AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782505067054
56 pages
Dargaud (27/10/2017)
4.03/5   137 notes
Résumé :
Sept mois se sont écoulés depuis les événements du Crystal Palace. Jay et Kita vivent chacune l'enfer : la première, mariée de force, la seconde, contrainte à se prostituer. Jour après jour, la haine les consume, elles qui maudissent leur destin et cette société qui écrase les femmes et les pauvres. Mais l'heure de la revanche a sonné. Et celle-ci pourrait bien s'incarner dans des clichés compromettants qui risquent de faire voler en éclats l'empire britannique. Le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 137 notes
5
9 avis
4
18 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

tchouk-tchouk-nougat
  30 novembre 2017
La vie est dure avec Jay et Kita. la première est mariée de force à un homme pervers et la deuxième est prostituée dans un bordel. Mais après 7 longs mois en enfers la libération est proche.
Un tome assez noir dans ce Londres Victorien où la société oscille entre le luxe et la débauche des gens de la haute, et la pauvreté des bas fond.
L'intrigue se densifie avec secrets de famille et désir de vengeance et de liberté des deux femmes. Un coté fantastique vient même se mélanger à tout ça grâce à Kita et à son fameux tatouage du roi démon. J'avoue avoir été un peu surprise par l'apparition du senseï de Kita et de ses pouvoirs surnaturels. le premier tome ne laissait pas paraître cette évolution, mais après tout pourquoi pas!
Nous avons toujours quelques passages des temps modernes où SHI semble devenue une organisation féministe et terroriste et dont les fondations remonteraient à Jay et Kita. J'ai hâte d'en savoir plus!
Les dessins de Homs sont toujours impeccables à l'image de cette très réussie couverture qui donne vraiment envie d'ouvrir cette bande dessinée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Mikasabouquine
  07 avril 2018
Un second tome en demie teinte, j'avoue avoir été un peu déçue et un peu perdue avec ce deuxième opus…
Côté graphisme je suis toujours convaincue par le trait et la colorisation. Chaque planche arbore une dominance de couleur faite de façon très intelligente. Ainsi, chaque nuance choisie donne une atmosphère particulière à chaque scène.
Côté personnages, on sent toujours autant de combativité de la part de Jennifer et Kita. Ces deux femmes partagent une connexion puissante, elles se soutiennent mutuellement et sont solidaires. Un lien fort les unit et l'union fait la force dit-on... C'est comme si leur dévotion respective était un devoir qu'elles ont l'une envers l'autre. En revanche, je dois dire que j'ai été moins émue par leur relation dans ce volume 2. Attention, pas de méprise, leurs situations individuelles m'ont carrément donné la nausée… impossible de ne pas être touchée par de telles circonstances… j'ai même parfois été mal à l'aise je dois dire… C'était déjà le cas dans le tome 1 mais ces scènes dérangeantes étaient plus espacées (et moins présentes me semble-t-il… ?) dans la première BD. Hors, ici, nous avons plusieurs planches absolument répugnantes dès le début et surtout elles s'enchaînent. Entre ce porc de révérend et Kita qui se retrouve dans un bordel, émotionnellement j'ai dû prendre de la distance.
Côté scénario, en revanche, c'est là où j'ai eu ma vraie petite déception. Je l'ai trouvé un peu brouillon et désordonné par rapport au tome 1. J'ai eu du mal à me repérer dans le temps et l'espace. Le rythme est assez rapide et l'on passe d'un personnage à un autre au fil des planches. Cela m'a perturbé. J'avoue avoir été un peu perdue. De plus, j'ai trouvé que l'on avançait très peu dans l'histoire. À mon sens, le scénario stagne un peu. Nous n'apprenons pas grand chose, une seule réponse est donnée. En effet, dans le tome 1 il y avait une planche se passant au XIXe siècle quelques temps après la rencontre de Jay et Kita mais nous ne connaissions pas son exact placement temporel. Désormais, nous savons comment ces deux jeunes femmes en sont arrivées là. Ce second volume est d'ailleurs justement consacré essentiellement à ce but, à savoir, combler les sept mois manquants.
De plus, j'avoue que la venue de la dimension fantastique avec le roi démon m'a laissé un peu sceptique… il arrive comme un cheveu sur la soupe avec aucune explication…
Un peu désordonné et dispersé ce deuxième tome est malheureusement une déception pour moi. Peut-être est-ce pour mieux lier tout cela à l'avenir qui sait… ? Je lirai le volume 3 afin de me faire un avis plus précis sur la question mais il sera déterminant sur mon choix de poursuivre la série ou non.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
adrianalitdeslivres
  14 janvier 2021
Zidrou et Homs continuent le superbe travail qu'ils ont commencé avec le premier volume, avec l'enfer personnel de chacune des héroïnes, bien que, par comparaison, leurs situations soient quelque peu inversées, car Kita doit maintenant sauver Jay.
On en révèle davantage sur le complot qui prend forme concernant les transactions secrètes de la reine Victoria et le rôle du bordel dans le chantage. Pendant ce temps, bien qu'il y ait des scènes assez dures contre toutes sortes de femmes dans ce volume (des prostituées mineures, de la cruauté ), les auteurs commencent également la brillante déconstruction de leurs personnages masculins, certains par des explosions de violence et d'autres par des révélations surprenantes.
Et pour mon plus grand bonheur, le surnaturel prend une place plus importante dans ce deuxième tome, un vrai régal !

C'est que depuis un an que je plonge dans le monde du graphique et je suis loin de tout découvrir ou savoir ,mais je sais que ces deux-là, Zidrou et José Homs je les noterais dans un coin de ma tête!
Zidrou se présente comme un auteur de bandes dessinées magistral qui mêle faits historiques, suspense, aventure et horreur dans une histoire extrêmement forte. J'ai vu très clairement la personne engagée derrière l'auteur.
Quant à l'illustrateur, je ne peux que m'incliner devant son talent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LesReveriesdIsis
  25 juillet 2020
Dans ces trois tomes, comme dans le premier, je voudrais saluer la beauté du dessin. Les traits sont fins, les lieux sont peints avec une précision d'orfèvre, les visages sont d'une expressivité parfaite, laissant voir chaque infime sentiment comme un livre ouvert. Les tatouages des personnages sont mis en scène à la perfection : ils constituent une belle mise en abîme, des dessins dans le dessin, qui acquièrent une importance scénique capitale. Ces éléments sont léchés, délicats et délicieusement glaçants, car, ne l'oublions pas, ce sont des démons que représentent les tatouages.
Une fois de plus, il faut bien le dire, cette épopée est destinée à un public adulte. de nombreuses scènes abordent la sexualité, et laissent peu de place à l'imagination face aux maltraitances de certains hommes, face au sexe pensé comme asservissement de la femme et domination. Une sexualité qui fait froid dans le dos et terrifie parce que ça a existé et ça existe encore, et que nous, femmes, risquons notre vie durant de rencontrer de tels partenaires qui se cachent parfois sous des dehors de douceur. L'univers dépeint est donc violent : violent par la vengeance, violent par la sexualité, violent par les sentiments qui sous-tendent la quête de Jenifer et de Kita.
le duo Jenifer-Kita s'enrichit de personnages attachants. Senseï, le maître, énigmatique et insaisissable, dont l'indéfectible soutien est précieux, fascine par son savoir faire ancestral. Grâce à lui, nous comprenons mieux certains éléments du tome 1 et sa présence ajoute une part de surnaturel des plus savoureuses. La petite Pickles est aussi très attachante, à la fois enfant et adulte, déchirée entre amour indéfectible pour nos héroïnes, peur de l'abandon et loyauté. Nous suivons l'ensemble de ces personnages sur les quatre tomes et nous les voyons grandir, évoluer, tisser leurs liens et se nourrir les uns les autres de leur peine, de leur amour, de leur haine, de leur désir de vengeance.

Shi, tome 2 : le Roi démon.
Ce deuxième tome met en scène la vie de Jenifer et celle de Kita après leurs aventures premières. Une vie de douleur, due aux hommes, l'une condamnée à un mariage honni, l'autre abandonnée dans une maison de plaisirs au mépris de tout respect humain. C'est aussi le tome qui voit leur lien s'affermir, se nouer de manière si complète qu'il ne pourra plus être rompu. C'est le moment où ces deux femmes ne font plus qu'un, ou les deux souffrances entrent en écho : deuil pour deuil, perte pour perte. Leur quête vengeresse en sortira grandie, démultipliée et d'autant plus dévastatrice.
Sur leur chemin, elles retrouveront des alliés nécessaires et précieux, improbables parfois. L'un sous les traits d'un vieil homme taiseux, l'autre sous ceux d'une enfant à la gouaille sans pareille. Tous apportent quelque chose au récit et rendent l'ensemble à la fois unique et complet.
le lecteur ne peut qu'être ému par les coups du destin qui ne cessent de s'acharner sur nos héroïnes, mais aussi par leur ténacité et leur résilience. Mille fois abattues, elles se relèvent pourtant et font front, contre vents et marées, absorbant tant de souffrances que nous nous demandons comment elles peuvent encore tenir.
La bascule entre deux temporalités existe encore dans ce tome, et nous permet de découvrir pourquoi un directeur d'usine de mines a été visé par un attentat dans le tome 1. La vengeance mise en scène est à la fois machiavélique, glaçante et subtile. Bien entendu, moralement, nous ne pouvons pas cautionner cette mise en oeuvre de la loi du Talion, mais le brio de l'exécution de la vengeance est là, et le visage de l'enfant à cause de qui tout arrive, son destin, nous brisent le coeur et parle à notre humanité. Cela permet également de faire une transition entre les deux premiers volumes et les origines de cette société vengeresse plus largement mises en scène dans les tomes suivants. D'autant qu'au fil des pages, les auteurs distillent des faits divers réels, causés par des gouvernements et des entreprises peu scrupuleux, qui témoignent d'une absence totale de respect de l'humanité et de l'enfance. Dans ce contexte, en littérature, on peut aimer que le coupable soit puni comme il a fauté, le détour littéraire permettant – par son voyage immobile – la jubilation honteuse que ne permet pas la vraie vie et l'éthique.

Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fanvin54
  26 mars 2018
Second tome de "Shi", à nouveau très sombre, marqué au fer rouge par la violence et la perversité... l'histoire se prolonge, toujours à cheval entre deux époques : le Londres victorien, où l'on suit les tristes destinées des deux héroïnes, Jay et Kita, aux prises avec un adversaire cruel et redoutable ; et 150 années plus tard, à notre époque donc, l'enquête autour de l'attentat ayant visé un industriel de l'armement et sa famille.
L'histoire demeure intéressante, car piquant notre curiosité. Comment des faits s'étant produits à plus d'un siècle d'écart peuvent être liés ? On attend avec une certaine impatience la suite de cette série...
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   30 novembre 2017
J'ai cru comprendre que la société d'armement que vous dirigez venait d'acquérir une entreprise autrichienne, leader européen en matière de prothèse? "Créer le besoin. Y répondre". Un précepte fondamental de notre chère économie néolibérale, pas vrai?
Commenter  J’apprécie          91
MarquePageMarquePage   24 novembre 2017
Sept mois étaient passés, interminables, au cours desquels le diable lui-même aurait été bien en peine de dire qui de ta mère ou de moi avait connu le pire en enfer.
Car si, à cette époque, une femme régnait sur le plus grand empire du monde...
... le monde, lui, régnait sur la femme !
Commenter  J’apprécie          40
BdotakuBdotaku   05 avril 2020
« loges secrètes, sexe, complots, secrets de famille … Jusqu’au rôle pour le moins intrigant joué par la reine Victoria herself ! A se demander comment Hollywood ne s’est pas déjà emparé de cette histoire. Mais bon courage pour aller démêler le vrai de la légende dans ce véritable roman-feuilleton à la Dumas » (Lionel Barrington p.29)
Commenter  J’apprécie          10
bdelhaussebdelhausse   22 mars 2019
L'addition est encore ce qu'on a inventé de mieux pour dissiper l'ivresse, avait coutume de dire mon père qui en connaissait un brin sur la question ! (p.44)
Commenter  J’apprécie          10
Fanvin54Fanvin54   27 mars 2018
- Elles sont deux ! Méfiez-vous surtout de l'asiatique ! C'est une ancienne de nos patientes.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Zidrou (62) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zidrou
Payot - Marque Page - - Wajdi
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Schumi tome 1

Quel est le vrai nom de Schumi ?

Sacha
Simon
Schumacher
Sébastien

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Schumi, Tome 1 : Comme sur des roulettes ! de ZidrouCréer un quiz sur ce livre