AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne McCaffrey (Traducteur)
EAN : 9782266025331
347 pages
Éditeur : Pocket (24/08/2005)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 78 notes)
Résumé :
La Romance de Ténébreuse,
Cycle 07 : L'âge de Régis Hastur,
Tome 02 : Soleil sanglant

Jeff Kerwin a passé ses premières années à l'orphelinat des Astronautes. Quand il revient sur Ténébreuse, il est agent de l'Empire Terrien et très désireux de percer le secret de ses origines. A sa grande surprise, il ne trouve aucune trace de son enfance sur la planète. Il finit par avoir l'impression d'avoir surgi par inadvertance dans l'immensité d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Shenandoah
  08 octobre 2014
Après une fournée de tomes bien moyens, la série renoue avec la qualité avec ce roman qui se trouve être la suite de la Tour Interdite. Je n'en avais pas grand souvenir et m'attendais à un livre oubliable, aussi ai-je été agréablement surprise de me retrouver de plus en plus emportée par l'histoire au fil de ma lecture.
J'ai appris ensuite que si ce livre a été initialement écrit en 1964, ce qui en fait le troisième de la saga, il a été révisé en 1979 (après la parution de la Tour Interdite je suppose). Il est donc probablement meilleur qu'il n'aurait dû l'être à l'origine.
L'épisode de la Tour Interdite était un grand chamboulement dans l'histoire de Ténébreuse, et j'avais trouvé que le roman en question et les suivants ne s'attardaient pas assez sur les conséquences de cet événement. Ma frustration est donc assouvie avec ce tome qui, après un prologue nous permettant de resituer les personnages et les enjeux, fait un bon dans le temps de quarante ans pour nous introduire au personnage de Jeff Kerwin. Orphelin né sur Ténébreuse et élevé sur Terre, il va tenter de percer le mystère de ses origines, alors que sa naissance semble avoir été effacée des archives de l'Empire.
Malgré le fait que l'intrigue de l'orphelin qui découvre le secret de ses origines soit assez classique, et que l'identité de la mère de Jeff soit évidente dès les premières pages, le scénario est suffisamment efficace pour être prenant. de plus, Jeff est un personnage très sympathique, pas parfait, mais humain et plutôt attachant. On a envie de le voir trouver sa place dans ce monde, et on souffre avec lui face à ses diverses déconvenues. du coup, même la quasi inévitable histoire d'amour nous rend heureux pour lui, d'autant plus que cette romance est très symbolique et véritablement utile à l'intrigue.
Bon, ce livre souffre quand même de quelques défauts, le premier et non des moindres étant la fâcheuse tendance des personnages à dissimuler des informations importantes sans raison si ce n'est pour augmenter la tension dramatique. C'est peut-être une facilité scénaristique qui n'énerve que moi, mais quand on a un protagoniste qui est à la limite de la dépression, et que ceux qui l'entourent pourraient le soulager en lui révélant ce qu'il veut savoir, j'ai parfois envie de leur mettre des baffes.
Un autre défaut de ce livre est qu'une petite partie de l'intrigue est complètement abandonnée, à moins que je me sois endormie quand le problème en question était abordé. Heureusement, ça ne nuit pas à l'intrigue globale du livre, mais quand on le remarque, c'est quand même plutôt gênant.
Quoi qu'il en soit, ce roman est quand même très intéressant, que ce soit en ce qui concerne l'avenir des Tours ou les nouveaux rapports de force entre les Terriens et les Ténébrans. Il laisse présager de très bonnes choses pour la suite (bon, je triche, je sais qu'il y a des bonnes choses par la suite ! ) tout en étant vraiment agréable à lire. En revanche, attention à ne pas attaquer ce livre sans avoir lu La Tour Interdite sous peine de ne pas comprendre grand-chose à l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Ubikson
  01 décembre 2012
Si je devais remettre le prix de la quatrième de couverture la plus pourrave du monde, alors félicitations, Soleil Sanglant serait le grand vainqueur de notre soirée.
1. Balancer des révélations alors qu'on n'a même pas encore ouvert le livre, je trouve que c'est comme si on achetait le DVD du film "6eme Sens" avec au dos le résumé suivant : "Bruce Willis et le petit garçon sont super-copains, mais comment réagira ce dernier quand il découvrira qu'en fait, Bruce Willis est mort ?" (Désolé pour ceux qui n'ont toujours pas vu le film) J'appelle ça flinguer l'intrigue.
2. le plus drôle, c'est d'être échaudé par le spoiler de la quatrième de couverture et de s'apercevoir que celui qui a fait le résumé n'a en fait rien compris au livre. Ou alors c'est moi, mais en tout cas, un des deux n'a rien compris, car la quatrième de couv' ne correspond qu'à peu près à ce qui se passe dans le livre. Ca c'est top !
Pour l'histoire, sachez juste que, comme je disais dans une autre chronique à propos de la Romance de Ténébreuse, le fond du sujet est toujours un peu le même, surtout que nous sommes à présent dans l'Age de Régis Hastur, période de Conflit/Contact entre les Ténébrans et les Terrans.
Le héros, Jeff Kerwin, est un orphelin d'astronaute, qui grandit sur Ténébreuse mais se voit exilé sur Terre dans une famille qu'il ne reconnait pas. A son retour sur Ténébreuse, il est contacté par la gardienne de la Tour d'Arilinn, mais tout le monde ne semble pas épanoui par son arrivée, d'autant plus que le mystère de ses origines devient de plus en plus dangereux...
(Et la question est surtout de savoir comment il va réagir quand il découvrira qu'en fait, Bruce Willis est mort... Quoi ? Je l'ai déjà dit ?)
Bref, une fois de plus, conflit entre la tradition de Ténébreuse et la vision des Terriens. Une fois de plus, l'interet principal est de se mouvoir dans cet univers familier.
Par contre, autant dire que dans celui-ci, les choses deviennent vraiment coton : ce tome est le 14eme dans la chronologie de Ténébreuse, et certains personnages reviennent ou sont juste mentionné, comme Kennard Alton, Cleindori, Davan Hastur et j'en passe et des meilleurs.
Autant être franc, la généalogie est importante ici, et si le lecteur découvre l'univers via ce tome, cela risque d'être plutôt compliqué pour lui...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
mauriceandre
  17 avril 2020
Salut les Babelionautes
Encore un tome de la Saga "Ténébreuse" de terminé, et j'avoue que je m'en lasse un peu, car Marion Zimmer Bradley n'ajoute rien a l'intrigue.
Et une fois de plus c'est un Terrien qui est au centre des événements, Jeff Kerwin est né sur Ténébreuse mais a l'age de treize ans a été renvoyé sur la Terre chez ses grand-parents.
Mais dans sa tête il ne rêve que de Ténébreuse, et au bout de plusieurs séjours sur différentes planètes il y revient pour en fin élucider le mystère de sa naissance.
Mais dés qu'il essaye d'en savoir plus, les portes se ferment aussi bien que les bouches de ceux a qui ils posent des questions.
Après bien des péripéties, il va trouver des réponses et l'Amour, je me doutais bien que Marion Zimmer Marion Bradley allait nous ressortir le couplet, mais au moins elle nous a épargné les scènes de cul, elle les trouvait surement érotique mais pas moi.
Dites moi que le reste de la Saga mérites que j'y consacre du temps, car jje suis a deux doigts d'abandonner pour lire autre chose.
Malgré que je l'ai déjà dis et signalé ce n'est pas Anne McCaffrey la traductrice mais Simone Hilling.
Merci a pour la traduction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Vermer
  29 janvier 2020
L'histoire part plutôt bien avec un personnage et un cadre intéressant même si sur un scenario un peu classique : le héros cherche à savoir qui il est.
Cela n'avance pas trop mal au début puis cela passe hélas au roman à l'eau de rose en amourettes/drames peu crédibles entre télépathes le tout lourdement plombé d'info dumping a outrance. D'accord cela aide à la construction du monde mais cela tue littéralement le récit qui qui perds totalement son rythme et son propos initial.
Bradley est aussi une autrice au style faible donc quand la construction commence à battre de l'aile il ne reste plus grand-chose. Cela reste lisible mais pour les fans du monde uniquement je dirai.
Commenter  J’apprécie          01
DidierLarepe
  13 mars 2016
Une véritable saga... magnifique jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TatooaTatooa   20 avril 2013
Mais le ciel de la Terre était d’un bleu froid et aveuglant, et les collines d’un vert hostile ; la dure lumière du pâle soleil blessait ses yeux, même derrière des lunettes noires, qui faisaient croire aux gens qu’il voulait se cacher. Il parlait parfaitement la langue – ils y avaient veillé à l’orphelinat, naturellement. Il pouvait passer pour Terrien. Mais il n’avait pas oublié le froid, les vents qui s’engouffraient dans le col derrière la ville, les crêtes en dents de scie des lointaines montagnes, la pénombre brumeuse du ciel, le grand œil pourpre du soleil. Ses grands-parents ne voulaient pas qu’il y pense, ni qu’il en parle ; et un jour qu’il avait économisé son argent de poche et acheté une série de vues prises dans les Planètes de la Couronne, dont l’une avait un soleil semblable à celui de Ténébreuse, ils les lui avaient confisquées. Sa patrie, c’était la Terre, disaient-ils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TatooaTatooa   04 mars 2014
Léonie Hastur était morte.
L'ancienne léronis, magicienne des Comyn, Gardienne d'Arilinn, détentrice de tous les pouvoirs de la science des matrices de Ténébreuse, était morte comme elle avait vécu, recluse, au plus haut de la Tour d'Arilinn.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Marion Zimmer Bradley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Zimmer Bradley
Coup de cœur | Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley Vous aimez les légendes arthuriennes ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans les Dames du Lac ?!
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre