AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782812926563
Editions De Borée (16/04/2020)
4.33/5   6 notes
Résumé :
Martin Lassalle a dû se réfugier à Amsterdam à cause de sa religion réformée. Chercheur en alchimie, il est victime d’une explosion qui le défigure. Honteux, il quitte Madeleine, qui attend pourtant un enfant de lui, et décide de s’embarquer en tant que chirurgien sur La Fortune au service du capitaine Olivier Huysmans, alias de L’Aubertière. Après trois ans à naviguer, ils s’installent sur une île pour y construire une société juste et égalitaire. Mais le sort s’ac... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LydiaB
  27 octobre 2020
Je ne vous présente plus cet auteur dont je suis fan. Ce livre est en fait une réécriture de deux précédents ouvrages : La Rivière d'or et Libertas. Pourquoi une réécriture ? D'abord parce qu'un auteur n'est jamais satisfait de lui-même, ensuite parce qu'il est difficile de se séparer de ses personnages et enfin, parce que certains éditeurs le demandent.
Faire de deux romans une seule histoire, voilà un travail qui me laisse admirative car je ne sais pas très honnêtement si je pourrais le faire. Lorsque j'ai lu L'Île de la Liberté, je ne savais pas encore qu'il s'agissait de cela. Je pensais qu'il s'agissait d'un nouvel opus reprenant des personnages que j'aime tout particulièrement. Certains passages me parlaient mais sans pour autant avoir l'impression d'avoir déjà lu l'oeuvre. C'est vraiment réussi !
Bravo, très cher Jean-François, pour cet admirable travail. Si vous avez déjà lu les romans cités plus haut, n'hésitez pas, vous pouvez lire celui-ci sans problème.

Lien : https://promenadesculturelle..
Commenter  J’apprécie          660
beauscoop
  06 avril 2021
Magnifique roman écrit avec une grande poésie. La couverture du livre, très belle nous invite au voyage sur un trois mâts vers cette île non cartographiée avec précision dans l'océan indien, et qui semble durant la majeure partie du roman être seulement l'utopie d'un capitaine idéaliste. La révocation de l'édit de Nantes par Louis XIV est la toile de fond pour les aventures heureuses et malheureuses d'un jeune étudiant en médecine qui se doit d'exiler en Hollande pour échapper aux persécutions des huguenots. Lors d'expériences d'alchimie le voilà défiguré à cause d'une explosion et, se trouvant non regardable par ses proches, il décide de partir naviguer, une de ses passions. Il partira 8 ans en se liant d'amitié avec un capitaine humaniste qui veut créer une communauté libre sans contrainte des oppressions de dirigeants. Durant ces 8 ans nous suivons la vie tumultueuse des marins au gré de tempêtes et d'attaques navales. L'écriture est très belle, poétique mais aussi réaliste dans la description des tempêtes, des opérations et amputations de malheureux marins blessés. Un des meilleurs livres pour décrire la vie sur mer au XVIIe siècle avec une écriture soignée ménageant suspense et retournements de situations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
polacrit
  29 janvier 2021
1684. Moyse Charas, apothicaire et médecin reconnu, ami du père défunt de Martin, s'embarque pour l'Espagne afin de soigner son roi, Charles II, homme de faible constitution, chétif et stérile, déplorable état de santé certainement dû aux nombreux mariages consanguins de ses ancêtres. Il laisse son officine et ses patients aux bons soins de son fils, Frédéric, étudiant en médecine, et de Martin.
Mais le jeune homme, dont la famille protestante a eu à souffrir de l'intransigeance de Louis XIV, est ivre de vengeance: "Je ne suis qu'une mouche sur le col d'un boeuf. Bien d'autres ont tenté et tentent encore de lui causer du tort. Sans succès. Il règne, hautain et impavide, insensible aux marques de mépris, aux rumeurs haineuses. Mon père a lui aussi été victime de son intolérance religieuse, et Jeanne, ma belle-mère, violée par ses soldats sous les yeux de ma petite soeur, Judith...Je ne peux vivre sans agir, je ne suis point un mouton qu'on égorge. Ô Roi démoniaque, qui m'a tant fait souffrir tout en ignorant même jusqu'à mon existence! Je veux que tu apprennes qu'un loup est celé au beau milieu du troupeau que tu morgues!" (Page 27).
Le vent du large, l'accident qui l'a défiguré alors qu'il poursuivait les expériences de son défunt père, le goût pour l'aventure, els dés en sont jetés: Martin décide de s'engager sur le Fortune à destination de Batavia, navire appartenant à la Compagnie maritime hollandaise commandé par un drôle de personnage, Olivier de l'Aubertière, pirate humaniste qui rêve de fonder une république libre et égalitaire. Comme lui français et huguenot, les deux hommes vont vite devenir amis. Mais pour réaliser son rêve, il lui faut de l'argent. Beaucoup d'argent. Et des hommes aussi.
Mais Olivier a un plan: s'emparer du Fortune, trouver une île assez retirée pour ne pas attirer les curieux mais suffisamment pourvue des ressources nécessaires pour fonder une colonie. Pendant ce temps, Paul, ce frère qui a trahi Martin, s'acoquine avec un aventurier portugais. Ensemble, ils organisent une expédition dans le but de s'emparer des richesses d'une mine d'or africaine. Aucun des deux frères ne se doutent que leurs routes vont se croiser d'une façon tout à fait inattendue...
Nombreuses sont les qualités qui vous feront à coup sûr aimer ce roman: les descriptions imagées: "A mesure que la lumière s'estompe, elle emprunte au soleil déclinant ses teintes orangées, puis d'or, puis de feu. le vent s'épuise. entre les vergues, les voiles perdent de leur superbe et pendent, semblables à la peau fripée du ventre d'une accouchée. Les vagues s'aplatissent. Les lèvres ourlées du sillage s'amincissent jusqu'à devenir cruelles. Derrière la poupe, les remous raccourcissent leur queue." (Page 254)...
Pour plus de détails, notamment concernant les personnages, les lieux, cliquez sur le lien ci-dessous
...Une mise en scène soignée: "Toute la famille est réunie autour de la table dans la chambre de séjour. La servante se tient au bas bout, dans l'attente du début du service. Outre les époux Charas, sont présents leurs six enfants. Après la prière, toute l'assistance s'assied. Un tailloir occupe le centre de la table. Moyse s'apprête à découper le pain et le viandes froides. Devant chaque convive sont disposés une assiette, un couteau et un verre à large pied orné de peintures représentant des scènes bibliques." (Page 14)...Comme dans cette scène de tempête: "Les nuages pleurent leur crachouillis chagrin. le vent gémit et récite sa prière aux disparus. Ceux-ci lui répondent en chuintant un gargouillis inaudible. La mer gronde sa colère en roulant des épaules. Soudain, une lame survenue du tréfonds de l'horizon blafard grossit monstrueusement jusqu'à devenir énorme de ses congénère...Elle bouscule au passage les chevelures d'écume. Elle siffle et souffle comme une baleine. Cavale enflée de fureur, elle se cabre et s'enroule sur elle-même pour glisser à tribord sous le Griffon et rejaillir à bâbord en explosant au contact d'une autre vague couronnée d'un voile de vapeur." (Page 258).
Des actions détaillées:" Martin s'assoit sur une des deux chaises et pose la cassette sur la table devant lui. Il glisse la clef dans la serrure, la tourne et soulève le couvercle. Outre la bourse et le mémoire riche d'une bonne centaine de feuillets réunis par un ruban, il y a une longue lettre, composée de plusieurs pages. Il reconnaît l'écriture fine de son père. le jour déclinant, il allume les lampes à huile, puis se plonge dans sa lecture." (Page 17).
Des dialogues constructifs aident à comprendre la situation politique et religieuse dans le royaume de France et ses conséquences, notamment en Hollande. L'île de la Liberté, outre de raconter l'histoire de Martin, est un formidable hymne à la liberté, dans une époque où l'individu n'existait que par rapport au groupe familial ou social auquel il appartenait. L'écho de cette aspiration profonde se propage jusqu'à nous, lecteurs modernes. Admirons la détermination farouche de ces hommes prêts à tout tenter pour réaliser leur rêve d'indépendance, de disposer d'eux-mêmes et de leur vie à leur convenance. N'en ferions-nous pas autant aujourd'hui???
Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MAMIEJAUNE
  22 septembre 2020
Mon avis
Je remercie les Editions de BOREE et en particulier Virginie de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « L'Ile de la liberté », roman de Jean-François ZIMMERMANN, auteur dont j'ai découvert la plume fluide et majestueuse lors de la lecture de « Le Roi des Halles », roman historique que j'ai beaucoup aimé.
Nous sommes en 1685 à Amsterdam où nous faisons connaissance avec notre héros Martin Lasalle. Après la révocation de l'Edit de Nantes et le décès de son père, Martin qui a été dénoncé par son frère Paul du fait de sa religion, trouve refuge chez Moyse un médecin-apothicaire ami de son défunt père.
L'héritage laissé par Alexandre Lasalle permet au jeune homme de poursuivre ses études de médecine. Il entretient une relation amoureuse secrète avec Madeleine, la fille de son protecteur et bien que celle-ci attende un enfant, Martin, avide de liberté et d'aventures maritimes, quitte sa bien-aimée et s'engage en qualité de chirurgien sur le navire d'Olivier de L'Aubertière.
Parviendront-ils à trouver « L'Ile de la liberté » ? Martin reverra-t-il un jour Madeleine ?

Avec son talent habituel d'historien, Jean-François ZIMMERMANN nous emporte par ses mots pour un tour du globe en voilier et nous fait découvrir la vie des marins enrôlés sur ces bateaux en ce XVIIème siècle.
L'auteur décrit à merveille les multiples aventures vécues par les protagonistes de son roman, les mentalités, les tempêtes, la pratique de la médecine à l'époque et la longue route vers la liberté.
Grâce à ces descriptions précises, le lecteur peut visionner des images identiques à celles d'un film de pirates : on s'y croirait vraiment ! Ce livre m'a fait également penser aux ouvrages de Stevenson, lus dans ma jeunesse.
J'ai beaucoup aimé ce très bon roman historique d'aventures, aux dialogues vivants extrêmement bien écrit et documenté.
Je le recommande aux férus d'Histoire et d'aventures maritimes qui, comme moi, passeront un bon moment de lecture.

Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/
Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com






Lien : https://leslecturesdecerise7..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MilleetunepagesLM
  09 septembre 2020
Le commentaire de Cathy :
Olivier de L'Aubertière est un aventurier, il rêve de fonder une république libre et égalitaire. Afin d'y arriver, il va recruter des hommes que son discours aura convaincus.
Pour arriver à ses fins, l'homme ne va pas hésiter à rançonner des navires, l'aventure ne fait que commencer.
C'est une réelle aventure que partage avec nous Jean-François Zimmermann, le chemin vers la liberté est loin d'être acquis, les différents personnages vont faire face à des situations pas simples, les abordages, les tempêtes et les trahisons.
Un panel de personnages, hauts en couleurs, nous est présenté, j'ai mis un peu de temps à les apprivoiser vu leur nombre, mais une fois que j'ai trouvé mes marques ma lecture à été plus simple.
Certains termes maritimes m'ont un peu refroidi, c'est un vocabulaire que je ne connaissais pas du tout, grâce à sa plume, l'auteur a rendu cela accessible, il a fait preuve de poésie lors de certains passages.
Malgré que ce ne soit pas le genre de roman que j'ai l'habitude de lire, j'ai passé un agréable moment de lecture.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
beauscoopbeauscoop   02 avril 2021
Ils marchent encore durant quelques minutes et passent devant le couvent des Filles-Dieu.
– La cour des Miracles est derrière, annonce Simon.
– Qu’est-ce donc ? demande Francisco, intrigué.
– Cet endroit est fréquenté par les gueux, les gens sans aveux, et les larrons de tout genre. On l’appelle ainsi car ils y disparaissent la nuit tombée, « comme par miracle », et aussi parce que mendiants, aveugles, infirmes de profession y déposent le costume de leur rôle. Les aveugles voient, les paralytiques gambadent, et les boiteux se redressent. Ils sont très bien organisés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
beauscoopbeauscoop   01 avril 2021
Le rêve est le compagnon du marin. Il se pose sur l’horizon, prend la forme des nuages aux profils menaçants, suit les moustaches d’écume du navire et s’engloutit dans les torsades de son sillage. Il gonfle d’espoir le vaisseau bien habillé de ses toiles arrondies par le souffle d’Éole.
Commenter  J’apprécie          111
beauscoopbeauscoop   01 avril 2021
Les pirates sont légion, tant du côté de l’orient que de l’occident. Il nous faudra être attentif à ne jamais perdre de vue le Capable. Tel un bon chien de garde, il nous faudra aboyer dès qu’un navire s’approchera. Nous ne pourrons nous fier aux pavillons. Les écumeurs des mers en possèdent plusieurs dizaines qu’ils hissent au gré de leur fantaisie pour nous rassurer et s’approcher à courte distance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
beauscoopbeauscoop   04 avril 2021
Sur la mer, tout est mouvement, la houle, les voiles, le vent, les nuages, le soleil, prévisible dans sa course..., . Seules, la nuit, les étoiles sont fixes.
Commenter  J’apprécie          100

autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2600 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre