AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377290094
Éditeur : Libertalia (15/06/2017)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 16 notes)
Résumé :
« Depuis toujours on nous méprise, on nous ignore : le monde appartient aux valides. Il va falloir désormais compter avec nous. Nous que vous ignorez, que vous contournez et évitez de regarder. Nous, handicapés polymorphes, autistes, sourds, aveugles, IMC ou à mobilité réduite, nous voulons plus de représentations dans les médias, le corps médical, la fonction publique et au gouvernement. Nous exigeons plus de considération et plus d’aménagements. Nous sommes une fo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Adl
  02 janvier 2019
J'ai ri, souris souvent, lu rapidement, soutenu sans réserve les uns et les autres. Pourtant ce n'est pas un roman d'humour mais d'amour, de soi et de son prochain.
Les questions affluent au fur et à mesure de la lecture, tant sur le handicap en général que sur l'éducation des enfants: mieux vaut-il améliorer le quotidien des PMR et autres estampillés “différents” ou essayer de gommer leur(s) différence(s) ? Ce qui est mis en place aujourd'hui tient vraiment compte de l'avis des intéressés? C'est quoi cette absurdité de nombre de places autorisées PMR ??? Ces incohérences, cette façon d'inclure et d'exclure dans le même élan?
Serais-je capable d'assumer les conséquences des valeurs que je prône à mes enfants? Comment ne pas devenir schizo ?
Faut-il poursuivre ses idéaux? Quelles limites sont franchissables ou non? Quelle place pour qui dans nos sociétés?
Vous avez mal à la tête rien qu'à lire ces quelques lignes? Cara Zina enlève le tout par une écriture légère et spontanée (malgré 2 fautes de frappe ou d'accord mais bon l'essentiel n'est pas là). Je souligne également l'originalité des intitulés de chapitre, répertorié à la fin avec leur auteur respectif.
Ce n'est ni chiant ni larmoyant et ce roman mérite vraiment d'être reconnu que ce soit pour la cause ou pour la littérature, oserai-je le terme, underground.
“tant que les gens ne seront pas moins cons, ça ne servira à rien de faire la révolution.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
celestineh
  31 août 2017
Sam vit avec sa mère Djenna à Lyon. Sam est handicapé et doit se mouvoir en fauteuil. A la suite de l'agression de l'une de ses connaissances, il décide d'agir et de créer un groupe de résistance avec d'autres handicapés : le handi-gang !
Le handi-gang décide d'attaquer les lieux non accessibles et de donner des leçons à certaines personnes qui ne se préoccupent nullement de ces problèmes d'accessibilité. Mais des dissensions apparaissent rapidement au sein de la troupe entre ceux qui souhaitent des attaques violentes et médiatiques et ceux qui préfèrent des actions plus douces.
C'est donc l'histoire de ce groupe "terroriste"hors norme composé de sourds, d'autistes, ou autres handicapés moteurs et l'histoire de Djenna qui nous est racontée.
La grande richesse de ce roman est d'apporter un regard neuf, politiquement incorrect et malicieux sur le handicap : pas de mélodrame, nul auto-apitoiement, nos apprentis terroristes veulent faire peur et non pitié !
Le récit a aussi le grand mérite d'expliquer le quotidien et les inextricables soucis qu'on peut rencontrer lorsqu'on ne dispose pas de ses jambes ou de ses yeux mais cela nous est raconté avec beaucoup d'humour et sans lourdeur. Un vrai bon moment de lecture
Bref je vous conseille vivement ce handi-gang !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
hellza24
  29 mai 2018
Après Heureux les simples d'esprit, que j'ai lu deux fois avec le même plaisir : Handi-Gang. Je l'ai attrapé hier, enfin, et je ne l'ai lâché qu'à la dernière ligne.
Sam est en terminale, beau garçon métis entouré d'amis d'enfance, il souffre de spina bifida. Paraplégique , il a grandi sans son père qui a disparu dès qu'il a compris la nature de son handicap et sans grands-parents : entre la famille de son père qui n'aimaient pas sa mère Djenna, trop "colorée", et ses grands-parents maternels qui désapprouvaient la vie de leur fille, pas "assez musulmane".
Ils s'en sont sortis haut la main tous les deux, malgré les opérations, hospitalisations et épreuves dues au handicap de Sam.
Djenna a été enseignante, elle est désormais chroniqueuse sur internet. Elle joue sur le net, tue le temps sur le net, cherche l'amour sur le net. Sans grand succès, mais elle y croit, et un jour après l'autre s'éloigne un peu du "vrai monde". Elle n'a que peu d'amis, et ne se rend pas vraiment compte de ce qui se passe sous son propre toit : son fils est devenu le leader d'un groupe de révoltés qui demande l'accessibilité pour tous : cinémas, écoles, magasins, combien ne sont pas aux normes pour l'accueil de personnes à mobilité réduites, porteuses d'un handicap ? le mouvement que Sam a lancé entre copains, connaissances, prend de l'ampleur. Et comme prévu, il échappe aux mains de ses créateurs et les choses menacent de prendre une tournure plus terroriste que revendicative.
C'est un roman à plusieurs voix : celle de la Djenna et de son amoureux, de Sam et de ses potes. Il est fichtrement bien écrit, avec un humour qui égratigne. Les personnages sont vous, moi, nos voisins : pas de supers héros ici mais les petites voix qui tentent désespérément de faire entendre l'aberration de certaines situations, l'injustice des traitements à plusieurs vitesse, l'invisibilité qu'on rajoute à la différence, comme une punition.
Un coup de coeur total, une bouffée d'oxygène lavée de tout faux semblant ou de procédé séducteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cathulu
  14 octobre 2017
Sam, adolescent dynamique et plein de vie, vit seul à Lyon avec sa mère. Handicapé en fauteuil , il se heurte au quotidien à des tracasseries administratives et au manque d'accessibilité de nombreux endroits dans la ville.
Révolté par l'agression d'un de ses amis handicapés, il va fonder le handi-gang, pour faire prendre conscience au grand public de leurs ressentis et de leur vécu dans un monde inadapté aux différents types de handicaps. Mais, dépassé par des membres adeptes de la violence, Sam devra apprendre à négocier avec la société.
Un roman enlevé , plein d'humour et d'informations variées sur le monde du handicap au quotidien. Seul bémol: malgré la "distribution", je me suis un peu perdue parmi les nombreux personnages.

Commenter  J’apprécie          40
cleomine
  29 janvier 2018
Handi-gang, c'est un peu l'intersyndicale des sourds, aveugles, autistes, handicapés moteur… Ce groupe de jeunes Lyonnais mène des actions pour sensibiliser l'opinion et les politiques sur la nécessité de rendre les lieux de vie accessibles à tous. Ils oeuvrent avec les moyens du bord, dans la concertation et toujours dans la bonne humeur. Mais l'arrivée du mystérieux Isaac avec ses méthodes musclées remet en cause l'équilibre de la bande…
Voici un joyeux roman choral qui décape et en dit long sur le quotidien des « handis » et de leur famille, sans caricature ni concession. Et plus largement traite des (dés)illusions, de l'engagement et de l'action de groupe. Lecture vivement conseillée !!!
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Culturebox   15 septembre 2017
"Handi-Gang" n'est ni un plaidoyer ni un pamphlet mais une délicieuse ode à l'ouverture à l'autre.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Julia0Julia0   01 août 2017
Depuis toujours on nous méprise, on nous ignore : le monde appartient aux valides. Il va falloir désormais compter avec nous. Nous que vous ignorez, que vous contournez et évitez de regarder. Nous, handicapés polymorphes, autistes, sourds, aveugles, IMC ou à mobilité réduite, nous voulons plus de représentations dans les médias, le corps médical, la fonction publique et au gouvernement. Nous exigeons plus de considération et plus d'aménagements.
Nous sommes une force vive et il ne faudrait pas l'oublier, sinon on pourrait bien tout faire péter !" Premier communiqué de l'Handi-Gang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
PaulinebpPaulinebp   07 février 2018
HANDIGANG de CARA ZINA

Un livre revigorant,enlevé, percutant original et réjouissant !
Un groupe de polyhandicapé en a ras le bol de l’inaccessibilité des villes et décide de faire la révolution.
C’est drôle et bien vu!
tout parait juste dans ce livre: La relation de la mère à son fils, La confrontation des handicapés physiques avec notre environnement urbain impraticable,on comprend leur révolte! Et on se dit que ce n’est quand même pas possible qu’on en soit toujours là aujourd’hui !!
Je ne sais si c’est autobiographique car je ne connais pas l’auteur mais le contraire m’étonnerai !
Un livre juste et revigorant qui explore aussi avec beaucoup d’intelligence les limites du passage à l’action .
Un livre qui fait du bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
hellza24hellza24   29 mai 2018
Je ne crois en aucun dieu. Je ne suis pas vraiment syndicaliste, ni anarchiste, ni communiste, ni socialiste, ni centriste et encore moins de droite. Je ne suis pas raciste, no sexiste, ni fasciste. Je ne suis pas bobo bien-pensante. Je ne suis plus punk, ni branchée. Je n'ai jamais été B.C.B.G. Je ne suis pas arabe, africaine ou asiatique. Je ne me sens pas plus française que nancéienne ou lyonnaise. Je ne suis pas la fille d'une célébrité ou la femme de qui que ce soit. La seule certitude que j'ai, c'est d'être la mère de mon fils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cathulucathulu   15 octobre 2017
-Mais qui est oppresseur ?
- L’État, voyons, les valides: vous-mêmes, tous ceux qui profitent des installations inaccessibles sans les boycotter, toux ceux qui savent et qui ne font rien. Vous n'êtes pas aveugles mais vous ne nous voyez pas !
Commenter  J’apprécie          30
hellza24hellza24   29 mai 2018
Quand il m'appelle enfin pour m'inviter chez lui, je me demande ce que je vais y trouver, si je vais devoir m’asseoir sur un canapé en skaï noir, sous une reproduction Ikea en écoutant Florent Pagny, face à une étagère sur laquelle Marc Levy dispute la place à Guillaume Musso.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Cara Zina (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cara Zina
Cara présente son livre.
autres livres classés : action directeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15325 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre