AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020371933
283 pages
Éditeur : Seuil (01/01/1900)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Dire la vie du monde yiddish, c'est nous faire rencontrer un peuple de villageois et de marchands, de chantres et de Maîtres spirituels, d'amuseurs et de musiciens qui, tous, rivalisent de malicieuses répliques et témoignent de la vitalité comme de l'incroyable humour dont est porteuse une tradition orale que la Shoah n'a pas réussi à briser. Aussi est-il ici accordé une large place aux histoires des Sages de Khelm, aux récits hassidiques et à Scholem Aleykhem, avan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Aunryz
  22 mars 2015
La première fois que j'ai entendu un des contes de ce recueil, il n'était pas encore paru. Preuve qu'il s'agit bien d'une parole vivante recueillie et non pas de la trace d'une pensée morte comme le sont souvent les livres.
Ce conte était assez caractéristique du recueil de Ben Zimet, on y trouvait la version juive du non-sens que l'on retrouve plus froid chez les anglais et assez proche dans les histoire du mullah nasruddin.
On rit beaucoup, pour des raisons multiples. Parfois de la folie (celle des habitant de Khelm) parfois des surprises du hasard, ou encore de l'étrangeté de la sagesse proposée par ses pages et qui fait, mais sur un ton plus enjoué, le même effet que certains koan du zen.
Ben Zimet est un conteur et dans ce livre les mots sont sa voix.
Il mérite un lecteur vivant ... comme tu l'es certainement
Tu verras, il te fera rire par toutes les couleurs de l'arc en ciel du rire.
Commenter  J’apprécie          130
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AunryzAunryz   13 septembre 2015
Ton fils, qui est pauvre, a été plus généreux que toi, lui déclarèrent les sages.
Comment osez-vous me comparer à mon fils ? Il a un père qui est riche lui ! Moi je n'ai plus de père !

http://wp.me/p5DYAB-1la
Commenter  J’apprécie          150
AunryzAunryz   02 avril 2015
- Reb Boulanger, dit Schloyme, un peu sèchement, j’avais compris la première fois. Ma question est : comment obtiens-tu ces trous ronds ?
- Oh ça mes frères, c’est facile ! dit encore le boulanger. J’ai hérité un stock de trous ronds de mon regretté père…
Commenter  J’apprécie          101
AunryzAunryz   23 mars 2015
Aucun Ghetto n'a jamais enfermé l'esprit de l'homme
Commenter  J’apprécie          94
AunryzAunryz   22 mars 2015
mon père est devenu mon beau fils, ma fille ma belle mère, leur fils mon frère et ma femme la grand-mère de mon petit fils.
Commenter  J’apprécie          32
AunryzAunryz   02 avril 2015
Pour le trou du milieu, c’est très simple : vous prenez un trou tout prêt, vous l’entourez de pâte, et vous obtenez un baygel prêt à la cuisson.

Commenter  J’apprécie          13
Video de Ben Zimet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ben Zimet
Ben Zimet. Chants Araméens.
autres livres classés : littérature yiddishVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Sale temps !

Poème de Pierre Corneille

Orage, Oh désespoir !
Orage et désespoir !
Ô rage ! ô désespoir !

12 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , fables , littérature , films , chanson françaiseCréer un quiz sur ce livre