AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Hélène Bernaille (Traducteur)
ISBN : 2266186329
Éditeur : Pocket (02/07/2009)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Sur l'île-continent de Ea, l'âge du Dragon touche à sa fin. Morjin, l'ange déchu, est à la recherche de la Pierre de Lumière qui pourrait l'aider à libérer le Seigneur des Mensonges, emprisonné depuis un million d'années. Le jeune Valashu Elahad, septième fils du Roi de Mesh a été choisi pour sauver le royaume. Celui-ci peut ressentir les émotions de tous ceux qui l'approchent. Il conduira son peuple sur les terres de Morjin, au coeur des ténèbres, portant une épée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
boudicca
  15 juillet 2012
Le premier tome du « Cycle d'Ea » était très loin de m'avoir emballée, aussi c'est simplement par pure obstination et afin de ne pas rester sur une telle déception que j'ai poursuivi avec le volume suivant. Or force est de constater qu'avec « L'épée d'argent », D. Zindell fait heureusement beaucoup mieux. Son univers, qui constituait déjà le principal point fort de son précédent tome, se dévoile ainsi davantage si bien que le lecteur se prend de plus en plus à apprécier l'arpenter, d'autant plus que l'auteur nous réserve quelques très bonnes surprises. Les personnages se font également un peu plus intéressants à mesure qu'ils s'éloignent quelque peu des stéréotypes dérangeants du premier volume.
Ne nous emballons pas toutefois car s'il y a bien du mieux, tout n'est pas rose pour autant. Les personnages évoluent positivement, certes, mais certains demeurent toujours aussi fades ou agaçants qu'auparavant, à commencer par Valashu (ce qui est un peu problématique lorsqu'il s'agit du protagoniste) ainsi que Maram dont les répliques ne font décidément jamais mouche. L'intrigue quant à elle s'étoffe peu à peu sans pour autant parvenir à vraiment captiver si bien que c'est avec une relative indifférence que j'ai suivi les aventures des personnages. Un second tome beaucoup plus réussi que le précédent donc, mais finalement pas encore assez pour m'inciter à envisager de poursuivre le cycle jusqu'à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Goupilpm
  27 avril 2016
On retrouve les sept aventuriers pratiquement où on les avaient laissés au tome précédent. C'est à dire lors de la remise de l'Épée d'Argent par les prêtresse de l'Île aux Cygnes. C'est donc sur le bateau qui les ramènent vers le continent que nous reprenons contact avec eux.
L'intrigue ne change pas du tome précédent puisqu'ils sont toujours à la recherche de la Gelstei d'Or, la coupe sacrée qui doit leur permettre de sauver le monde en empêchant le Seigneur des Mensonges d'avoir la mainmise sur tous les territoires. Donc pas de changement dans le synopsis de l'histoire puisque cette suite va les mener d'indices en indices vers la Pierre de Lumière.
Un récit qui en plus de la coupe sacrée, avec cette fois-ci une épée magique, qui n'est pas sans rappeler Excalibur. Une histoire tout ce qu'il y a de plus classique, calquée sur le Cycle d'Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde. Mais aussi sur le Seigneur des Anneaux et La Roue du Temps avec ces références aux Âges, qui se révèlent au fil du récit un peu trop présentes.
Comme au tome précédent c'est de péripéties en retournements de situations que l'on va suivre nos héros, l'auteur en profite pour développer son univers en nous faisant découvrir de nouvelles contrées et de nouvelles ethnies. Les descriptions sont bien dosées, juste ce qu'il faut pour que l'on puisse s'immerger dans l'univers de l'auteur. Ce qui était déjà le point fort de l'auteur au tome précédent, prend encore de l'ampleur et le lecteur a de plus en plus l'envie de découvrir de nouvelles choses. En effet, l'auteur ne se cantonne pas, comme c'est souvent le cas, à l'univers médiéviste, il intègre des éléments qui se rapportent à des civilisations plus anciennes.
Plus l'on se rapproche du but plus le récit gagne en intensité, toutefois on aurait aimé que les combats soient un peu plus approfondis. Certes le récit se veut moins descriptif, et se veut plus dans l'action, l'auteur n'hésitant pas à en faire baver à ses protagonistes. Mais comme signalé juste avant le côté épique devrait être plus soignée. le récit étant vu par les yeux du protagoniste principal, l'auteur en profite pour développer les états d'âmes de ses personnages notamment par la prescience que l'épée confère au Valari. Suite à la confrontation avec l'un des alliés de Morjir l'un deux sept meurt, mais l'auteur a vite fait de le remplacer et bien entendu celui-ci dispose de la Gelstei qui leur manquait. Les personnages sont certes attachants, mais parfois ils se tirent trop facilement de situations critiques et cela a une incidence sur l'empathie qui nous lie à eux. Toutefois l'auteur n' a pas réussi totalement à s'affranchir complètement des stéréotypes.
Malgré parfois des passages un peu longs, la plume de l'auteur est plutôt fluide et le style assez simple permettent une bonne dynamique de lecture. Quand au final il nous laisse présager pour le tome suivant une nouvelle intrigue, ce qui donne irrésistiblement l'envie de poursuite la lecture du cycle.


Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Toon
  26 août 2019
copier/coller de la critique du Tome 1 car pour rappel Fleuve noir à découper le Tome 1 VO en T1 et T2 VF....
Vous mélangez le cycle du graal, avec quelques gouttes de Harry Potter, pas mal du seigneur des anneaux et du eddings, on ajoute un peu de Young adult et l'on obtient..le cycle d'EA !
J'ai aimé:
-> le style de l'auteur sur les scènes d'actions qui sont franchement haletantes
-> le fait qu'il n'y ait qu'un POV: même s'il y a beaucoup de personnage on ne fait "que" suivre un groupe composé de 6/7 personnes.
-> le pouvoir particulier de Valashu Elahad, que certains ne prennent que pour des atermoiements et cela va bien au delà.
-> Un mode complet et complece avec des nombreuses histoires dans l'histoire.
-> le long voyage dans une bonne partie du continent, que plaisir de lire cela en consultant la carte des premières pages
-> Une ambiance générale assez peu vu en fantasy, mêlant messages végans/empathies/protection de la planète
j'ai moins aimé
-> certaines phases du voyage qui sont looooooongues
-> cette phrase récurente du type "c'était le/la plus joli.e chose/montagnes/arbres/personne qu'il n'ait jamais vu"
-> le personnage de Mayram qui en plus d'être un boeuf total utilise dans son vocabulaire les termes de "Seigneur!" et "Cognac" ce qui dénature un peu le coté monde imaginaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
malo87malo87   03 avril 2014
Il me semble avoir passé à polir et à aiguiser l'épée de mon âme, frottant la rouille et affûtant sans cesse sa lame pour la rendre plus tranchante. Et maintenant, [...] cette tâche était achevée et il ne restait rien de moi. Et pourtant, paradoxalement, il restait tout.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1435 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre