AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Brigitte Chabrol (Traducteur)
ISBN : 2253048852
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 697 notes)
Résumé :
Grâce à la sagesse du roi Arthur et à Excalibur, son épée toute-puissante, grâce aussi à la bravoure des chevaliers de la Table Ronde, la paix règne enfin sur le royaume de Grande-Bretagne, paix cependant précaire. Une lutte sans merci continue d'opposer les fidèles de l'antique culte druidique de la Dame du Lac aux adeptes de plus en plus nombreux de la nouvelle religion chrétienne, prônée par les Romains. Seule la venue d'un héritier de la couronne pourrait peut-ê... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  04 avril 2013
C'est avec plaisir que l'on retrouve dans ce tome 2 la suite de l'épopée arthurienne "au féminin" amorcée par Marion Zimmer Bradley dans "Les dames du Lac".
J'ignore si c'est justement parce que la légende d'Arthur et ses chevaliers se décline via les aventures d'héroïnes plutôt que de héros (bien que les hommes ne soient pas exclus du récit, loin de là, mais ils n'occupent pas le devant de la scène) que sa noirceur nous touche davantage ou bien est-ce parce que je suis moi-même une femme ? Peu importe, l'important est que la violence et le tragique de ce récit nous touchent, point.
Morgane, Morgause, Viviane, Guenièvre (que je bafferais bien à l'occasion)... autant de figures fortes, de femmes déterminées, aux actes déterminants qui nous font vivre autrement des aventures qu'on croit bien connaître mais qui sont souvent galvaudée. Elles nous montrent aussi combien les rapports de force entre hommes et femmes, profane et sacré, monde celte et monde romain sont les véritables charnières de cette épopée tant mythique que mystique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          384
madamelafee
  25 janvier 2016
Tous les dieux ne sont qu'Un, et nous Tous, ensemble, qui servons l'Unique, ne sommes qu'Un aussi...
Morgane va t-elle semer la ruine et la discorde ou va t-elle achever son oeuvre comme prêtresse ?
Morgane la-prêtresse-vierge,
Morgane la-mère,
Morgane la-reine-des-galles du nord,
Morgane la-dame-des-ténèbres,
Morgane la-reine-des-fées,
Morgane la-déesse-éternelle.
Avec les brumes d'Avalon, j'ai retrouvé avec un grand plaisir Guenièvre la Haute Reine de grande bretagne et sa foi profonde en Jésus-Christ qui ne veut point ressembler à Hélène de Troie qui provoqua naguère tant de drame dans la cité. Guenièvre a une âme forte et sait s'en remettre à Dieu lorsqu'il le faut.
Quel plaisir aussi de retrouver Morgane la fée prêtresse d'Avalon qui reste fidèle à l'antique culte druidique. Je ne vous ferai pas un résumé mais je commencerai par une humble analyse du monde dans lequel Morgane nous entraîne pour notre plus grand plaisir. J'ai découvert un monde féérique où rien n'est étonnant ; où le monde de Morgane s'ajoute au monde d'Arthur. J'aime les moments où Morgane passe de l'univers quotidien à un autre univers où le merveilleux resplendit, où le temps est sans cesse déréglé. Les petits pas des lutins la suivent. Les hommes du petit peuple ne restent en effet jamais loin d'elle et ce n'est qu'aux abords des chapelles chrétiennes qu'ils s'évanouissent dans l'atmosphère. Ces petits elfes font partie de l'autre monde, ils traversent le récit dans lequel le merveilleux est admis, ordonné. Moi, lectrice, je me suis soumise à toutes les ambiguités, à toutes les bizzareries qui oeuvrent dans l'histoire. J'ai vécu des moments enchanteurs où la magie est la règle, l'enchantement n'est même pas étonnant puisqu'il constitue la substance même du récit. Hélas, ces deux mondes s'affrontent. Morgane ne cesse de rappeler à Arthur sa promesse formelle de protéger Avalon et son héritier devra lui aussi protéger l'île sacré.
Mais qui sera l'hériter d'Arthur, Galaad, le fils d'Elaine et de Lancelot ou bien Mordred, fils d'Arthur et de Morgane qui a été élevé par Morgause, l'orgueilleuse Morgause, souveraine et soeur de Viviane ?
C'est en regardant dans les reflets changeants du Puits Sacré ou bien en buvant l'eau du Puits du Calice que vous saurez !!
Entrez dans cet univers fabuleux dans lequel il y a un équilibre du bien et du mal. Après tout Morgane la magicienne ne nous effraye pas car l'ordre du monde est préservé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
litolff
  01 octobre 2012
C'était du temps des druides et des fées, de Lancelot et du roi Arthur, de la quête du Graal et d'Excalibur, des chevaliers de la table Ronde et de l'enchanteur Merlin… mythes intemporels et merveilleux ancrés dans l'histoire britannique.
Dans une Grande-Bretagne mi-historique mi-légendaire, une vieille religion matriarchale règlemente la vie des populations : Avalon en est le centre et Viviane, la dame du lac, en est la grande prêtresse.
Sous la plume ensorcelante de Marion Zimmer Bradley, on découvre Avalon, terre mystérieuse et féerique, où Viviane, la dame d'Avalon, la fée Morgane, la reine Guenièvre et Ygerne sont les principales actrices de l'épopée celtique. Une brillante interprétation du mythe, romanesque à souhait, j'ai adoré !
Commenter  J’apprécie          250
Alyxiel
  29 décembre 2013
Résumé : "Grâce à la sagesse du roi Arthur et à Excalibur, son épée toute-puissante, grâce aussi à la bravoure des chevaliers de la Table Ronde, la paix règne enfin sur le royaume de Grande-Bretagne, paix cependant précaire. Une lutte sans merci continue d'opposer les fidèles de l'antique culte druidique de la Dame du Lac aux adeptes de plus en plus nombreux de la nouvelle religion chrétienne, prônée par les Romains. Seule la venue d'un héritier de la couronne pourrait peut-être consolider le trône et assurer l'avenir. Mais Morgane, prêtresse d'Avalon, Gwydion, son fils, né d'amours coupables avec le roi Arthur, Lancelot du Lac, fidèle chevalier de coeur de la reine Guenièvre, ont-ils encore une chance d'accéder aux lumières secrètes de la sagesse et de l'amour ? Ne sont-ils pas plutôt sur le point d'entraîner dans l'abîme un roi, un royaume, toute une civilisation lentement broyée par un nouvel ordre du monde ? A moins qu'au tout dernier moment ne vienne à leur secours la force éblouissante et mystérieuse du Graal, porteur d'espoir pour tous les hommes de bonne volonté ?"
Quel plaisir pour les arthuriens de revenir aux sources même du mythe!
Dans unstyle plus personnel et pourtant universel, Marion Zimmer Bradley lève le voile sur une des plus grandes énigmes de l'histoire. Sa version, loin d'etre édulcorée à le mérite d'apporter des reponses, bonnes ou non, aux innombrables questions que pose la légende du roi Arthur.
Sans detours, mais avec une belle retenue, l'auteure nous livre du point de vue de Morgane, les faits qui ont amenés la légende que l'on connait.
Je n'avais jamais lu de roman de cette auteure mais le 2eme tome est aussi exaltant que le 1er. Comme dans le précédent, la fée Morgane tient un rôle fondamental, ainsi que la dame du lac et Guenievre, qui est la mauvaise dans cette version. Arthur quant à lui, est insipide et ne tient pas la dragée haute à toutesles femmes de charisme qui l'entourent. Une version qui a de quoi ravir les feministes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
Bislys
  09 mai 2017
Suite de la légende arthurienne du point de vue des femmes. On y retrouve toujours Guenièvre qui continue d'espérer donner un héritier à Arthur et Morgane qui voit se délier le royaume de Bretagne et l'ancienne foi au profit du christianisme.
J'aime toujours autant cette version de la légende arthurienne, même si j'ai du mal à mettre de côté les éléments que je connais déjà pour me concentrer l'histoire racontée par l'auteur (la faute à Alexandre Astier et à Kaamelott ainsi qu'aux multiples adaptations du mythe arthurien). Les femmes sont ici au premier plan et non plus reléguer au rang de simple faire-valoir. Guenièvre est prêt à tout pour avoir un héritier quitte à se comporter comme une garce manipulatrice avec Arthur qui est ici loin du roi guerrier et conquérant que l'on voit la plupart du temps. Morgane quand à elle n'aura de cesse de vouloir faire triompher la foi d'Avalon et d'éloigner Lancelot de Guenièvre en le poussant à grand coup de potions et de sortilèges dans les bras d'Elaine, la cousine de Guenièvre.
Dense, féministe et érotique, Les dames du lac est une vraie réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Citations & extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Emily5FEmily5F   16 février 2010
Combien est triste et malheureux celui qui se retrouve seul,
Existe-t-l pour lui infortune plus grande ?
Je vivais autrefois près d'un roi que j'aimais,
Le bras lourd
Des bacelets qu'il m'avait donné,
Le coeur lourd,
de l'or de son amour
Pour tous ceux qui l'entourent,
Le visage d'un roi est un astre bienveillant.
Ce soir aussi, mon coeur est vide
Et j'erre solitairement de par le monde
Tous les visages m'indiffèrent
Hors celui de mon seigneur et roi,
Toutes les terres m'indiffèrent
Hors les prés et les bois qui cernent sa demeure.
Aussi vais-je partir au loin, très loin,
Bien au delà des mers que hante la baleine,
Sans ami, sans soutien,
Hormis le souvenir de celui que j'aimais,
Hormis le souvenir de celui que toujours j'aimerai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
goliardettegoliardette   15 mars 2010
Non, Lancelot, les hommes n'ont pas oublié! Ils jugent seulement ces mystères trop ardus. Ils préfèrent croire en un seul dieu qui veille sur eux, qui ne leur demande pas de lutter pour la connaissance, qui les accepte comme ils sont, avec leurs péchés qu'une banale confession suffit à effacer... Il se forgent le dieu qu'ils désirent, ou plus simplement peut-être, celui qu'ils méritent! Avec cette conception de Dieu, modèle de la réalité humaine, il n'est pas difficile de s'imaginer l'avenir que se préparent les hommes! Tant qu'ils considéraient les anciennes divinités comme bonnes et généreuses, la nature, elle aussi, se montrait bonne et généreuse. Depuis que les prêtres enseignent que les anciennes divinités sont des créatures du diable, que la nature est mauvaise et hostile, celle-ci en effet risque de le devenir. Lancelot, je vous le dis, e ne désire plus vivre dans ce monde-là!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Emily5FEmily5F   16 février 2010
-Morgane... parvint-il enore à dire, le regard vitreux, Morgane... Tout ce que nous avons fait, tout ce que nous avons tenté ensemble n'a-t-il donc servi à rien ? Pourquoi avons-nous échoué ?
"Cette question, je me la posais moi-même et je ne connaissais pas la réponse. Pourtant celle-ci me vint à l'esprit instantanément :
- Non, Arthur, mon frère, mon amant, vous n'avez pas échoué. Grâce à vous, cette terre a connu la paix durant de longues années, et les Saxons l'ont épargnée. Pour toute une génération d'hommes, vous avez fait reculer les Ténèbres. La civilisation a progressé. Si ce royaume était tombé entre les mains des Saxons au lendemain de la mort d'Uther Pendragon, tout ce qui alors était beau et bon aurait disparu à jamais des îles de Grande Bretagne. Non seulement vous n'avez pas échoué, Arthur, mais votre nom et votre règne seront à jamais célébrés jusqu'à la fin des temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
OrpheaOrphea   11 juin 2009
"Comme je le serrais plus fort encore contre mon cœur, soudain, dans la lumière naissante de l'aube, je vis Lancelot s'éloigner, Excalibur à la main, puis la lancer de toutes ses forces dans les eaux. Un instant l'épée sacrée tournoya dans l'air, accrocha un rayon de lumière, comme l'aurait fait l'aile étincelante d'un oiseau, puis, plongea dans le Lac et disparut à mes yeux, éblouis par le soleil levant."
"Alors la voix de Lancelot, une voix métallique d'un autre monde, s'éleva :
-J'ai vu une main sortir du Lac ! Oui, une main a saisi l'épée. Par trois fois elle l'a brandie puis l'a entraînée avec elle sous les eaux...
"Moi, je n'avais rien vu, rien qu'un éclair d'argent tel un poisson jaillissant hors de l'eau et replongeant dans une gerbe scintillante. Mais Lancelot, lui, avait-il vu vraiment la main de la Déesse ?...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Malahide75Malahide75   07 mai 2013
La dernière fois que je l'ai vu, songea Morgane, abandonnant ses mains glacées à la douce chaleur de celle du barde, je l'ai appelé traître et presque maudit. Et nous voilà aujourd'hui, l'un près de l'autre, unis comme deux vieux amis !
Non, l'amour n'était pas que passion dévorante vécue dans de brûlantes étreintes ; l'amour est aussi, et sinon davantage, tendresse, fidélité et désintéressement, face à l'oubli, à l'inconséquence des êtres, à l'usure du temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre