AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne McCaffrey (Traducteur)
ISBN : 2266033824
Éditeur : Pocket (01/05/1990)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 106 notes)
Résumé :
La Romance de Ténébreuse,
Cycle 06 : L'âge de Damon Ridenow,
Tome 05 : La captive aux cheveux de feu

Brynat le Balafré avait gagné. L'imprenable château de Storn était à lui. Dans la forteresse conquise, un prêtre félon avait béni son insolente union avec la pauvre Allira, héritière de la dynastie déchue. Dorénavant, il était le Maître.

Mais, dans sa tour, l'ancien Seigneur restait invulnérable. Ce faible aveugle avait aba... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fnitter
  28 août 2014
Enfin fini.
Dernier tome (et ce n'est pas plus mal) classé dans le sous-cycle : L'âge de Damon Ridenow de la phase l'empire terrien.
Le château des Storn a été attaqué et conquis par un bandit sans foi ni loi. Seul le maître des lieux, aveugle et protégé dans sa transe de Laran peut encore retourner la situation, à moins que ce ne soit sa fille, belle princesse en détresse, qui s'évade pour aller chercher de l'aide.
De son côté, Dan Barron, Terrien affecté à la base, reçoit des images d'une belle captive aux cheveux de feu. Encore un télépathe qui s'ignore. Ces images qui lui vaudront d'ailleurs d'être destitué de son poste et introduit dans la société Ténébrane à la demande de Valdys pour une aide technologique.
Et qui va sauver la belle demoiselle en détresse et libérer le château ?
Un roman sur le même modèle que l'épée enchantée. Un terrien télépathe, une ténébrane de la haute en danger, un peu de Laran et un happy end amoureux. Enfin fini.
Quelques petites variantes de domination mentale, mais au final, ma seule consolation est d'enfin en finir avec cette époque qui nous a offert une fantasy bien palote et d'un intérêt, pour moi, extrêmement limité.
D'accord l'auteure se faisait les dents sur son nouvel univers avec ces romans (qui font parties des premiers dans l'ordre d'écriture), mais je crois qu'on peut allègrement et sans remords se passer de ce cycle de Damon Ridenow. Il y a des opus bien plus aboutis et passionnants dans le monde de Ténébreuse (cf mes nombreuses critiques précédentes et positives).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          643
Shenandoah
  16 septembre 2014
Que ce soit au niveau de la structure de l'histoire ou de sa résolution, ce roman fait furieusement penser à L'Épée Enchantée. Nous avons le terrien qui se découvre télépathe et qui doit sauver une fille dont il tombe évidemment amoureux, le tout en utilisant le laran de manière assez spectaculaire.
Ici, le terrien s'appelle Dan Barron et est renvoyé de la zone terrienne après avoir failli provoquer un accident à cause de puissantes visions télépathiques. La jeune fille s'appelle Melitta Storn, et son château a été envahi par des brigands, alors que son frère et héritier du domaine, Storn de Storn (oui, oui...), est infirme et incapable de se battre.
J'ai trouvé ce tome un poil meilleur que L'Épée Enchantée. le déroulement de l'intrigue est en tout cas un peu moins prévisible grâce aux actions de Storn. de plus, j'ai apprécié le fait que Melitta se prenne en charge et soit plus active que Callista dans L'Épée Enchantée, qui avait tout de la demoiselle en détresse bien clichée.
En revanche, et j'ai l'impression que c'est une constante dans ces premiers livres de la série, les actions manquent cruellement de conséquences. Il y a dans ce livre deux cas d'utilisation interdite du laran, toutes deux assez énormes, et la seule réaction obtenue est du niveau de "oh c'est pas bien, fallait pas faire ça". Alors que l'on nous répète tout le long du livre que ce qu'a fait Storn est la chose la plus illégale que puisse faire un télépathe, c'est quand même un peu léger.
Et bien sûr, l'histoire ne serait pas complète si chaque protagoniste ne trouvait pas son âme soeur à la fin du roman, même s'il faut pour cela sortir une romance de nulle part dans le dernier chapitre.
Bref, encore un roman assez oubliable dans cette saga. Il a l'avantage d'être assez court pour être lu rapidement, et assez riche en action pour ne pas être trop pénible à lire. Cependant, ces parutions "de jeunesse" ne sont définitivement pas les meilleures du cycle, et j'ai hâte de lire à nouveau un bon roman de Ténébreuse (il y en un a bientôt il me semble...).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215
rogermue
  05 octobre 2013
La captive aux cheveux de feu - roman de la série Ténébreuse
Quelquefois il est extrêmement difficile de trouver le titre francais si on a lu le roman en allemand ou en anglais. J'ai mis beaucoup de temps pour trouver le roman qui raconte de Dan Brown, un membre de la Terre sur la station terrienne sur Ténébreuse.
Sans le savoir il est doué de capacités psi si communs chez les habitants de Ténébreuse.
A cause des troubles visionnaires Dan Brown ne peut plus continuer son travail en tant que pilot. On le choisit pour un envoyé des Terriens chez les habitants de Ténébreuse.C'est chez eux qu'il rencontre la fille Mélitta qui l'aide à comprendre le monde de Ténébreuse et lui-même.
Titre original: The Winds of Darkover
Commenter  J’apprécie          30
DidierLarepe
  13 mars 2016
Une véritable saga... magnifique jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
fnitterfnitter   29 août 2014
Aucun homme n'est jamais si jeune qu'il ne puisse enseigner, ni si vieux qu'il ne puisse apprendre.
Commenter  J’apprécie          442
TatooaTatooa   20 avril 2013
Elle était d’une taille et d’une minceur presque inhumaines, mais juvénile ; baignée par les flammes, elle restait aussi insouciante que si elle s’était trouvée sous une cascade. Elle ne brûlait pas, elle n’agonisait pas. Elle avait l’air heureux et souriant. Elle avait les mains sur ses seins nus, et les flammes léchaient son visage et ses cheveux roux flamboyant. Puis, le visage joyeux et juvénile vacilla et devint d’une beauté divine, la beauté d’une grande déesse brûlait éternellement dans le feu, d’une femme à genoux entravée par des chaînes d’or.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TatooaTatooa   29 mai 2013
Certains indigènes sont télépathes, paraît-il. S'il est en train de lire dans mon esprit, il a dû y trouver des choses sacrément bizarres.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Marion Zimmer Bradley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Zimmer Bradley
Coup de cœur | Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley Vous aimez les légendes arthuriennes ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans les Dames du Lac ?!
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
54 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre