel va donc faire le point sur ces derniers mois et sur sa décision concernant ses proches. On a là une bonne évolution psychologique. Ainsi, la scène avec le fils de Gabriel est, certes dénuée de dialogues cependant, elle est criante de sentiments. C'est beau, poignant et d'une grande sensibilité… J'ai pris une petite claque.
Les dessins sont toujours de qualité même si, parfois, j'ai trouvé Qinaya un peu boulotte et pas aussi mignonne que dans le tome un… Heureusement, les décors sont travaillés tandis que les personnages restent réalistes et très expressifs ! J'ai beaucoup aimé cette lecture ainsi que cette saga que je recommande… Mais je suis également quelqu'un de têtu qui, même si ce n'est pas réaliste, avait espéré une autre conclusion…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
tchouk-tchouk-nougat
  30 juin 2017
La petit Qinaya est repartie pour le Pérou où sa vraie maman l'attendait. Mais Gabriel qui pendant quelques mois était le papi d'une enfant adorable a bien du mal à se remettre de sa disparition brutale. Son fils ? Rapt d'enfant? Profiteur du malheur d'autrui pour fonder une famille? Gabriel ne s'en remet pas et part au Pérou.
Un deuxième tome bien plus grave que le premier où l'on voyait un homme devenir grand-père avec humour et beaucoup, beaucoup de tendresse et d'amour. Cassure à la fin du tome 1. Son fils est emprisonné pour rapt d'enfant et Qinaya s'envole pour le Pérou, où se trouve son vrai foyer, sa vraie famille.
Dans ce tome 2 C'est donc la quête d'un grand-père qui se reconstruit. qui comprend. qui pardonne.
Et si le ton est plus triste et plus grave, Zidrou continu de nous envoyer plein d'émotions à travers cette histoire à la fois si touchante et si terrible. Un tome qui parle de deuil et de reconstruction.
Commenter  J’apprécie          202

critiques presse (6)
ActuaBD   27 juillet 2017
Le dessin d’Arno Monin est lumineux et dans ses paysages il fait toujours beau, même dans la garúa de Lima. Un album juste et sensible, comme souvent avec Zidrou.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bedeo   12 juillet 2017
Zidrou et Monin nous livre une BD sensible, une histoire étonnante, des personnages attachants, des situations surprenantes, une tranche de vie pas forcément comme on aimerait en vivre mais bien comme on aimerait en lire plus souvent !
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   04 juillet 2017
Bien évidemment, quelques esprits chagrin trouveront à ergoter au sujet d'une histoire qui s’attache à des considérations d’ordre existentiel avec une toute relative légèreté et une manière qui peut dérouter. Cependant, il faut savoir reconnaître que lorsque la chose est bien faite, il n’y a rien à y redire.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   22 juin 2017
Plus grave que le que le premier, ce volume gagne encore en subtilité. Les personnages, complexes, semblent palpables.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   20 juin 2017
Une fin d’histoire inattendue qui en bouleversera plus d’un lecteur. Du Zidrou comme on aime en lire porté avec excellence par un Arno Monin au faîte de son talent.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre   12 juin 2017
Une belle suite qui évite les clichés faciles.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   05 septembre 2017
On rêve tous d'histoires qui se terminent bien. On a beau savoir que, par nature "end" et "happy" ne feront jamais bon ménage, on se force à y croire. Cette espérance, cet aveuglement, c'est notre force à nous les hommes. Les histoires ne se terminent pas bien. On peut juste faire en sorte qu'elles nous laissent une bonne saveur en bouche.
Commenter  J’apprécie          200
marina53marina53   07 octobre 2017
- Quand tu fais des enfants, t'hérites de leurs conneries.
- De leur conneries, de leurs chagrins d'amour, de leurs joies... t'hérites de tout !
Commenter  J’apprécie          200
marina53marina53   05 septembre 2017
- Vous êtes croyant, vous, Marco ?
- Une religion qui a pour symbole l'image de la souffrance ? Très peu pour moi.
Commenter  J’apprécie          190
JumaxJumax   10 juin 2017
Le jugement a pris en compte "le profond désarroi d'une femme n'ayant pas pu donner la vie." Comme si un homme ne pouvait pas, lui aussi ressentir cruellement le manque d'un enfant.
Commenter  J’apprécie          100
marina53marina53   05 septembre 2017
- Tout ce voyage... pour rien.
- Qu'est-ce que tu vas, alors, papa ?
- Ce que font tous les vieux... M'emmerder.
Commenter  J’apprécie          160
Lire un extrait
Videos de Zidrou (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zidrou
Payot - Marque Page - Zidrou - La fugue
autres livres classés : adoptionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Schumi tome 1

Quel est le vrai nom de Schumi ?

Sacha
Simon
Schumacher
Sébastien

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Schumi, Tome 1 : Comme sur des roulettes ! de ZidrouCréer un quiz sur ce livre
.. ..