AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne McCaffrey (Traducteur)
EAN : 9782266055321
446 pages
Éditeur : Pocket (03/12/1993)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 87 notes)
Résumé :
La romance de Ténébreuse
Cycle 05 : Les amazones libres
Tome 03 : La maison des amazones

Magda Lorne, une Terrienne née sur Ténébreuse, est devenue agent de l'Empire. Au cours d'une mission, elle revêt l'uniforme des Amazones Libres. Découverte, elle doit, selon la coutume, prêter le serment des Amazones; et, curieusement, elle s'estime liée par cette promesse arrachée par la contrainte. Elle part à la Maison de Thendara pour accomplir l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  17 juillet 2013
Le choc des cultures
Roman écrit en 1983, il s'agit du tome 3 du cycle Redécouverte (de la romance de Ténébreuse) ou Empire Terrien et second tome du sous-cycle des Amazones Libres (ou Renonçantes) après La chaîne brisée.
Magdalen Lorne ou Margali n'ha Ysabet de son nom Ténébrans a prêté le serment des Amazones Libres et Jaelle n'ha Melora ou Mme Peter Haldane a rejoint la Zone Terrienne pour suivre son nouveau mari (en union libre bien sûr).
Toutes les deux vont devoir apprendre à vivre dans l'environnement de l'autre avec les adaptations qui s'imposent.
Magda dans la maison des Amazones, va retrouver une fraternité qu'elle n'avait jamais connue et Jaelle se retrouve propulsée dans un environnement moderne et technologique, en butte cette fois avec son mari et ses préjugés et/ou aspirations qui ne sont pas forcément les siennes.
C'est un choc des cultures, un choc des civilisations qu'on avait entraperçu dans l'épisode Redécouverte, qui est développé ici plus avant.
Dans ce tome on y développe aussi la doctrine des Amazones Libres et on aborde (en plus de la condition de la femme toujours présente en filigrane) l'homosexualité féminine et les questions existentielles de la femme enceinte.
Ce roman (surtout au début) est ponctué de nombreuses redites du tome précédent. Ce qui était peut-être bienvenue au moment de la parution ( sept ans séparent les deux tomes) mais qui est un peu agaçant dans le cas d'une lecture groupée (notamment dans le cas d'une intégrale). Enfin il est un peu plus épais que la moyenne des tome de cette saga et je lui ai trouvé des longueurs.
Toujours aussi peu d'action et aussi bavard, mais un honnête distraction.
Le dernier tome de la sous-série : La cité mirage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          650
FeyGirl
  15 octobre 2020
Ce roman est la suite immédiate de la Chaîne Brisée. Jaëlle s'est mariée avec Peter et vit dans la zone terrienne, tandis que Magda se rend six mois dans la Guilde des Renonçantes pour sa formation. Ce récit présente le choc culturel entre la Terre et Ténébreuse, au travers de la vie quotidienne des deux jeunes femmes face aux doutes et aux incompréhensions.
La confrontation des deux civilisations est complexifiée par le passé des deux protagonistes : Jaëlle est ténébrane et Renonçante, mais elle a grandi dans les Villes Sèches qui ont développé une société très misogyne. Malgré elle, ce passé la poursuit. Magda est terrienne, mais élevée parmi les Ténébrans, elle se sent trop ténébrane chez les Terriens et trop terrienne chez les Ténébrans. Elles sont toutes les deux de fausses représentantes de leur peuple.
Les univers sexistes sont un thème récurrent chez Marion Zimmer Bradley, qui met en scène un homme terrien, mais ayant un désir de possession de sa compagne qui le dépasse. Elle décrit des femmes ténébranes tellement pétries de préjugés qu'elles haïssent les femmes libres de la Guilde des Renonçantes. Ces situations très réalistes donnent de la profondeur au récit.
Au milieu d'enjeux politiques qui peuvent influencer l'avenir des liens entre les deux civilisations, les héroïnes sont conditionnées depuis leur enfance à un comportement qu'on attend d'elles, et elles doivent choisir entre les rejeter ou les embrasser. À chaque fois, un renoncement s'avère nécessaire.
Les piques de l'auteur sur les défauts de la culture terrienne sont multiples, et l'inspiration avec une certaine vision de l'impérialisme américain de son époque apparaît évidente : arrogance, conviction d'être le plus juste et le plus fort, bureaucratie.
Un des très bons romans de la saga.
Un petit avertissement : la trilogie des Renonçantes se déroule en même temps que la duologie de Damon Ridenow ; or la conclusion de ce roman rejoint l'autre cycle et advient après La Tour interdite. Un lecteur qui découvrirait La Romance de Ténébreuse dans l'ordre chronologique et non l'ordre de parution resterait peut-être un peu perplexe sur la fin de la Maison des Amazones.
Lien : https://feygirl.home.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Shenandoah
  10 août 2014
Second tome de la trilogie des Amazones Libres, ce livre nous propose un double choc culturel. Alors que Magda entre en apprentissage chez les Renonçantes, Jaelle épouse Peter et doit s'adapter à la vie en zone terrienne.
Dans le tome précédent, j'avais souligné la qualité de l'évolution de nos deux personnages principales. Ici, l'histoire continue sur cette bonne lancée avec Magda, qui apprend beaucoup de ses erreurs et change énormément tout au long du roman. En revanche, c'est malheureusement une catastrophe en ce qui concerne Jaelle, et la faute en revient surtout à Peter.
Je n'avais déjà pas trop apprécié Peter dans La Chaîne Brisée, mais n'ayant pas beaucoup de souvenirs de la Maison des Amazones, je lui avais laissé le bénéfice du doute. Ici, il devient rapidement clair que Peter est un manipulateur de la pire espèce, qui ne pense qu'à son propre intérêt (son côté terrien), tout en ayant un comportement de bon gros macho (son côté ténébran). Bref, il combine le pire des deux mondes, et Jaelle passe du coup pour une imbécile à essayer de pardonner et de recoller les morceaux quand le lecteur a déjà compris depuis dix chapitres que la meilleure chose qu'elle puisse faire est de partir en courant.
Cette passivité est totalement contraire au caractère de Jaelle tel qu'on le perçoit dans le tome précédent, et elle fait du sur place durant la plus grande partie du roman. La curiosité de voir l'organisation de l'Empire Terrien par les yeux d'une étrangère s'estompe assez vite pour laisser place à l'ennui, voire à l'énervement. Et hélas, crier sur les personnages d'un livre ne les aide pas à prendre les bonnes décisions...
Heureusement, les chapitres du point de vue de Magda sont très prenants et viennent compenser ceux de Jaelle. La découverte du fonctionnement et des règles des Renonçantes est très intéressante, et la persévérance de Magda en dépit des difficultés rend le personnage très sympathique.
Dans ce tome, Marion Zimmer Bradley continue ses réflexions sur le féminisme et le genre en général, tout en ajoutant une exploration de l'homosexualité féminine, ce qui a sans doute dû être une petite révolution à la parution du livre, dans les années 80.
Au niveau de l'histoire, j'avais dit dans ma critique du tome précédent qu'il était possible de lire le diptyque L'Épée Enchantée / La Tour Interdite avant de lire celui-ci. Je savais que des événements de ces livres étaient cités ici, mais je ne me souvenais plus que c'était aussi présent. Ainsi, si vous lisez ce tome et que vous vous posez des questions sur Andrew Carr et la Tour Interdite, c'est dans le diptyque qu'il faudra aller les chercher.
En conclusion, ce fut une lecture agréable, mais qui aurait pu être excellente si l'auteur n'avait pas laissé Jaelle s'embourber dans cette histoire assez pénible. Malgré tout, ce tome lance des pistes pour la suite, notamment en ce qui concerne les relations entre les terriens et les ténébrans, et est donc particulièrement intéressant de ce point de vue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
mauriceandre
  12 avril 2020
Salut les Babelionautes
Ce tome est le septième si on suit la Chronologie de l'histoire et il est a cheval entre la Fantasy et la Science-Fiction.
Celui ci est né sous la seule plume de Marion Zimmer Bradley et elle continue sa croisade pour l'émancipation des femmes et leurs amours, qu''ils soient Hétéro ou non.
On retrouve avec plaisir Magda Lorne, Terrienne née sur Ténébreuse, dans le tome précédant elle a prêté le serment des Amazones lors d'une mission de sauvetage.
Dans celui-ci, elle intègre la Maison de Thendara, lieu ou sont formés les novices des Amazones, pour accomplir le stage rituel de six mois.
Là, elle rencontre Jaelle, l'enfant des Villes Sèches, qui vient de rejoindre la base Terrienne pour favoriser la compréhension entre les deux mondes.
Je n'ai pas lu les deux titres cités par Shenandoah, "L'Épée Enchantée" et "La Tour Interdite", je ne savais pas qu'ils se déroulaient avant "La Maison des Amazones", donc encore une fois il me faudra les lires en dehors de la chronologie des événements de Ténébreuse.
Merci a Simone Hilling pour la traduction de cet énième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
etohyuta
  14 mai 2018
Nous voici ici au coeur de la préparation qui fera de Magda une renonçante.
Durant une saison, dans une maison ténébrane empli de femme Magda se transforme. DE don côté Jaelle se retrouve dans la zone terrienne à vivre avec Peter.
Ici on parle beaucoup de choc de culture. Ou comment des petits détails peuvent vous gâcher la vie. Comment nos réactions, influencées par notre culture d'origine peuvent être interprété tout à fait différemment dans une autre culture.
On entre aussi pour la première fois au coeur de la vie de femmes ténébrane. On se questionne beaucoup sur ce qu'est une femme, ce qui la différencie des hommes.
Avec un discours tout à fait intéressant. Dans ce monde uniquement féminin, on y traite également d'homosexualité.
Dans ce tome j'ai été parfois tiraillé entre l'agacement que me donnait certaine personnage (« mais dit lui bon sang !! » et la fureur de lire pour savoir la suite. On quitte un peu la société entièrement télépathique pour s'immerger au sein du peuple. Ce qui est vivifiant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   23 juillet 2013
Elle ne put réprimer un frisson de plaisir, immédiatement suivi de doutes et de craintes. Désirait-elle vraiment un enfant ? Désirait-elle se trouver à la merci d'un parasite intérieur qui allait la rendre malade et déformer son corps, désirait-elle la redoutable épreuve de l'accouchement qui avait tué sa mère ? Un instant, son esprit revit le cauchemar... sang répandu dans le sable assoiffé du désert, soleil sanglant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
fnitterfnitter   18 juillet 2013
Les pelles étaient plus lourdes que les balais de cuisine, et l'odeur du crottin lui soulevait le cœur. C'est pour ça qu'il y a eu la Révolution Industrielle sur la Terre, pensa-t-elle avec colère ; quelqu'un a fini par en avoir assez de pelleter le fumier !
Commenter  J’apprécie          510
fnitterfnitter   24 juillet 2013
Si mon humble personne a le pouvoir de décider qui doit vivre et mourir, alors il se peut que, me disant que ma mission est de sauver des vies, je sauve toutes celles que je pourrai. Il ne peut en résulter que le chaos. Peut-être vaut-il mieux ne pas disposer de ce pouvoir.
Je ne suis pas d'accord avec cette doctrine selon laquelle est bon ce qui diminue votre pouvoir dit Cholayna.
Vous avez sans doute raison en théorie. Mais c'est parfois une terrible tentation de ne voir que le court terme et de se montrer immédiatement secourable, au lieu d'envisager le bien de toute l'humanité à long terme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
fnitterfnitter   19 juillet 2013
Un âne peut aller à l'école pendant cent ans, il n'apprendra qu'à braire plus fort.
Commenter  J’apprécie          558
fnitterfnitter   18 juillet 2013
La montagne ne peut pas voler vers les oiseaux, et les oiseaux doivent donc voler vers la montagne.
Commenter  J’apprécie          444

Video de Marion Zimmer Bradley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Zimmer Bradley
Coup de cœur | Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley Vous aimez les légendes arthuriennes ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans les Dames du Lac ?!
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre