AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Vivian Potts (Traducteur)
EAN : 9782266022637
216 pages
Éditeur : Pocket (27/08/2005)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 118 notes)
Résumé :
La romance de Ténébreuse
Cycle 06 : L'âge de Damon Ridenow
Tome 02 : L'épée enchantée

Andrew Carr rêvait de trouver un monde où quelqu'un l'attendrait. C'est sur Ténébreuse qu'il entend l'appel, qu'il voit l'image de cette fille aux cheveux de feu : Callista. Elle-même est enfermée dans un lieu obscur. Où ? Elle n'en sait rien. Elle a lancé l'appel, et c'est Andrew qui l'a reçu. Leurs esprits s'unissent dans un déferlement d'intime tend... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  22 août 2014
Très moyen, voire faible.
Premier tome du sous-cycle : L'âge de Damon Ridenow de la phase l'empire terrien.
Chronologiquement, ce tome se situe entre la chaîne brisée et la maison des amazones (sous-cycle des amazones libres).
Andrew Carr, Terrien pur jus, a le coup de foudre pour une Ténébrane (terme que je préfère de loin à tous les Ténébrosiens et toutes les Ténébrosiennes (à chanter sur l'air de tous les acadiens...), terme utilisé dans cette traduction) qu'il n'a vue que grâce à son Laran latent. Il s'engage alors dans le service Cartographie et Exploration pour la retrouver. Mais cette charmante Callista, belle demoiselle en détresse, s'est faite enlever par les hommes-chats, dans la contrée des Ténèbres. Carr aidé de Damon Ridenow, le cousin seigneur Comyn des sept domaines, vont, à l'aide de leurs Laran combinés, sauver l'élue de son coeur et faire ménage à quatre avec la jumelle...
Je me moque, je me moque. Oui car en dehors du fait qu'il s'agit d'un épisode d'un cycle d'anthologie, ce court roman n'a rien d'intéressant et vaut surtout pour l'utilisation du Laran.
Les hommes-chats, dont je ne me souviens pas avoir eu à faire dans les épisodes précédents, sont à peine abordés si ce n'est pour faire les méchants.
La mièvrerie (Walktapus, pour le coups, tu en veux de la fantasy mièvre?) des amours est à son comble.
Les combats sont fades et enfin, on n'apprend rien sur la société de Ténébreuse.
Bref, espérons que la tour interdite, le tome suivant, sera plus avenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7210
Shenandoah
  26 août 2014
Je gardais un assez bon souvenir de ce tome, qui doit faire partie de ceux que j'ai le plus relus. Quinze ans plus tard, je suis forcée d'admettre que mes goûts de l'époque n'étaient pas forcément des plus raffinés...
Andrew Carr, un terrien, reçoit les appels télépathiques de la belle Callista, prisonnière dans un endroit inconnu. Alors que son avion s'écrase dans les Hellers, il rencontre Ellemir, la soeur jumelle de Callista, et leur cousin Damon Ridenow. Tous trois vont se mettre à la recherche de la jeune fille.
L'un des problèmes majeurs de ce tome, ce sont les hommes-chats, ennemis qui sortent complètement de nulle part. Il ne sont jamais cités dans les tomes précédents, et, si mes souvenirs sont bons, ils ne réapparaissent pas non plus dans les suivants. de plus, l'auteur ne se donne même pas la peine de nous expliquer leur histoire ou leurs motivations. Ils existent uniquement pour être méchants, mais n'ont aucune autre raison d'être.
L'autre problème vient de l'aspect romance, qui est au coeur de l'histoire. Je conçois tout à fait que dans ce monde, le laran permette d'établir rapidement des connexions très intimes avec les gens, mais là c'est quand même beaucoup trop rapide. Quand on voit la subtilité avec laquelle l'auteur amène les histoires d'amour lesbiennes dans la Trilogie des Amazones Libres, c'est un peu surprenant de voir deux personnes qui ne se connaissent pas tomber amoureux en deux pages, et préparer leur mariage au chapitre suivant ! le tout sans aucun obstacle majeur...
Heureusement, je trouve que les personnages aident à se sentir investis. J'aime beaucoup Damon notamment. le fait qu'il regrette de ne pas pouvoir faire un travail "de femme" est une sympathique inversion de l'histoire classique de la jeune fille qui veut faire un métier d'homme en dépit des coutumes.
Enfin, l'utilisation du laran dans ce tome est assez différente de ce qu'on a pu voir depuis le début de la saga. Même si l'épée enchantée du titre est somme toute assez anecdotique, c'est intéressant de voir le laran utilisé autrement que comme un simple moyen de communication.
Bien que ce roman ne soit définitivement pas le meilleur de la saga, j'ai quand même passé un agréable moment de lecture. C'est une histoire mignonne, mais si l'ado romantique que j'étais a pu se focaliser sur les histoires d'amour en occultant les grosses facilités scénaristiques, c'est effectivement beaucoup trop simpliste quand on est habitué à des romans plus complexes et travaillés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
candlemas
  29 septembre 2020
Marion Zimmer Bradley est surtout connue en France pour le cycle d'Avalon, d'inspiration arthurienne, avec les Dames du Lac notamment. Mais aux Etats-unis, elle s'est fait connaître par son cycle de Ténébreuse, dont l'Epée Enchantée est le 1er volume. L'originalité réside d'une part dans le mélange de science-fiction et de fantasy, d'autre part dans la personnalité atypique des héroïnes, au coeur de ses romans.
Dans l'Epée Enchantée, très centré sur les dialogues, plus que sur l'action pure, l'intrigue se met en place pour la suite du Cycle. La gardienne Callista, prisonnière des mystérieux hommes-chats sur la planète Ténébreuse, parvient à contacter un terrien, qu'elle sauve d'un accident, et qui va se porter à son secours. Au-delà des préjugés, les deux sociétés étrangères vont progressivement s'interpénétrer, et s'apprivoiser, au travers des personnages.
Malgré le côté baroque un peu original, du mélange SF-fantasy, cet univers ne m'a pas réellement passionné. M. Z. Bradley écrit bien, mais comparer le cycle de Ténébreuse à Dune ou au Seigneur des Anneaux me semble nettement exagéré. Lecture agréable, sans plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Ubikson
  06 novembre 2012
Le terrien Andrew Carr, attiré sur Ténébreuse par les appels télépathiques de la mystérieuse Callista, s'écrase dans les Hellers et ne doit sa survie qu'à ce spectre qui se manifeste pour le guider.
Mais le retour à la civilisation est plus difficile qu'il n'y parait, car les échanges entre Tenebrans et Terriens sont limités et Andrew ne connait rien à la population qui le recueille. Mais son arrivée ne semble pas être un hasard quand c'est la soeur jumelle de Callista et son cousin qui lui font découvrir que Callista n'est pas un spectre, mais qu'elle existe véritablement, captive des redoutables Hommes-Chats...
Plus étonnant encore, alors que les experts Tenebrans ne peuvent contacter Callista, il semblerait qu'un embryon de Laran présent chez Andrew en soit capable...
Autant être honnête, le début de ce roman m'a semblé insipide. J'ai pensé que Marion Zimmer Bradley se servait de l'univers de Ténébreuse pour nous pondre une énième histoire de héros-messie venu de nulle part, avec des super-pouvoirs plein les poches, pour sauver la jeune et jolie princesse d'un méchant dragon.
Mais non ! (Honte à moi !) L'Epée Enchantée ne fait pas la part belle à un élu mais nous explique une mission de sauvetage à la mode Tenebrane, à grand renfort de Pierre-Etoile et de Laran.
Evidemment, tout seul, ce roman ne serait pas forcément très intéressant, mais c'est sa place dans la toile Ténébreuse qui le rend attractif, car tout est bien concret, bien mis en place.
Malheureusement, pour nous autres francophones, voire même pour tous les non-anglophones, l'ennemi principal de ce genre de saga c'est la traduction, ou plutôt le changement de traducteurs. Les noms changent, sont parfois traduits, parfois non, parfois extrapolés : les monts Hellers deviennent les Montagnes Infernales, les Tenebrans deviennent les Tenebrosiens, bref c'est déjà assez compliqué de s'y retrouver alors de grâce, ne changez pas incessamment tous les noms !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mauriceandre
  13 avril 2020
Salut les Babelionautes
Voila un tome de la Saga Ténébreuse que je n'ai pas lu dans l'ordre chronologique, mais tant pis.
Cette fois Marion Zimmer Bradley nous raconte comment un terrien lors d'un crash aérien va se retrouver dans un affrontement entre des Ténébrans et des Hommes Chat, une des espèces propre a la planète.
La dessus vient se greffer deux Histoires d'Amour, et c'est un peu barbant.
Par contre c'est des Hommes qui en sont les principaux personnages, avec le patriarche blessé et devenu paraplégique, qui grâce a une Pierre Étoile, va combattre en prenant le contrôle du corps de Damon Ridenow.
Merci a Vivian Potts pour la trduction, une nouvelle traductrice dans la Saga.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fnitterfnitter   23 août 2014
Des chats. Traquant des souris. Et les souris, c'est nous. Il faut changer de route. Éviter ce piège. Mais non. Les hommes-chats ne manqueraient pas de les poursuivre, et si une autre embuscade les attendait, ils seraient faits comme des rats.
Commenter  J’apprécie          240
TatooaTatooa   29 mai 2013
Il avait suivi un rêve, et ce rêve l'avait mené là où il allait mourir.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Marion Zimmer Bradley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Zimmer Bradley
Coup de cœur | Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley Vous aimez les légendes arthuriennes ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans les Dames du Lac ?!
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre